Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z Egypte

Baïonnette 6×4 (AKM Type II)


Armement : MISR
Longueur : 270 mm
Poids : 315 g
ø interne de la douille : 17,5 mm
Valeur : €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Les fusils presque identique à l’AKM russe ont été fabriqués à «l’usine 54», la société Maadi pour les industries d’ingénierie au Caire. Le personnel égyptien clé a été formé en Union soviétique et l’usine a été supervisée par des Russes avant leur expulsion abrupte d’Egypte aux mains d’Anwar Sadate en 1972. Les arsenaux d’état égyptiens ont ensuite produit le MISR de calibre 7,62 x 39 mm, avec l’aide de techniciens venus de RDA. 

egypte-akmCette arme était toujours l’arme personnelle principale de l’armée de terre égyptienne en 2006

Voir (Baïonnette 6×4 AKM Type II). La baïonnette et son fourreau ont été fabriquées en Egypte, à l’usine de MAADI. Beaucoup de ces baïonnettes ont été importées hors d’Egypte sans numéro de série (normalement en caractères égyptiens).

Particularité de la variante égyptienne, la vis de fixation (en haut) du pommeau sur la poignée n’est pas bloquée mécaniquement.

La poignée dont, il existe trois variantes de couleur (noir, brun chocolat, bleu noir) est de conception identique au modèle soviétique. Les espaces entre la poignée et la traverse et le pommeau peints en noir mat, semblent avoir été remplis de colle dure de couleur jaunâtre.

La lanière de maintien en cuir ou en toile ne comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par un rivet.

Le fourreau est en acier isolé du courant électrique grâce à une protection en caoutchouc de couleur noire.

Le porte-fourreau égyptien est identique visuellement au modèle russe, seul la longueur supérieure de la suspension environ 110 mm les différencie. Le cuir utilisé très fin pour la boucle de ceinture et de la sangle de maintien est de très mauvaise qualité, particularité l’agrafe et la boucle de fixation au fourreau sont peinte en noire.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM font bien sûr parties d’un thème de collection, le modèle égyptien étant l’un des plus rare.

Dernière mise à jour le 07/05/20.

Category Archives: Z Egypte

Baïonnette modèle SAFN 49

Armement : fusil FN 1949
Longueur : 362 mm
ø interne de la douille : 18 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle précoce a spécialement été conçu pour le contrat lié à l’armée égyptienne, il fut produit à 37 640 exemplaires à partir de 1950. Voir Belgique modèle SAFN 49.

N° d’arme égyptien sur le pommeau

La poignée possède un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle. La poignée étant constituée avec des stocks de pièces détachées de baïonnettes modèle 24, il est possible que les plaquettes bien qu’elle soit d’aucune utilité possèdent une fente destinée à l’évacuation des déchets. Elles sont maintenues entres elles par vis à grosse tête ronde dentée et écrous fendus.

N° d’arme sur la cuvette du fourreau

Dernière mise à jour le 24/04/20.

Category Archives: Z Egypte

Baïonnette modèle HAKIM

Hakim

ag-42-suedoisDe haut en bas : fusil suédois AG-42B Ljungman, fusil égyptien Hakim, carabine égyptienne Rasheed (photo trouvée sur internet)

Armement : fusil Hakim Rifle
Longueur : 334 mm
Poids : 310 g
ø interne de la douille 15,6 mm
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Les fusils et les baïonnettes Hakim ont été produits uniquement en Egypte en 1949-50 à environ 70 000 exemplaires. Nasser voulait développer la capacité de l’Égypte à fabriquer ses propres armes et a acheté l’outillage de production Ljungmann et certains outils à baïonnette M1896, livrés et installés en Egypte par les Suédois. Le Hakim long et lourd copie égyptienne de l’AG-M42 n’était pas idéal pour les soldats égyptiens de courte taille, mais c’était une opération clé en main. Hakim signifie «premier né», ce qui convient parfaitement au premier fusil produit en Égypte.

La croisière de fabrication simplifiée est droiteSymbole des Pharaons et n° de l’arme

La poignée est munie de plaquettes maintenues entres elles par vis à tête ronde et écrous. Le système de verrouillage est identique au modèle 1896 suédois. L’arrière du pommeau est usiné de façon à intégrer parfaitement le frein de bouche de l’arme. Le fusil Hakim n’est pas muni de baguette de nettoyage, la poignée ne dispose donc pas d’orifice pour l’intégrer. La baïonnette suédoise M1896 ne se monte pas sur un fusil Hakim, à cause de la dimension légèrement supérieur du diamètre extérieur du frein de bouche, par contre l’inverse sans baguette est possible. Toutes les parties métalliques de la poignée sont bronzées ainsi que sur environ 5 cm sur la lame.

La lame de finition polie, est droite à simple tranchants et contre-tranchant symétriques, séparés par une fine gouttière centrale. L’acier scandinave de très haute qualité, utilisé pour la réaliser lui permet d’être très effilée, sans compromettre sa résistance à la torsion. Contrairement au M1896 suédois, celle-ci est munie d’une soie qui se prolonge jusqu’au pommeau, elle est dépourvue de tous marquages.

Symbole des Pharaons et n° de l’arme

Le fourreau se compose d’un corps en acier très fin, pratiquement plat, avec pans creux sur les deux faces, d’une cuvette à lames ressort maintenue au corps par une vis sur le devant, un bouton de suspension de forme atypique, et d’une bouterolle d’extrémité non percée.

Le porte-fourreau utilisé avec ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) suédois N° : SUE 18 A.

Copyright © 2020 Géraldbaios