Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette WZ 85 d’exercice

Armement : fusil PMKM et PMKS et Kbk wz. 1988
Longueur : 270 mm
ø interne de la douille : 17,5 mm
Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La Pologne est le seul pays de l’ex bloc de l’est à disposer de cette variante fabriquée par Fabryka Broni, Radom, destiné à l’exercice.

pologne-exercice-04-copie-1.jpg

La poignée de type 6×4 est de constitution spécifique à se modèle car elle intègre la lame. Le pommeau porte un n° de série, deux lettres suivies par cinq chiffres, les exemplaires fabriqués à Radom peuvent être datés de 1985 à 1989.

La lanière de maintien en cuir ne comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par points de couture.

pologne-exercice-03-copie-copie-1.jpgVis supplémentaire à gauche intégrée au pommeau

Par rapport au modèle standard, le pommeau est fixée sur le « Grip » non pas par une vis mais par deux vis identiques.

pologne-exercice-05-copie-1.jpg

Le mécanisme spécialement constitué qui contient le ressort de compression est fixé sur le « Grip » par deux vis. Il est muni d’une croisière standard, il intègre un tenon de verrouillage de la lame, son extrémité est coiffée d’un tampon amortisseur de coups en caoutchouc dont la couleur peut variée du blanc aux nuances de gris au noir.

La lame se rétracte lors de la poussée contre une cible d’entrainement et ressort au moment du retrait, elle peut également être rétractée en position repos pour le stockage. Son extrémité est coiffée d’un tampon amortisseur de coups en caoutchouc dont la couleur peut variée.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr parties d’un thème de collection, cette variante est apparue en masse en bourse aux armes il y a quelques années.

Dernière mise à jour le 04/05/20.

Category Archives: Z Pologne

Poignard de parachutiste WZ55

poignard para 01

Longueur : 263 mm
Poids :
Valeur :  €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce couteau d’assaut (nóż szturmowy wz.55) fabriqué à l’arsenal de Radom à partir de 1955 jusqu’en 1957, est resté dans l’équipement, probablement jusque dans les années 90, il a ensuite été remplacé par des modèles plus récents.

Le couteau d’assaut WZ.55 est une version très avancée du couteau de reconnaissance soviétique de 1940. « HP-40. » Il diffère du prototype dans tous ses détails, à l’exception de la taille et de la forme de la lame.

Tampon d’acceptation militaireL’extrémité de la soie est matée sur le pommeau

La poignée ergonomique comporte deux plaquettes en bois maintenue entres elles par deux rivets métalliques. Les extrémités en acier de renforcement près de la garde et au talon sont noircies.

La garde en forme de S, héritée du modèle soviétique est inversée contrairement à la plupart des gardes en forme de S. Les poignées standard de l’armée soviétique, exigeaient qu’en cas de combat rapproché de tenir le poignard avec la lame vers le haut.

La lame en acier doux à simple tranchant est affutée sur une partie du contre-tranchant à l’extrémité.

Elle comporte d’un côté la marque du fabricant (numéro 11 dans l’ovale) en dessous l’année de fabrication (55, 56, 57). De l’autre côté, un timbre d’acceptation militaire à peine visible et un numéro de série répété sur le fourreau.

Le fourreau métallique sans coutures visibles, de finition bronzée, comporte un cuvette/ressort maintenue par un rivet sur le devant, la lame du poignard peut être inséré à gauche et à droite. En 1955, le numéro de série était appliqué sur la plaque métallique de maintien du porte-fourreau, à partir de 1956 il sera appliqué sur la face avant.

Il existe deux types de montages de la suspension.

  1. En 1955 le fourreau était réalisé avec une suspension fixe.
  2. A partir de 1956, la suspension a été fixée au corps par deux petites agrafes, de la même manière que le fourreau de la baïonnette AK 47 polonaise, particularité, elle peut en cas de dégradation être remplacée de manière autonome par le militaire.

Dernière mise à jour le 04/05/20.

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette 6H4 (AKM Type II)

pologne-montage-casque-baio-akm2.jpgBaïonnette accompagnée d’un casque modèle WZ 75
akm2

Modèle : 6H4
Armement : fusil PMKM et PMKS et Kbk wz. 1988
Longueur : 270 mm
Poids : 315 g
ø interne de la douille : 17,5 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Voir (Baïonnette 6×4 AKM Type II). La baïonnette polonaise a été fabriquée à partir de 1972, elle est encore utilisée actuellement.

akm2-002N°de série inscrit sur la croisièrepologne-akm-comparaison-02.jpgBaïonnette au mème n° que le fourreau, très rarement rencontrépologne-akm-comparaison-01.jpg  Variantes de couleur du cuir de la lanière et du porte-fourreauakm2-03

La poignée de conception identique au modèle soviétique est de couleur orange. Un n° de série lorsqu’il est présent est inscrit sur le coté gauche de la croisière et sur le corps du fourreau.

La lanière de maintien en cuir ne comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par points de couture.

AKM1-03-copie-1.jpg

La baïonnette utilisée par la Pologne, contrairement à toutes les autres baïonnettes AKM2 des pays satellites à l’URSS, possède une lame dépourvue de dents de scie. 

Marquage S sur le dispositif coupe-fil, spécifique à la Pologne

Le fourreau en acier est identique au modèle 6H3, il est muni d’un isolateur de fabrication polonaise ou est-allemande, dans ce cas il porte le n° 5998 sur le devant. Le n° de série, lorsqu’il est présent se trouve sur le devant du corps, il correspond très rarement au n° de la baïonnette.

Les porte-fourreaux utilisés pour cette variante sont, voir (Porte-fourreaux) polonais N° : PO 19 A, B et C.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr parties d’un thème de collection, actuellement la variante polonaise est l’une des plus facile à trouver.

Dernière mise à jour le 05/02/20.

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette 6H3 (AKM Type I)

AKM1-Presentation.jpgBaïonnette AKM1 accompagnée d’un casque modèle WZ 67AKM1-01.jpg

Armement : fusil PMKM et PMKMS de type AKM
Longueur : 273 mm
Poids : 275 g
ø interne de la douille : 17,5 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Voir Baïonnette modèle 6×3 (AKM1). La variante polonaise a eu une très courte carrière, elle fut produite de 1968 à 1972.

La poignée de conception identique au modèle soviétique, a changé durant ses années de production trois fois de couleur, noire avec taches rouges, ensuite marron, et enfin orange. Un n° de série lorsqu’il est présent est inscrit sur coté gauche de la croisière. La lanière de maintien en cuir ne comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par points de couture.

AKM1-03-copie-1.jpg

La lame de fabrication polonaise, contrairement à toutes les autres baïonnettes 6×3 (AKM1) des pays satellites à l’URSS, est dépourvue de dents de scie. 

Marquage S sur le dispositif coupe-fil, spécifique à la Pologne

Le fourreau utilisé est en acier, il est muni d’un isolateur de fabrication polonaise ou est-allemande, dans ce cas il porte le n° 5998 sur le devant. Le n° de série, lorsqu’il est présent se trouve sur le devant du corps, il correspond très rarement au n° de la baïonnette.

Les porte-fourreaux utilisés pour cette variante sont, voir (Porte-fourreaux) polonais N° : PO 19 B et C.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les variantes utilisées avec les fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr parties d’un thème de collection, la variante polonaise est l’une des plus difficile à trouver.

Dernière mise à jour le 02/01/20.

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette AK47

ak47-08
ak-47-pologne(Photo trouvée sur internet)

Modèle : AK47 (56-H-212)
Armement : fusil d’assaut « karabinek AK »
Longueur : 314 mm
Poids : 285 g
ø interne de la douille : 17,5 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Voir historique du modèle (6×2 AK47). Le modèle polonais adopté à partir de 1957 est identique au modèle soviétique.

ak47-003Année 1958Ci-dessus, très rare exemplaire fabriqué en 1970, marquage de l’année à gaucheak47-001Marquage 11 de l’arsenal de RADOMak47-09Matricule, lettre A ou Z suivie d’un numéro

La poignée est de conception identique au modèle russe, les plaquettes en plastique de couleur orange sont maintenues à la soie par deux vis et écrous fendus bloqués mécaniquement. La croisière porte sur la droite le nombre 11 dans un ovale (arsenal de RADOM), et du coté gauche l’année 1958, le matricule est inscrit sur le dessous de la soie.

Le fourreau polonais est spécifique par sa forme à l’extrémité, il est démuni de trou de drainage.

AK47 07

ak47-10

Le porte-fourreau en cuir est fixé au corps par deux petites agrafes, particularité, il peut en cas de dégradation être remplacé de manière autonome par le militaire.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les variantes pour fusils AK47, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr parties d’un thème de collection. Lors de l’acquisition, cette rare variante doit être absolument munie de son porte-fourreau, car celui-ci est pratiquement introuvable à un prix raisonnable.

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette modèle 1928 datée 1939

pologne mle 28 0001

Armement : carabine wz.98 awz.1929
Longueur : 
382 mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Il existe quatre types de baïonnettes de construction polonaise conçues entre (1922 et 1928). La WZ 22, WZ 24, WZ 27, WZ 28, (« WZ » est une abréviation du mot «wzorowy» qui signifie modèle).

pologne mle 28 0002

pologne mle 28 0003

pologne mle 28 0004Poinçon de réception allemand

Cette baïonnette récupérée après 1939 par les allemands appelée communément « modèle de mobilisation » possédait à l’origine une douille, elle était en tout point de vue identique au modèle WZ28. La différence est uniquement au niveau de la date de fabrication 1939. Lors de la transformation toutes les parties métalliques de la baïonnette ont été bleuies.

Il est à noter que la plupart des lames de ces modèles ont été aiguisées grossièrement lors de la mobilisation générale de l’armée polonaise.

allemagne-chappe-de-fourreau

Le fourreau utilisé pour ce modèle est allemand M-1884-98 du 3ème type, la vis de maintien de la cuvette/ressort se situe sur le côté, à partir de 1941, les quatre stries sur le bouton de suspension ont été supprimées.

Période d’utilisation :
Utilisée durant une très courte période lors de l’invasion russo-allemande de la Pologne en 1939. Les fusils wz.29 avec leurs baïonnettes capturés ont également été utilisés par la Wehrmacht sous le nom de Gewehr 298 (p).

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les baïonnettes de type WZ sont devenues très rares, elles sont bien sûr indispensables dans une collection, seul hic leur prix d’achat est assez élevé.

Dernière mise à jour le 02/05/20.

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette modèle 1928

Armement : carabine wz.98 awz.1929
Longueur : 382 mm
ø interne de la douille : 15,5 mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Il existe quatre types de baïonnettes de construction polonaise conçues entre (1922 et 1928). La WZ 22, WZ 24, WZ 27, WZ 28, (« WZ » est une abréviation du mot «wzorowy» qui signifie modèle). La mise en service en 1929 d’un nouveau fusil polonais de système Mauser s’est accompagnée de l’adoption d’une nouvelle baïonnette sous la dénomination de modèle 1928.

Cette baïonnette est de constitution différente du M1884-98 (2ème type) allemand, la soie et la lame sont réalisées d’une seule pièce ensuite le pommeau est mis en place sur la soie.

Deux constructeurs ont réalisé ce modèle, Société usine motorisé « Perkun » SA Varsovie (Warsaw Perkun moto d’usine) et PFB à Radom (Arms Factory Radom).

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception lui permet de s’adapter à toutes les armes de type Mauser 98. Le pommeau est muni d’un bouton de verrouillage fendu et ne porte aucun marquage. Les plaquettes sont maintenues entres elles par boulons à tête ronde dentée situés à droite et écrous fendus. Certain de ces modèles sont dotés de part-flamme, dans ce cas les plaquettes un peu moins épaisses ne sont pas compatibles avec un modèle sans.

Entres les deux guerres, le combat à la baïonnette était très en vogue dans l’armée polonaise et tenait une place considérable dans l’entrainement du fantassin. Les retours d’expériences démontrèrent une fragilité au niveau du système d’assemblage au fusil dû au manque de bague sur la croisière des précédents modèles 22, 24, et 27. Afin de palier à cette faiblesse, la croisière affinée de 2,2 mm est désormais munie d’une bague destinée à consolider la fixation au canon.

La finition d’ensemble de la baïonnette est polie brillant.

Le n° de série de l’arme est suivi d’une lettre1928 02

La lame de très bonne qualité, très robuste est munie d’une large gouttière, par rapport au modèle 24 et 27, celle-ci est un peu plus large.

Elle porte sur le côté droit, l’inscription F.B. Radom, chiffre 2 sous lettre D dans une ellipse ou lettre J. Il existe aussi un marquage Perkum avec lettre M dans un triangle et lettre E dans une ellipse. Sur le coté gauche, l’aigle polonais et les initiales W.P., parfois l’aigle et la date 1939.

Le fourreau est muni d’une cuvette/ressort maintenue sur le corps par deux petits rivets, le bouton de suspension ne comporte pas de stries, sa finition est bronzée laquée, ou après 1936 de couleur vert olive. Ce fourreau grâce à sa cuvette plus large est compatible avec les baïonnettes WZ 22, 24, 27.

Beaucoup de baïonnettes polonaises ont été récupérées par les allemands après 1939, ce type de fourreau est compatible avec la lame d’une baïonnette 1884-98 (3ème type).

Remarques perso :
Pour ne pas confondre ce modèle avec un autre de type WZ, il doit être pourvu d’une bague et posséder un écrou de verrouillage fendu.

Période d’utilisation :
Utilisée durant une très courte période lors de l’invasion russo-allemande de la Pologne en 1939.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les baïonnettes de type WZ sont devenues très rares, elles sont bien sûr indispensables dans une collection, seul hic leur prix d’achat est assez élevé.

Dernière mise à jour le 02/05/20.

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette modèle 1924

Armement : carabine wz.98 awz.1929
Longueur : 382 mm
Poids : 505 g
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Il existe quatre types de baïonnettes de construction polonaise conçues entre (1922 et 1928). La WZ 22, WZ 24, WZ 27, WZ 28, (« WZ » est une abréviation du mot «wzorowy» qui signifie modèle).

La baïonnette modèle 1924, spécialement conçue pour le mousqueton Mauser WZ 28, mécaniquement identique au fusil allemand Gewehr 98, a été fabriquée uniquement par Towarzystwo Fabryki Motorow « Perkun » SA w Warszawie (moto usine Perkun Varsovie). Comme pour le M1884-98 (2ème type) allemand, le pommeau, la soie et la lame sont réalisés d’une seule pièce.

Le modèle 24, bien qu’inutile est doté d’un part-flamme Marquage WZ 24 sur le pommeau

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception lui permet de s’adapter à toutes les armes de type Mauser 98. Le pommeau est muni d’un bouton de verrouillage non fendu et porte le marquage WZ 24 ou bg WZ 24. Les plaquettes en hêtre sont maintenues entres elles par boulons à tête ronde dentée situés à droite et écrous fendus. Sa finition est normalement polie brillant.

Entres les deux guerres, le combat à la baïonnette était très en vogue dans l’armée polonaise et tenait une place considérable dans l’entrainement du fantassin. Les retours d’expériences démontrèrent une fragilité au niveau du système d’assemblage au fusil dû au manque de bague sur la croisière.

Comparativement au M1884-98, cette poignée semble plus massive, car pour simplifier sa fabrication la soie a la même épaisseur (6 mm) que la base de la lame. Le modèle allemand est muni d’une soie beaucoup plus fine (4 mm), et d’une lame plus effilée d’où un gains de poids de la baïonnette d’environ 70 grammes.

Initiales WP (Wojko Polski)

La lame de finition polie brillant, de très bonne qualité, très robuste est munie d’une large gouttière. Elle porte sur le côté droit, le numéro de série et inscription Perkum, avec le poinçon de contrôle, lettre D dans un pentagone et un triangle ou lettre S dans un carré.

N° de série

Le fourreau est muni d’une cuvette/ressort maintenue sur le corps par une vis sur le devant, le bouton de suspension ne comporte pas de stries, sa finition est bronzée, ou après 1936 de couleur vert olive. Il comporte sur le côté droit le poinçon de contrôle, la lettre D dans un pentagone et un triangle ou lettre S dans un carré. Ce fourreau est compatible uniquement avec les WZ 22, 24, 27 (largeur de la lame spécifique).

Beaucoup de baïonnettes polonaises ont été récupérées par les allemands après 1939, mais ce type de fourreau n’est pas compatible avec la lame d’une baïonnette M-1884-98 (3ème type).

Remarques perso :
Pour ne pas confondre ce modèle avec un autre de type WZ, il doit être dépourvu de bague, posséder un écrou de verrouillage non fendu, un garde-flamme, et être marqué WZ 24.

Période d’utilisation :
Utilisée durant une très courte période lors de l’invasion russo-allemande de la Pologne en 1939.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les baïonnettes de type WZ sont devenues très rares, elles sont bien sûr indispensables dans une collection, seul hic leur prix d’achat est assez élevé.

Dernière mise à jour le 29/04/20.

Category Archives: Z Pologne

Baïonnette modèle 1886

Modèle : 1886
Armement : fusil Lebel M1886 et dérivés
Longueur : 640 mm
ø interne de la douille : 15 mm
Valeur :€€€ €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette fait partie d’un lot de (baïonnettes et fusils Lebel) arrivés en Pologne avec l’armée bleue du général J Haller en 1918. Avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il y avait environ 237 000 fusils Lebel désignés WZ. 86/93 dans les magasins militaires. 

Pendant la Première Guerre mondiale, les fusils Lebel équipaient l’armée polonaise en France (l’armée bleue). Ils faisaient parti des nombreux types de fusils utilisés par l’armée polonaise en 1918-1921. En 1939, le Lebel wz. 86/93  équipait certaines branches de la Défense Nationale. Encore une fois, cette arme a trouvé son chemin pour armer les troupes de l’armée polonaise en France en 1940.

Dans les années 1935-1939 environ 10.000 fusils wz. 1886 ont été reconstruits en raccourcissant le canon pour en faire des carabines wz. 1886 93R35.

Les modèles 1886 ou 1886-15 peuvent faire partie de ce lot, seuls les marquages spécifiques sur la poignée les distinguent de leurs homologues français.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Cette variante avec marquages polonais se rencontre que très rarement, à ne surtout pas laisser passer.

Dernière mise à jour le 03/04/20.

Copyright © 2020 Géraldbaios