Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Siam

Siam

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce Royaume :

Mauser 88 (All)

Photo trouvée sur internet

Avec l’introduction par l’armée française de poudre sans fumée pour leur fusil Lebel en 1886, l’armée allemande a réalisé qu’elle avait un désavantage tactique par rapport à son adversaire potentiel. Leur vieux Mauser modèle 1871, calibré en 11 mm, était désormais devenu obsolète et un nouveau fusil était nécessaire.

Le fusil à répétition manuelle Gewehr 1888 fut donc adopté en remplacement du Mauser 71/84. Construit en bois et en acier forgé, le Gewehr 88 fonctionne grâce à un verrou rotatif et un magasin de style Mannlicher fixe externe solidaire du pontet. Son canon présente un manchon et quatre rayures à droite, le guidon est à lame non protégé et la hausse est réglable. C’est une arme robuste, précise et fiable, sa conception a permis le flottement libre du canon avec seulement deux points de contact. Ceci dans un effort pour maintenir la précision du canon lorsqu’il chauffe ou lorsqu’il est contracté sous différentes conditions météorologiques. En 1905, la cartouche à balle ronde dite I-Patrone commence à être remplacée par une toute nouvelle dotée d’une balle pointue Mauser de 7,92 × 57 mm, la S-Patrone (S pour « Spitz », pointu), qui présente l’avantage d’être précise à de plus longues distances, le fusil M88 ainsi modifié sera appelé Gewehr 1888-05. 

Il fut produit par les Arsenaux impériaux allemands. La commande étrangère étant importante, l’industrie privée assura une partie de la production à travers les entreprises Haenel, VC Schilling et L. Loewe. De même, la firme autrichienne Österreich Waffenfabik Gesellchaft en fabriqua pour l’exportation. Ainsi plus de 1 500 000 fusils et carabines 1888 équipèrent les soldats allemands, autrichiens, chinois, éthiopiens, roumains, turcs, et yougoslave.

Gewehr 88 Chargeur clip

Photos trouvées sur internet (clip original de Gewehr modèle 1888)

Balles Mauser

En 1905, le Gewehr ’88 a été modifié (pour devenir le Gewehr 88/05) pour permettre le chargement de clips décapants pour balles pointues utilisées par les Mauser Gewehr 98. 

Les Gewehr ’88 ont été utilisés pour la première fois avec les troupes coloniales allemandes en Afrique orientale et avec les troupes allemandes pendant la révolte des Boxers en 1900. Ils ont été largement utilisés au cours des deux premières années de la première Guerre Mondiale, les Mauser 98 n’étaient pas tous encore disponibles à équiper l’ensemble des troupes mobilisées rapidement en Allemagne.

Lorsque les stocks de Mauser 98 furent disponibles un grand nombre de Gewehr ’88 s ont été fournis aux austro-hongrois souffrant eux aussi d’un approvisionnement insuffisant de leur propre modèle 1895 Steyr-Mannlicher. Ils ont également été fournis aux alliés turcs d’Allemagne où ils sont restés en usage durant la première Guerre Mondiale et la seconde Guerre Mondiale avec des modèles mis à jour indigènes également en cours de production.

L’Empire ottoman a été durement touchée par le manque de matière première durant la première Guerre Mondiale. Son allié allemand a fourni une aide sous la forme de deux fusils, semi-obsolètes et plus récents Gewehr 1898. Le Gewehr 1888 était révolutionnaire quand il a débuté sa carrière, mais en 1900 il était déjà à la traîne dans la course aux armements européenne.

Photo trouvée sur internet

Le fusil Type 45 Siamois Mauser de type Mauser 98, était équipé pour la cartouche de calibre (8 × 50mmR). Plus tard en 1923, il fut  transformé en type 45/66. Ce fusil possède un très curieux couvre-culasse qui a pour particularité de s’ouvrir en sens inverse du verrou ! On retrouve également sur cette arme un magasin identique à celui du fusil portugais Vergueiro.
Après transformation il utilisera une cartouche particulière à bourrelet (8 x 52mm R). La crosse est en bois exotique rougeâtre et les garnitures rappellent celles du fusil Arizaka … ce qui n’a rien d’étonnant car les Mauser siamois ont tous été fabriqués au Japon par l’arsenal de Tokyo.

Le type 45 se réfère à l’année 2445 dans le calendrier thaïlandais, qui correspond à 1903 sur le calendrier grégorien.

modèle 1907 01

modèle 1907 03

Le célèbre fusil Lee-Enfield, le SMLE Mk III, a été introduit le 26 janvier 1907, il arma les troupes britanniques et du Commonwealth de 1907 au début des années 1960. Il fut simplifié en 1916 (Lee-Enfield Mk III*) et rebaptisé en 1926 n°1 Mk 3. Durant sa longue carrière, il côtoya son successeur officiel le Lee Enfield n°4 durant la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à plus de 6 millions d’exemplaires en Angleterre de 1907 à 1943, en Australie de 1913 à 1955, et en Indes jusqu’en 1960 (Ishapore Rifles Factory, RFI).

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1888, 1903, 1919.

Category Archives: Siam

Baïonnette modèle 1919 (de type 1907)

Poinçon d’épreuve au pliage1920 03Porte-fourreau certainement d’origine siamoise 

Modèle : 1919 (type 62)
Armement : 
fusil Lee-Enfield
Longueur : 
555 mm
ø Douille : 
16,5 mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes ne comportent aucuns marquages Britanniques, juste le poinçon d’épreuve au pliage. Elles ont été achetées au nombre de 10 000 à la Grande-Bretagne en 1919 pour équiper le « Corps du Tigre Sauvage », la garde du corps royal de Vajiravudh, le Roi Rama VI (1910-1925). L’année 2462 sur le calendrier bouddhique correspond à 1919, d’ou type 62. Le tigre frappé à droite de la lame est représentatif du Corps du Tigre Sauvage, ces modèles seront surnommés PUSSY CAT. Les fourreaux d’origine en cuir furent rapidement remplacés par des fourreaux entièrement métallique à cause des mauvaises conditions climatiques. (voir Grande-Bretagne modèle modèle 1907)

Les fusils SMLE ainsi que les baïonnettes modèle 1907 ont été prélevés sur des stocks britanniques, rénovés par Birmingham Small Arms (BSA), et frappés avec des marquages ​​siamois.

Category Archives: Siam

Baïonnette modèle 1903

 « RS 121 »

1902 03

1902 04

Caractères siamois


Modèle : 
1903
Armement : fusil Type 45 Siamois Mauser et type 45/66
Longueur : 371 mm
ø de la douille : 22 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes ont été fabriquées au Japon de 1903 jusqu’en 1908, à l’Arsenal de l’armée japonaise impériale à Tokyo. La rainure du pommeau de la poignée en forme de trèfle est destinée à intégrer la baguette de nettoyage du fusil de type Mauser 98. Le marquage sur la lame à droite en caractères siamois correspondent  à « RS 121 », qui représente l’année 1903 sur le calendrier grégorien (occidental). « RS 121 » est l’abréviation de Rattanakosin Sok 121 . Il s’agit de la 121e année de l’ère Rattanakosin, qui a commencé avec la fondation de Bangkok en 1782. Lorsque le Royaume de Siam a adopté le calendrier bouddhiste en 1913, ces baïonnettes seront nommées officiellement type 2445.


Il existe pour ce modèle deux types de fixation des plaquettes en bois exotique de poignée :

  • Par rivets sous rondelles, la plus rare, est un modèle dont les plaquettes n’ont pas été re-conditonnées.
  • Par vis sur cuvettes ovale comme on le trouve sur les premières baïonnettes japonaises de Type 30, est un modèle dont les plaquettes ont été re-conditionnées

Il existe aussi pour ce modèle deux types de marquage sur le talon correspondant au matricule :

  • Matricule en caractère siamois le plus courant.
  • Matricule en chiffre rarement rencontré.

Le fourreau de type européen dont la cuvette est maintenue par deux rivets ressemble au fourreau portugais de baïonnette modèle 1904.

Category Archives: Siam

Baïonnette modèle 1888 (export SIAM)

Siam 1888 01

Siam 1888 02

Siam 1888

SIAM 88Photo trouvée sur internet

Modèle : 1888
Armement :
fusil modèle 1871, 1871/84, ou Gewehr 1888
Longueur : 374 mm
ø Douille : 17,5 mm
Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette fabriquée par Weyersberg ne comporte aucun marquage sur le plat de la lame, sauf un W sur le contre-tranchant près de la douille. Le pommeau possède une rainure en forme de T caractéristique des modèles de fusil 1871, 1871/84, la  lame à double tranchant est de constitution fragile. Certaines baïonnettes en surplus furent utilisées durant la première Guerre Mondiale comme arme de côté, ou montées sur fusils allemands de type 1871, 1871/84, ou 1888.

Copyright © 2018 Géraldbaios