Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Fourreau US M7 et dérivés

admin

Longueur : 290 mm
Largeur : 40 mm

Remarques :
Le fourreau nommé M7 conçu pour le port des baïonnettes M1 a été fabriqué à partir de mi-1943 jusqu’en août 1945, uniquement par Beckwith Manufacturing et leur filiale, Victory Plastics. Durant cette période 2 112 672 exemplaires ont été fabriqués.

Comme pour le fourreau M3, le corps est conçu de bandes de toile de coutil imprégnées de résine phénolique, qui seront formées dans une presse à haute pression. A l’arrière du corps, il est possible de trouvé le marquage VP entrelacé avec un nombre dessous. 

La chape en tôle d’acier phosphatée, munie du double crochet M1910, utilisé pour le maintien au ceinturon est fixée sur le corps par sertissage. Le dessus de la chape comporte deux crochets, dont seulement un est utilisé pour assurer le maintien de la baïonnette dans le fourreau. Son aspect à l’extérieur est identique à celle utilisée avec le fourreau M3, pourtant deux plaques en acier à ressort ont été insérées dans la la gorge de manière à maintenir correctement la lame de la baïonnette sans l’aide des crochets.

Fourreau M3 raccourci

La décision a également été prise de raccourcir le fourreau M3 à la longueur du M7, et Victory Plastics a reçu l’ordre de commencer à raccourcir 1 000 000 de fourreaux M3 à partir d’août 1943. A l’origine, le processus consistait à plier les deux languettes de retenue au fond de la gorge. pour libérer le corps, retirer le corps, le couper sur la longueur la plus courte, faire de nouvelles coupes de rétention sur les côtés du corps, réinsérer le corps et replier les languettes.

Chape retravaillée par sertissage avec languettes

Peu de temps après le début du travail, on a découvert que les languettes retenant le fourreau à la gorge avaient tendance à se rompre lorsqu’elles étaient pliées d’abord vers l’extérieur pour retirer le corps long puis vers l’intérieur pour fixer le corps plus court. Les ingénieurs de Beckwith ont conçu un nouveau système qui maintenait le corps fermement sans dépendre des languettes. Les languettes ont été délibérément retirées, une courte fente a été faite sur les bords inférieurs du corps et le corps raccourci (sans coupure de rétention) a été inséré. Un outil de sertissage a été développé pour serrer fermement la partie inférieure de la gorge sur le corps. Cela a très bien fonctionné et la plupart des fourreaux raccourcis l’ont été avec ce processus. Les arrêtoirs en acier à ressort ont également été ajoutés au cours du processus de raccourcissement.

Fourreau M7 destiné à l’exportation (Grèce)

La conception de ce modèle est identique au modèle M7 fabriqué neuf aux USA à partir de 1943. Il était destiné aux baïonnettes fournies par les Etats-Unis dans le cadre du programme d’assistance militaire peu après la Seconde Guerre mondiale.
Généralement la chape porte à l’intérieur de l’Ordnance Flaming Bomb, les marquage «EUS» signifiant contrat grec. Suite à la dégradation de l’extrémité du corps, un renfort métallique fixé par rivet ou par sertissage a été rajouté en Grèce.

Ce modèle dont le corps est de conception identique à celui produit par Victory Plastics, a probablement été fabriqué à la fin des années 50 par International Harvester. Au début de 1951, l’armée américaine, par le biais du Springfield Armory, a passé un contrat avec International Harvester pour produire des fusils M1, et de 1953 à 1956, IH a produit 337 623 fusils au total, selon l’Army Ordnance Department.

La chape comporte sur le devant le marquage (U.S.M7).

Fourreau M7 destiné à l’exportation (Taïwan)

Ce modèle dont le corps est de conception identique à celui produit par Victory Plastics, a probablement été fabriqué à la fin des années 50 par International Harvester. Au début de 1951, l’armée américaine, par le biais du Springfield Armory, a passé un contrat avec International Harvester pour produire des fusils M1, et de 1953 à 1956, IH a produit 337 623 fusils au total, selon l’Army Ordnance Department.

Les anciens marquages sur la chape ont soigneusement été effacés.

Ce fourreau entièrement recouvert de peinture verte foncée est muni d’un corps composé de plastique moulé par injection. Sa provenance n’est pas clairement déterminée (aucun marquage), mais il y a de fortes chances qu’il soit de fabrication locale.

La chape dont les marquages ont soigneusement été effacés, est probablement une récupération d’un modèle fabriqué par International Harvester dégradé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Géraldbaios