Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Baïonnette modèle 1956 pour fusil d’assaut (Albanie)

Baïonnette accompagnée d’un casque polonais (export Albanie) estampillé d’une étoile rouge

Longueur : 299 mm
Poids :

Armement : fusil d’assaut type 56
Fixation : de façon permanente sur l’arme

Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Voir descriptif (baïonnette M-56).

Dernière mise à jour le 14/11/20.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Baïonnette AR10-M1 (Bul)

Longueur : 286 mm
ø interne de la douille 17,5 mm
Poids : 250 g

Armement : fusil d’assaut Kalashnikov AK-47

Valeur :  €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Produit à partir de 2004, ce modèle a été fabriqué en Bulgarie pour la nouvelle armée irakienne reconstituée, équipée de fusils Kalashnikov AK47 fournis par la Bulgarie. Son aspect général, (lame et poignée) est du même type que le modèle russe 6×5 (AK74).

Marque de l’arsenal Bulgare JS Co. (code 10 entouré de 2 cercles) en relief, et marque du moule

La poignée en polyamide PA-6 conçue d’une seule pièce intègre les deux parties latérales du bouton de verrouillage à levier en acier quadrillé coulissant, ainsi que la bague et les oreilles elles aussi en acier. Comparée au « Grip » de l’obsolète modèle (6×2 AK47), pas du tout ergonomique, cette solide poignée rugueuse qui comporte trois rainures, a permis une amélioration notable de la prise en main, lors d’une utilisation comme poignard de combat.

La lame identique au modèle AK74, en acier inoxydable très résistant, est revêtue d’une finition argentée mate. Elle a pour particularité d’être amincie par écrasement sur le tranchant et le contre-tranchant, se qui lui donne un aspect particulier (angles droits). Le côté opposé à la bague comporte 43 dents de scie usinées directement sur le bord supérieur environ sur 75 mm, son tranchant est soigneusement affûté sur toute sa longueur. Un traitement spécial de protection au titane a été appliqué sur le tranchant ainsi que sur la partie coupe-fil, non affûté du contre-tranchant. Elle est munie d’une ouverture de forme elliptique arrondie de 6×13 mm afin de pouvoir être utilisée comme coupe-fil en combinaison avec son fourreau.

Marque de contrôle en blanc et du moule 1-2

Le fourreau de fabrication bulgare est composé d’un corps en polymère moulé de couleur noire qui intègre la partie coupe-fil métallique, la cuvette en acier est ensuite emboutie à l’intérieur, son aspect est pratiquement identique au modèle 6×4, mais il est un peu plus léger.

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle destiné à l’exportation est en toile noire tissée imputrescible.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle atypique pour fusil AK47, fait bien sûr partie d’un thème de collection.

Dernière mise à jour le 20/04/20.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Baïonnette 6×5 (Bul)

Longueur : 286 mm
ø interne de la douille 17,5 mm
Poids : 230 gr

Armement : fusil AKS-74M1 et variantes

Valeur :  €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Produit au début des années 1990, ce modèle fabriqué en Bulgarie probablement l’allié le plus proche des Russes pendant la guerre froide est de constitution identique au modèle russe 6×5 (AK74), cependant quelques spécificités existent :

Marque de l’arsenal Bulgare JS Co. (code 10 entouré de 2 cercles) en reliefN° de série à quatre chiffres gravéeDiamètre du bouton de verrouillage légèrement plus petitMarque du moule 1-1

La poignée est de couleur noire.

Ouverture de forme elliptique arrondie

La lame identique au modèle russe, en acier inoxydable très résistant, est revêtue d’une finition argentée mate. Elle a pour particularité d’être amincie par écrasement sur le tranchant et le contre-tranchant, se qui lui donne un aspect particulier (angles droits). Le côté opposé à la bague comporte 43 dents de scie usinées directement sur le bord supérieur environ sur 75 mm, son tranchant est soigneusement affûté sur toute sa longueur. Un traitement spécial de protection au titane a été appliqué sur le tranchant ainsi que sur la partie coupe-fil, non affûté du contre-tranchant. Elle est munie d’une ouverture de forme elliptique arrondie de 6×13 mm afin de pouvoir être utilisée comme coupe-fil en combinaison avec son fourreau.

Marque du moule 1-1 et marque de contrôle OTK3 (Otdyel Tekhnicheskovo Kontrolya)

Le fourreau de fabrication bulgare est composé d’un corps en polymère moulé de couleur noire qui intègre la partie coupe-fil métallique, la cuvette en acier est ensuite emboutie à l’intérieur, son aspect est pratiquement identique au modèle 6×4, mais il est un peu plus léger.

Le porte-fourreau bulgare à droite, vu de face est identique au modèle russe, seul la forme des rivets (bombée) de la partie métallique à l’arrière les différencie.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr partie d’un thème de collection.

Dernière mise à jour le 23/01/21.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

baïonnette 6×4 (Bul)

Baïonnette accompagnée d’un casque bulgare M-51/72

Longueur : 270 mm
ø interne de la douille : 17,5 mm
Poids : 315 g

Armement : fusil AKS-74M1 et variantes

Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Voir (Baïonnette 6×4 AKM Type II). La baïonnette bulgare fabriquée de 1974 à 1985, est identique au modèle russe (variante 1).

La poignée comporte un marquage sur côté droit spécifique (code 10 entouré de 2 cercles de lArsenal Bulgare JS Co.), et à gauche un matricule à quatre chiffres inscrit au crayon électrique.

La lanière de maintien en cuir ne comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par un rivet métallique.

Le fourreau est identique au modèle russe, il porte le marquage (code 10), un matricule à quatre chiffres inscrit au crayon électrique sur l’extrémité du corps ou sur le dispositif coupe-fil. Sur l’enclume du coupe fil, si il n’est pas recouvert de peinture noire, on trouve le marquage de l’inspecteur du contrôle « OTK » (Otdyel Tekhnicheskovo Kontrolya) en français département du contrôle technique.

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) bulgare N° : BU 19 A.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr partie d’un thème de collection, la variante 6×3 bulgare étant la plus rare.

Dernière mise à jour le 25/01/21.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Baïonnette modèle AK47 (Bul)

Baïonnette accompagnée d’un casque M-1936A re-conditionné en 1951

Longueur : 314 mm
Poids : 285 g
ø interne de la douille : 17,5 mm

Armement : AKK » Type 3

Valeur :  €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier

Dans un premier temps, à partir de 1955, des baïonnettes en provenance de l’URSS avec poinçons russe sur la croisière ont été livrées à la Bulgarie, par la suite, la variante produite en Bulgarie sera identique au au modèle soviétique (6×2 AK47).

La poignée de la baïonnette qu’elle soit de production russe ou bulgare comporte le matricule sur le côté gauche du pommeau perpendiculaire à l’axe de la lame.

Le fourreau est inspiré du modèle SVT 1940 TOKAREV utilisé durant la Seconde Guerre mondiale. Il est formé d’un tube écrasé dont l’extrémité se termine avec deux feuilles de tôles repliées et soudées entre elles par points. Le ressort interne est fixé sur le corps par un petit rivet sur le devant. Le trou de drainage à l’extrémité se situe sur l’arrière.

Le porte-fourreau attelé est fixé au corps par deux agrafes qui sont déjà pré-assemblées. La boucle de maintien de la baïonnette est maintenue à la sangle par deux rivets. La sangle peut être en cuir, en vinyle, en toile, la boucle en cuir ou en vinyle.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les variantes pour fusils AK47, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr partie d’un thème de collection. Il y a encore peu de temps on rencontrait encore assez couramment la variante bulgare en bourse aux armes, à ne surtout pas confondre avec la variante russe moins courante.

Dernière mise à jour le 25/01/21.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Baïonnette 6×3 (Hon)

Baïonnette accompagnée d’un casque M-50/70

Longueur : 273 mm
ø interne de la douille : 17,5 mm
Poids : 275 g

Armement : fusil AMD-65AK-63D

Valeur :  €€
Rareté :
  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Voir Baïonnette modèle 6×3 (AKM1). La variante hongroise fut produite de 1963 jusqu’en 1970 par Fegyver de Gazkészülékgyar.

Le crochet de fixation de la lanière est de forme ronde

La poignée des premiers modèles fabriqués était de couleur rouge marbrée, les versions suivantes de couleur brune de différentes nuances. Dans de très rares cas un « made in Hungary FFG » peut être gravé sur le côté droit de la croisière.

La lanière en cuir comporte deux parties métalliques, la boucle à l’arrière du pommeau est maintenue par une de ces parties métalliques.

Le fourreau en tôle d’acier est isolé du courant électrique grâce à une protection en caoutchouc jaunâtre, il existe plusieurs variantes de cette protection au niveau de la couleur.

Le porte-fourreau en deux parties utilisé pour la variante hongroise est spécifique.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les variantes utilisées avec les fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr partie d’un thème de collection.

Dernière mise à jour le 29/04/21.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Baïonnette hongroise modèle 91-30 Mosin Nagant

Matricule spécifique à la Hongrie

Longueur : 504 mm
ø interne de la douille : 
15,3 mm

Armement : fusil Mosin-Nagant M-1891/91-30

Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Le fusil modèle 1891/30 était le fusil de service standard de la Russie pendant la Seconde Guerre mondiale et a été largement utilisé après la guerre par les pays du Pacte de Varsovie.

Environ 220 000 fusils ont été fabriqués entre 1950 et 1953 par Femaru es Szerszamgépgyár NV (Hardware et Machine Tools LLC), ces armes étaient réservées aux tireurs d’élites. Les rares baïonnettes de fabrication hongroise sont d’une finition bleuie, leur qualité de fabrication est nettement supérieure à leurs cousines ​​russes.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Poignard d’entraînement (RDA)

Modèle : poignard d’entraînement en caoutchouc
Armement : /
Longueur : 230 mm
Valeur : 
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce rare poignard en caoutchouc était destiné à l’entrainement avant la chute du mur de Berlin.

Période d’utilisation :
Ce poignard a été utilisé par les conscrits durant la guerre froide.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle pratiquement introuvable fait parti des reliques de la guerre froide.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Baïonnette WZ 85 d’exercice

Longueur : 270 mm
ø interne de la douille : 17,5 mm

Armement : fusil PMKM et PMKS et Kbk wz. 1988

Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

La Pologne est le seul pays de l’ex bloc de l’est à disposer de cette variante fabriquée par Fabryka Broni, Radom, destinée à l’exercice.

pologne-exercice-04-copie-1.jpg

La poignée de type 6×4 est de constitution spécifique à ce modèle car elle intègre la lame. L’arrière des pommeaux des exemplaires fabriqués à Radom porte un n° de série, deux lettres (Nr) suivies par cinq chiffres, datés de 1985 à 1989.

La lanière de maintien en cuir ne comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par points de couture.

pologne-exercice-03-copie-copie-1.jpgVis supplémentaire à gauche intégrée au pommeau

Par rapport au modèle standard, le pommeau est fixé sur le « Grip » non pas par une vis mais par deux vis identiques.

pologne-exercice-05-copie-1.jpg

Le mécanisme spécialement constitué qui contient le ressort de compression est fixé sur le « Grip » par deux vis. Il est muni d’une croisière standard, il intègre un tenon de verrouillage de la lame, son extrémité est coiffée d’un tampon amortisseur de coups en caoutchouc dont la couleur peut variée du blanc aux nuances de gris au noir.

La lame se rétracte lors de la poussée contre une cible d’entrainement et ressort au moment du retrait, elle peut également être rétractée en position repos pour le stockage. Son extrémité est coiffée d’un tampon amortisseur de coups en caoutchouc dont la couleur peut variée.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sûr partie d’un thème de collection, cette variante est apparue en masse en bourse aux armes il y a quelques années.

Dernière mise à jour le 04/05/20.

Category Archives: Z (liens) Bloc de l’est

Poignard de parachutiste WZ 55

poignard para 01

Longueur : 263 mm
Poids :

Valeur :  €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Ce couteau d’assaut (nóż szturmowy wz.55) fabriqué à l’arsenal de Radom à partir de 1955 jusqu’en 1957, est resté dans l’équipement, probablement jusque dans les années 90, il a ensuite été remplacé par des modèles plus récents.

Le couteau d’assaut WZ.55 est une version très avancée du couteau de reconnaissance soviétique de 1940. « HP-40. » Il diffère du prototype dans tous ses détails, à l’exception de la taille et de la forme de la lame.

Tampon d’acceptation militaireL’extrémité de la soie est matée sur le pommeau

La poignée ergonomique comporte deux plaquettes en bois maintenue entres elles par deux rivets métalliques. Les extrémités en acier de renforcement près de la garde et au talon sont noircies.

La garde en forme de S, héritée du modèle soviétique est inversée contrairement à la plupart des gardes en forme de S. Les poignées standard de l’armée soviétique, exigeaient qu’en cas de combat rapproché de tenir le poignard avec la lame vers le haut.

La lame en acier doux à simple tranchant est affutée sur une partie du contre-tranchant à l’extrémité.

Elle comporte d’un côté la marque du fabricant (numéro 11 dans l’ovale) en dessous l’année de fabrication (55, 56, 57). De l’autre côté, un timbre d’acceptation militaire à peine visible et un numéro de série répété sur le fourreau.

Le fourreau métallique sans coutures visibles, de finition bronzée, comporte un cuvette/ressort maintenue par un rivet sur le devant, la lame du poignard peut être inséré à gauche et à droite. En 1955, le numéro de série était appliqué sur la plaque métallique de maintien du porte-fourreau, à partir de 1956 il sera appliqué sur la face avant.

Il existe deux types de montages de la suspension.

  1. En 1955 le fourreau était réalisé avec une suspension fixe.
  2. A partir de 1956, la suspension a été fixée au corps par deux petites agrafes, de la même manière que le fourreau de la baïonnette AK 47 polonaise, particularité, elle peut en cas de dégradation être remplacée de manière autonome par le militaire.

Dernière mise à jour le 04/05/20.

Copyright © 2021 Géraldbaios