Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: USA

Les USA

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

M1903-Springfield-RiflePhoto trouvée sur internet

Le M1903 Springfield a été fabriqué par l’usine du même nom, il a été ensuite produit par d’autres unités de fabrication (Remington Arms, Rockisland). Il fut adopté officiellement par les forces armées américaine en 1903 où il restera en service jusqu’en 1957.

Il fut beaucoup employé pendant la première Guerre Mondiale. Aussi utilisé pendant la Seconde Guerre Mondiale comme arme de parachutage pour les maquisards puis plus confidentiellement dans une version de précision qui fut développée pour les tireurs d’élite (M1903 A4) qui resta en service jusqu’en 1969.

La capacité du Springfield M1903 est de cinq cartouches de calibre 30-06 (7,62 mm x 63)  dans le magasin. Fusil à culasse à verrou, de bonne conception et grâce à son canon forgé avec des aciers de premier choix et sa qualité d’ajustage, en avance sur les autres matériels de 1903. Ce fusil est réputé pour sa précision et sa robustesse, équipé d’une hausse de précision permettant des réglages pour des tirs jusqu’à 2 500 mètres. Le Springfield devient plus puissant en 1906 avec l’adoption de la nouvelle munition de 30 fabriquée cette année-là, le 30-06 qui deviendra la munition américaine par excellence et aussi la plus répandue dans le monde. Le mécanisme à répétion manuelle n’offrant qu’une cadence de tir réduite, l’armée américaine choisit le M1 Garand semi-automatique à chargeur (clip) de 8 cartouches conçu en 1936, qui lui fut préféré pendant la Seconde Guerre mondiale pour équiper l’infanterie.

US 17 USAPhoto trouvée sur internet

 

Le fusil P14 (calibre 303 British) a été conçu peu de temps avant le début de la première Guerre Mondiale. Par rapport au Lee-Enfield (SMLE),  le P14 était plus précis, mais plus lourd et avait seulement la moitié de la capacité du chargeur, lui donnant une cadence de tir effective nettement inférieur. L’entrepreneur principal (Vickers) a été incapable d’assumer la production à grande cadence par manque de bras et de moyens industriels. Le gouvernement britannique a du faire appel à trois fabricants d’armes commerciales américains, Winchester, Remington en majorité et Eddystone pour assumer la production surtout à partir de 1916.

Lorsque les Etats-Unis entrent en guerre en avril 1917, le P14 a été modifié, normalisé par l’US Ordnance Department, il est entré en production dans les mêmes usines qui avaient produit le P14, la production de ce fusil ayant cessé. Le fusil appelé  M 1917 Enfield, il a été chambré pour la cartouche US en 30-06 (7,62 x 63 mm), il connu un certain succès en tant que complément du fusil Springfield M1903, le surpassant même en production.

GARAND US

garand long 04Photos trouvées sur internet

Le fusil M1 Garand conçu en 1936 par John C. Garand, est le premier fusil semi-automatique réglementaire de l’armée américaine. Il pèse environ 4,9 kilogrammes et se recharge par un clip de 8 cartouches de calibre 30-06 (7,62 x 63 mm puis disponible en 7,62 × 51 mm). Il remplaça le Springfield modèle 1903 à verrou. Il n’est pas le premier fusil semi-automatique utilisé dans une armée, contrairement à ce que l’on croit souvent. Les premiers furent les fusils semi-automatiques français R.S.C. Mle 1917 et R.S.C. Modèle 1918. Elle a aussi été l’arme destinée aux fantassins de l’armée américaine la plus produite durant la seconde Guerre Mondiale, réputée pour sa précision fort acceptable pour une arme de production de masse à bas coût, la vélocité de sa munition bien supérieure à celle de la carabine US M1, ainsi que son système de rechargement semi-automatique.

5,5 millions d’exemplaires ont été produits aux États-Unis et en Italie (par Breda et Beretta sous licence dans le cadre de l’OTAN), dont 4 millions de 1936 à 1945. Sa production cesse en 1957, il sera remplacée par le M14.

US M1 carabineCarabine US M1 sans système de fixation au canon pour y adapter une baïonnette (photo trouvée sur internet)

C’est en 1937 qu’a commencé, aux États-Unis, la production du fusil semi-automatique Garand M1, de conception Springfield, et produit par de nombreuses autres firmes américaines.

Mais en 1940, l’US Army, après un examen de l’équipement de ses unités combattantes, exprima la nécessité de disposer d’une carabine d’un stockage et d’un maniement facile, pouvant être utilisée d’une main tel un pistolet. Plusieurs manufactures d’armement entrèrent alors en compétition et présentèrent leur projet. Le projet Winchester l’emporta et fut retenu sous le nom de carabine calibre 30-M1.

La M1 Carbine avait un mécanisme ressemblant à celui du M1 Garand, toutefois celui-ci est d’origine Winchester et n’est pas à proprement parler une copie du mécanisme du Garand (qui proposa aussi une carabine). Le fonctionnement est un classique emprunt des gaz. Elle tirait une munition de calibre (7,62 x 33 mm), d’une puissance intermédiaire entre celle d’une cartouche de pistolet et celle d’un fusil.

C’est Winchester qui remporta le concours mais comme ses moyens de productions étaient limités, tous ses concurrents la fabriquèrent : ils avaient perdu le concours mais les appels d’offre furent bien partagés, même General Motors, IBM, Underwood (machines à écrire) et Rock-Ola (Juke-boxes) en ont fabriqué. Howa, fabricant d’armes Japonais en a aussi produit 10 000 après la guerre pour l’Asie, une rareté aux États-Unis et en Europe.

Toutes les pièces des fabricants sont compatibles entre elles (hormis certaines culasses civiles « rondes »). Un exemple de production par divers fabricants tout comme le fusil M1 Garand d’ailleurs.

La carabine connut un succès immédiat. Elle était légère et très maniable, et fut adoptée en octobre 1941 sans baïonnette par de nombreuses unités d’appui, telles que les artilleurs ou les équipages d’unité blindées, mais aussi par les soldats ayant une fonction autre que le combat d’infanterie, tel les radios ou les techniciens des unités de soutien.

us-m4Photo trouvée sur internet

A partir de Juin 1944, la carabine M1 fut modifiée et équipée d’un système de fixation au canon pour y adapter une baïonnette, la plupart des carabines antérieures ont ensuite été modernisées avec ce système.

Le fusil M14 est un fusil automatique coupe-feu américain qui utilise des munitions de calibre 7,62 × 51 mm. Il a progressivement remplacé le fusil M1 Garand dans le service de l’armée américaine en 1961 et dans le service du Corps des marines américains en 1965. Ce fusil d’infanterie standard était utilisé par le personnel militaire américain dans les États-Unis contigus , en Europe et en Corée à partir de 1959  jusqu’à l’arrivée du fusil M16 en 1964. Le M14 a été utilisé pour la formation individuelle basique et avancée (AIT) de l’armée américaine, de la marine, du milieu des années 1960 au début des années 1970.

Photo trouvée sur internet

Le modèle 1912 de Winchester (souvent simplement appelé modèle 12) est un fusil à pompe à action sans marteau avec chargeur de tube externe. Surnommé le « répéteur parfait » à ses débuts, ce fusil de chasse a succédé au précédent modèle 1897 de Winchester et a été servi au cours des deux guerres mondiales. Près de deux millions de fusils de chasse M1912 ont été fabriqués entre 1912 et 1963, en différentes qualités et longueurs. Bien que le fusil n’était à l’origine que réservé au calibre 20, le succès du M1912 a conduit à la sortie des versions 12 et 16 jauges en 1914, et un modèle 28 jauges a été introduit en 1934. Le modèle du fusil Riot, dont le canon était raccourci, a été utilisé par la police américaine, la marine et l’armée de l’air pendant de nombreuses années. Comme pour le modèle 1897, le canon anti-émeute du modèle 1912 a été adapté pour devenir un « pistolet à tranchée » doté d’une cosse à baïonnette et d’un bouclier thermique, utilisé par l’armée américaine au cours des deux guerres mondiales et, dans une moindre mesure, lors de conflits ultérieurs.

AR 1O 1

armalite ar10 2Photos x 2 trouvées sur internet

Calibre : 7,62mm OTAN (7,62 x 51 mm)
Action : gaz exploité, verrou rotatif
Longueur : 1016 mm
Longueur du canon : 508 mm
Poids : 4,31 kg à vide, sans chargeur
Chargeur : 20 coups
Cadence de tir : 700 coups par minute (version militaire d’origine)

Conçu par Eugene Stoner à la division Armalite du Fairchild Engine et Airplane CorpProduit (USA), mais aussi aux Pays-Bas, le fusil d’assaut AR-10 fut l’une des premières armes de ce type à utiliser de l’aluminium dans sa fabrication. C’est le prédécesseur direct du US M16 sur le plan ergonomique et mécanique.

Au début de l’année 1957, trois prototypes successifs avaient été construits, testés et améliorés, du point de vu technique il était tout a fait concevable et possible de trouver un centre de production pour gérer les quantités de fabrication proposées. Partenaire d’Armalite-Fairchild, Richard Boutelle a utilisé sa piste à l’intérieur du gouvernement néerlandais pour obtenir un accord avec l’entreprise appartenant au gouvernement d’Artillerie-Inrichtingen, afin d’investir et produire ces nouveaux fusils pour la vente sur le marché mondial. Malheureusement, il y avait des retards de production importants en raison des problèmes de conversion au dossier technique de la norme US « pouces » à la norme de dimensions européennes « métriques ». Pour cette raison, seulement 3 000 à 4 000 fusils au total ont été effectivement produits, répartis entre le Guatemala, le Soudan et le Portugal. De gros contrats, avec plusieurs grosses commandes prévisionnelles ont été perdues suite à l’apparition de la carabine belge FN-FAL. Dans les années 1960, lorsque l’armée néerlandaise a décidé d »acheter le FN-FAL, Armalite a révoqué son permis néerlandais et  revendu ses brevets à la firme Colt américaine.

ARVN_Recruit_Trains_with_M16_Rifle

M7 011Fantassin de l’US marine (1968)

La fiabilité et la précision de la première version du fusil AR-15 (fusil d’assaut inventé par Stoner) conçu par Armalite étant jugée insuffisantes, Armalite revendit ses brevets de l’arme à la firme Colt qui reçut une commande de 8 000 armes à livrer aux forces du Strategic Air Command en 1960. Les services de recherche de l’armée américaine en achetèrent 1 000 de plus en 1962 et les distribuèrent à des fins de test aux forces sud vietnamiennes. L’expérience se solda par quelques rapports enthousiastes qui débouchèrent en 1963 sur la commande de 85 000 unités pour équiper l’armée de terre sous la désignation XM16E1 et de 19 000 armes supplémentaires pour l’armée de l’air sous la désignation « M16 ». Le M16 de calibre 5,56 × 45 mm (5,56 × 45 mm NATO en anglais) fut officiellement adopté par l’armée de l’air américaine en 1964 puis en 1967 par l’armée de terre. Colt reçut une commande de 850 000 unités en 1966.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1905, 1913, US17, 1905-42, 1905-42 raccourcie, 1905 raccourcie, M4, M5, M6, M7, M9.

Category Archives: USA

Baïonnette US M7 (Ontario)

ontario 01

ontario 02

ontario 05

Modèle : US M 7 (ONTARIO)
Armement : fusil M16 et AR-18
Longueur : 298 mm
ø de la douille : 22 mm
Valeur :  €€
Rareté :   che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Cette baïonnette, à usage commercial, fabriquée par (ONTARIO) possède une lame en acier au carbone avec une finition de phosphate de zinc, la poignée noir rainuré d’une seule pièce est en nylon thermoplastique. Le fourreau est en matière plastique moulée par injection, avec un dispositif de suspension de la ceinture de bande de nylon intégrante, à partir de 1987, sous l’appellation M 10. Le code fabricant est inscrit sur le corps.

Category Archives: USA

Baïonnette US M9 (LAN-CAY)

M9 Lancay 02

M9 Lancay 03

M9 Lancay 06

M9 Lancay 04

M9 Lancay 05

M9 Lancay 07

 

Modèle : M9 fabrication LAN-CAY
Armement : fusil M16
Longueur : 311 mm
ø douille : 22 mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Adoptée en 1986, la polyvalente baïonnette M9 est d’une conception beaucoup plus sophistiquée que les  frêles baïonnettes de la série M4 à M7 qu’elle a remplacé.

Le système coupe-fil est inspiré des modèles russes Kalashnikov (AKM1, AKM2). Lorsque la baïonnette est accouplée à son fourreau facilement détachable, l’ensemble forme en cas de nécessité une cisaille capable de couper un fil électrifié (20 000 V) ou un fil barbelé. La poignée (système de verrouillage compris) ainsi que le fourreau sont isolés du courant.

Des changements de fabrication et de conception ont été introduites tout au long de sa production, ce qui entraîne un nombre ahurissant de variations.

Cette baïonnette produite à partir du 01/09/94 est une production du deuxième contrat attribué à Lan-Cay, marquage (Lan-Cay USA). Ce contrat de 104 111 exemplaires est une amélioration de la baïonnette M9. Malgré la production du premier contrat, Lan-Cay avec Rock Island Arsenal ont travaillé sur l’amélioration de la M9. Par rapport au premier contrat marquage (LanCay USA) proche du premier modèle PHROBIS, la lame en acier intox de finition satinée ne comporte plus de gouttière sur le côté droit, le nombre de dents de scie est passé de 46 à 35, tout ceci afin de simplifier la fabrication afin d’en réduire le cout.
Le fourreau lui aussi a été modifié, (meilleur préhension) en matière plastique verte comporte une pierre à aiguiser visible et à son extrémité une partie métallique en forme de tournevis excentrée.

Category Archives: USA

Baïonnette US M9 (PRHOBIS)

USM9 PHROSBIS 01

USM9 PHROSBIS 02Marquage fabriquant et annéeUSM9 PHROSBIS 03

USM9 PHROSBIS 04

USM9 PHROSBIS 05

USM9 PHROSBIS 06

USM9 PHROSBIS 07

USM9 PHROSBIS 08

Modèle : M9 fabrication PHROBIS
Armement : fusil M16
Longueur : 311 mm
ø douille : 22 mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Adoptée en 1986, la polyvalente baïonnette M9 est d’une conception beaucoup plus sophistiquée que les frêles baïonnettes de la série M4 à M7 qu’elle a remplacé.

Le système coupe-fil est inspiré des modèles russes Kalashnikov (AKM1, AKM2). Lorsque la baïonnette est accouplée à son fourreau facilement détachable, l’ensemble forme en cas de nécessité une cisaille capable de couper un fil électrifié (20 000 V) ou un fil barbelé. La poignée (système de verrouillage compris) ainsi que le fourreau sont isolés du courant.

Des changements de fabrication et de conception ont été introduites tout au long de sa production, ce qui entraîne un nombre ahurissant de variations.

Cette baïonnette à usage commercial produite par BUCK pour PHROBIS à partir de 1987, l’une des premières versions de la série, comporte une gouttière sur le côté droit de la lame. La lame en acier inox de finition satinée possède 46 dents de scie. Le fourreau en matière plastique verte comporte une pierre à aiguiser et à son extrémité une partie métallique en forme de tournevis.

Conception du modèle M9

La petite entreprise R & D appelé Qual-A-Tec. dirigé par  Charles A. « Mickey » Finn a été créée pour équiper en divers systèmes d’armes les forces spéciales américaines. Elle a dû développer un couteau de combat pour les films de la série Rambo (1982 à 2008), ce couteau modifié deviendra plus tard le Buck-184 Buckmaster. Suite à une demande de l’armée américaine pour des baïonnettes prototypes, la société Qual-A-Tec a pris le Buckmaster et l’a modifié pour devenir la baïonnette M9. Qual-A-Tec a créé une nouvelle société « de couverture »,  nommée Phrobis III, pour gérer la production de ce couteau.

Buck a fabriqué les premières baïonnettes M9 pour Phrobis en 1987. Le 1er contrat pour l’armée était de  315 600 exemplaires avec un couple de 60.000 options sur parts à la discrétion militaire. Au total, environ 325 000 baïonnette Buck ont été produites entre 1987 et 1939 pour l’armée américaine. Buck, à l’insu de Phrobis III, a ajouté leur code de date ‘>’ pour les 1 200 premières baïonnettes , comme indiqué dans l’image qui suit. Ce ne fut pas en harmonie avec le dossier technique et Phrobis a demandé à Buck de retirer immédiatement la marque de la date sur toutes les baïonnettes fabriquées par la suite pour l’armée. Toutes les baïonnettes M9 avec la marque BUCK 188 avec marque au chevron sur la face opposée sont des modèles à usage commerciaux.

m9 phrobis

La majorité des baïonnettes M9 Phrobis avec chevron avait été expédiée avant que la marquage du code de la date fut découvert. Cent soixante-six pièces des 1200 pièces n’avaient pas encore été expédiées et celles-ci ont été conservées. Ces baïonnettes ont été numérotées dans l’ordre sur la droite du ricasso avec des  numéros impairs pour Buck et pairs pour Phrobis. Buck a vendu ses baïonnettes aux membres du Club de Buck Collectionneurs. Phrobis a fabriqué une plaque de présentation en chêne avec l’extrémité avant d’un fusil M16 attaché à elle et vendu les plaques à des collectionneurs. Ces baïonnettes, comme tous les baïonnettes Phrobis de contrat militaire, avaient les marquages Phrobis sur le coté gauche de la lame et le coté droit était banalisée.
m9 phrobis 02Il est a noté que le M est différent entre la deuxième génération et la troisième génération.

m9 phrobis 03

Buck a continué à fabriquer la baïonnette M9 en sous-traitance pour Phrobis jusqu’en 1989 jusqu’à la fin du contrat. A la fin du contrat il y avait une brouille entre les deux sociétés et dans le cadre du règlement Buck a fini par remporter les droits de fabrication  de la baïonnette M9 aux États-Unis. Buck n’a pas voulu racheter ou prendre le contrôle de Phrobis III, Mickey Finn, le concepteur de la baïonnette M9 et le propriétaire de Phrobis III, a continué à détenir la marque Phrobis.

m9 phrobis 04

Correspondance symboles avec années.

Buck Knives date codes

Category Archives: USA

Poignard US Camillus MK2

Poignard 01

Poignard 05

Poignard 02

Poignard 03

Poignard 04

Modèle : Camillus MK2
Armement : /
Longueur : 306 mm
ø Douille : /
Valeur :  €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce couteau de combat dénommé officiellement MK2 de fabrication Camillus dont il existe une multitude de version a été produit (d’après son marquage sur la lame) sous contrat militaire US de 1974 à 1989. Sa poignée en cuir empilé adhérente par tous les temps, possède une extrémité souvent utilisée comme marteau. La lame Bowie en acier au carbone, très robuste qui semble indestructible est assez longue pour couper du bois de chauffage, ouvrir une caisse de munitions, etc. Toutes les parties métallique ont une finition de phosphate mat non réfléchissant.

Category Archives: USA

Baïonnette US M7

M7 01

M7 02

M7 03Fabrication BOC environ (1 800 000 exemplaires)us m7 conettaFabrication Conetta environ (130 000 exemplaires)us m7 ontarioFabrication ONTARIO environ (58 000 exemplaires)M7 04Fabrication GENERAL CUT environ (127 000 exemplaires)us m7 imperial 0001Fabrication IMPERIAL environ (620 000 exemplaires)M7 Mil parFabrication MILPAR environ (657 000 exemplaires)M7 FSZFabrication FZR environ (264 000 exemplaires)

Modèle : US M7 N°II
Armement : fusil M16 et AR-18
Longueur : 300 mm
ø de la douille : 22 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette a été produite à partir de 1964 par sept fabricants à environ 3 millions d’exemplaires. Les modèles de fabrication (MILPAR, CONETTA, BOC, FZR, IMPERIAL) ont été utilisés pendant la Guerre du Vietnam, (1955-73) par les forces aériennes américaines. Les deux autres modèles, GENERAL CUT (1985-87), ONTARIO (1988-89) sont de fabrication plus récente. Aucun de ces exemplaires ne comporte le poinçon US d’acceptation de la défense Stamp (DAS) arrêté vers 1965.

La poignée est composée de deux plaquettes en plastique fixées à la soie par deux vis et écrous. Le pommeau fixé à la soie par matage à chaud est hérité du modèle M4, mais pas tout à fait identique. Il est constitué d’un système de verrouillage à l’arme simplifié utilisant deux crochets articulés par des ressorts. La croisière est maintenue à la soie par une pièce en acier pliée à chaud. 

La lame de type US M4 ne comporte aucune inscription.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle M8A1, caréné par une solide bouterolle en tôle d’acier phosphatée qui a pour but d’éviter le trop facile écrasement de l’extrémité du corps du fourreau. Cette bouterolle est apparue, pour essai, et à l’instigation de la SPRINGFIELD ARMORY au milieu de l’année 1955 avant d’être définitivement adoptée au mois de décembre de cette même année.

Voir histoire des (Fourreaux US M8/M8A1).

M7 010Il est possible de trouver ce modèle dans un fourreau en matière plastique moulée par injection, avec un dispositif de suspension à la ceinture de bande de nylon intégrante, à partir de 1987, sous l’appellation M 10, le code fabricant est inscrit sur le corps.

Fiche technique :

M7 002M7 003Sur les modèles US M7, la soie peut être allégée (CONETTA, BOC) ou ne comportée aucun usinage (GEN CUT, Ontario).M7 001Le profil du tranchant de la lame suivant les constructeurs peut être différent, en haut : IMPERIAL, BOC, CONETTA, en bas : GEN CUT.M7 004Il existe plusieurs modèles de plaquettes, qui ne sont pas spécifiques aux constructeurs, elles possèdent des cotes de fabrication très précises.

Photo trouvée sur internet, (fusil BM 59)

En pleine guerre froide, face aux armées du bloc soviétique, l’OTAN au début des année 1960 a standardisé une grenade à fusil de diamètre interne de 22 mm, ceci afin de simplifier la logistique lorsque les troupes des différents pays manœuvraient ensemble. De nombreux pays membres de l’OTAN ou non ont conçu ou modifié les canons de leur fusils d’assaut à cette norme, en modifiant la bouche des canons au diamètre de 22 mm combo-périphérique afin de pouvoir y adapter une baïonnette ou une grenade.

Période d’utilisation :
Utilisées lors de la Guerre du Vietnam à partir de 1965 jusqu’à la fin en 1975, et après.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle, encore assez courant a été utilisé par les USA durant la Guerre du Vietnam, historiquement il possède un certain attrait pour la collection.

Category Archives: USA

Baïonnette M7 COLT’S export USA

M7 Colt 01

Modèle : M7 N°II
Armement : fusil M16 et AR-18
Longueur : 300 mm
ø de la douille : 22 mm
Valeur :  €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette identique au modèle M7, a été fabriquée à 80 000 exemplaires, par la Waffenfabrik AG Carl Eickhorn qui a fait faillite en 1976, pour la firme COLT’S aux USA.

M7 02

La poignée est composée de deux plaquettes en plastique maintenues à la soie par deux vis et écrous. Le pommeau fixé à la soie par matage à chaud est hérité du modèle M4, mais pas tout à fait identique. Il est constitué d’un système de verrouillage à l’arme simplifié utilisant deux crochets articulés par des ressorts. 

M7 Colt 03 

La lame de type US M4 porte les inscriptions : COLT’S (n°62316) HARTFORD, CONN. USA MADE IN GERMANY.

M7 Colt 04

Le fourreau est un modèle de type (M8 A1).

Fiche technique :

M7 Colt 02Le mode de fabrication est différent du modèle US, la croisière est soudée à la soie 

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Cette rare baïonnette de la firme allemande, AG Carl Eickhorn juste avant sa fermeture, fait partie de l’un des derniers modèles conçus par cette entreprise après la Seconde Guerre, qui possède vraiment un attrait au niveau collection.

Category Archives: USA

Baïonnette US M7 COLT’S (USA)

Modèle : US M7 N°II (1964)
Armement : fusil M16 et AR-18
Longueur : 302 mm
Poids : 310 g
ø de la douille : 22 mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Les première baïonnettes de type M7 et fourreau ont été produites par la firme COLT’S (30 000 exemplaires environ) en 1964 afin d’honorer le contrat qui la liait avec le gouvernement américain (chaque fusil produit devait posséder sa baïonnette). La firme COLT’S fait appel à Imperial en sous-traitance pour produire les baïonnettes et fourreaux. 

M7 02

La poignée est composée de deux plaquettes en plastique fixées par deux vis et écrous. Le pommeau fixé à la soie par matage à chaud est hérité du modèle M4, mais pas tout à fait identique. Il est constitué d’un système de verrouillage à l’arme simplifié utilisant deux crochets articulés par des ressorts. La croisière est maintenue à la soie par une pièce en acier pliée à chaud.

B1329-4

La lame de type US M4 porte les inscriptions : COLT’S (n°62316) HARTFORD, CONN. USA. B1329-6

B1329-7

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle US M8 A1, pourvu d’un double crochet de suspension au ceinturon. Son corps en plastique moulé vert olive est d’une finition rugueuse sans renfort à l’extrémité. La chape en tôle d’acier phosphaté, est maintenue sur le corps par sertissage sur les cotés. Elle porte sur sa face avant, l’inscription du modèle : USM8A1 (sans point entre les lettres), et sans les initiales de tout fabricant. A l’arrière de cette chape, une cornière en forme de L sert de point d’appui à la suspension en coton tissé (webbing), maintenue par deux rivets emboutis. La sangle utilisée pour le maintien de la baïonnette, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension, elle se verrouille grâce à un bouton pression.

Fiche technique :

M7 003Aucun usinage de la soie

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Cette très rare baïonnette US M7 fait partie des 30 000 premiers modèles produits pour la Guerre du Vietnam, (1963-1975), elle possède vraiment un attrait au niveau de la collection du matériel US. Beaucoup de celle-ci jamais utilisées sont encore dans un état de conservation exceptionnel.

Category Archives: USA

Baïonnette US M6

M6 01

M6 02

M6 03Petit marquage à l’intérieur d’un carré, poinçon US d’acceptation de la défense Stamp (DAS)us-M6.jpg
Fixation au fusil (photo prise sur un site de vente) 

Modèle : M6
Armement : fusil M14
Longueur : 290 mm
ø Douille : 18 mm
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette été produite par trois fabricants à partir de 1961 jusqu’en 1969 (Aerial Cutlery, Imperial Knife, Columbus Milpar & Mfg).

Comme pour le modèle M5, la poignée est composée de deux plaquettes en plastique quadrillé maintenues entre elles par deux vis et écrous. Le pommeau est constitué de trois pièces, une pour l’arrière fixée à la soie par matage à chaud, les deux autres constituant la rainure par deux rivets. la bague destinée à entourer le cache-flamme du fusil M14 est maintenue, grâce à deux pièces fixées à la soie par deux goupilles creuses. L’inconvénient de ce mode de fixation est que celle-ci a tendance à prendre du jeu avec le temps. Pour finir le levier de verrouillage est fixé à la soie par un rivet central.

La lame de type US M4 ne comporte aucune inscription.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle M8A1, caréné par une solide bouterolle en tôle d’acier phosphatée qui a pour but d’éviter le trop facile écrasement de l’extrémité du corps du fourreau. Cette bouterolle est apparue, pour essai, et à l’instigation de la SPRINGFIELD ARMORY au milieu de l’année 1955 avant d’être définitivement adoptée au mois de décembre de cette même année.

Voir histoire des (Fourreaux US M8/M8A1).

Période d’utilisation :
Utilisées brièvement lors de la Guerre du Vietnam de 1959 à 1965, il fut remplacée par le modèle M7. Aujourd’hui, le fusil M14 produit à 1 376 031 exemplaires de 1959 à 1964, est principalement utilisé lors des cérémonies officielles, en particulier par la Marine et le Corps des Marines, qui tous deux l’utilisent encore.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Comparativement au modèle M5, ce modèle devenu très rare a été utilisé par les USA durant la Guerre du Vietnam, historiquement il possède un certain attrait pour la collection.

Category Archives: USA

Baïonnette US M5

M5-Presenation.jpg

Modèle M5 de première générationM5 Garand 02

M5 Garand 01

M6 03 bisPetit marquage à l’intérieur d’un carré, poinçon US d’acceptation de la défense Stamp (DAS)M5 BoiteBoîte en carton originale, scellée d’une enveloppe de plastique épais, où se trouve une baïonnette de fabrication Imperial dans une enveloppe de feuille contenant des agents de conservation.

Modèle : M5 (1953)
Armement : fusil M1 Garand
Longueur : 290 mm
ø de la douille :  /
Valeur :  €€€
Rareté : 
 che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette (la seule sans bague adoptée par les USA) a été conçue pour remplacer la baïonnette M1 difficile à retirer avec des gants. Ce modèle est surtout, plus ergonomique, plus léger et beaucoup moins couteux à produire que l’obsolète modèle M1.

La poignée est composée de deux plaquettes en plastique quadrillé maintenues entre elle par deux vis et écrous. Le pommeau est constitué de trois pièces, une pour l’arrière fixée à la soie par matage à chaud, les deux autres constituant la rainure par deux rivets. La croisière est maintenue, grâce à deux pièces fixées à la soie par deux goupilles creuses, l’inconvénient de ce mode de fixation est que celle-ci a tendance à prendre du jeu avec le temps. Pour finir le levier de verrouillage est fixé à la soie par un rivet central.

Les tous premiers modèles de la série (inscription M5 sur la croisière), avaient un problème avec le bouton poussoir du levier de verrouillage qui était un peu trop difficile à enfoncer avec des gants. Ce problème fût résolu par la modification du système de rappel du levier vers 1956 (inscription M5A1 ou M5-1 sur la croisière).

La lame de type US M4 ne comporte aucune inscription.

Ce modèle a été produit par 5 fabricants aux USA, à partir de 1953 jusqu’en 1960 (Aerial Cutlery M5 et M5-1, Jones & Dickinson Tool M5 et M5-1, Imperial Knife M5 et M5A1, Utica Cutlery M5, Columbus Milpar & Mfg M5A1).

Le fourreau généralement utilisé pour cette baïonnette est un modèle M8A1, caréné par une solide bouterolle en tôle d’acier phosphatée qui a pour but d’éviter le trop facile écrasement de l’extrémité du corps du fourreau. Cette bouterolle est apparue, pour essai, et à l’instigation de la SPRINGFIELD ARMORY au milieu de l’année 1955 avant d’être définitivement adoptée au mois de décembre de cette même année.

Voir histoire des (fourreaux US M8/M8A1).

Fiche technique :

M5-Lames.jpgIl est possible de rencontrer 2 types de profil du tranchant de la lame pour un même fabriquant (ex IMPERIAL).  

Ci dessus, deux modèles produits par E & F Hörster pour le Danemark : le modèle A possède un mécanisme de levier verrouillage de type US M5 (ressort court visible, presque perpendiculaire), le modèle B un mécanisme de type US M5 A1 (ressort long, non visible).

Pommeau constitué de trois piècesCroisière maintenue à la soie par deux piècesM5 plaquettes

Il existe pour tous ces constructeurs deux modèles de paires de plaquettes, (n° 7266552 à droite et 7266553 à gauche pour le premier type très rares, et n° 72676652 et 7267653 pour le deuxième type), les plaquettes du premier type légèrement plus épaisses ont rapidement été remplacées pour des raisons inconnues.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Comparativement au modèle M6, ce modèle n’a jamais été vraiment été utilisé dans un confit majeur par les USA, pour les collectionneurs de baïonnettes US, le modèle M5 est beaucoup plus rare que le modèle M5 A1.

Copyright © 2019 Géraldbaios