Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette modèle VZ 24 (de 1924 à 1950)

admin

Présentation du modèle :

tcheque lot vz24

Le fusil VZ 24 (« VZ »  abréviation du mot « Vzor» qui signifie «modèle»), est une carabine à verrou conçue et fabriquée en Tchécoslovaquie de 1924 à 1942. Il a été développée à partir du Mauser Gewehr 98 et présente un design de verrou très similaire. Le VZ 24 a été mis au point pour remplacer l’obsolète VZ 98/22, également un dérivé tchèque du Gewehr 98. Le VZ 24 était muni d’un canon de 590 mm plus court et considéré comme plus pratique que le canon de 740 mm du Gewehr 98.

La baïonnette VZ 24, a spécialement été conçue pour le canon court du fusil du même non, sa lame est un peu plus longue que  la courte baïonnette VZ 23 utilisée avec le VZ 98/22 à canon long. Le fantassin avait la même portée lors d’un combat au corps à corps à la baïonnette, qu’avec un fusil VZ 98/22.

Ce qui est atypique pour ce modèle est la position de la lame à tranchant inversé, héritée des baïonnettes (modèle 1895, et VZ 23). Cette position rendait l’utilisation de la baïonnette fixée au fusil plus efficace car il est plus facile d’appliquer une force vers le haut que de pousser le fusil vers le bas.

Utilisé par la Tchécoslovaquie (762 000 ex) et fabriqué en grosses quantités (1 290 300 ex), le fusil vz. 24 fut également exporté avant 1939 vers divers pays (Brésil, Chine, Estonie, Guatemala, Honduras, Iran, Lettonie, Nicaragua, Pérou, en Roumanie avant et durant la Seconde Guerre mondiale, Salvador, Turquie, Uruguay et Yougoslavie).

Militaires tchèques armés de fusil VZ 24 peu de temps avant le début de la Seconde Guerre mondialeDéfilé en Espagne de militaires Franquistes armés de fusils VZ 24soldat_tchequeFantassin allemand équipé d’un fusil VZ 24 (levier d’armement droit) et baïonnette, 11 divisions de l’armée allemande furent ainsi équipées.

Modèles fabriqués de 1924 à 1938 

vz24 01
Rares marquages régimentaires tchèques (infanterie)

Modèle : VZ 24
Armement : fusil vz. 24
Longueur : 433 mm
Poids : 405 g
ø Douille : 15,5 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes avec bagues, en grande partie destinées à l’export, furent produites de 1924 jusqu’en 1938, avant l’annexion allemande de la Tchécoslovaquie en mars 1939. Certains de ces modèles peuvent avoir toutes les parties métalliques entièrement bronzées, probablement après la Seconde Guerre lors d’un reconditionnement.

vz24 02

La poignée possède un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, cette baïonnette s’adapte à toutes les armes de type Mauser 98. Le verrou de fixation à l’arme est légèrement proéminent évitant ainsi un ajustage précis de celui-ci. Les plaquettes sont maintenues à la soie par boulons à tête ronde dentée et écrous fendus, la croisière par deux rivets saillants.

roumanie-vz-24-02.jpgModèle de prise avec poinçon de réception roumain, lettres CMvz24 03Code fabriquant E et date de fabrication généralement de (1924, 25, 26, 27, 36 et 1938)

La date de fabrication est généralement inscrite sur la soie ou plus rarement sur la lame, le Lion signifie appartenance à l’armée tchèque, E code usine (ci-dessous), CSZ (CS =Tchécoslovaquie, Z, ZAVODY = usine) suivi d’une lettre, le Z à l’intérieur d’un cercle (Zbrojovka = armurerie).

Liste des codes des arsenaux de fabrication des baïonnettes et fusils VZ 24 : 

  1. E1 – Pilsen 
  2. E2 – Adamov
  3. E3 – Brno
  4. E4 – Považská Bystrica
  5. E5 – Vlasim
  6. E6 – Semtín
  7. E7 – Strakonice
  8. E8 – Prague

tchequiee-vz24-02.jpgLion d’appartenance à l’armée tchèque et date 1926 Marquage CSZ (CS =Tchécoslovaquie, Z  ZAVODY = usine) suivi d’une lettre

La lame, comme généralement toutes celles conçues au début du XXIème siècle comporte une gouttière, son profil restera inchangé jusqu’à la fin de production.

roumanie-vz-24-03.jpg
Le Z (Zbrojovka Brno = armurerie Brno) à l’intérieur d’un cercle, ce modèle était probablement destiné à l’exporttchequiee-vz24-03.jpgFourreau fabriqué par Karl Schultz à Kormorany Moravia (environ 300 000 exemplaires)

Le fourreau comporte une cuvette maintenue au corps par deux rivets, le bouton de suspension est généralement de forme ovale ou très rarement ronde pour certains modèles destinés à l’Amérique du Sud.

  Modèle destiné à l’export (Pérou)

perou-mauser-001-copie-1.jpg

Modèle : 1932 export Pérou
Armement : fusil vz. 24
Longueur : 429 mm
ø Douille : 15,5 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Cette baïonnette a été produite à 5000 exemplaires en Tchécoslovaquie pour le Pérou en 1932 pour équiper les fusils VZ 24 de calibre (7,65×53 mm).

perou-mauser-003.jpgN° de matricule toujours inscrit sur le talon de pommeauperou-mauser-002.jpg

La poignée est presque identique au modèle tchèque, sauf au niveau de la croisière et de la bague un peu moins épaisses (- 1,2 mm).

La lame sans aucun marquage, par rapport au modèle tchèque a pour particularité d’avoir le tranchant tourné dans le sens ordinaire.

Le fourreau dépourvu de marquage sur le bouton de suspension est identique au modèle tchèque.

Modèle destiné à l’export (Uruguay)

vz24 04

 

Modèle : VZ 24 à lame tournée dans le sens ordinaire
Armement : fusil vz. 24
Longueur : 433 mm
ø de la douille : 15,5 mm
Valeur : €€€
Rareté :
  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Cette baïonnette été produite en Tchécoslovaquie pour l’Uruguay en 1937 afin d’équiper les Mauser VZ24 de calibre (7×57 mm).

vz24 05 Matricule suivi de 937 = année de fabrication 1937

La poignée est identique au modèle tchèque, un poinçon en forme de soleil est frappé sur la croisière phosphatée.

La lame phosphatée, par rapport au modèle tchèque a pour particularité d’avoir le tranchant tourné dans le sens ordinaire.

vz24 06

Le fourreau est identique au modèle tchèque, le bouton de suspension comporte un n° de matricule identique à la baïonnette.

 Modèle ayant subi une suppression partielle de la bague

IMG_0001

 

Modèle : VZ 24 modèle de transition
Armement : fusil vz. 24, nomination officielle allemande G 24 (t)
Longueur : 433 mm
Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La Tchécoslovaquie est annexée par les allemands et cesse d’exister en tant qu’état indépendant le 15 mars 1939. Une partie des fusils VZ 24 et baïonnettes en stock ou encore en dotation dans l’armée tchèque sont saisies par l’armée allemande (762 000 fusils et 986 000 baïonnettes).

IMG_0002

Certaines de ces baïonnettes ont été partiellement transformées, la bague de fixation qui intègrait le canon du fusil VZ 24, re-nommé G 24 (t), jugée inutile est en partie supprimée, ne laissant subsister suivant le cas qu’un embryon de douille.

Dans certains cas il est possible que :

IMG_0006Le verrou de fixation à l’arme initialement saillant soit soigneusement arasé.IMG_0007Les plaquettes initialement fixées à la soie par boulons à tête ronde dentelée et écrous, soient fixées par vis et écrous.export 05L’extrémité de la lame (contre-tranchant) soit usinée.export 07Le fourreau soit modifié à la manière allemande par rajout d’une cuvette maintenue par une vis.

Modèle produit sous contrôle allemand

VZ24 All 01

VZ24 All 02

VZ24 All 03Année de fabrication frappée sur le contre-tranchantVZ24 All 04 Poinçon du Waffenamt sur le pommeauIMG_0008Porte-fourreaux allemand ou tchèque utilisés pour ce modèle 

Modèle : VZ 24 fabrication de Guerre
Armement : Fusil vz. 24
Longueur : 433 mm
ø Douille :  supprimée
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La fabrication des baïonnettes VZ 24 s’est poursuivie pendant la Guerre sous contrôle allemand. Les baïonnettes nouvellement fabriquées dépourvues de bagues et de tous marquages tchèques portent sur le talon du pommeau ou sur la lame les codes DOT ou DOV attribués par les allemands. Un poinçon du Waffenamt est frappé sur l’arrière du pommeau. Le Waffenamt était un numéro donné aux inspecteurs de l’usine qui inspectaient l’article pour s’assurer qu’il répondait aux spécifications militaires. S’il répondait aux spécifications, l’article était tamponné et accepté par l’armée. Les lames peuvent être frappées d’un n° de série à la manière allemande.

Modèle fabriqué après la Seconde Guerre mondiale

VZ24 Fin guerre 01

VZ24 Fin guerre 02

VZ24 Fin guerre 05Lettres tgf arsenal de BrnoVZ24 Fin guerre 06Inscription au crayon électrique du matricule, typique des derniers modèles fabriqués.

Modèle : VZ 24 fabriquée après la Seconde Guerre mondiale
Armement : fusil vz. 24
Longueur : 433 mm
ø Douille : 15,5 mm
Valeur : €€
Rareté :che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
A partir de 1945 jusqu’en 1950, les arsenaux tchécoslovaques ont repris leurs productions de baïonnettes. Elles ont été utilisées en petit nombre par l’armée tchèque et vendues sous contrat à d’autres nations durant cette courte période. Celles fabriquées sous la troisième République tchécoslovaque, (1945 à 1948) possèdent les marquages, tgf qui signifie (Tschechische Gewehr Fabrik) et le lion tchèque. Après la prise de pouvoir des communistes le lion disparaîtra définitivement des marquages, il sera remplacé par deux épées croisées. 

Ces baïonnettes sont généralement très bien préservées, leur finition suivant le cas peut être bleuie, ou légèrement phosphatée. Les lames ne possèdent aucun marquage sauf si elles proviennent d’anciens stocks (marquées CSZ).

Il est aussi possible de trouver des modèles fabriqués avant 1938 qui ont été re-conditionnés ainsi : plaquettes neuves, et parties métalliques bleuies sans marquage tgf.

VZ24 Fin guerre 03Atelier et date de fabrication (46 ou 48)VZ24 Fin guerre 04

La date de fabrication est inscrite sur la soie et sur le bouton de suspension du fourreau, le Lion signifie appartenance à l’armée tchèque, E code usine (ci-dessous). 

Liste des codes des arsenaux de fabrication des baïonnettes et fusils VZ 24 : 

  1. E1 – Pilsen 
  2. E2 – Adamov
  3. E3 – Brno
  4. E4 – Považská Bystrica
  5. E5 – Vlasim
  6. E6 – Semtín
  7. E7 – Strakonice
  8. E8 – Prague
  9. E95 -Brno (1950)

Les tous derniers modèles fabriqués en 1950 à BRNO sont marqués (E 95 épées croisées 50) sur le dessus de la soie et sur le bouton de suspension du fourreau.  

Les deux modèles de porte-fourreaux utilisés pour ce modèle :

IMG_0008Porte-fourreaux allemand en haut et tchèque en bas 


VZ24 Fin guerre 07Modèle fabriqué en Tchécoslovaquie, fabricant, F. Franek, lieu D.BERKOVICE associé à un lion

La République tchécoslovaque a été créée en 1918 à partir de l’empire austro-hongrois démembré. Les porte-fourreaux utilisés avec les baïonnettes ex-autrichiennes M 1888 et M 1895 et ceux fabriqués pour les nouvelles baïonnettes (VZ 23,24) étaient identiques au modèle austro-hongrois. Comme la plupart ne sont pas marqués, il est impossible de les identifier avec précision, quelques-uns portent des marques nationales (lion) ou des marques incluant les noms de villes tchécoslovaques. Les marques nationales les plus courantes sont la date, généralement entre (1935 et 1939), associée à un lion.

Les fourreaux des baïonnettes saisies par les allemands en 1939, peuvent être aussi équipés de porte-fourreaux allemands.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Les baïonnettes VZ 24 encore bien présentes en bourse aux armes, font par leurs multiples variantes le bonheur de nombreux collectionneurs.


Baïonnette modèle VZ 24 (de 1924 à 1950)

  1. jean francois dit :

    super ! très intéressant , j utilise systématiquement , lorsque je recherche des infos .votre site est simple et efficace .encore bravo !

    1. admin dit :

      Bonsoir

      Merci pour votre commentaire, le site est en perpétuel évolution.
      Cordialement , Gérald.

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2019 Géraldbaios