Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Israël

Israël

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

Mauser 98KPhoto trouvée sur internet

Le Mauser Kar 98k fut mis au point en 1935, est le tout dernier modèle d’une longue lignée commencée au début des années 1890. Cette nouvelle version produite à 2 769 533 exemplaires pendant la seconde Guerre Mondiale, dénommée 98K (K pour Kurz, court en allemand), est plus courte que le modèle Gewehr 98 utilisée durant la première Guerre Mondiale.

C’est un fusil à chargement par culasse, qui possède un magasin interne de cinq coups, qu’on alimente par des lames chargeur. Il mesure un mètre dix de long et pèse 3,92 kilogrammes, chargé. L’arme a hérité du mécanisme de culasse, mis au point progressivement par Mauser, ce mécanisme sera apprécié pour sa sûreté de fonctionnement et sa robustesse. Il comprend une sécurité à trois positions à l’arrière de la culasse, à droite le percuteur et la culasse sont bloqués, au milieu la culasse est libérée, mais pas le percuteur, ce qui permet d’introduire une lame-chargeur en toute sûreté, enfin à gauche l’arme est prête à faire feu. En cas de rupture de l’étui d’une cartouche, de larges évents ont été prévus pour évacuer les gaz, sans risquer de blesser le tireur. Le levier de culasse est coudé et l’extraction des étuis se fait avec peu d’incidents grâce à un extracteur non rotatif sur le côté de la culasse. La munition utilisée est la cartouche Mauser de 7,92 × 57 mm.

Un soin tout particulier a été apporté à la simplicité d’entretien de cette arme, dont la plupart des démontages pour le nettoyage courant peuvent s’effectuer en utilisant comme seul outil la pointe d’une cartouche. La rondelle d’acier sur la crosse était une enclume qui servait à appuyer l’extrémité du percuteur afin d’en comprimer le ressort pour démonter le système de percussion dans sa totalité, pour le nettoyer ou en remplacer des composants.

Le bois utilisé de 1934 à 1939 était du noyer massif, puis à la suite du manque de bois de qualité, on recourut au bois de hêtre (ou d’autres) Lamellé-collé, la crosse était composée de lamelles de bois collées à chaud. Cette technique lui permettait d’être aussi solide que du bois massif, mais légèrement plus lourd que le noyer. Les exemplaires en bois de noyer ont une plaque de couche (pièce métallique en contact avec l’épaule du tireur) plate et vissée en bout de la crosse, les séries suivantes ont une plaque enveloppante pour compenser la relative fragilité des matériaux utilisés et éviter qu’ils ne se fissurent lors de l’utilisation de l’arme comme bélier ou en combat corps-à-corps.

Au cours du conflit, la finition des armes déclina progressivement : les pièces fraisées furent embouties et soudées, l’arme se simplifia.

En toute fin de conflit, elle sortait des usines avec un traitement de surface très limité et en version monocoup, sans magasin comportant 5 cartouches.

Photo trouvée sur internet

A partir de 1923 la Tchécoslovaquie développe immédiatement une industrie d’armement, la majorité de la production est destinée à être exportée. Le premier fusil de conception tchèque sera dénommé VZ23, par la suite un fusil de type Mauser (clone du Mauser G 98 mais plus court de calibre 7,92 x 57 mm) fera son apparition. Il sera nommé VZ 24 ZB. « VZ«  étant l’abréviation du mot « Vzor» qui signifie «modèle», et ZB l’abréviation de Zbrojovka Brno. Utilisé par la Tchécoslovaquie (762 000 ex) et fabriqué en grosses quantités (1 290 300 ex), le fusil Mauser VZ24 fut également exporté avant 1939 vers divers pays (Brésil, Chine, Estonie, Guatemala, Honduras, Iran, Lettonie, Nicaragua, Pérou, Roumanie avant et durant la seconde Guerre Mondiale, Salvador, Turquie, Uruguay et Yougoslavie). Après la seconde Guerre mondiale la Tchécoslovaquie hérite d’un grande quantité de Karabiner 98k. La production du fusil VZ24 a repris et continué jusque dans les année 1950 pour être exporté en Algérie (FLN), Israël, au Pakistan et au Vietminh.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle VZ24, 1884-98, 49.

Category Archives: Israël

Baïonnette modèle Mk.IA

Les plaquettes ne possèdent pas de trous, près de la croisière pour l’évacuation des déchets Plaquettes mal ajustées

israel mle 49 02Ces marquages en hébreu sur le corps du fourreau et sur la baïonnette signifient :
 MK.IA Usine 101 en 1949. L’étoile de David et de la lettre hébraïque Tsadi sur la chape, ont été utilisées comme marque de propriété par le gouvernement.

Modèle : Mk.IA
Armement : fusil Mauser Kar 98k ou Mauser VZ24
Longueur : 379 mm
Poids : 500 g
ø de la douille : 15,5 mm
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
L’état d’Israël a fabriqué ces baïonnettes à la hâte en 1949 pour compléter les baïonnettes allemandes modèle 1884-98 qui leur avaient été fournies pour équiper les divers armes de type 98, de leur armée naissante. Bien que ces pièces copiées du modèle allemand modifié, soient de fabrication très robuste, l’ajustement surtout au niveau des plaquettes reste très approximatif. L’acier utilisé pour la fabrication de ces pièces, proviendrait de rails de chemin de fer. Les plaquettes en plastique strié de fabrication locale sont maintenues à la soie par deux vis et écrous fendus en laiton de piètre qualité. Les poinçons d’appartenance à l’armée israélienne ont été frappées sur le pommeau de la baïonnette et sur le bouton de suspension du fourreau, ils se composent d’une étoile de David et la lettre hébraïque Tsadi.

Le fourreau métallique israélien est également inspiré du modèle allemand 1884-98, la cuvette est fixée au corps par un rivet situé sur le coté.

Période d’utilisation :
Ce modèle a probablement fait son apparition en 1948-49, peu après la création de l’Etat Israélien le 15 mai 1948.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ces baïonnettes fabriquées à la hâte dans les kibboutz peu de temps après la Seconde Guerre mondiale font parties de l’histoire, elles ont bien sur leur place dans une collection.

Category Archives: Israël

Baïonnette modèle 1884-98 3ème type reconvertie

Modèle équipé d’un porte-fourreau d’origine britannique de type P37 tout à fait compatible

Poinçons de réception allemand non effacés, et israélien

 

Modèle : conversion israëlienne du modèle 84-98 allemand 3ème type.
Armement : fusil Mauser Kar 98k ou Mauser VZ24
Longueur : 385 mm
Poids : 430 g
ø de la douille : 15,5 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette allemande (1884-98) a été modifiée par l’adjonction d’une croisière à bague, car les autorités militaires israéliennes avaient estimé que le mode de fixation d’origine au canon du fusil était trop faible. Lors de cette opération, la baïonnette ainsi que le fourreau ont été phosphatés, les plaquettes en bois ou en Bakélite d’origines remontées. Après cette transformation, les poinçons d’appartenance à l’armée israélienne ont été frappées sur le pommeau de la baïonnette et sur le bouton de suspension du fourreau, ils se composent d’une étoile de David et de la lettre hébraïque Tsadi.

Le fourreau utilisé pour ce modèle peut être d’origine allemand ou plus rarement de fabrication locale.

Période d’utilisation :
Ce modèle a probablement fait son apparition en 1948-49, peu après la création de l’Etat Israélien le 15 mai 1948.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ces baïonnettes en provenance de l’ex-Allemagne nazie, modifiées dans les kibboutz peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, font parties de l’histoire, elles ont bien sur leur place dans une collection.

Category Archives: Israël

Baïonnette VZ24

VZ24 01

Modèle : VZ 24
Armement : fusil Mauser VZ24
Longueur : 433 mm
ø Douille : 15,5 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
A partir de 1949, l’armée israélienne a acheté et obtenu beaucoup de matériel militaire via la Tchécoslovaquie. Les poinçons d’appartenance à l’armée israélienne ont été frappées sur la croisière de la baïonnette et sur le bouton de suspension du fourreau, ils se composent d’une étoile de David et la lettre hébraïque Tsadi.

Copyright © 2018 Géraldbaios