Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Brésil

Le Brésil

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

Brésil 1908Photo trouvée sur internet

Le Mauser modèle 1908 de calibre (7 x 57 mm) a été développé à partir du Gewehr 98. Fabriqués à 400 000 exemplaires, il remplace le Mauser modèle 1894 de même calibre. Du Gewehr 98 il a conservé la taille, des modifications traditionnelles brésiliennes ont été apportées pour répondre aux besoins nationaux, tels que l’arrière, plus simple et moins cher. Le modèle 1908 a été fabriqué par Deutsche Waffen und Munitionsfabriken à Berlin et Waffenfabrik Mauser à Orberndorf am Neckar à partir de 1908 jusqu’à l’éclatement de la première Guerre Mondiale.

A la fin des années 1960 de nombreux fusils modèle 1908 ont été modifiés (Mosquefal M968), une version de calibre (7,62 x 51 mm).

Brésil mauser 68Photo trouvée sur internet

Brazilian_Army_SOF

A la fin des années 1960 de nombreux fusils modèle 1908 ont été modifiés en remplaçant le canon d’origine par un tube alésé, de calibre (7,62 x 51 mm) et en installant à la bouche un frein/cache-flammes faisant office de lance-grenades.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1908, 1934, FAL.

Category Archives: Brésil

Baïonnette FAL tubulaire (type C)

FAL 01

FAL 02

Modèle : FAL
Armement : 
fusil modifié Mosquefal M968
Fixation : la poignée entoure le cache-flamme du canon
Longueur : 
290 mm
ø Douille :
22 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
En pleine guerre froide, face aux armées du bloc soviétique, L’OTAN a standardisé une grenade à fusil de diamètre interne de 22 mm, ceci afin de simplifier la logistique lorsque les troupes des différents pays manœuvraient ensemble.

Pour le fusil FAL de conception ancienne cela signifiait soit de porter un lance-grenades détachable de type OTAN, soit d’incorporer au canon un dispositif cache-flamme et lance-grenades de plus grand diamètre (22 mm). A partir de 1962 la Belgique optera pour le fusil FAL une modification de la bouche du canon de 22 mm combo-périphérique. De nombreux pays non membres de l’OTAN ont également choisi de se conformer aux normes de l’OTAN, ce qui fait que la majorité des FAL produits après 1962 possèdent des bouches de canon de 22 mm. Cette modification rendait impossible l’utilisation de la Baïonnette FAL (type A).

Une nouvelle baïonnette produite à partir de 1962 a donc du être conçue pour s’adapter au canon avec bouche de 22 mm. Cette baïonnette tubulaire à douille est forgée d’une seule pièce, le système de verrouillage comportant deux oreilles est rajouté par la suite. La poignée spécifique presque aussi longue que la lame possède quatre orifices qui permettent aux gaz de s’échapper en évitant les flammes. Le maintien de celle-ci au canon du fusil est assuré par une pièce en acier mobile à rappel par ressort qui la traverse. La lame au profil semi-circulaire, plate sur le dessus et arrondie au-dessous ne lui permet pas d’être utilisé comme poignard outil (pas de tranchant). Comparé au modèle (type A), son cout de fabrication est peu onéreux, elle est très légère (235 grammes), et assez résistante aux intempéries.

Cette baïonnette de fabrication belge n’a été utilisé avec un fusil FAL. Elle a été utilisée à la fin des années 1960 de nombreux fusils modèle 1908 ont été modifiés en remplaçant le canon d’origine par un tube alésé, de calibre (7,62 x 51 mm OTAN) et en installant à la bouche un frein/cache-flammes faisant office de lance-grenades.
Le fourreau brésilien peut être identifié par un corps en plastique noir avec une boucle de ceinture web verte avec crochets, sécurisée par des rivets.

Category Archives: Brésil

Baïonnette modèle 34

Fixation des plaquettes par rivets sur rondelles en haut, par vis et écrous en bas Ecrou de bouton de verrouillage rond en haut, fendu en basN° de série à l’arrière de la croisièreMauserRainure sur le pommeau de poignée en forme de trèfleModèle 34 03Marquages spécifiques

Modèle : 1934
Armement : fusil Mauser 08/34 et 1934 CZ
Longueur : 518 mm
ø Douille : 15,3 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Contrairement aux modèles 1908 courts fabriqués en Allemagne, ces baïonnettes ne comportent aucuns marquages constructeur sur la lame. La conception de la poignée et de la croisière est identique au modèle 1908, pourtant elle semble obsolète pour l’époque (entre deux guerres), présence d’un quillon inutile.
Une partie de ces baïonnettes a été fabriquée en Tchécoslovaquie (Československá zbrojovka as, Brno), dans ce cas les plaquettes  de poignée sont maintenues par vis et écrous, l’écrou du bouton de verrouillage est fendu, et la lame possède un tranchant très affiné. Pour les marquages, un n° de série est inscrit sur la croisière, ainsi qu’un poinçon de contrôle (lettre grecque) et quelque fois un minuscule Z à l’intérieur d’un cercle. La même lettre faisant office de poinçon de contrôle est répétée sur le pommeau, et pour finir une lettre grecque frappée sur chaque plaquette.

Une partie de ces baïonnettes de provenance incertaine, possèdent des plaquettes de poignée maintenue par rivets sur rondelles, un écrou de bouton de verrouillage rond, et une lame beaucoup moins affinée au niveau du tranchant. Pour le marquage seul un n° de série sur l’arrière du quillon.

Dans tous les cas le fourreau est en cuir avec chape et extrémité en acier. Il peut être de fabrication tchèque lettre grecque faisant office de contrôle sur la cuvette, ou marquage FI inscrit sur le bouton de suspension signifiant que celui-ci est de fabrication locale.

Category Archives: Brésil

Baïonnette modèle 1908

bresil mauser 01

bresil mauser 02

bresil mauser 03

bresil mauser 04

bresil mauser 05

MauserRainure sur le pommeau de poignée en forme de trèfle

Modèle : 1908 Mauser
Armement : fusil Mauser brésilien modèle 1908 de type Gewehr 98
Longueur : 432 mm
ø Douille : 15,5 mm
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes ont été fabriquées de 1908 à 1914 en Allemagne par 3 fabricants (Simson & Co. de Suhl, Alex Coppel, Weyersberg Kirschbaum & Cie). Elles portent généralement une lettre de contrôle sur le dos de la lame, à la manière allemande et la lettre B sur le pommeau. Les plaquettes constituants la poignée sont maintenues par deux rivets sous rondelles. Un n° de série est frappé sur la croisière et sur le bouton de suspension du fourreau.
Les garnitures du fourreau de fabrication allemande peuvent être en laiton ou en acier, plus rares. L’abréviation FI, inscrite sur le bouton de suspension du fourreau signifie que celui-ci est de fabrication locale. Certaines de ces baïonnettes sont encore utilisées pour les cérémonies officielles.

Copyright © 2018 Géraldbaios