Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z (liens) Chine

Baïonnette modèle 35 de type Arisaka

Longueur : 525 mm
Poids :
ø interne de la douille : 15,3 mm

Armement : fusil Zhong Zheng Shi

Valeur :  €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Cette baïonnette, fabriquée artisanalement en Chine après 1945, provient d’un M-1897 japonais. Voir Arisaka de type 30. Lors de la transformation, la croisière ainsi que le pommeau d’origine ont tout simplement été remplacés par de nouvelles pièces identiques à celles utilisées avec le M-1935 fait neuf.

Elle a été utilisée avec le fusil Zhong Zheng Shi (Chiang Kai-Shek), une copie du fusil allemand Mauser M-98 utilisé de 1935 à 1945.

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception lui permet de s’adapter à toutes les armes de type Mauser 98. Les plaquettes en bois exotique sont maintenues entre elles par vis et écrous sur cuvettes ovales comme on le trouve sur les premières baïonnettes japonaises de la série Type 30.Toutes les parties métalliques de la baïonnette sont fortement bronzées.

La lame est d’origine japonaise.

Le fourreau est d’origine, il n’a pas subi de transformation.

Remarques perso :
Merci à Richard pour les photos car je ne possède pas ce très rare modèle. Hélas …

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Assez méconnu, ce modèle très peu courant a largement sa place dans une collection.

Le 18/01/22.

Category Archives: Z (liens) Chine

Baïonnette modèle 35 (faite neuve)

Longueur : 570 mm
Poids :
ø interne de la douille : 15,3 mm

Armement : fusil Zhong Zheng Shi

Valeur :  €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Ce modèle fabriqué artisanalement en Chine en 1935, à environ 360 000 exemplaires, a été utilisé avec le fusil Zhong Zheng Shi (Chiang Kai-Shek), une copie du fusil allemand Mauser M-98 utilisé de 1935 à 1945.

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, sa conception lui permet de s’adapter à toutes les armes de type Mauser 98. Les plaquettes sont maintenues entre elles par boulons à tête ronde et écrous fendus.Toutes les parties métalliques de la baïonnette sont fortement bronzées.

La lame avec gouttière sur chaque face, de bonne qualité, dépourvue de marquage est affûtée assez grossièrement.

Le fourreau en cuir de fabrication simplifiée, très fragile comporte normalement un rabat de maintien de la poignée.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Assez méconnu, ce modèle très peu courant a largement sa place dans une collection.

Le 02/02/21.

Category Archives: Z (liens) Chine

Baïonnette pliante modèle 1956 (courte)

Longueur : 275 mm
ø interne de la douille : 14 mm

Photo trouvée sur internet

Armement : carabine M-56, version chinoise de la carabine russe SKS
Fixation : de façon permanente sur l’arme

Valeur : 
Rareté :
 che1valierche1valierche1valierche1valier
 
Cette baïonnette probablement conçue après 1966, a été utilisée avec la carabine courte SKS de parachutiste.


Le système de verrouillage à l’arme est commun à toutes les baïonnettes de type SKS, le manchon ne comporte pas de poinçon.

Comparaison de la longueur de la lame entre un M-56 long et courtComparaison de la longueur de la base de la lame entre un modèle court en haut, et long en basLa base de la lame du modèle court comporte un léger épaulementLa soie est en partie évidéeMarquage « MADE IN CHINA » 

La lame en forme de T, assez massive, comporte trois gouttières sur chaque face, son extrémité est aplanie, la fixation à l’arme est assurée grâce à une vis.

J’ai longtemps cru que cette lame provenait d’un M-56 long coupé, pourtant il s’avère que ce n’est pas le cas.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Pour un prix d’achat dérisoire, idéal pour débuter une collection.

Le 02/01/21.

Category Archives: Z (liens) Chine

Baïonnette pliante modèle 1956 (variante démontable)

Longueur : 380 mm
ø de la douille :
14 mm

Armement : carabine M-56 version chinoise de la carabine russe SKS « D » qui utilise le chargeur de type AK47
Fixation : de façon permanente sur l’arme mais démontable

Valeur : 
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Cette baïonnette pliante, grâce à son mécanisme peut éventuellement se désolidariser rapidement de l’arme. Conçue probablement après 1966, elle se monte uniquement sur le modèle SKS chinois « D » qui utilise un chargeur de type AK47.

Le système de verrouillage à l’arme est commun à toutes les baïonnettes de type SKS, celui-ci a subi deux petites modifications :

  1. Un trou oblong a été usiné pour manipuler le manchon le verrouillage.
  2. Un trou a été percé pour éventuellement sortir la goupille et démonter la totalité du système.

La lame en forme de T, identique au M-56 commun, comporte trois gouttières sur chaque face, son extrémité est aplanie, la fixation à l’arme est assurée grâce à une vis. Pour s’adapter au mécanisme spécifique à ce modèle, une goupille de retenue a été placée en place à sa base. La partie utilisée pour la fixation à l’arme a été modifiée en forme de crochet de façon à pouvoir enlever rapidement la baïonnette.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
On rencontre ce modèle que très rarement, à ne pas laisser passer, il fait partie des modèles à posséder dans une collection.

Le 02/02/21.

Copyright © 2022 Géraldbaios