Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Canada

Le Canada

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

 

Le fusil Ross de calibre (7,7 x 56 mm) fut produit au canada de 1903 jusqu’à 1918.

Le fusil Ross Mk.II (ou «modèle 1905») a connu un grand succès sur cible avant la première Guerre Mondiale. A partir de mi-septembre 1916 (fusil et baïonnette) furent remplacés par le fusil anglais SMLE modèle 1907 suite aux divers problèmes rencontrés à la bataille d’Ypres (avril 1915) avec le fusil ROSS MARK III (longueur trop importante, poids, enrayement, décrochage de la baïonnette).
Il continua à être utilisé par de nombreux tireurs d’élite du Corps expéditionnaire canadien jusqu’à la fin de la guerre en raison de sa précision.

 

 

Category Archives: Canada

modèle 1907 01

modèle 1907 03

Le célèbre fusil Lee-Enfield, le SMLE Mk III, a été introduit le 26 janvier 1907, il arma les troupes britanniques et du Commonwealth de 1907 au début des années 1960. Il fut simplifié en 1916 (Lee-Enfield Mk III*) et rebaptisé en 1926 n°1 Mk 3. Durant sa longue carrière, il côtoya son successeur officiel le Lee Enfield n°4 durant la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à plus de 6 millions d’exemplaires en Angleterre de 1907 à 1943, en Australie de 1913 à 1955, et en Indes jusqu’en 1960 (Ishapore Rifles Factory, RFI).

Category Archives: Canada

british_no4_Fusil Lee Enfield n°4 (photo trouvée sur internet)No4-GBEn haut, fusil Lee Enfield n°4, en bas fusil Lee-Enfield Mark IIIgb clou soldatsAu premier plan fusil Lee Enfield n°4, au second plan fusil Lee-Enfield Mark III

Adopté en 1939 comme successeur du Lee-Enfield Mark III, le Lee-Enfield n°4 fut le fusil de l’armée britanniques  et du Commonwealth pendant la seconde Guerre Mondiale. Le Lee Enfield n°4 était chargé par deux lames de cinq cartouches de 7,9 mm (303 British). Il était apprécié des soldats britanniques pour sa précision et par le nombre de balles, soit dix coups dans un chargeur amovible. Le canon possède cinq rayures à gauche. La hausse est graduée jusqu’à 1 189 m. Cette arme était à répétition manuelle par verrou. Sa principale version, le N°4 MkI, fut produit en masse de 1942 à 1945 en Grande-Bretagne, au Canada Long Branch (Small Arms Ltd) et aux Etats-Unis.

N°4 SPhoto trouvée sur internet

La version nord-américaine du Lee Enfield n°4 ( n°4 MK 1*) fut fabriqué à partir de 1942. Il en diffère par :

– une plaque de couche en tôle emboutie,
– une fabrication rendue plus simple pour l’aménagement de certaines pièces, l’arrêt de la tête de culasse est supprimé, ce qui modifie légèrement le mode de démontage,
– la hausse est du type Mark 2, 3 ou 4.

Sa fabrication a été réalisée en Amérique du Nord. En raison de son origine, ce fusil fut souvent appelé fusil canadien, largement utilisé par les Canadiens et par les troupes alliées équipées par les Britanniques, ce fusil ne fut pas réglementaire dans l’armée anglaise avant le 11 novembre 1946.

Ces fusils ont d’abord été montés avec des canons à cinq rayures, puis avec des canons à deux rayures aux Etats-Unis. Il existe des canons à six rayures produits après la guerre par le Canada.

Constructeurs:
Long Branch Arsenal, Toronto (Canada), 910 000 exemplaires, le numéro de série intègre la lettre L.
Savage – Stevens Arms Corporation, Chicopee Falls, Massachussetts, 1 200 000 exemplaires avec la lettre C dans le numéro de série.
Les armes fabriquées aux U.S.A. portent, en plus des marquages traditionnels, la mention U.S. PROPERTY en application de la loi prêt-Bail.

C1 canadian

Les Forces armées canadiennes et Gendarmerie royale du Canada ont utilisés plusieurs modèles de versions, le plus commun étant le C1A1, similaire à la L1A1 britannique (qui est devenu plus ou moins une norme du Commonwealth), la principale différence étant que disque rotatif vue arrière est diplômé 2-600 yards et un percuteur en deux parties. Le pontet a pu être retiré de la poignée du pistolet, ce qui a permis à l’utilisateur de porter des gants lors de l’utilisation de l’arme. Le fusil canadien dispose également d’une couverture de récepteur plus courte que les autres variantes du Commonwealth pour permettre le remplissage du magasin en le chargeant avec clips décapant. Il a été fabriqué sous licence par la société anonyme de Arsenaux canadiens. Le Canada a été le premier pays à utiliser le FAL. Il a servi comme arme de combat standard du Canada depuis le début des années 1950 à 1984, quand il a commencé à être éliminé en faveur du Diemaco C7, une version de licence intégrée de l’ AR-15.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle Ross, 1907, N°4 MKII, C1.

Category Archives: Canada

Baïonnette modèle C1

Baïo C1 01

Baïo C1 02

Baïo C1 03

Baïo C1 04Porte-fourreau canadien, conçu pour ce modèle

Modèle : C1
Armement : 
version canadienne du fusil C1A1
Longueur :
304 mm
Poids : 300 g
ø Douille :
15 mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La Grande-Bretagne a adopté sa propre variante du FAL en 1954 pour remplacer le vénérable fusil à verrou Lee-Enfield. Le fusil a été désigné Fusil à Chargement Automatique (SLR) L1A1, et la baïonnette conçue en 1955 partage également cette désignation.

La série L1 comprend cinq variantes, trois produites en Grande-Bretagne (L1A1, L1A3 et L1A4), une produite en Australie (L1A2) et au Canada (C1).

La rare variante C1 a été produite au Canada de 1956 et 1966, par division Small Arms, Arsenaux canadiens Limitée (anciennement Longbranch). La forme de sa poignée, avec bouton poussoir de verrouillage proéminent bien pratique par temps froid avec des gants, est du mème type que le modèle anglais L1A1, et australien L1A2. La croisière en forme de « taille de guêpe », comporte un marquage (50 3900 C1 ou C1). Les plaquettes en tôle d’acier fixées par deux rivets creux sont dépourvues de marquage. La lame Bowie est calquée de la baïonnette anglaise n° 5, elle comporte un petit marquage au ras de la croisière, constitué de 2 lettres C A accolées pour désigner l’arsenal canadien suivi de la l’année de fabrication.

Certains exemplaires (baïonnette et fourreau), utilisés lors des cérémonies officielles peuvent être entièrement chromés. 

Fourreau modèle n°5 MKI :

Fourreau n°5 (MKI) anglais avec baïonnette n°9 muni d’une cuvette en acier

Le fourreau utilisé pour le modèle C1 est du même type que le modèle n°5 (MKI) anglais, avec corps en acier, muni d’une fine cuvette en acier.

Category Archives: Canada

Baïonnette N°4 MKII

canada présentation
Clou 01

Modèle : N°4 MKII
Armement : 
version nord-américaine du fusil Lee-Enfield (n°4 MK 1*)
Longueur : 
251 mm
ø de la douille : 

Valeur : €
Rareté :che1valier
Remarques :  

La lame et la douille de ce modèle approuvé en Grande Bretagne en février 1941, sont fabriquées d’une seule pièce. Au Canada, il a été produit à partir de mars 1941, (production approximative 910 000 dont 330 000 livrées à la Grande Bretagne). Contrairement au modèle Britannique, dont la conception a évolué deux fois durant la seconde Guerre Mondiale, le modèle canadien est resté identique. Tous les modèles utilisés durant la Seconde Guerre mondiale ont été fabriqués à Long Branch (Small Arms Ltd), lettres L et B accolées jusqu’à la fin décembre 1945. Cependant 5 000 exemplaires à partir de 1946 ont été produits par la division Small Arms, Arsenaux canadiens Limitée  (anciennement Longbranch) pour être utilisés en Corée.

Baio_N4_MKIIModèle utilisé durant la seconde Guerre Mondiale par l’armée Canadienne, un C avec une flèche (en haut à gauche), arsenal de Long Branch jusqu’en décembre 1945canada-clou-double-marquage-01.jpgModèle exporté, utilisé durant la Seconde Guerre mondiale par la Grande Bretagne, pas de C avec une flèchecanada-clou-n-4MKII.jpgModèle utilisé durant la guerre de Corée, un C avec à l’intérieur un A en bas à droite est frappé sur la douille, 5 000 exemplaires fabriqués après 1946

Spécificité canadienne

clou_traitementCertaines baïonnettes ont été phosphatées à partir du 25 février 1943clou_comparaisonOn peut rencontrer 2 types d’usinage de l’extrémité de la lame, usinage simple des 2 faces ou sur les 4 facescanada-clous-marquages--copie-1.jpgIl existe pour les modèles canadiens deux types de marquages du « II » attaché ou séparé.canada-clou-double-marquage-01.jpg

canada-clou-double-marquage-02.jpg

canada-clou-double-marquage-03.jpgIl est possible de trouver des modèles ayant cette configuration (photos ci-dessus) marquage LB sur la douille et S (Stevens, USA) sur le poussoir

Fourreaux d’origine canadienne

canada-fourreaux-01.jpgFourreaux en métal et plastique
canada fourreaux 02Marquage NOT (Canada)

Portes-fourreau canadiens

canada porte fourreaux x3 01De haut en bas :

Mle utilisé pendant la 2de GM s’adapte aussi pour le mle 1907.

Mle daté 1955 utilisé par l’armée canadienne en Corée.

Mle nylon sans marquages utilisé par l’armée canadienne en Corée.

canada-porte-fourreau-x3-revers.jpg

clou n°4 MKII 01

Modèle : N°4 MKII
Armement : version nord-américaine du fusil Lee-Enfield (n°4 MK 1*)
Longueur : 251 mm
ø de la douille :  mm
Valeur : €€
Rareté :che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :  
L’ensemble (baïonnette et fourreau) entièrement chromé, destiné aux cérémonies officièles est équipé d’un porte-fourreau initialement de couleur verte, peint en blanc.

Category Archives: Canada

Baïonnette modèle P1907

Présentation du modèle :

modèle 1907 04

Au début du XXI siècle, le combat rapproché au corps à corps était encore solidement ancré dans la stratégie militaire Britannique de l’époque.

1903 001Baïonnette P1903

La baïonnette P1903 était critiqué par ses utilisateurs à cause de la portée de la lame jugée trop courte (300 mm). Lorsqu’elle était combinée avec le fusil Lee-Enfield Mark 1, l’ensemble mesurait 1,45 m.

Adopté en 1907, le nouveau fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III) avait un canon raccourci à 640 mm soit 130 mm de moins que le précédent. Pour l’équiper, les autorités militaires exigèrent qu’une baïonnette de conception nouvelle, soit munie d’une lame longue (430 mm), afin d’avoir une portée de combat, lors d’un corps à corps suffisante. 

En haut M1887, en bas P1907

En 1906-1907, l’armée britannique mena des essais pour trouver une nouvelle baïonnette standard plus longue. Plusieurs modèles de baïonnettes étrangers furent expérimentés, notamment une version modifiée de la baïonnette américaine M1905 et de la baïonnette japonaise type 30. Les essais ont abouti à l’adoption par l’armée Britannique de sa propre version de la baïonnette de type 30. 

La longueur combinée de la nouvelle baïonnette P1907 et du fusil SMLE atteindra au final 1,57 m.

modèle 1907 02

La conception initiale (poignée et lame) de la baïonnette P1907 a fortement été influencée par le M1887 japonais Arisaka, mais contrairement à celui-ci, la bague n’intègre pas l’extrémité du canon.

modèle 1907 06Remington États-Unis

Plusieurs constructeurs l’ont fabriqué, Enfield (le plus grand producteur), Wilkinson, Sanderson, Chapman, Vickers et Mole. En 1915, la société (Remington États-Unis) a également fabriqué des modèles P1907 clairement identifiés comme tels. Ceux-ci ne doivent surtout pas être confondus avec le modèle P1913 qui ne s’adapte pas au fusil SMLE mais utilisés pour le fusil P14

La production de cette épée-baïonnette, officiellement nommée Sword Baïonnette, modèle 1907, a débuté le 30 janvier 1908. En 1926 elle sera re-nommée  « bayonet, N° 1, Mark I », sa production en Grande-Bretagne s’arrêtera vers 1944.

A la fin de la Première Guerre mondiale, la production approximative était de 5 000 000 exemplaires.

Wilkinson Sword Co. (Wilkinson) – 2 360 000
Sanderson Bros. & Neubold (SANDERSON) – 1 600 000
RSAF Enfield (E.F.D. Royal Arms Factory, Enfield) – 500 000
James A Chapman Ltd (JAC / CHAPMAN) – 300 000
Remington Arms (REMINGTON) – 100 000 à partir de 1915
Robert Mole & Fils (MOLE) – 60 000
Vickers Ltd (VICKERS) – 10 000 à partir de 1917

 

GB 1907 quillon

Modèle : 1907 avec crochet
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur€€€ €€€ €
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Les rares premiers modèles fabriqués et non modifiés se caractérisent par une poignée munie d’une croisière avec crochet brise lame courbé, il sera définitivement supprimé du mode de fabrication le 29 octobre 1913.

Le pommeau de forme droite est démuni de trou de nettoyage (parfois appelé à tort trou huileur) alors que le modèle P1903 qui l’a devancé en comportait un. Les plaquettes généralement en noyer facilement interchangeables sont maintenues à la soie par deux vis et écrous fendus.

La lame des premiers exemplaires construits est polie brillant, avec gouttière, assez souple et légèrement affutée, son profil caractéristique restera inchangé, jusqu’à la fin de production vers 1944.

GB-1907-quillon- 02 02

Sur le côté gauche, si ils ne sont pas en partie effacés, ont peut lire :

Couronne
ER : Roi (Edouard VII Rex 1901-1910) ou GR : Roi (George V Rex 1911-1936)
1907 : qui correspond au modèle
Date : mois et année de fabrication (de 1908 à 1913)
Fabricant :GB-1907-quillon- 02 03

Le côté droit comporte une marque de test de courbure «X», une marque d’acceptation gouvernementale à flèche large et une ou plusieurs marques d’inspecteurs désignées par Royal Small Arms Factory.

GB-1907-sans trou- 01 01

Modèle : 1907
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur :  €€€ €
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier

Jusqu’au cours de l’année 1916, le pommeau est démuni de trou de nettoyage (souvent appelé à tort trou huileur).

La lame : lors du début de la Première Guerre mondiale on s’est vite aperçu que la lumière se reflétait, révélant ainsi clairement la position du soldat, suite à cela la majorité des lames fut noircie.

E.F.D. Royal Arms Factory, Enfield

Sur le coté gauche, si ils ne sont pas en partie effacés, ont peut lire :

Couronne
GR : Roi (George V Rex 1911-1936)
1907 :
Date : mois et année de fabrication (de 1913 à 1916)
Fabricant :

GB-1907-quillon- 02 05

Modèle : 1907 avec crochet supprimé
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur€€€ €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Au cours de la Première Guerre mondiale, les crochets d’origine des premiers modèles d’avant 1913, sont définitivement supprimé par l’armurier du régiment, ou dans la majorité des cas dans les usines d’origines sans doute pour éviter qu’ils ne s’accrochent dans les fils de fer barbelés.

1907 avec trou 01

gb 1907 0010

1907 avec trou 02

 

Modèle : 1907
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur€€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valier

Durant l’année 1916, tous les fabricants Britanniques avaient reçu pour instruction d’ajouter à leur mode de fabrication un trou de nettoyage, destiné à évacuer les déchets, (excès de graisse souillée), de la rainure lors de la fixation au fusil. 

Double marquages, illisible et WIlKINSON, le deuxième marquage, en l’occurrence WILKINSON a certainement été réalisé lors de la modification par perçage du pommeau en 1916Trou de nettoyage de gros diamètre réalisé par l’armurier au cours de l’année 1916

Les armuriers avaient également pour instruction de procéder à cette modification lorsque les baïonnettes étaient renvoyées au magasin. 

La lame : lors du début de la Première Guerre mondiale on s’est vite aperçu que la lumière se reflétait, révélant ainsi clairement la position du soldat, suite à cela la majorité des lames fut noircie.
A partir de 1919 les baïonnettes nouvellement construites ont été livrées avec des lames polies brillant, celles noircies durant la grande Guerre ont à nouveau été polies. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il fallut de nouveau re-noircir le tout.

Sur le coté gauche, si ils ne sont pas en partie effacés, ont peut lire :

Couronne
GR : Roi (George V Rex 1911-1936), (George Rex VI 1936)  ou très rarement (George VI REX 1937-1952)
1907 :
Date : mois et année de fabrication (de 1916 à 19??)
Fabricant :

NewEFDS050Modèle utilisé par la RAF (marquages spécifiques)

La RAF comptait plus de 300 000 personnes en service en 1918, tous les très rare modèles avec crochets ou sans, qui ont appartenu à la RAF peuvent être ainsi marqués.


Marquage WSC, codé S294 avec date de fabrication

Modèle : 1907
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur€€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Lors de la Seconde Guerre mondiale, seul le constructeur Wilkinson (WSC) fabriqua à nouveau, pour remplir un contrat pour la Royal Navy. Ce seront les derniers modèles 1907 à être fabriqués en Grande-Bretagne avec seulement 122 307 produits à partir du 15 juillet 1941 à la fin de la guerre.

Le premier contrat du 15 7. 1941 prévoyant 34 707 baïonnettes à lame sablée.
Un second contrat daté du 15. 10. 1943 prévoyait 87 600 baïonnettes au fini noirci.

1907 DP 01

1907 DP 02

1907 DP 03

Modèle : 1907
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cet exemplaire était destiné à l’entrainement, l’extrémité pointue de la lame est arrondie et un marquage spécifique (DP, Drill Purposes) est frappé à l’arrière du pommeau.

1907 Parade 01

1907 Parade 02

Modèle : 1907 de Parade
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur :  €€€ €
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Toutes les parties métalliques de la baïonnette y compris les vis et écrous de fixation des plaquettes à la soie ont été chromées.

Le fourreau a lui aussi les garnitures chromées et le cuir verni.

Les fourreaux :

Le premier fourreau livré pour ce modèle fut le Mark I en cuir marron, avec la garniture de l’extrémité recouverte. Il était déjà si rare en 1926 que l’on ne changea même pas la numérotation. Les fourreaux fabriqués par la suite sont très rares à trouver dans le cuir marron d’origine. Au départ tous les fourreaux furent fabriqués en cuir marron et recouverts d’un vernis, mais par la suite, on ôta ce vernis et on polit le cuir.

Dans les années 30 et 40, les fourreaux furent livrés directement de l’usine en noir.

Marquage (RE) Remington

Marquage (WJH M/121) WJ Hill Ltd et code secret M/121, garniture fabriquée durant la seconde Guerre Mondiale

Comme les pièces détachées des fourreaux étaient livrées par différents sous-traitants avant d’être montées à l’usine, il existe une grande variété de garnitures métalliques. Les fourreaux des P1907 et des P1913 (fabriquées aux USA par Remington et Winchester) sont interchangeables et furent souvent remplacés, lors des travaux de réparation. Les garnitures métalliques des fourreaux de P1907 peuvent être de couleur métal naturel, bronzées, brunie ou encore peintes dans des couleurs sombres (noir, vert, gris etc.).

.

Ici présentée à la suite, une partie des principaux porte-fourreaux britanniques utilisés pour les baïonnettes modèle 1907

GB Gousset cuir 001

GB Gousset cuir 002Ce modèle baptisé P1914 en cuir, fabriqué à partir de janvier 1915, a été conçu pour palier au manque de modèles P1908 peu après l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne, un autre modèle, encore plus rare existe avec seulement quatre rivets

GB gousset tissu 001

GB gousset tissu 002Porte-fourreau en toile : introduit en janvier 1908gb 1907 0012

gb 1907 0011Porte-fourreau P1937 : marquage (B.S.C 1942), fabriqué par Bata Shoe Compagny firme tchécoslovaque qui a déménagé aux Indes après l’occupation allemande, plus de cinquante types de marquages existentGB Gousset tissu blancPorte-fourreau P1937 : modèle standard peint en blanc uniquement utilisé pour les cérémonies officielles Gousset 1907

Gousset 1907 02Porte-fourreau de type P1937 : de couleur gris à passant amovible, d’origine belge utilisé uniquement par la RAF pour baïonnette FN FAL belge à ne pas confondre !gousset type 1907 belgePorte-fourreau de type P1937 : à passant amovible d’origine belge (ABL 1952) utilisé pour baïonnette FN FAL belge à ne pas confondre !

Modèles utilisés par le Canada :

SMLE 1907 01

SMLE 1907 02Date de fabrication inscrite sur la lame (11 12 = 11ème mois, année 1912)

Au cours de la Première Guerre mondiale, les crochets d’origine des premiers modèles d’avant 1913, sont définitivement supprimé par l’armurier du régiment, ou dans la majorité des cas dans les usines d’origines sans doute pour éviter qu’ils ne s’accrochent dans les fils de fer barbelés.

SMLE 1907 03Poinçon de réception canadienPoinçon de réception canadienMarquages régimentaires canadiens

Modèle : 1907
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5  mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : 
 che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes toutes de fabrication Britannique ont sans doute été distribuées aux troupes canadiennes à partir de mi-septembre 1916 en remplacement du modèle Ross (fusil et baïonnette). Elles furent aussi utilisées lors de la Seconde Guerre mondiale au moins jusqu’à l’intervention canadienne à Dieppe (19 août 1942).

1907 cérémonie

Modèle : 1907 de parade
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Toutes les parties métalliques de la baïonnette y compris les vis de fixation des plaquettes ont été chromées.

Le fourreau a lui aussi les garnitures chromées et le cuir est verni.

Ici présentée à la suite, une partie des principaux porte-fourreaux canadiens utilisés pour les baïonnettes modèle 1907

SMLE 1907 04Porte-fourreau canadien daté 1943, qui s’adapte également au modèle n°4 clouSMLE 1907 05

SMLE 1907 06Porte-fourreau canadien gris-bleu utilisé par l’aviation royale canadienne

Category Archives: Canada

Poignard Ross (Canada)


canada ross

canada ross 03

canada ross 02

Modèle : poignard ROSS
Armement : /
Longueur :
300 mm
ø Douille :  /
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce poignard est une transformation militaire du couteau-baïonnette ROSS modèle 1905 devenu obsolète, par la Pal Cullery Company de Holyoak Massachussetts, USA en 1942. On remarque que la transformation est très soignée, bouton poussoir arasé bloqué en position fixe, crochet de croisière et bague meulés symétriquement, lame de style Bowie. Le fourreau en cuir a lui aussi été réduit en longueur.

Category Archives: Canada

Baïonnette-Couteau Ross modèle 1910 MK II

canada ross baio 01

canada ross baio 02

canada ross baio 03En haut : Mle 1910, MK II
En bas : Mle 1905, MK I transformé en poignardcanada ross baio 04

canada ross baio 05

Modèle : baïonnette-couteau ROSS, mle 1910 MK II
Armement :
 fusil Ross
Longueur : 
372 mm
ø Douille :
16,7 mm
Valeur :  €€€ €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier che1valier
Remarques :
Ce modèle est la deuxième et dernière version de la série des baïonnettes-couteaux ROSS. Par rapport à la première version, le diamètre de la bague dont l’usinage a été simplifié passe de 14,3 mm à 16,7 mm. Le crochet de croisière est lui aussi légèrement modifié. La petite goupille de maintien du ressort du système de verrouillage au fusil est supprimée. La lame d’origine n’a pas du tout le même profil, celle-ci a été aiguisée réglementairement en Angleterre lors de l’entrée en guerre du Canada (février 1915). A partir de mi-septembre 1916 (fusil et baïonnette) furent remplacés par le fusil anglais SMLE modèle 1907 suite aux divers problèmes rencontrés à la bataille d’Ypres (avril 1915) avec le fusil ROSS MARK III (longueur trop importante, poids, enrayement, décrochage de la baïonnette lors du tir).

Copyright © 2019 Géraldbaios