Bienvenue, à lire avant de visiter le blog

Bonjour,
Bienvenue sur mon nouveau blog.

 

Il est mis à jour régulièrement (diverses modifications, plus d’info).

Vous y trouverez ma collection de baïonnettes, poignards, couteaux, glaives et quelques photos supplémentaires.

Les baïonnettes sont classées par pays, de la plus récente à la plus ancienne.

Des erreurs pourront apparaître car certaines baïonnettes ne sont pas mentionnées dans l’ABC (Atlas de la Baïonnette de Collection).

Je me suis servi  des informations de base publiées dans les 3 tomes ABC Atlas de la baïonnette de Collection, mais je me permets d’y ajouter ma « touche » personnelle.
Ces livres sont quasi indispensables pour tout bon collectionneur débutant.

Si vous avez des questions, si vous remarquez des erreurs ou oublis n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Je tiens à préciser que les baïonnettes du blog ne sont pas à vendre !
Bonne visite !

Gérald

Tableau des valeurs (moyenne des prix que l’on trouve sur internet ou en bourse, ce n’est que mon avis personnel…).
Baïonnettes en trés bon état (pas de traces de rouille, plaquettes non fissurées), avec fourreau en bon état, sans porte-fourreau :

Prix Symbole
0 à 20 € =
20 à 45 € = €€
45 à 70 € = €€€
70 à 95 € = €€€€
95 à 125 € = €€€€€
125 à 155 € = €€€€€€
+ de 155 € = €€€€€€€

 

Tableau de la rareté des modèles (facilité ou non pour trouver une baïonnette en bourse, sur internet ou ailleurs…, ce n’est que mon avis personnel !!).
Conditions : modèle en trés bon état, avec fourreau (sauf baïonnette à douille), sans porte-fourreau.

Rareté  Symbole
Pièce actuellement en abondance che1valier
Pièce courante che1valierche1valier
Pièce assez courante che1valierche1valierche1valier
Pièce peu courante che1valierche1valierche1valierche1valier
Pièce rare che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Pièce très rare che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Baïonnette VZ 24 (Pérou)

 

 

Peruvian-20VZ32-201.jpgMauser VZ 24 export Pérou

Peruvian-20VZ32-203.jpgPhotos trouvées sur internet

.

perou-mauser-001-copie-1.jpg

perou-mauser-002.jpgPlaquettes maintenues par vis ou rivets

perou-mauser-003.jpg

 

Modèle : 1932 export Pérou
Fusil : Mauser VZ 24
Longueur : 429 mm
ø Douille : 15,5 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques : 
Cette baïonnette a été produite à 5000 exemplaires en Tchécoslovaquie pour le Pérou en 1932 pour équiper les Mauser VZ 24 tchèques. La lame tournée dans le sens ordinaire ne possède aucuns marquages, et l’épaisseur de la bague de croisière est beaucoup plus fine que celle d’une baïonnette VZ24 classique.

Baïonnette FAL tubulaire (type C)

ak5m_fbaj2.jpg

ak5m_fbaj-copie-1.jpg

Naissance de l’AK-5 :

L’automatkarabin 5 ou AK-5 est une version suédoise produite sous licence du FAL FNC avec un certain nombre de modifications que les forces armées suédoises exigèrent. La plupart des modifications ont été apportées afin d’adapter l’arme belge au rude climat du Nord. L’AK-5 a été adopté en 1986 comme fusil standard d’infanterie.

.

fal-01

suede FAL 02

suede FAL 04De haut en bas, modèle utilisé par l’armée belge oreille de verrouillage lisse, modèle destiné à l’export oreille de verouillage strillée 

Casque mle 37 01Casque suèdois mle 37 modifié en 1970

Casque mle 37 02

Modèle : FAL (type C)
Fusil : Automatkarabin 5 ou AK-5
Longueur : 290 mm
ø Douille :  mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :
La baïonnette tubulaire très légère utilisée pour le fusil d’assaut de type FAL (type C) est forgée d’une seule pièce. Lorsqu’elle est fixée au fusil, le canon de cellui-ci pénètre à l’intérieur de la poignée, le verrouillage est assuré par deux oreilles.
Cette baïonnette destinée à la Suède, fournie par la Belgique à partir de 1962, est munie d’un fourreau en métal.

 

Baïonnette modèle 1909

perou-mauser-01

perou-mauser-02

perou-mauser-03N° de série spécifique au Pérou

perou-mauser-04

perou-1909Poinçon d’appartenance au Pérou

perou-mauser-05

perou-mauser-06

perou-mauser-07

perou-mauser-08

Modèle : 1909
Fusil : Mauser modèle 1909 péruvien
Longueur : 656 mm
ø de la douille : /
Valeur : €€€€€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :
Ces baïonnettes d’une finition irréprochable, fabriquées au nombre de 50 000 exemplaires entre 1910 et 1914 sont dépourvues de tous poinçons de contrôle de réception allemands, toutes portent un numéro de série. Elles présentent de très fortes similitudes avec le modèle 1898 allemand mais les dimensions de leurs lames (longueur, largeur, épaisseur) ne sont pas tout à fait identiques à celui-ci, cotes légèrements supérieures. Trois constructeurs allemands ont fabriqué ce modèle : E & F Hoster à Solingen, P.D. Lunescholoss, et Simson & C°.

Baïonnette modèle C1

C1 canadian

Naissance du fusil C1 :

Les Forces armées canadiennes et Gendarmerie royale du Canada ont utilisés plusieurs modèles de versions, le plus commun étant le C1A1, similaire à la L1A1 britannique (qui est devenu plus ou moins une norme du Commonwealth), la principale différence étant que disque rotatif vue arrière est diplômé 2-600 yards et un percuteur en deux parties. Le pontet a pu être retiré de la poignée du pistolet, ce qui a permis à l’utilisateur de porter des gants lors de l’utilisation de l’arme. Le fusil canadien dispose également d’ une couverture de récepteur plus courte que les autres variantes du Commonwealth pour permettre le remplissage du magasin en le chargeant avec clips décapant. Il a été fabriqué sous licence par la société anonyme de Arsenaux canadiens.  Le Canada a été le premier pays à utiliser le FAL. Il a servi comme arme de combat standard du Canada depuis le début des années 1950 à 1984, quand il a commencé à être éliminé en faveur du Diemaco C7, une version de licence intégrée de l’ AR-15.

Baïo C1 01

Baïo C1 02

Baïo C1 03

Baïo C1 04Porte-fourreau  canadien, conçu pour ce modèle

 

Modèle : C1
Fusil : C1A1
Longueur : 304 mm
ø de la douille : mm
Valeur : €€€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :
Les exemplaires canadiens produits entre 1956 et 1966 se distinguent par le marquage de leur lame qui, placé au ras de la croisière, est constitué de 2 lettres C A accolées pour désigner l’arsenal canadien suivi de la date de fabrication. Les plaquettes sont semblables à celles du modèle britannique mais ne comportent pas de marquages, elles sont maintenues par des rivets de forme spécifique.

Différence au niveau des profils de lame : 

-> celle du haut est d’origine anglaise, plus fine
-> celle du bas est d’origine canadienne, beaucoup plus massive.

Baïo C1 05

Baïonnette N°4 MKII

Naissance du fusil Lee Enfield n°4 :
Adopté en 1939 comme successeur du Lee-Enfield Mark III, le Lee Enfield n°4 fut le fusil de l’armée britanniques  et du Commonwealth pendant la seconde Guerre Mondiale. Le Lee Enfield n°4 était chargé par deux lames de cinq cartouches de 7,9 mm (303 British). Il était apprécié des soldats britanniques pour sa précision et par le nombre de balles, soit dix coups dans un chargeur amovible. Le canon possède cinq rayures à gauche. La hausse est graduée jusqu’à 1 189 m. Cette arme était à répétition manuelle par verrou. Sa principale version, le N°4 MkI, fut produit en masse de 1942 à 1945 en Grande-Bretagne, au Canada Long Branch (Small Arms Ltd) et aux Etats-Unis.

N°4 SPhoto trouvée sur internet

la version nord-américaine du Lee Enfield n°4 ( n°4 MK 1*) fut fabriqué à partir de 1942. Il en diffère par :

– une plaque de couche en tôle emboutie,
– une fabrication rendue plus simple pour l’aménagement de certaines pièces, l’arrêt de la tête de culasse est supprimé, ce qui modifie légèrement le mode de démontage,
– la hausse est du type Mark 2, 3 ou 4.

Sa fabrication a été réalisée en Amérique du Nord. En raison de son origine, ce fusil fut souvent appelé fusil canadien, largement utilisé par les Canadiens et par les troupes alliées équipées par les Britanniques, ce fusil ne fut pas réglementaire dans l’armée anglaise avant le 11 novembre 1946.

Ces fusils ont d’abord été montés avec des canons à cinq rayures, puis avec des canons à deux rayures aux Etats-Unis. Il existe des canons à six rayures produits après la guerre par le Canada.

Constructeurs:
Long Branch Arsenal, Toronto (Canada), 910 000 exemplaires, le numéro de série intègre la lettre L.
Savage – Stevens Arms Corporation, Chicopee Falls, Massachussetts, 1 200 000 exemplaires avec la lettre C dans le numéro de série.
Les armes fabriquées aux U.S.A. portent, en plus des marquages traditionnels, la mention U.S. PROPERTY en application de la loi prêt-Bail.


canada présentation

Clou 01

 

Modèle : N°4 MKII
Fusil : 303 N°4 MKI / PM Sten MK
Longueur : 251 mm
ø de la douille : mm
Valeur : 
Rareté : che1valier

Remarques :
Ce modèle approuvé en Grande Bretagne en février 1941, est fabriqué d’une seule pièce, l’usinage de la lame a été simplifié pour permettre une production rapide et diminuer le coût. Au Canada, il a été produit à partir de mars 1941, (production approximative 910 000 dont 330 000 livrées à la Grande Bretagne). Contrairement au modèle britannique, dont la conception a évolué deux fois durant la seconde Guerre Mondiale, le modèle canadien a toujours été conçu d’une seule pièce. Les modèles utilisés durant la seconde Guerre Mondiale ont été fabriqués à Long Branch (Small Arms Ltd), lettres L et B accolées jusqu’à la fin décembre 1945. Cependant 5 000 exemplaires à partir de 1946 ont été produits par la division Small Arms, Arsenaux canadiens Limitée  pour être utilisés en Corée.

Baio_N4_MKIIModèle utilisé durant la seconde Guerre Mondiale par l’armée Canadienne, un C avec une flèche (en haut à gauche), arsenal de Long Branch jusqu’en décembre 1945

canada-clou-double-marquage-01.jpgModèle exporté, utilisé durant la seconde Guerre Mondiale par la Grande Bretagne, pas de C avec une flèche

canada-clou-n-4MKII.jpgModèle utilisé durant la guerre de Corée, un C avec à l’intérieur un A en bas à droite est frappé sur la douille, 5 000 exemplaires fabriqués après 1946

 

 

 

Spécificité cannadienne

 

clou_traitementCertaines baïonnettes ont été phosphatées à partir du 25 février 1943

clou_comparaisonOn peut rencontrer  2 types  d’usinage de l’éxtrémité de la lame :
-> usinage simple des 2 faces
-> usinage  sur les 4 faces

canada-clous-marquages--copie-1.jpgIl existe pour les modèles canadiens deux types de marquages du « II » attaché ou séparé.

canada-clou-double-marquage-01.jpg

 

canada-clou-double-marquage-02.jpg

canada-clou-double-marquage-03.jpgIl est possible de trouver des modèles ayant cette configuration (photos ci-dessus) marquage LB sur la douille et S (Stevens, USA) sur le poussoir

 

s

Fourreaux d’origine canadienne

canada-fourreaux-01.jpgFourreaux  en métal et plastique

 canada fourreaux 02
Marquage NOT (Canada)
 

Portes-fourreaux canadiens

canada porte fourreaux x3 01De haut en bas :

Mle utilisé pendant la 2de GM s’adapte aussi pour le mle 1907 .

Mle daté 1955 utilisé par l’armée canadienne en Corée.

Mle nylon sans marquages utilisé par l’armée canadienne en Corée.

canada-porte-fourreau-x3-revers.jpg

 

 

clou n°4 MKII 01

Modèle : N°4 MKII
Fusil : 303 N°4 MKI
Longueur : 251 mm
ø de la douille:  mm
Valeur : €€
Rareté :che1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :  
L’ensemble (baïonnette+fourreau) entièrement chromé, destiné aux cérémonies est équipé d’un porte-fourreau initialement de couleur verte,  peint en blanc.

 

Poignard-Baïonnette Ross (Canada)


canada ross

canada ross 03

canada ross 02

 

Modèle : poignard ROSS
Fusil : ROSS MK2 cal. 303
Longueur : 300 mm
ø de la douille : /
Valeur : €€€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :
Ce poignard est une transformation militaire du couteau-baïonnette ROSS modèle 1905 devenu obsolète, par la Pal Cullery Company de Holyoak Massachussetts, USA en 1942. On remarque que la transformation est très soignée, bouton poussoir arasé bloqué en position fixe, quillon et bague meulés symétriquement, le fourreau en cuir a lui aussi été réduit en longueur.

Baïonnette-Couteau Ross modèle 1910 MK II

canada ross baio 01

canada ross baio 02

canada ross baio 03En haut : Mle 1910, MK II
En bas : Mle 1905, MK I transformé en poignard

canada ross baio 04

canada ross baio 05

 

Modèle : baïonnette-couteau ROSS, mle 1910 MK II
Fusil : ROSS MK III
Longueur : 372 mm
ø de la douille : 16,7 mm
Valeur : €€€€€€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :
Ce modèle est la deuxième et  dernière version de la série des baïonnettes-couteaux ROSS. Par rapport à la première version, le diamètre de la bague dont l’usinage a été simplifié passe de 14,3 mm à 16,7 mm. Le quillon est lui aussi légèrement modifié. La petite goupille de maintien du ressort du système de verrouillage au fusil est supprimée. La lame d’origine n’a pas du tout le même profil, celle-ci a été aiguisée réglementairement en Angleterre lors de l’entrée en guerre du Canada (février 1915). A partir de mi-septembre 1916 (fusil et baïonnette) furent remplacés par le fusil anglais SMLE modèle 1907 car beaucoup trop de problèmes rencontrés à la bataille d’Ypres (avril 1915) avec le fusil ROSS MARK III (longueur trop importante, poids, enrayement, décrochage de la baïonnette).

Baïonnette modèle 1900

All 1871Mauser Gewehr 71-84 (photo trouvée sur internet)

Naissance du fusil Mauser Gewehr 71 :

Les frères Mauser (Paul et Wilhelm) sont entrés dans l’histoire des armes à feu lorsque leur Mauser modèle 1871 a été adopté par l’armée allemande (comme «Gewehr 71»). Il est devenu le premier fusil à verrou actionné manuellement à tirer une cartouche en laiton de poudre noire de calibre (11 x 60 mm R) normalisée nouvellement adoptée par l’armée allemande. Ce nouveau fusil mono coup pesait 4,5 kg et mesurait 1 350 mm.

Dès 1880, Paul Mauser travaille à la modernisation de son fusil pour le transformer en arme à répétition de même calibre. Cette modification voit le jour en 1884 dans sa forme définitive. Elle comporte un mécanisme de répétition inspiré du système autrichien Kropatschek, avec un magasin tubulaire de 8 coups disposé sous le canon. Le modèle 1871-1884 a servi dans la révolte des Boxers et a été utilisé comme un fusil de réserve par le « Landwhr garde de prisonniers » durant la Première Guerre Mondiale. Il a également été utilisé dans les colonies allemandes, et vendu à d’autres pays, avec une version notable le modèle turc 1887. L’armée vénézuélienne en a acquis 27 000 provenant des stocks de l’armée allemande en 1900.

.

venezuela-01

venezela-02

venezuela-03La rainure du pommeau en forme de T ne s’adapte qu’au Mauser modèle 1871/84

vene-1900

1900-veneModèle sans quillon

Modèle : Mauser 1900
Fusil : Mauser 1871/84 export Vénézuela
Longueur : 425 mm
ø douille : 17,50 mm
Valeur :€€€€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :
Ces baïonnettes inspirées du modèle 1889 belge ont été très probablement fabriquées en Belgique, leur finition est tout à fait remarquable. Certaines ont eut le quillon abrasé car inutile et peu fonctionnel abrasé.