Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z Canada

Poignard Ross

Longueur : 300 mm
Valeur : €€€ €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
En mars 1944, 2 209 baïonnettes ROSS M-1905 sont déclarées excédentaires et revendues à William Margolin de Montréal. Elles ont ensuite été expédiées à la Pal Cutlery Co, Massachusetts et ont été modifiées comme couteau de combat converti, et ensuite remis aux Commandos canadiens.

Comparatif de poignée (baïonnette et poignard)

On remarque que la transformation est très soignée, bouton poussoir arasé donc bloqué en position fixe, crochet de croisière et bague meulés symétriquement

La lame retravaillée, de style Bowie est réduite en longueur.

Le fourreau d’origine en cuir a été réduit en longueur,

Le porte-fourreau en cuir n’est plus attelé, lors de la transformation l’agrafe de fixation au corps supprimée.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ces poignards pas très courants en Europe, sont des reliques du débarquement, un bonheur pour tout collectionneur de matériel canadien de cette période.

Dernière mise à jour le 29/05/20.

Category Archives: Z Canada

Baïonnette-Couteau Ross modèle 1910 MK II

Armement : fusil Ross MK III
Longueur : 
372 mm
ø interne de la douille :
16,7 mm
Valeur :  €€€ €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier che1valier
Remarques :
Il existe deux variantes de cette baïonnette produite à environ 420 000 exemplaires, le très rare M-1905 MK I et le M-1910 MK II. La désignation M-1905 MK I est due à l’adoption et à l’émission en 1905 du fusil Ross, cependant, le fusil Ross n’était pas équipé à l’origine d’un porte-baïonnette. La baïonnette a été officiellement adoptée en 1908 bien que brevetée avant en 1907 d’où « patented 1907 » inscrit sur le pommeau, mais n’a été délivrée qu’en 1910.

Le Canada est entré dans la Première Guerre mondiale en février 1915, à partir de mi-septembre 1916 (fusil et baïonnette) furent retirés du service de première ligne et remplacés par le fusil anglais SMLE M-1907. Ce chamboulement a été réalisé suite aux divers problèmes rencontrés lors de la bataille d’Ypres (avril 1915) avec le fusil ROSS MARK III (longueur trop importante, poids, enrayement, décrochage de la baïonnette lors du tir).

Le modèle 1905 MK I, produit à seulement 2 000 exemplaires est facilement reconnaissable grâce à sa croisière différente du modèle 1910 MK II, ne le possédant pas, je ne m’attarderai pas sur celui-ci.

Certaines croisières peuvent être fixées à la soie par deux rivets saillantscanada ross baio 02Les marquages, flèche large en C = appartenance au gouvernement canadien, 11 = Mk II, 1/16 = fabriqué en janvier 1916couronne et 4 = inspecteur numéro 4canada ross baio 04

canada ross baio 05La poignée assez massive est munie d’une soie très épaisse

La poignée du M-1910 MK II, afin de simplifier la fabrication est muni d’une croisière droite sans ressaut arrière de renfort. A partir d’octobre 1915, la goupille spécifique au système de verrouillage sera supprimée du mode de fabrication. Les plaquettes de préhension en noyer sont maintenues entres elles par grosses vis et écrous fendus.

La lame d’origine dépourvue de gouttière n’a pas du tout le même profil, celle-ci a été retravaillée et affûtée en arsenal au Royaume-Uni. Cette opération a été effectuée avec les armes qui accompagnaient les troupes canadiennes au Royaume-Uni pour une formation finale avant le déploiement sur le front occidental.

Date 1916 et désignation du modèle

Le fourreau en cuir naturel brun, est muni d’une cuvette en acier avec ressorts à lames internes et d’une extrémité en acier.

Le porte-fourreau également en cuir est attelé grâce à une agrafe située à l’arrière du corps.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Cette baïonnette ne ce rencontre que très rarement en Europe à ne pas laisser passer.

Dernière mise à jour le 06/06/20.

Copyright © 2020 Géraldbaios