Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z Autriche

Poignard FMsr81 Glock

Longueur : 290 mm
Poids : 210 g

Armement : /

Valeur :  €€
Rareté : che1valierche1valier
Remarques :
Le modèle FMsr81 avec lame dotée de dents de scie n’a pas été fourni à l’armée, car conformément à la Convention de La Haye de 1899, il a été classé comme une arme «qui cause des souffrances inutiles aux personnes touchées».

Arpenteur FMsr78 et FMsr81 de différentes couleurs
Poignard Glock 05 logo GLOCK de nouvelle génération (à droite) utilisé pour le FMsr81

La poignée en matière polymère moulée enveloppe complètement la soie, cette matière résiste parfaitement à l’acide, le même plastique a également été utilisé pour le pistolet GlockLes versions de première génération portaient un logo Glock circulaire sur la gaine, la lame et la poignée. Les versions ultérieures arborent le logo actuel de Glock aux mêmes endroits. Ce modèle et son fourreau peuvent être de couleur noire, olive ou sable.

La lame avec dents de scie, de finition bronzée qui mesure 165 mm, est composée d’acier à ressort SAE 1095 d’une dureté de 55 HRC  avec traitement au phosphate. L’acier à ressort offre une limite d’élasticité élevée pour une bonne résistance aux chocs et une grande flexibilité, mais une faible résistance à la corrosion.

Le fourreau est entièrement en matière polymère moulée, il comporte une languette destinée au maintien correct de la poignée de la baïonnette, et un porte-fourreau rigide attelé.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Le modèle Arpenteur FMsr81 de Glock de très bonne qualité est en vente dans certaines armureries, attention il existe même des copies chinoises.

Dernière mise à jour le 13/12/12.

Category Archives: Z Autriche

Poignard-baïonnette FMsr78 Glock

Armement : fusil Sturmgewehr 77

Longueur : 290 mm
Poids : 210 g

Valeur :  €€
Rareté :  che1valierche1valier
Remarques :
En 1976, la Bundesheer (Armée autrichienne) demandait que des propositions soient examinées pour concevoir un nouveau Feldmesser (couteau de campagne), qui devait  aussi être utilisé comme baïonnette pour le nouveau fusil Steyr AUG. en étant peu couteux, robuste, simple, et surtout, fiable.

Selon les spécifications de l’armée fédérale, un concours a été lancé dans lequel les fabricants Zeiler et Glock ont ​​participé, Glock a réussi à s’imposer dans l’appel d’offres. En partie, on croit également que la société Zeiler avait d’abord conçu un couteau d’arpenteur et qu’en raison de sa faillite, Glock a repris la production d’un couteau considérablement révisé. Le couteau Glook Surveyor a remporté la compétition et a été adopté en 1978 comme le Fieldmesser 78 (FMsr78).

Ce couteau très maniable, lorsqu’il est porté au ceinturon par son utilisateur, n’émet aucun bruit lors d’une marche rapide. La qualité exceptionnelle de sa lame lui permet d’être utilisée pour diverses tâches : Il peut être utilisé pour couper des cordes, des bandes, des cordes, des tuyaux en caoutchouc, des ceintures de sécurité automobiles et aéronautiques, des fils, des bâches et d’autres matériaux. Lors de la recherche et du désamorçage des mines, le couteau peut être utilisé comme sonde impromptue s’il n’y a pas de moyen approprié à portée de main. Il peut être utile pour ouvrir des fermetures, divers emballages (par exemple des rations alimentaires) et même ouvrir des bouteilles. Vous ne pouvez pas vous en passer – comme outil de coupe, de hachage, de creusage et de sciage – pour équiper un poste de tir, un bivouac ou faire un chemin à travers une végétation dense. Lors d’opérations à l’intérieur de bâtiments ou de véhicules, le couteau tactique peut être utile pour briser du verre, ouvrir des serrures et des portes, etc. 

Pour l’utiliser comme baïonnette, il suffit d’ôter le capuchon rond amovible qui recouvre le trou de montage situé à l’intérieur du pommeau.

Arpenteurs FMsr78 et FMsr81 de différentes couleurs

Le modèle utilisé par l’armée autrichienne est de couleur olive, il est aussi disponible à la vente au public dans les couleurs suivantes : noir ou sable.

La garde est munie d’un décapsuleurPoignard Glock 05Evolution du logo GLOCK

La poignée en polymère moulée enveloppe complètement la soie, cette matière résiste parfaitement à l’acide, le même plastique a également été utilisé pour le pistolet Glock. Les versions de première génération portaient un logo Glock circulaire sur la gaine, la lame et la poignée. Les versions ultérieures arborent le logo actuel de Glock aux mêmes endroits. 

Version de première générationVersion avec le nouveau logo munie d’une poignée noire destinée à la vente au publicLame d’un FMsr78

La lame sans dents de scie, de finition brunie qui mesure 165 mm, est composée d’acier à ressort SAE 1095 d’une dureté de 55 HRC  avec traitement au phosphate. L’acier à ressort offre une limite d’élasticité élevée pour une bonne résistance aux chocs et une grande flexibilité, mais une faible résistance à la corrosion.

Le fourreau accepte la lame dans les deux sens

Le fourreau est entièrement en matière plastique polymère moulée, il comporte une languette destinée au maintien correct de la poignée de la baïonnette, et un porte-fourreau rigide attelé.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Le modèle Arpenteur FMsr78 utilisé par l’armée est idéal pour débuter une collection, à ne pas confondre avec FMsr81.

Dernière mise à jour le 13/12/12.

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette FAL tubulaire (type C)

Fixation : la poignée entoure le cache-flamme du canon
Longueur : 290 mm
ø interne de la douille : 22 mm

Fusil StG 58 produit sous licence utilisé lors d’une cérémonie officielle 

Armement : fusil StG 58 produit sous licence, variante utilisée par l’Autriche de 1958 à 1977

Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
En 1958, la jeune Bundesheer adopte une variante du FAL que lui fournit la firme belge. Il est ensuite produit pour la seule Autriche par Steyr-Daimler-Puch entre 1959 et 1975. Le StG 58 est remplacé en 1978 par le Steyr AUG.

Le modèle utilisé par l’Autriche est muni d’oreilles de verrouillage lisses, voir Belgique (Baïonnette FAL type C).

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est en plastique moulé noir, il est muni d’une cuvette en acier avec ressorts internes à lames fixée par une vis sur le devant.

Dernière mise à jour le 13/12/20.

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette modèle 1895 pour MP 34

Longueur : 360 mm
ø interne de la douille : 15 mm

PM Steyr-Solothurn allemandPhotos trouvées sur internet

Armement : Steyr Solothurn M.P 34
Fixation : sur le côté droit du canon

Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette d’une finition très soignée, probablement destinée à l’exportation est issue du modèle 1895 standard, environ 600 exemplaires ont ainsi été retravaillés à partir de 1934.

Le n° de série inscrit sur l’arrière du pommeau est inférieur à 600
Autriche MP 34 2Autre exemple

La poignée lors du reconditionnement a subit quelques modifications, les plaquettes d’origine remplacées par de nouvelles, désormais fixées entre elles par grosses vis et écrous fendus. Les rivets de maintien de la croisière d’origine saillants soigneusement abrasés. Après rénovation toutes les parties métalliques de la baïonnette ont été bronzées à la manière allemande.

Ce marquage (double crête) a été utilisé après la mort de l’empereur François-Joseph Iᵉʳ le 21/11/16BFM supposés être : Bernforfer MaschinenfabrikAutriche MP34Autre exemple de marquage (fabriquant OEWG)

La lame a conservé ses marquages d’origine.

Le fourreau de finition bronzée utilisé avec cette variante est un M-1895 standard, il porte près de la cuvette un n° de série et deux lettres « AB » pour cet exemplaire.

Remarques perso :
Cette baïonnette était probablement montée sur le MP 34 lors de la réalisation d’un contrat de vente avec un pays étranger.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Très belle baïonnette, « restylée » en plus très rare, à ne pas laisser passer.

Dernière mise à jour le 15/12/20.

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette modèle 1895

Longueur : 360 mm
ø interne de la douille : 15 mm

Armement : fusil Mannlicher M-1895 converti en carabine M-1895/30

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Après l’effondrement de l’empire austro-hongrois en 1918, la jeune République d’Autriche continua a utiliser les fusils du système Mannlicher modèle 1895. Une partie des baïonnettes qui était en service dans l’armée autrichienne, sous l’empire austro-hongrois a été récupérée(dans ce cas, un cachet d’acceptation supplémentaire était frappé sur le talon de la lame et le bouton de suspension du fourreau, tandis que les marques originales du fabricant et de l’acceptation étaient conservées). Voir baïonnette modèle 1895 standard.

Autriche 1895 sous off 04Marquage OMC, cette baïonnette a été fabriquée entres les deux Guerres pour l’armée autrichienne. Cette usine fabriquera ultérieurement pour la Wehrmacht des baïonnettes M-1884/98 (3ème type) identifiées à partir de 1941 par les lettres bym 

Pendant l’entre-deux-guerres, les baïonnettes ont été produites par Steyr et plusieurs autres usines autrichiennes ainsi que par la société allemande August Bickel.

Blason de la République d’Autriche, qui était : De 1918 à 1934, un aigle à une tête

Dans la période de 1934 à 1938, un aigle à deux têtes sans couronne et regalia

Les baïonnettes autrichiennes étaient marquées du petit blason de la République d’Autriche, qui était : Dans la période de 1918 à 1934 – aigle à une tête. Dans la période de 1934 à 1938 – un aigle à deux têtes sans couronne ni insignes. Il existe de nombreuses variétés de ces deux timbres.

Aigle à une tête au premier plan

Souvent, contrairement aux marques impériales, la marque d’acceptation autrichienne est située du même côté de la lame que la marque du fabricant.

Les marques avec la désignation de l’unité militaire à laquelle la baïonnette a été attribuée sont situés à l’arrière du pommeau de la poignée.

Remarques perso :
Je ne possède pas cette variante (1895 standard), certaines photos proviennent d’autres sites.

Dernière mise à jour le 15/12/20.

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette modèle 1895 de cavalerie

Longueur : 360 mm
ø interne de la douille : 15 mm

Austrain-Steyr-mod 1895 court

Armement : stützen Mannlicher M-1895 court

Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Après l’effondrement de l’empire austro-hongrois en 1918, la jeune République d’Autriche continua a utiliser les fusils du système Mannlicher modèle 1895. Une partie des baïonnettes qui était en service dans l’armée autrichienne, sous l’empire austro-hongrois a été récupérée(dans ce cas, un cachet d’acceptation supplémentaire était bourré sur le talon de la lame et le bouton de suspension du fourreau, tandis que les marques originales du fabricant et de l’acceptation étaient conservées).

Voir baïonnette M-1895.

Particularité : Ce modèle a été fabriqué à la Manufacture hongroise de Budapest (FGGY) durant la Première Guerre mondiale, il porte le poinçon de réception autrichien (aigle impérial de Habsbourg) et le blason de la République d’Autriche, qui était : De 1918 à 1934, un aigle à une tête.

Dernière mise à jour le 17/12/20.

 

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette de fabrication civile, arme privée de tenue de sortie

Longueur : 360 mm
ø interne de la douille 15 mm

Armement : fusil Mannlicher M-1895

Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle de type (NCO = sous-officier en allemand) fabriqué après la Première Guerre mondiale est destiné à être porté comme arme de côté. Contrairement aux différents modèles 1895 fabriqués sous l’Empire austro-hongrois, la baïonnette est dépourvue de tous marquages (constructeurs, poinçons de réception, régimentaires).

La poignée est de constitution identique que celle du modèle (NCO) utilisé par l’armée.

La lame entièrement chromée sans marquage est du même type que le modèle 1895.

Le fourreau M-1895 standard de fabrication autrichienne est dépourvu de poinçon de réception.

Dernière mise à jour le 15/12/20.

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette de fabrication civile, arme privée de tenue de sortie

Longueur : 350 mm 
ø interne de la douille :
15 mm

Armement : /

Valeur : €€€ €

Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle de type (NCO = sous-officier en allemand) fabriqué après la Première Guerre mondiale est destiné à être porté comme arme de côté. Contrairement aux différents modèles 1895 fabriqués sous l’Empire austro-hongrois, la baïonnette (entièrement chromée), et le fourreau sont dépourvus de tous marquages (constructeurs, poinçons de réception, régimentaires).

La poignée légèrement plus courte (quelques mm) est de constitution de moindre qualité que celle du modèle (NCO) utilisé par l’armée. La croisière ainsi que la bague sujette à la torsion sont moins épaisses, et le mode de fixation de l’anneau simplifié au maximum.

La lame sans marquage est du même type que le modèle 1895.

Porte-fourreau en simili cuir

Le fourreau de ce modèle, peint en noir brillant est de type Ersatz, simplifié au maximum, absence de cuvette d’entrée et extrémité dépourvue de bouton de bouterolle.

Dernière mise à jour le 16/12/20.

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette Ersatz pour armement M-1895

modele-1895

Longueur : 384 mm
ø interne de la douille : 15,3 mm

Armement : fusil Mannlicher M-1895
Fixation : sous le canon

Valeur : €€€ €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes ont été fabriquées à partir de 1917 dans divers ateliers locaux, ce qui entraîne certaines variations (épaisseur de la lame, de la croisière, longueur du ressort à lame).

Toutes ces baïonnettes «ersatz» ont été construites pendant la guerre sur une base d’urgence. La décision de faire produire des baïonnettes à un large éventail de petits ateliers était basée sur la libération de capacités supplémentaires à Steyr et à FGGY afin qu’ils puissent concentrer 100% de leur capacité de production sur les fusils et les carabines.

La signification de la marque en chevron sur la bague est inconnue. Cependant, il est souvent observé sur des exemples d’époque produits pour une utilisation avec le fusil Mannlicher M-1895.

Extrêmement simplifiée, cette baïonnette est constituée que de cinq pièces :

  • Une lame plate torsadée à 90° à tranchant inversé
  • Une lame faisant office de ressort de maintien au niveau du porte-baïonnette
  • Une croisière simplifiée à angle droit
  • Deux rivets de fixation de l’ensemble

La lame est extrêmement simplifiée, comme le M-1895 standard son tranchant est inversé, l’extrémité est usinée en pointe de lance.

AB Auguste BickelAE non identifiéV & N – Vogel & Noot de WartbergM-1888 sans marquage constructeur

Le fourreau utilisé avec ce modèle de baïonnette, peut être un M-1888, 1895 standard ou 1895 simplifié au maximum, (absence de cuvette d’entrée et extrémité dépourvue de bouton de bouterolle). Pour une bonne concordance de la baïonnette et du fourreau, celui-ci ne doit pas être bronzé.

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Autriche N° : AUT 18 A ou 19 A.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Il existe une multitude de variantes de ce modèle « Ersatz », toutes très intéressantes, attention, facilement réalisables par un bon ferronnier, il y a évidemment de faux modèles qui circulent.

Dernière mise à jour le 31/11/20.

Category Archives: Z Autriche

Baïonnette Ersatz pour armement M-1888

Longueur : 384 mm
ø interne de la douille : 17 mm

Armement : fusil Mannlicher M1888, 88-90, 90-95
Fixation : sur le côté gauche du canon

Valeur : €€€ €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces fusils et baïonnettes ont été délivrés aux unités de l’arrière-échelon pour libérer des fusils plus modernes réservés aux troupes de première ligne. Ces baïonnettes ont été fabriquées à partir de 1917 dans divers ateliers locaux, ce qui entraîne certaines variations.

Petit décrochement dû au mode de fixation de la baïonnette au canon, celle-ci étant tournée de 90° lors de la mise en place
mannlicher-1888Détail d’un porte-baïonnette fusil modèle 1888

Extrêmement simplifiée, cette baïonnette est constituée que de cinq pièces :

  • Une lame plate torsadée à 90° à tranchant inversé
  • Une lame faisant office de ressort de maintien au niveau du porte-baïonnette
  • Une croisière simplifiée à angle droit
  • Deux rivets de fixation de l’ensemble

Ce modèle est constitué de la même manière que le modèle ersatz M-1895. La différence se situe au niveau de la croisière qui possède un trou de diamètre un peu plus important et la soie un petit décrochement au niveau du porte-baïonnette. Ce petit décrochement est dû au mode de fixation par goupille du porte-baïonnette au fusil modèle 1888. La baïonnette se fixant sur le côté gauche, ce décrochement s’avère inutile pour la baïonnette ersatz M-1895 car celle-ci étant fixée sous le canon.

Tranchant inversé

La lame est extrêmement simplifiée, comme le M-1895 standard son tranchant est inversé, l’extrémité est usinée en pointe de lance.

AB Auguste BickelAE non identifiéV & N – Vogel & Noot de WartbergM-1888 sans marquage constructeur

Le fourreau utilisé avec ce modèle de baïonnette, peut être un M-1888, 1895 standard ou 1895 simplifié au maximum, (absence de cuvette d’entrée et extrémité dépourvue de bouton de bouterolle). Pour une bonne concordance de la baïonnette et du fourreau, celui-ci ne doit pas être bronzé.

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Autriche N° : AUT 18 A ou 19 A.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Il existe une multitude de variantes de ce modèle « Ersatz », toutes très intéressantes, attention, facilement réalisables par un bon ferronnier, il y a évidemment de faux modèles qui circulent.

Dernière mise à jour le 01/11/20.

Copyright © 2021 Géraldbaios