Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Nouvelle Zélande

La Nouvelle Zélande

Voici le principal fusil utilisé par ce pays :

Les fusils Lee-Enfield n°4 ont connu une utilisation intensive pendant la Seconde Guerre mondiale et dans les années 1950, lorsque le Lee-Enfield a été remplacé par les 7,62 mm. Le fusil d’assaut FN-FAL du calibre de l’OTAN.

british_no4_Fusil Lee Enfield n°4 (photo trouvée sur internet)No4-GBEn haut, fusil Lee Enfield n°4, en bas fusil Lee-Enfield Mark IIIgb clou soldatsAu premier plan fusil Lee Enfield n°4, au second plan fusil Lee-Enfield Mark III

Adopté en 1939 comme successeur du Lee-Enfield Mark III, le Lee-Enfield n°4 fut le fusil de l’armée britanniques  et du Commonwealth pendant la seconde Guerre Mondiale. Le Lee Enfield n°4 était chargé par deux lames de cinq cartouches de 7,9 mm (303 British). Il était apprécié des soldats britanniques pour sa précision et par le nombre de balles, soit dix coups dans un chargeur amovible. Le canon possède cinq rayures à gauche. La hausse est graduée jusqu’à 1 189 m. Cette arme était à répétition manuelle par verrou. Sa principale version, le N°4 MkI, fut produit en masse de 1942 à 1945 en Grande-Bretagne, au Canada Long Branch (Small Arms Ltd) et aux Etats-Unis.

N°4 SPhoto trouvée sur internet

La version nord-américaine du Lee Enfield n°4 ( n°4 MK 1*) fut fabriqué à partir de 1942. Il en diffère par :

– une plaque de couche en tôle emboutie,
– une fabrication rendue plus simple pour l’aménagement de certaines pièces, l’arrêt de la tête de culasse est supprimé, ce qui modifie légèrement le mode de démontage,
– la hausse est du type Mark 2, 3 ou 4.

Sa fabrication a été réalisée en Amérique du Nord. En raison de son origine, ce fusil fut souvent appelé fusil canadien, largement utilisé par les Canadiens et par les troupes alliées équipées par les Britanniques, ce fusil ne fut pas réglementaire dans l’armée anglaise avant le 11 novembre 1946.

Ces fusils ont d’abord été montés avec des canons à cinq rayures, puis avec des canons à deux rayures aux Etats-Unis. Il existe des canons à six rayures produits après la guerre par le Canada.

Constructeurs:
Long Branch Arsenal, Toronto (Canada), 910 000 exemplaires, le numéro de série intègre la lettre L.
Savage – Stevens Arms Corporation, Chicopee Falls, Massachussetts, 1 200 000 exemplaires avec la lettre C dans le numéro de série.
Les armes fabriquées aux U.S.A. portent, en plus des marquages traditionnels, la mention U.S. PROPERTY en application de la loi prêt-Bail.

Voici la principale baïonnette utilisée par ce pays :

Modèle N°4 MKII.

 

Category Archives: Nouvelle Zélande

Baïonnette N°4 MKII

N°4 01

N°4 02

 

Modèle : N°4 MKII
Armement : version nord-américaine du fusil Lee-Enfield (n°4 MK 1*)
Longueur : 251 mm
ø de la douille :  mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Ce modèle est fabriqué d’une seule pièce, l’usinage de la lame a été simplifié pour permettre une production plus rapide et diminuer le coût. Cet exemplaire livré à la Nouvelle-Zélande a été fabriqué à 35 000 ex dans les années 1942-43 aux USA et au Canada. Un n° de série inférieur à 35 000 et les initiales N flèche Z sont inscrits au crayon électrique.

Cet exemple a été utilisé en Nouvelle-Zélande pour équiper la 2ème Force expéditionnaire néo-zélandaise. Le 2ème NZEF s’est battue dans les théâtres nord-africains et européens dans le cadre de la 8ème armée britannique.

Copyright © 2018 Géraldbaios