Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette FAL tubulaire (type C)

FAL 001Modèle équipé d’un porte-fourreau en toileModèle équipé d’un porte-fourreau en cuir

Longueur : 290 mm
ø interne de la douille : 22 mm

Armement : fusil FN FAL

Valeur :  €€
Rareté : che1valierche1valier
Remarques :
Voir Belgique (Baïonnette FAL type C).

finlande M62 02

La poignée du modèle fabriqué en Argentine est munie d’oreilles de verrouillage lisses.

finlande M62 03Numérotation spécifique au modèle argentin toujours composée ainsi 01,02 ou 03 précédant  le n° de série, dans ce cas le 01 est attribué à l’armée de terre, 02 à la marine, 03 à l‘armée de l’air.

La lame comporte une numérotation spécifique inscrite au crayon électrique.

Le fourreau argentin est en matière plastique avec cuvette et bouton de suspension rond en acier.

Les porte-fourreaux généralement utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 A et B.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Cette variante est clairement identifiée marquage spécifique sur la lame, son origine n’est pas inconnue, alors pourquoi pas dans une collection.

Dernière mise à jour le 23/11/20.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette FAL (type A) de fabrication argentine

Longueur : 290 mm
ø interne de la bague : 15 mm

Armement : fusil FN FAL

Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
l’Argentine a commencé à utiliser le FAL à la fin des années 50 pour remplacer le fusil Mauser M-1909. Elle l’a d’abord acheté à la FN Herstal, puis a assemblé les fusils FAL sous licence. De même, les baïonnettes ont été achetées puis fabriquées en Argentine à l’usine Domingo Matheu de Santa Fe, ces baïonnettes sont des clones du modèle belge FAL type A.

Le premier modèle utilisé par l’Argentine est de fabrication belge

La poignée du modèle fabriqué en argentine porte sur le pommeau un matricule à cinq chiffres répété sur le corps du fourreau. Les plaquettes en plastique noir brillant finement rainurées sont maintenues ente elles par deux vis et écrous intégrés.

Le fourreau de fabrication argentine est muni d’une cuvette maintenue au corps par une vis centrale, le bouton de suspension est rond comme celui utilisé avec les baïonnettes du M-1891 et 1909.

Le fourreau de fabrication belge est muni d’une cuvette maintenue au corps par une vis centrale, le bouton de suspension comporte quatre stries comme le fourreau allemand M-1884-98 (2ème type), son extrémité est terminée par une bouterolle percée.

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 A et B.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Cette variante est clairement identifiée, son origine n’est pas inconnue, alors pourquoi pas dans une collection.

Dernière mise à jour le 24/11/20.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette modèle 1909/47

Longueur : 522 mm
ø interne de la bague :
15,5 mm
Poids : 520 g

Fusil Mauser M-1909 de calibre (7,65×53 mm) modifié en 1947 en carabine, (photo trouvée sur internet)

Armement : fusil Mauser argentin modèle 1909/47

Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Cette baïonnette de fabrication argentine a été utilisée avec le fusil Mauser modèle 1909 modifié en 1947. La conception de la poignée lui permettait de pouvoir également être montée sur les obsolètes fusils d’infanterie (long) M-1891 et M-1909. Elle fut produite à environ 20 000 exemplaires de 1947 à 1959, ainsi qu’un nombre similaire de carabines M-1909/47.

Les carabines et les baïonnettes M-1909/47 ont été fabriquées sous les auspices de la Direccion General de Fabricaciones Militares (Direction générale de la production militaire), à ​​la Fabrica Militar de Armas Portailes à Santa Fe. Cette usine était également connue sous le nom d’usine « Domingo Matheu », du nom d’un membre fondateur du premier gouvernement national indépendant de l’Argentine, la Primera Junta (première assemblée). La grande majorité de la production de Domingo Matheu était destinée à l’armée. Toutefois, de petites quantités de carabines et baïonnettes ont également été fabriquées pour la police civile et les organisations de sécurité.

Système anti-desserrement de l’écrou, deux coups de pointeau sur une partie du bouton Comparaison de la rainure du pommeau, M-1909/47 à droite et M-1909 à gauche

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de T. Les plaquettes sont maintenues entre elles par rivets sur rondelles. Son aspect général est identique au modèle 1909, sauf au niveau de la rainure.

argentine 1907 47 03FMAP: Fabrica Militar de Armas Portables (usine militaire d’armes légères)argentine 1907 47 02Marquage (E.A. armée argentine), F.M. suivi du n° de série
argentine 1907 47 marquageMarquage (G.N) Marquage (C.F.S), dans ce cas sans blason argentin au dessus

La lame de finition polie brillant, porte sur le côté gauche le marquage commun du constructeur et l’année (modèle 1909).

Sur le côté droit, on peut rencontrer les lettres suivantes : EA armée argentine le plus courant, GN gendarmerie Nationale (garde frontière), CFS conseil général de sécurité, PM police maritime, PNM préfecture Nationale maritime. Sous ces lettres on trouve le n° de série.

Il existe deux variantes du modèle destiné à la gendarmerie (GN) : les 500 premières baïonnettes portant le blason argentin et les 405 restantes sont dépourvues du blason.

La gendarmerie nationale a été créée en 1938 en tant que force paramilitaire chargée de libérer l’armée régulière des tâches liées à la sécurité des frontières. La mission de la gendarmerie a ensuite été élargie aux tâches de police et de sécurité intérieure. La gendarmerie nationale faisait partie des forces argentines à engager les Britanniques lors de la guerre des Malouines de 1982.

N° de série de la baïonnette B 015282

Le fourreau bronzé comporte une cuvette maintenue au corps par deux rivets, le bouton de suspension est de forme arrondie, typique des modèles destinés à l’Amérique du Sud. Dans certains cas, il est possible de rencontrer une double numérotation, le n° de la baïonnette y est répété, ainsi que probablement un n° d’ordre de fabrication. Particularité, la lame ne rentre correctement dans le fourreau que dans un sens.

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 B.

Dernière mise à jour le 26/11/20.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Machette d’artillerie modèle 1909 (WKC)

Longueur : 500 mm
Poids : 640 g

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette machette destinée aux pionniers pour dégager la végétation et d’autres obstructions a été fabriquée de 1909 à 1912 par le constructeur allemand : Weyersburg Kirschbaum Solingen.

RA dans un ovale est une marque de propriété argentine, représentant Republica Argentino

La poignée très robuste de forme ergonomique est munie de plaquettes lisses maintenues entre elles par rivets sur rondelles, un solide pommeau bombé renforce son extrémité. Sur la croisière en forme de S, comporte à droite un n° de série répété sur le fourreau. Il existe normalement une lanière en cuir, près de la croisière.

Marquage de l’année 1909 (modèle) et la crête Nationale argentine

La lame du même profil que la baïonnette allemande M-98-05, est bien équilibrée, assez légère et très solide, elle porte sur le côté gauche le marquage du constructeur, certains exemplaires en sont démunis.

Le fourreau de finition bronzée du même style que le modèle pour baïonnette M-98-05 conçu en 1915, est muni d’une cuvette avec ressort interne maintenue par deux vis. Le bouton de suspension est de forme arrondie, typique des modèles destinés à l’Amérique du Sud.

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 B et E.

Dernière mise à jour le 04/04/21.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Machette d’artillerie modèle 1909 de fabrication argentine

argentine machette 1909 01

Longueur : 500 mm
Poids : /

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette machette destinée aux pionniers pour dégager la végétation et d’autres obstructions a été fabriquée par le constructeur argentin après 1947 : Argentina JC Suarez et Cie.

argentine machette 1909 02

La poignée très robuste de forme ergonomique est munie de plaquettes lisses maintenues entre elles par rivets, un solide pommeau bombé renforce son extrémité. Sur la croisière en forme de S, comporte à droite un n° de série répété sur le fourreau.

argentine machette 01Marquage E-A (armée argentine) et la crête Nationale, identique au modèle de baïonnette 1909/47argentine machette 1909 04Marquage du constructeur (Argentina JC Suarez et Cie)

La lame du même profil que la baïonnette allemande M-98-05, est bien équilibrée, assez légère et très solide.

Le fourreau de finition bronzée du même style que le modèle pour baïonnette M-98-05 conçu en 1915, est muni d’une cuvette avec ressort interne maintenue par deux vis. Le bouton de suspension est de forme arrondie, typique des modèles destinés à l’Amérique du Sud.

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 B et E.

Dernière mise à jour le 30/11/20.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette modèle 1909

Longueur : 520 mm
ø interne de la bague : 15,5 mm
Poids : 500 g

Armement : fusil Mauser argentin modèle 1909, (de type G98) et Mauser Modelo Argentino 1891

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Les fusils modèle 1909 de type G98 ont été commandés suite à la tension aux frontières avec le Chili. Lorsque les 3 000 premiers fusils et baïonnettes sont arrivés, les autorités militaires ont constaté bien tardivement que les baïonnettes fournies avec ses armes ne s’adaptaient pas avec le fusil Mauser Modelo Argentino 1891 plus ancien, et vice-versa que la baïonnette M-1891 ne se montait pas sur un fusil M-1909. 

Modèle 1909 du premier contrat

Ces 3 000 baïonnettes du premier contrat, possédaient une poignée avec rainure sur le pommeau en forme de trèfle, et une bague à ras de la croisière. La conception de la poignée leur permettait de s’adapter qu’au fusil M-1909, mais pas au fusil M-1891. Un gros problème de logistique s’est alors posé. Afin de permettre l’échange de baïonnettes entre les fusils M-1891 et M-1909, la poignée a dû être modifiée (longueur et type de croisière) du mode de fabrication sur le reste de la production à venir. 

Adaptateur Ricchieriespagne-mle-41-adaptateur.jpgMauser M-43 espagnol avec adaptateur Ricchieri (photo trouvée sur internet)

L’adaptateur Ricchieri a spécialement été développé pour être installé uniquement sur les fusils et carabines M-1909, il permet l’adaptation des baïonnettes M-1891 et M-1909 du second contrat. Le général Ricchieri décédé en 1936 était responsable de l’introduction des fusils de type Mauser, du service militaire obligatoire et de la modernisation générale de l’armée argentine au cours des dernières années du XIXe siècle. 

Modèle 1909 du second contrat

Les baïonnettes du premier et du second contrat ont toutes été fabriquées par Weyersberg, Kirschbaum & C°, Solingen, en Allemagne de 1909 à 1912, à environ 170 000 exemplaires.

RA dans un ovale est une marque de propriété argentine, représentant Republica Argentino

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception ne lui permet pas de s’adapter aux armes de type Mauser 98. Sa longueur initiale a du être raccourcie de 10 mm, par rapport au modèle du premier contrat, ceci afin de permettre la mise en place de la baïonnette sur un fusil M-1891. La croisière avec crochet brise-lame est identique au M-1891, la croisière initiale à bague basse a dû être remplacée par une croisière à bague haute.

Uniquement dans ce cas atypique, la rainure en forme de trèfle est inutile car la baguette du fusil M-1909 ou M-1891 ne rentre pas à l’intérieur de la poignée. Les plaquettes qui possèdent deux trous d’évacuation des déchets eux-aussi inutiles sont maintenues entre elles par deux rivets sur rondelles. Pour des raisons économiques, la conception initiale de la poignée (rainure en forme de trèfle et plaquettes fendue) n’a pas été modifiée du processus définitif de fabrication.

Autre petit détail, le bouton poussoir du système de déverrouillage se situe à droite du pommeau, et à gauche pour le M-1891.

La lame de très bonne qualité, de finition polie brillant, identique au M-1891 porte sur le côté gauche le marquage du seul constructeur, de l’autre côté l’année 1909 du modèle, la crête Nationale, et le matricule à quatre chiffres précédé d’une lettre.

Matricule : lettre de A à R, toujours suivie de 4 chiffres

Le matricule, le A est utilisé jusqu’au numéro 9 999, ensuite on utilise le B jusqu’à 19 999, (pour exemple B 5678 correspond à 15 675). Lorsque les caractères alphabétiques simples sont épuisés, les préfixes de production sont remplacés par des préfixes doubles, tels que AA, BB, etc. Le matricule est répété sur le dessus du bouton de suspension du fourreau.

Le fourreau bronzé comporte une cuvette maintenue au corps par deux rivets, le bouton de suspension est de forme arrondie, typique des modèles destinés à l’Amérique du Sud, il est identique au M-1891. Particularité, la lame ne rentre correctement dans le fourreau que dans un sens.

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 C et D.

Dernière mise à jour le 28/11/20.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette modèle 1891

Longueur : 522 mm
ø interne de la bague : 15,5 mm
Poids :

Armement : fusil Mauser Modelo Argentino 1891 et Mauser M1909, (de type G98) avec adaptateur

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes, de finition très soignée, ont toutes été fabriquées par Weyersberg, Kirschbaum & C°, Solingen, en Allemagne de 1893 à 1898. L’Argentine a opté pour équiper leurs carabines Mauser M-1891, une baïonnette à lame de longueur 400 mm, après avoir appris que le Chili allait adopter une baïonnette M-1895 à lame courte (252 mm) pour leurs futurs carabines et fusils Mauser 1895.

Poignée en laitonPoignée en alliage d’aluminium RA dans un ovale est une marque de propriété argentine, représentant « Republica Argentino »

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de T, sa conception lui permet de s’adapter aux armes de type Mauser 93. Les plaquettes finement rainurées sont maintenues entre elles par deux gros rivets soigneusement abrasés.

Deux types de matériaux ont été utilisés :

Les 40 000 baïonnettes produites de 1892-1893 possédaient une poignée en laiton, il a été suggéré que celles munies de « poignée en laiton » soient utilisées par les unités de « Police » ainsi que par la « Marine ».

La production est ensuite passée avec poignée plus légère en alliage d’aluminium avec 6 % de cuivre, mi-1893, 190 000 baïonnettes environ ont ainsi été fabriquées jusqu’en 1898.

La lame de très bonne qualité de finition polie brillant, porte sur le côté gauche le marquage du constructeur, de l’autre côté l’année 1891 du modèle, la crête Nationale, et le matricule à quatre chiffres précédé d’une lettre ou deux lettres.

argentinge 1909 marquagesMatricule: lettre de A à R, toujours suivie de 4 chiffres

Le matricule, le A est utilisé jusqu’au numéro 9 999, ensuite on utilise le B jusqu’à 19 999, (pour exemple B 5678 correspond à 15 675). Lorsque les caractères alphabétiques simples sont épuisés, les préfixes de production sont remplacés par des préfixes doubles, tels que AA, BB, etc. Le matricule est répété sur le dessus du bouton de suspension du fourreau.

Le fourreau bronzé comporte une cuvette maintenue au corps par deux rivets, le bouton de suspension est de forme arrondie, typique des modèles destinés à l’Amérique du Sud, il est identique au M-1909. Particularité, la lame ne rentre correctement dans le fourreau que dans un sens.

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 C et D.

Crête Nationale meulée

La plupart des fusils et baïonnettes modèle 1891 ont été exportés vers les Etats-Unis dans les années 1950 et 1960, lorsque les lois argentines pour l’exportation exigeaient que la crête Nationale soit meulée avant de quitter le territoire.

Modèle 1891 raccourci

Longueur : 360 mm
ø interne de la bague : 15,5 mm
Poids : /

Armement : /

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes avec lame de taille réduite, ont probablement été utilisées comme armes de côté, peut être par la police péruvienne.

La croisière de cet exemplaire a entièrement été polie

La poignée de cet exemplaire comporte un nouveau numéro de série (0082) sur la croisière ainsi qu’à l’arrière du pommeau.

Le fourreau d’origine est lui aussi raccourci, le bouton de suspension re-brasé, la cuvette avec le ressort interne remise en place.

Dernière mise à jour le 29/11/20.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette FAL tubulaire type C (Brésil)

Longueur : 290 mm
ø interne de la douille :
22 mm

Armement : fusil modifié Mosquefal M968
Fixation : la poignée entoure le cache-flamme du canon

Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette de fabrication belge, voir (Baïonnette FAL type C) n’a pas été utilisée avec un fusil FAL, mais avec les nombreux fusils M-1908 modifiés à la fin des années 1960, en remplaçant le canon d’origine par un tube alésé, de calibre (7,62 x 51 mm OTAN) et en installant à la bouche un frein/cache-flammes faisant office de lance-grenades.

La poignée est munie d’oreilles de verrouillage lisses.

Le fourreau brésilien est en plastique avec une cuvette en acier et porte-fourreau attelé en toile web muni d’un double crochet.

Dernière mise à jour le 18/01/21.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette modèle 1935 (Brésil)

Longueur : 429 mm
ø interne de la douille : 15,5 mm
Poids : 440 g

Matricule 7984 d’un des derniers fusils M-35 fabriqués

Armement : fusil modèle 1935

Valeur :  €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Le fusil M-1935 était étroitement inspiré du fusil M-1908. On pense qu’environ 8 000 exemplaires ont été produits par Mauser pour le Brésil de 1935 à 1938 (7 000 fusils et 1 000 carabines). Ces armes ont été livrées en deux lots de 4 000 chacun, le premier en septembre 1935, le second au printemps / début de l’été 1937. Produits dans le cadre d’un contrat commercial, les fusils portent la célèbre marque Mauser «Banner», ces fusils et baïonnettes sont rares aujourd’hui.

Ces baïonnettes sont compatibles avec les porte-baïonnettes des fusils brésiliens Mauser M-08/34 et M-1934 CZ, leur provenance est incertaine, mais il y a de forte probabilité qu’elles proviennent d’Allemagne.

Ecrou rond du système de verrouillage

La poignée assez massive est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception ne lui permet pas de s’adapter aux armes de type Mauser G98. Les plaquettes sont maintenues entre elles par vis à grosse tête ronde dentée et écrou fendu. Un matricule toujours inférieur à 8 000 est inscrit sur la croisière.

La lame de finition polie brillant, de très bonne qualité, est dépourvue de marquage, elle comporte une large gouttière sur chaque face.

Le fourreau bronzé est muni d’une cuvette avec ressort interne maintenue au corps par une vis centrale. Le bouton de suspension comporte quatre stries comme le fourreau allemand  M-1884-98 (2ème type).

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Bien qu’anodin pour les néophytes, ce rare modèle de part sa qualité de fabrication et sa rareté possède évidement un attrait pour une collection. Son extrémité comporte un bouterolle non percée.

Remarques perso :
Merci à David pour certaines photos.

Dernière mise à jour le 11/01/21.

Category Archives: Z (liens) Amérique du Sud

Baïonnette modèle 1934 (Brésil)

Longueur : 518 mm ou 507 mm
ø interne de la douille : 15,3 mm

Armement : fusil Mauser brésilien M-1949 et CZ 1908/34 (version similaire du fusil VZ24 court, carabine 12/33)

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Il existe deux variantes du M-1934 qui a spécialement été conçu pour le canon court du fusil CZ M-1908/34. Sa lame est un peu plus longue que la courte baïonnette M-1908 utilisée avec le fusil M-1908 à canon long. Le fantassin devait avoir la même portée de combat en cas de corps à corps à la baïonnette, qu’avec un fusil M-1908.

La première variante, la plus couramment rencontrée a été produite à partir de 1934 à (Československá zbrojovka as, Brno).

La seconde variante a probablement été fabriquée au Brésil après la Seconde Guerre mondiale à la (Fabrica Itajubá – FI) inaugurée en 1934.

Ecrou du bouton du système de verrouillage fendu Modèle 34 03Matricule inscrit sur la croisière répété sur le bouton de suspension du fourreau

La poignée du modèle tchèque est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception ne lui permet pas de s’adapter aux armes de type Mauser G98. Les plaquettes, comme pour le modèle VZ 24 sont maintenues entre elles par boulons à tête ronde dentée et écrous fendus. Comme pour le M-1908, la croisière comporte un crochet probablement utilisé pour la formation de faisceau à trois fusils.

Un poinçon de contrôle brésilien (lettre grecque Alpha) est apposé sur la croisière, le dessus du pommeau, l’écrou du système de verrouillage, et les écrous fendus de maintien des plaquettes. La lettre  (Bêta) est frappée sur chaque plaquette et quelque fois un minuscule Z à l’intérieur d’un cercle est apposé sur la soie.

La lame de finition polie brillant, avec évidement ne comporte aucun marquage, elle est munie d’un contre-tranchant à l’extrémité soigneusement usiné. Sa longueur est de 388 mm.

Ecrou du bouton du système de verrouillage rondMatricule inscrit sur le crochet

La poignée probablement de fabrication locale est de conception identique au modèle 1908, elle ne comporte aucun marquage.

La lame de finition polie brillant, avec évidement ne comporte aucun marquage, elle est munie d’un contre-tranchant à l’extrémité non usiné. Sa longueur est de 377 mm.

Le fourreau en cuir avec chape et extrémité en acier bleui peut être de fabrication tchèque lettre grecque faisant office de contrôle sur la cuvette, ou locale marquage FI inscrit sur le bouton de suspension (Fabrica Itajubá – FI).

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) brésiliens N° : BRE 19 A.

Dernière mise à jour le 22/01/21.

Copyright © 2021 Géraldbaios