Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette G3

admin

G3 02 01

G3 02 02

G3 03Marquages : HMAK sous couronne sur le méplat de la base de la poignéeG3 02 03

Modèle : 1967, G3 (premier contrat)
Armement : Gevaer M/66 de type Heckler & Koch G3
Fixation : au dessus du canon
Longueur : 337 mm
Poids : 360 g
Valeur€€€ €
Raretéche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette a été fabriquée à partir de 1967 par la Waffenfabrik AG Carl Eickhorn qui a fait faillite en 1976, pour le Danemark. Cette usine fabriquait des couteaux et des baïonnettes pour les pays de l’OTAN et pouvait s’adapter à différents types d’armes.

La poignée d’une seule pièce en matière plastique moulée de couleur verte possède 6 rainures, le pommeau comportant le système de verrouillage caractéristique des modèles G3 est en acier. La lame à double tranchant en acier poli brillant de très bonne qualité ne comporte aucun marquage.
Le marquage, HMAK sous couronne sur le méplat de la base de la poignée, est une abréviation deHærens Materiel Kommando (Army Materiel Command), ce marquage a été utilisé à partir de 1969.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle de type M8 A1, pourvu d’un double crochet de suspension au ceinturon. Il se compose d’un corps en simili-bois plastique de type scandinave de couleur, sans renfort à l’extrémité. La chape en tôle d’acier phosphaté, sans aucune inscription, est maintenue sur le corps par sertissage. Cette chape est équipée à l’arrière d’une cornière en tôle d’acier en forme de L. Elle porte sur sa face avant, l’inscription du modèle : U.S.M8AI MADE IN W-GERMANY (avec 2 points entre les lettres U,S et M). La cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Parmi les divers modèles de G3, ce modèle scandinave d’une finition remarquable est l’un des plus rares, il possède un attrait pour une collection.


G3 01

G3 02La position du système de verrouillage peut être différente suivant les modèlesG3 Dan

G3 03Marquages : HMAK sous couronne sur le méplat de la base de la poignée

Modèle : 1975 G3 (second contrat)
Armement : Gevaer M/75 de type Heckler & Koch G3
Fixation : au dessus du canon
Longueur : 310 mm
Poids : 265 g
Valeur€€€ €
Raretéche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces modèles fabriqués par (AES) ont été utilisés par les forces armées danoises, elles sont entrées en service à la fin des années 1970, avec le fusil H & K G3A5. 

L’entreprise (AES) A. Eickhorn GmbH & Co. a été fondée en 1976 par Annette Eickhorn et elle était dirigée par Jörg Eickhorn. Cette entreprise a développé sa propre marque, trois hexagones contenant les lettres «A», «E» et «S.». AES a  produit des baïonnettes G3 pour la Bundeswehr et pour l’exportation, des copies de la baïonnette FAL de type C, et des copies de la baïonnette américaine M7 qui comportaient une poignée monobloc. AES a également produit de nombreuses variantes du modèle KCB-77. Cette usine a fabriquée des poignards et des baïonnettes pour les pays de l’OTAN qui pouvait s’adapter à différents types d’armes.

La poignée d’une seule pièce en plastique noir ou vert possède 7 rainures, elle intègre le pommeau comportant le système de verrouillage caractéristique des modèles G3. Comparée aux autres baïonnettes G3, l’épaisseur de la bague est extrêmement fine, la lame de type US M4 ne comporte aucun marquage.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle de type G3, pourvu du double crochet de suspension au ceinturon. Il se compose d’un corps de forme angulaire en plastique moulé noir, avec petite ouverture sur les cotés et à l’extrémité permettant à l’eau de s’évacuer. Un dispositif de verrouillage extérieur (ressort), permettait de bloquer correctement la baïonnette dans le fourreau. La chape en tôle d’acier phosphatée, est maintenue sur le corps par emboutissage, elle est équipée à l’arrière d’une cornière en acier en forme de L. Cette cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2018 Géraldbaios