Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

admin

GARAND US

Photos trouvées sur internet

Le fusil M1 Garand conçu en 1936 par John C. Garand, est le premier fusil semi-automatique réglementaire de l’armée américaine. Il pèse environ 4,9 kilogrammes et se recharge par un clip de 8 cartouches de calibre 30-06 (7,62 x 63 mm puis disponible en 7,62 × 51 mm). Il remplaça le Springfield modèle 1903 à verrou. Il n’est pas le premier fusil semi-automatique utilisé dans une armée, contrairement à ce que l’on croit souvent. Les premiers furent les fusils semi-automatiques Français R.S.C. Mle 1917 et R.S.C. Modèle 1918. Elle a aussi été l’arme destinée aux fantassins de l’armée américaine la plus produite durant la seconde Guerre Mondiale, réputée pour sa précision fort acceptable pour une arme de production de masse à bas coût, la vélocité de sa munition bien supérieure à celle de la carabine US M1, ainsi que son système de rechargement semi-automatique.

5,5 millions d’exemplaires ont été produits aux États-Unis et en Italie (par Breda et Beretta sous licence dans le cadre de l’OTAN), dont 4 millions de 1936 à 1945. Sa production cesse en 1957, il sera remplacée par le M14.

Les Etats-Unis ont fourni 69 808 fusils M1 (désigné Gevær m / 50) au Danemark entre 1968 et 1963 dans le cadre du programme d’aide militaire.

G3 Allemagne

AK4 ExportPhotos trouvées sur internet

L’origine de ce fusil d’assaut remonte aux années 1950. La RFA demanda alors à la FN Herstal l’autorisation de fabriquer des FAL sous licence. Se heurtant au refus de la firme belge, Heckler & Koch se tourna vers CETME en Espagne qui fabriquait une évolution du StG 45 et en obtint l’autorisation. Heckler & Koch prenait ainsi sa revanche sur la FN en créant le plus redoutable concurrent du FAL.

Chambré pour la cartouche Nato standard calibre 7,62 x 54 mm, le Heckler & Koch G3 (G3 signifie Gewehr 3, autrement dit « Fusil 3 » de combat) a été basé sur un fusil d’assaut prototype en cours d’élaboration par Mauser à la fin de la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à partir de 1959 et resta en service jusqu’au milieu des années 1990.

Considéré comme ayant une grande fiabilité, le fusil a connu une grande diffusion dans les forces armées du Tiers-Monde. Cependant, ce dernier est un fusil lourd et encombrant tirant une munition puissante.

Le G3 a été longuement produit et employé pour de nombreuses armées régulières dont l’Allemagne, l’Arabie saoudite, la Grèce, le Pakistan, l’Iran, la Turquie et le Portugal. Il a été adopté par une cinquantaine de pays pendant une quarantaine d’années. Les raisons de son succès, outre sa fiabilité et sa précision, étaient telles qu’il était plus simple et moins cher à produire que ses concurrents. Son mécanisme d’action retardée et de verrouillage par galets sera appliqué à de nombreuses autres armes Heckler & Koch.

Se bâtissant une réputation d’excellence, le G3 est rapidement devenu le fusil d’assaut occidental le plus exporté avec le M16. Environ sept millions d’exemplaires furent fabriqués dans le monde, même si le G3 n’a pas toujours été l’arme standard des armées des pays qui l’achetèrent.

Spécificité danoise :

 Des versions spécifiques pour des clients étrangers du G3 ont été produites par HK ou sous licence :

  • Gevaer M/66 : version destinée au Danemark livrée par la RFA en 1966-67 (fabrication HK ou Rheinmetall). Sur ce modèle, le sélecteur est privé du tir automatique par une clé spéciale.
  • Gevaer M/75 : appellation officielle du G3A5 (HK) remplaçant le M/66 en 1977. Les fusils m / 75 étaient de vraies armes à tir sélectif. 

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1889, 1915, 50. 62, G3.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2018 Géraldbaios