Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

admin

L’Autriche-Hongrie, couramment mais improprement appelée « Empire austro-hongrois », son nom exact étant « Double monarchie austro-hongroise », est, de 1867 jusqu’en 1918, un état d’Europe centrale, constitué de l’Empire d’Autriche et du Royaume de Hongrie, unis par la maison de Habsbourg-Lorraine et liés par un « compromis austro-hongrois ». Les territoires régis au sein de cette structure étatique comprennent trois entités :

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

1886 Mannlicher_Gewehr

L’adoption par l’armée française du fusil Lebel modèle 1886 de petit calibre (8 x 50 mm) à poudre sans fumée a provoqué une onde de choc sur la conception des armes en Europe. La nouvelle cartouche française chargée avec de la poudre à base de nitrocellulose et disposant d’une ogive chemisée en maillechort permettait au projectile d’atteindre une vitesse initiale très élevée dépassant les 4 000 m. 
Le fusil M1886 à réarmement manuel communément appelé Mannlicher modèle 1886 fut le premier fusil austro-hongrois avec système de culasse à verrou. Lorsque la production en grande série de ce fusil de calibre (11 x 58 mm R) à poudre noir a commencé, il était face à la concurrence française déjà devenu obsolète. Sa production a donc cessé prématurément en 1887, et de nouveaux essais ont commencé avec un nouveau type de cartouche, 95% de ces fusils  ont été convertis à la norme M1886-88 (voir fusil modèle 1888).

Au cours des années 1913-1914 Autriche a vendu 140 000 fusil M1888, M1886-90 et M1888-90 à la BulgarieCes fusils possèdent une couronne sur timbre «F» ou un poinçon lion bulgare sur le canon. Les récepteurs sont marqués avec  les lettres (GTCNL).

1888 Autriche

L’adoption par l’armée française du fusil Lebel modèle 1886 de petit calibre (8 x 50 mm) à poudre sans fumée a provoqué une onde de choc sur la conception des armes en Europe. La nouvelle cartouche française chargée avec de la poudre à base de nitrocellulose et disposant d’une ogive chemisée en maillechort permettait au projectile d’atteindre une vitesse initiale très élevée dépassant les 4 000 m. Suite à cela l’Empire austro-hongrois a adopté une cartouche de calibre (8×52mmR Mannlicher) à poudre noire comprimée dans une tentative de combler l’écart temporaire avec la nouvelle cartouche française. Le modèle Mannlicher M1888 a été fabriqué avec l’outillage de production du précédant modèle, le diamètre de la chambre du canon étant différant, beaucoup de modèles 1886 devenus obsolètes ont été reconditionnés à la norme 1886-88.

Les fusils modèle 1888 ont été fabriqués en Autriche à 1 000 000 exemplaires par (Österreichische Waffenfabriks-Gesellschaft, Steyr, de 1888 à 1896) et en Hongrie à 95 000 exemplaires par (Fegyver de Gépgyár, Budapest, de 1891 à 1896).
Au cours des années 1913-1914 l’Autriche a vendu 140 000 fusil M1888, M1886-90 et M1888-90 à la BulgarieCes fusils possèdent une couronne sur timbre «F» ou un poinçon lion bulgare sur le canon. Les récepteurs sont marqués avec  les lettres (GTCNL).

Mannlicher_1895

Le fusil Mannlicher M1895, également connu sous Steyr Mannlicher M95-traction directe fusil, a été développé par le célèbre designer d’armes autrichien Ferdinand Ritter von Mannlicher. Basé sur la conception de la carabine Mannlicher M1890, ce fusil  était construit en bois et en acier usiné. Son mécanisme utilise un verrou à mouvement rectiligne. Son magasin vertical  alimenté par lame-chargeur de cinq cartouches est solidaire du pontet et dépasse sous le fût. Il a été fabriqué par l’Empire austro-hongrois dans les usines d’armement de l’Etat à Steyr (Autriche) et Budapest (Hongrie). Plus de 3 millions de fusils et carabines M95 ont été produits entre 1895 et 1918, son calibre durant la première Guerre Mondiale était de (8 × 50mmR Mannlicher). Après une très longue carrière la plupart des fusils et carabines ont fini leur vie dans les divers états africains vers les années 1970.

L’Empire austro-hongrois a capturé une grande quantité de fusil Mosin-Nagant M1891 pendant la première Guerre Mondiale. Ces fusils ont été redistribués aux troupes sur le champ de bataille. Quelques-uns ont été modifiés pour tirer la cartouche autrichienne en service, la 8 x 50 mm r.

Le Mexique, le Chili et la Colombie avaient signé un contrat avec la  Waffenfabriks Society de Steyr pour une commande de fusils Mauser modèle 1912. L’usine travaillait encore à la fin du mois de juillet 1914, pour remplir ce contrat. Une fois la première Guerre Mondiale officiellement déclarée, quelques uns de ces fusils (encore, non livrés) ont été utilisés par les troupes austro-hongroises, ces fusils n’étaient utilisés que comme armement secondaire, 60 000 fusils rebaptisés modèle 1914’s furent réquisitionnés par les troupes autrichiennes de volontaires sur le front alpin.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1886, 1888, 1895 et variantes, 1891 de prise, 1912.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2018 Géraldbaios