Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette d’entraînement en caoutchouc

yougo baio entraine 01

yougo baio entraine 04

Carabine de type SKS en caoutchouc également fabriqué par Sport Oprema

Modèle : SKS en caoutchouc
Armement : carabine de type SKS en caoutchouc
Longueur : 295 mm
ø interne de la douille : 10 mm
Valeur : 
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce poignard-baïonnette, en caoutchouc assez souple a été utilisé par l’armée de l’ex-Yougolavie, il a été fabriqué par Sport Oprema, parrainé par un club d’escrime de Ljubljana (actuelle Slovénie) qui portait le nom de la société, ce club a été formé en 1978 et a eu une existence d’environ 10 ans.

yougo baio entraine 02

yougo baio entraine 03

yougo baio entraine 06

La poignée possède un pommeau avec un orifice destiné à intégrer le tenon en acier de la carabine. La croisière comporte un trou qui accueil la vis de maintien située sur l’extrémité taraudée du canon.

Période d’utilisation :
Ce poignard-baïonnette a été utilisé par les conscrits durant la guerre froide.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle accouplé à sa carabine est pratiquement introuvable, il fait parti des reliques de la guerre froide.

Dernière mise à jour le 31/03/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette 6×4 (AKM Type II)

akm2-001Baïonnette avec casque yougoslave modèle 59akm2-002

gifs-0044.jpg

Modèle : 70
Armement : Zastava M70 et variantes
Longueur : 270 mm
Poids : 315 g
ø interne de la douille : 17,5 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valier
Remarques :
Voir (Baïonnette 6×4 AKM Type II). La baïonnette yougoslave a été fabriquée à partir de 1970, elle est encore utilisée actuellement par certaines Républiques de l’ex-Yougoslavie.

akm2-006

akm2-003

La poignée de conception identique au modèle soviétique est de couleur noire. Un n° de série est inscrit en relief sur le côté droit répété sur l’extrémité du corps du fourreau. La variante yougoslave a pour particularité d’être de finition bleuie, non peinte.

La lanière de maintien en toile verte comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par un rivet.

akm2-00001

La lame a pour particularité de posséder le marquage (K suivi d’un chiffre) inscrit au crayon électrique.

akm2-004Vue arrière, en haut fourreau ex-yougoslave, en bas fourreau de l’ex-RDA

Le fourreau de couleur noire est spécifique au niveau du bourrelet à l’ex-Yougoslavie, on retrouve le marquage (K suivi d’un chiffre) sur la partie métallique coupe-fil à l’avant.

akm2-005

Le porte-fourreau en cuir brun clair de type russe a pour particularité d’être muni d’un bouton de verrouillage en laiton.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM, des pays satellites à l’URSS font bien sûr parties d’un thème de collection, actuellement le modèle ex-yougoslave est l’un des plus facile à trouver.

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette modèle SKS 59/66

SKS 56 01

Modèle : SKS 59/66
Armement : carabine semi-auto PAP M59
Longueur : 363 mm
ø interne de la douille : 14 mm
Valeur :  €€
Rareté : 
 che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Entre 1960 et 1970, près de 400 000 PAP (pour armes semi-automatiques) M59, M59/66 et M59/66A1 ont été produites pour le compte de l’Armée populaire yougoslave et de la Police yougoslave. 100 000 de ces armes ont été vendues à l’étranger. Les Zastava M59 étaient similaires aux SKS 45, mais les canons n’étaient pas chromés intérieurement.

Les fusils M59/66 et M59/66A1 sont facilement identifiables des autres versions : elles disposent en effet, d’un cache-flamme cylindrique allongé permettant le tir de différents modèles de grenades de 22 mm aux normes OTAN. En outre, une alidade de visée rabattable pour le tir courbe est placée au-dessus du canon sur ces modèles qui furent largement exportés en Uruguay et au Mozambique. Les versions mozambicaines ont une monture en teck fourni par cette nation, mais la grande majorité des carabines yougoslaves ont des crosses en bois de hêtre. La qualité de fabrication est proche voire supérieure à celle du modèle provenant d’URSS.

Cette baïonnette pliante est fixée de façon permanente à l’aide d’une vis à la carabine.

1949 02

Le système de verrouillage à l’arme est commun à toutes les baïonnettes de type SKS.

SKS 03Comparaison entre le modèle russe en haut et yougoslave en bas

La lame est munie d’une gouttière, avec une extrémité en forme de pointe de lance, sa finition est  phosphatée. A cause du système lance grenade spécifique à la carabine yougoslave, elle est plus longue que la lame du modèle SKS 45 russe, ceci pour qu’une fois déployée en position de combat, elle conserve une longueur acceptable.

Remarques perso :
Il existe une carabine d’entraînement accompagné de sa baïonnette.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Sans son mécanisme de fixation à la carabine, ce modèle n’a aucun attrait, complet il trouve sa place dans une collection.

Dernière mise à jour le 09/02/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette modèle 1956

yougoslavie mp40 bon 05

Photo trouvée sur internetYougo M56

yougo m56 002Baïonnette dans sa graisse de stockage

Modèle : 1956
Armement : pistolet mitrailleur M56
Poids : 160 gr
Longueur : 286 mm
ø interne de la bague : 14,5 mm
Valeur  €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Adopté par les forces armées de Yougoslavie en 1956, le pistolet mitrailleur Tsvetich M56 est un modèle très intéressant, combinant la conception simplifiée du MP-40 allemand en utilisant la cartouche soviétique de calibre 7.62×25 TT.
Contrairement au MP-40 allemand, le M56 possède un système de fixation pour couteau-baïonnette. La première version de cette arme n’avait pas de monture à baïonnette, mais la direction de l’infanterie a exigé qu’elle en soit munie lors de la production en série. 

Modèle non adopté

Ce modèle prototype proposé par Tsvetich, avec pic intégré dans la poignée, en raison du processus de fabrication complexe et de son prix élevé, n’a jamais été adopté.

Modèle adopté

yougoslavie mp40 bon 02

La poignée possède des plaquettes en plastique avec quatorze stries, fixées à la soie par une vis et écrou. Les numéros 36-190-2 et 36-190-3 sont inscrits respectivement sur les plaquettes Dt et G. Le talon renforcé par une plaque en tôle, intègre le système de verrouillage à l’arme, qui s’effectue par un bouton strié qui coulisse de bas en haut.

N° de série de l’arme

La lame est droite, à doubles tranchants symétriques séparés par une arête centrale sur chaque face, elle a le même profil que la baïonnette M1899 de fabrication serbe. Dans certains cas mais pas systématiquement, on peut rencontrer les numéros 36-189-5 ou 36-189-6 près de la croisière à droite, et le n° de série de l’arme. La lame comporte deux trous sur les deux faces, qui sont destinés à son maintien à l’intérieur de la cuvette/ressort, pour assurer pleinement cette fonction, leurs cotes d’usinage par rapport à la croisière doit être très précises. Sa finition est bronzée comme le reste des autres parties métalliques.

yougoslavie mp40 bon 04Marque de contrôle « K » à l’intérieur d’un cercle sur la suspension répétée sur le dessus de la cuvette 

Le fourreau dont la conception atypique est spécifique à ce modèle, comporte une suspension en forme de S. Cette suspension est maintenue sur le corps par un rivet soigneusement arasé est ensuite soudée. Ce rivet est aussi utilisé pour fixer la cuvette/ressort pointeau du maintien de la lame.

Le porte-fourreau  en cuir de très petite taille est spécifique à ce modèle, il ne s’adapte à aucune autre baïonnette yougoslave. Généralement on trouve les marquages «BK» à l’intérieur du triangle cousu du contrôle militaire. Le numéro de nomenclature officiel « S-38-191-9 » indique qu’il a été fabriqué à Kragujevac.
Des porte-fourreaux sans aucuns marquages fabriqués dans une autre usine existent également.

Période d’utilisation :

modèle 56 001Porte-fourreau personnel de fabrication artisanale

Ce modèle (ci-dessus) a probablement été utilisé comme arme de côté, par un militaire serbe des unités de la défense territoriale (Teritorijjalna Obrana). Ces unités (TO) combattirent la (JNA), au cours d’un bref conflit (la guerre des dix jours), en juin 1991.

La défense territoriale était une force militaire de réserve autonome avec une organisation très décentralisée et indépendante au niveau des républiques socialistes qui composaient la RFS Yougoslavie, alors que l’armée populaire yougoslave (JNA) était l’armée régulière de toute la fédération. Son équipement était constitué d’armes légères, et son personnel était constitué de civils masculins et féminins. On peut estimer qu’entre 1 et 3 millions de yougoslaves âgés de 15 à 65 ans étaient capables de combattre sous le commandement de la TO comme partisans, en cas d’invasion du pays et de conflit armé. En temps de paix environ 860 000 soldats de la TO effectuaient des périodes de réserve.

Remarques perso :
Attention, il existe peut-être de faux modèles mais ce n’est pas une certitude. Voir ci-dessous :

yougoslavie mp40 faux Mauvais maintien de la baïonnette dans son fourreauyougoslavie mp40 faux 02Les trous situés sur la lame ne sont pas au même endroit que le modèle original, ils sont plus éloignés de la croisière d’où le mauvais maintienyougoslavie mp40 faux 03Plaquettes mal ajustées, dépourvues de n° de série

Dernière mise à jour le 15/04/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Poignard d’entraînement (Yougoslavie)

Modèle : poignard d’entraînement en caoutchouc
Armement : /
Longueur : 240 mm
ø interne de la douille : /
Valeur : 
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce poignard, en caoutchouc assez souple a été utilisé par l’armée de l’ex-Yougolavie, il a été fabriqué par Sport Oprema, parrainé par un club d’escrime de Ljubljana (actuelle Slovénie) qui portait le nom de la société, ce club a été formé en 1978 et a eu une existence d’environ 10 ans.

Période d’utilisation :
Ce poignard a été utilisé par les conscrits durant la guerre froide.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle pratiquement introuvable fait parti des reliques de la guerre froide.

Dernière mise à jour le 05/02/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Poignard de combat de parachutiste M 51 (Yougoslavie)

Longueur : 258 mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce poignard de « parachutiste » a été fabriqué à partir de 1960 jusqu’en 1995 à l’usine Produzece 69 « Ljubiana, actuellement en Slovénie ». Sa conception est copiée sur le modèle russe NR-40, mais de meilleure qualité de finition. Son coût de revient, selon une liste de prix du 01/07/1970 était de 25 dinars.
Il a été utilisé par l’ex-armée populaire yougoslave (JNA) durant quatre décennies, mais considéré comme obsolète ré-attribué à des unités de la défense territoriale (Teritorijjalna Obrana). Ces unités (TO) combattirent la (JNA), au cours d’un bref conflit (la guerre des dix jours), en juin 1991. La défense territoriale avait délivré ce poignard aux militaires majoritairement serbes, dotés du PM Zastava M56 et M65, ceci, en raison du manque de baïonnettes pour ces armes.

La défense territoriale était une force militaire de réserve autonome avec une organisation très décentralisée et indépendante au niveau des républiques socialistes qui composaient la RFS Yougoslavie, alors que l’armée populaire yougoslave (JNA) était l’armée régulière de toute la fédération. Son équipement était constitué d’armes légères, et son personnel était constitué de civils masculins et féminins. On peut estimer qu’entre 1 et 3 millions de yougoslaves âgés de 15 à 65 ans étaient capables de combattre sous le commandement de la TO comme partisans, en cas d’invasion du pays et de conflit armé. En temps de paix environ 860 000 soldats de la TO effectuaient des périodes de réserve.

La poignée en bois quadrillé de couleur verte, est par rapport au NR-40 russe parfaitement symétrique. La garde en forme de S, héritée du modèle soviétique est inversée contrairement à la plupart des gardes en forme de S. Les poignées standard de l’armée soviétique, exigeaient qu’en cas de combat rapproché de tenir le poignard avec la lame vers le haut.

Marquage de l’usine 69 à l’intérieur d’une étoile

La lame en acier inoxydable à simple tranchant est affûtée sur une partie du contre-tranchant à l’extrémité.

Bouton de verrouillage en laiton caractéristique à l’ex-YougoslaviePoinçon de contrôle

Le fourreau en bois assez frêle de couleur verte est renforcé à son extrémité par une garniture en acier. La cuvette simplifiée est dépourvue de ressort de maintien de la lame.

Marquage de l’usine 69 à l’intérieur d’une étoile

Le porte-fourreau en cuir attelé est maintenu sur la garniture par un rivet, il est pourvu d’une lanière qui est indispensable pour assurer le maintien correct du poignard dans le fourreau.

Dernière mise à jour le 17/02/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette modèle 1948

mle 1948 01Fourreau équipé en l’occurrence d’un rare porte-fourreau allemand modifié par l’adjonction d’une lanière en cuir

Armement : fusil Mauser modèle 1948
Longueur : 380 mm
Poids : 370 g
ø interne de la douille : 15,5 mm
Valeur :  €€
Rareté :   che1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle conçu en 1948, clone du modèle 1924 belge est la version courte du modèle 1924/30.

mle 1948 04

La poignée de finition bronzée est muni d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception lui permet de s’adapter à toutes les armes de type Mauser 98. Les plaquettes indémontables en orme ou en hêtre sont maintenues entre elle par vis à tête à deux trous et écrous soigneusement abrasés. Le n° de série toujours inscrit sur la croisière est répété sur le bouton de suspension du fourreau.

mle 1948 03

La lame de finition bronzée possède une gouttière, elle est marquée en caractère cyrillique (ПРЕДУЗЕЋЕ) à Kragujevac en Serbie et 44, le chiffre 44 n’est pas l’année de fabrication mais un code d’usine, (« Preduzece 44 »), signifiant Enterprise 44, (1945-52). Pour info l’ex-Yougoslavie a seulement été libérée des troupes allemandes en février 1945.

Il existe de très rares modèles destinés à l’exportation dont la lame est dépourvue de tout marquage.

« Preduzece 44 »

Le fourreau de finition bronzée est muni d’une cuvette/ressort maintenue au corps par un rivet. Le bouton de suspension comporte quatre stries comme le fourreau allemand en acier modèle 1884-98 (2ème type).

Les porte-fourreaux utilisés par l’armée yougoslave pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) yougoslave N° : YOU 19 A, B.

Comparatif des fourreaux

En haut modèle 1924 belge, en bas modèle 1948 yougoslave

Période d’utilisation :
Utilisé brièvement de 1948 à 1953 par l’armée yougoslave.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Beaucoup de ces modèles assez courants généralement au même n° que le fourreau, sont restés stockés dans leur graisse d’origine en cas de Troisième Guerre mondiale, idéal pour débuter une collection.

Il existe un très rare modèle destiné à l’exportation dont la lame est dépourvue de tous marquages.

Dernière mise à jour le 14/07/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette modèle 1884-98 (3ème type)

Armement : fusil Mauser Kar 98k ou de type 98
Longueur : 385 mm
Poids : 435 g
Valeur : €€€ €  (pas au même n°)
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette allemande a été récupérée et ré-immatriculée par la Yougoslavie peu après la Seconde Guerre mondiale.

Les porte-fourreaux utilisés par l’armée yougoslave pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) yougoslave N° : YOU 19 A, B ou allemand.

Dernière mise à jour le 04/08/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette modèle 24 raccourcie

turquie mle 24 Raccourci 01
Armement : fusil, système Mauser 98
Longueur : 432 mm
ø interne de la douille : 15,5 mm
Valeur :
 €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette yougoslave ex-modèle 24/30 de longueur initiale (515 mn) raccourcie a été utilisée par la Turquie dans les années 50, avec les nombreuses armes avec système Mauser 98 récupérées avant et après la Seconde Guerre mondiale.

turquie mle 24 Raccourci 02

La lame porte près de la croisière les marquages « AT3 » ou « BT3 ». Particularité, le modèle 1924 peut porter les marquages « AT3 » ou « BT3 », le modèle 1924/30 uniquement « BT3 ».

turquie mle 24 Raccourci 03
Le fourreau a également été raccourci à la longueur de la lame, la partie qui servait à la fixation du bouton de suspension a été brasée directement sur le corps.

Dernière mise à jour le 30/03/20.

Category Archives: Z Yougoslavie

Baïonnette modèle 1924 et 24/30

modèle 1924 01

Modèle : 1924 et 24/30 
Armement : 
fusil modèle 24
Longueur : 
515 mm
Poids : 470 gr
ø interne de la douille : 
15,5 mm
Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes ont été fabriquées seulement à partir de 1928, à l’arsenal militaire de Kragujevac situé en actuelle Serbie. 

Elles peuvent être marquées sur la lame de deux manières différentes :

  1. AT3, qui est un code correspondant aux initiales ATZ (Institut technique militaire), de 1928 à mars 1931.
  2. BT3, qui est un code correspondant aux initiales VTZ (Institut technique d’artillerie), de mars 1931 jusqu’à avril 1941 (invasion des troupes de l’axe).

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception lui permet de s’adapter à toutes les armes de type Mauser 98. Les plaquettes indémontables sont maintenues entres elles par vis à tête à deux trous et écrous soigneusement abrasés. Le n° de série inscrit sur la croisière est répété sur le bouton de suspension du fourreau.

modèle 1924 02En haut modèle 1924, en bas M24/30

Deux variantes de la forme du pommeau existent :

  1. Le rare premier modèle, nommé 1924 a été fabriqué seulement à partir de 1928 jusqu’à environ 1932/33, il comporte un pommeau spécifique avec un renfort à l’arrière de la rainure pour améliorer la rigidité de la soie.
  2. Le deuxième modèle nommé 1924/30 à pommeau simplifié, a été fabriqué à partir de 1932/33.

modèle 1924 03

La lame de très bonne qualité, de finition polie brillant ou bronzée par la suite, possède une gouttière, elle porte près de la croisière les marquages « AT3 » ou « BT3 » . Particularité, le modèle 1924 peut porter les marquages « AT3 » ou « BT3 », le modèle 1924/30 uniquement « BT3 ».

Le fourreau de finition bronzée, est muni d’une cuvette/ressort maintenue au corps par un rivet central. Le bouton de suspension comporte quatre stries comme le fourreau allemand 1884-98 (2ème type).

Les porte-fourreaux utilisés par l’armée yougoslave après la Seconde Guerre pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) yougoslave N° : YOU 19 A, B.

Période d’utilisation :
Utilisées brièvement en avril 1941 lors de l’invasion de la Yougoslavie par les troupes de l’axe. Une partie de ces baïonnettes en dotation dans l’armée yougoslave ont été récupérées par les allemands. Quelques modèles généralement de finition bronzée ont également été re-conditionnés après la Seconde Guerre mondiale.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Les modèles 24 et 24/30 yougoslaves ne sont pas très courants, à ne pas laisser passer.

Dernière mise à jour le 30/03/20.

Copyright © 2021 Géraldbaios