Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Grèce

La Grèce

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

Mannlicher_1895

Le fusil Mannlicher M1895, également connu sous Steyr Mannlicher M95-traction directe fusil, a été développé par le célèbre designer d’armes autrichien Ferdinand Ritter von Mannlicher. Basé sur la conception de la carabine Mannlicher M1890, ce fusil  était construit en bois et en acier usiné. Son mécanisme utilise un verrou à mouvement rectiligne. Son magasin vertical  alimenté par lame-chargeur de cinq cartouches est solidaire du pontet et dépasse sous le fût. Il a été fabriqué par l’Empire austro-hongrois dans les usines d’armement de l’Etat à Steyr (Autriche) et Budapest (Hongrie). Plus de 3 millions de fusils et carabines M95 ont été produits entre 1895 et 1918, son calibre durant la première Guerre Mondiale était de (8 × 50mmR Mannlicher). Après une très longue carrière la plupart des fusils et carabines ont fini leur vie dans les divers états africains vers les années 1970.

modèle 1907 01

modèle 1907 03

Le célèbre fusil Lee-Enfield, le SMLE Mk III, a été introduit le 26 janvier 1907, il arma les troupes britanniques et du Commonwealth de 1907 au début des années 1960. Il fut simplifié en 1916 (Lee-Enfield Mk III*) et rebaptisé en 1926 n°1 Mk 3. Durant sa longue carrière, il côtoya son successeur officiel le Lee Enfield n°4 durant la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à plus de 6 millions d’exemplaires en Angleterre de 1907 à 1943, en Australie de 1913 à 1955, et en Indes jusqu’en 1960 (Ishapore Rifles Factory, RFI).

GARAND US


Photos trouvées sur internet

800px-Changing_of_the_Guard-Unknown_Soldier-Hellenic_Army.jpg

Le fusil M1 Garand conçu en 1936 par John C. Garand, est le premier fusil semi-automatique réglementaire de l’armée américaine. Il pèse environ 4,9 kilogrammes et se recharge par un clip de 8 cartouches de calibre 30-06 (7,62 x 63 mm puis disponible en 7,62 × 51 mm). Il remplaça le Springfield modèle 1903 à verrou. Il n’est pas le premier fusil semi-automatique utilisé dans une armée, contrairement à ce que l’on croit souvent. Les premiers furent les fusils semi-automatiques Français R.S.C. Mle 1917 et R.S.C. Modèle 1918. Elle a aussi été l’arme destinée aux fantassins de l’armée américaine la plus produite durant la seconde Guerre Mondiale, réputée pour sa précision fort acceptable pour une arme de production de masse à bas coût, la vélocité de sa munition bien supérieure à celle de la carabine US M1, ainsi que son système de rechargement semi-automatique.

5,5 millions d’exemplaires ont été produits aux États-Unis et en Italie (par Breda et Beretta sous licence dans le cadre de l’OTAN), dont 4 millions de 1936 à 1945. Sa production cesse en 1957, il sera remplacée par le M14.

US M1 carabineCarabine US M1 sans système de fixation au canon pour y adapter une baïonnette (photo trouvée sur internet)

C’est en 1937 qu’a commencé, aux États-Unis, la production du fusil semi-automatique Garand M1, de conception Springfield, et produit par de nombreuses autres firmes américaines.

Mais en 1940, l’US Army, après un examen de l’équipement de ses unités combattantes, exprima la nécessité de disposer d’une carabine d’un stockage et d’un maniement facile, pouvant être utilisée d’une main tel un pistolet. Plusieurs manufactures d’armement entrèrent alors en compétition et présentèrent leur projet. Le projet Winchester l’emporta et fut retenu sous le nom de carabine calibre 30-M1.

La M1 Carbine avait un mécanisme ressemblant à celui du M1 Garand, toutefois celui-ci est d’origine Winchester et n’est pas à proprement parler une copie du mécanisme du Garand (qui proposa aussi une carabine). Le fonctionnement est un classique emprunt des gaz. Elle tirait une munition de calibre (7,62 x 33 mm), d’une puissance intermédiaire entre celle d’une cartouche de pistolet et celle d’un fusil.

C’est Winchester qui remporta le concours mais comme ses moyens de productions étaient limités, tous ses concurrents la fabriquèrent : ils avaient perdu le concours mais les appels d’offre furent bien partagés, même General Motors, IBM, Underwood (machines à écrire) et Rock-Ola (Juke-boxes) en ont fabriqué. Howa, fabricant d’armes Japonais en a aussi produit 10 000 après la guerre pour l’Asie, une rareté aux États-Unis et en Europe.

Toutes les pièces des fabricants sont compatibles entre elles (hormis certaines culasses civiles « rondes »). Un exemple de production par divers fabricants tout comme le fusil M1 Garand d’ailleurs.

La carabine connut un succès immédiat. Elle était légère et très maniable, et fut adoptée en octobre 1941 sans baïonnette par de nombreuses unités d’appui, telles que les artilleurs ou les équipages d’unité blindées, mais aussi par les soldats ayant une fonction autre que le combat d’infanterie, tel les radios ou les techniciens des unités de soutien.

us-m4Photo trouvée sur internet

A partir de Juin 1944, la carabine M1 fut modifiée et équipée d’un système de fixation au canon pour y adapter une baïonnette, la plupart des carabines antérieures ont ensuite été modernisées avec ce système.

G3 Allemagne

AK4 ExportPhotos trouvées sur internet

L’origine de ce fusil d’assaut remonte aux années 1950. La RFA demanda alors à la FN Herstal l’autorisation de fabriquer des FAL sous licence. Se heurtant au refus de la firme belge, Heckler & Koch se tourna vers CETME en Espagne qui fabriquait une évolution du StG 45 et en obtint l’autorisation. Heckler & Koch prenait ainsi sa revanche sur la FN en créant le plus redoutable concurrent du FAL.

Chambré pour la cartouche Nato standard calibre 7,62 x 54 mm, le Heckler & Koch G3 (G3 signifie Gewehr 3, autrement dit « Fusil 3 » de combat) a été basé sur un fusil d’assaut prototype en cours d’élaboration par Mauser à la fin de la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à partir de 1959 et resta en service jusqu’au milieu des années 1990.

Considéré comme ayant une grande fiabilité, le fusil a connu une grande diffusion dans les forces armées du Tiers-Monde. Cependant, ce dernier est un fusil lourd et encombrant tirant une munition puissante.

Le G3 a été longuement produit et employé pour de nombreuses armées régulières dont l’Allemagne, l’Arabie saoudite, la Grèce, le Pakistan, l’Iran, la Turquie et le Portugal. Il a été adopté par une cinquantaine de pays pendant une quarantaine d’années. Les raisons de son succès, outre sa fiabilité et sa précision, étaient telles qu’il était plus simple et moins cher à produire que ses concurrents. Son mécanisme d’action retardée et de verrouillage par galets sera appliqué à de nombreuses autres armes Heckler & Koch.

Se bâtissant une réputation d’excellence, le G3 est rapidement devenu le fusil d’assaut occidental le plus exporté avec le M16. Environ sept millions d’exemplaires furent fabriqués dans le monde, même si le G3 n’a pas toujours été l’arme standard des armées des pays qui l’achetèrent.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1895, 1907, Garand M1, M4, M5, G3.

Category Archives: Grèce

Baïonnette KCB 70 G3

Historique :


KCB 01Dans les années 70, la société néerlandaise NWM (Nederlandse Wapen- en Munitie Fabriek) «De Kruithoorn» a développé le programme «Post-70 Soldier». L’intention de ce programme était de doter le soldat moderne de meilleures armes, qui étaient bien sûr toutes fabriquées par NWM. La société néerlandaise NWM, qui a fermé ses portes en 1998, avait acquis une licence pour fabriquer le fusil d’assaut Stoner 63A1 (XM 22), la carabine (XM 23) et la MG (XM 207) et voulait le vendre dans le cadre de ce programme.

Henk Visser (célèbre collectionneur d’armes international), qui était l’un des membres du conseil d’administration de la NWM, a contacté la société Eickhorn pour fabriquer une baïonnette ayant la même fonctionnalité que la baïonnette russe (AKM1, AKM2). Le résultat de cet effort combiné est une nouvelle baïonnette (OTAN) qui pouvait être fixée sur tous les systèmes d’armes Stoner 63A1, mais aussi sur le fusil M16. Les variétés de cette baïonnette sont encore utilisées dans beaucoup d’armées modernes.

En 1975, la Waffenfabrik AG Carl Eickhorn a fait faillite, elle a été ré-achetée en 1976 par GMS, Gesellschaft für Metallverarbeitung mbH & Co. (entreprise de travail des métaux). Lors de cette opération, GMS a aussi acquit la marque Carl Eickhorn (écureuil), elle a fermé ses portes en 1981. 

 

allemagne kcb g3 01

allemagne kcb g3 04
allemagne kcb g3 03

allemagne kcb g3 02

Marquage sur la lame de ce modèle

Modèle : KCB-70 G3
Armement : fusil Heckler & Koch G3
Longueur : 315 mm
ø de la douille : 22 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarque :
Ce modèle est une évolution avec quelques petites améliorations du modèle original (NWM Eickhorn, KCB-70 M1). Il a été réalisé entre 1975 et 1981 pour la Grèce et certains états africains. GMS, a modifié la composition du plastique de la poignée et du fourreau des modèles KCB-70, la rendant beaucoup plus robuste.

Le pommeau fixé à la poignée par une simple vis, est constitué d’un système de verrouillage au canon de type G3. Ce modèle ne comporte pas de soie, la poignée est en plastique moulé noir mat. La lame parkerisée avec dents de scie, de type Bowie, comporte une ouverture elliptique de 15 x 8 mm pour fonctionner comme un coupe-fil en combinaison avec son fourreau. Le système coupe-fil du fourreau, est inspiré des modèles russes Kalashnikov (AKM1, AKM2), lorsque la baïonnette est accouplée à son fourreau détachable, l’ensemble isolé du courant, forme en cas de nécessité une cisaille capable de couper un fil électrifié (20 000 V) ou un fil barbelé. L’extrémité du fourreau peut être utilisé comme un tournevis.

Fourreau

KCB G3 03Porte-fourreau conçu par GMSKCB G3 04

 

GMS a également développé leur propre conception du fourreau coupe-fil, puisque la famille Eickhorn possédait le brevet du coupe-fil KCB-70. L’ensemble coupe-fil amélioré par GMS est tubulaire et entoure complètement l’extrémité du corps du fourreau en plastique, améliorant la conception Eickhorn d’une plaque plane fixée par trois rivets sur le côté du fourreau. GMS a aussi conçu une attache au ceinturon plus élaboré polyvalente à tous les ceinturons, qui comprenait les crochets de style US M1910, mais également une fixation plus classique.

KCB G3 02

KCB G3 01Embouts de fourreaux avec deux différents dispositifs coupe-fil

  • Le fourreau du haut est de conception AES, le système coupe fil est breveté Eickhorn.
  • Celui du milieu est de conception GMS, avec système coupe GMS.
  • Celui du bas est de conception (NWM Eickhorn), avec système coupe fil Eickhorn.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Cette baïonnette réellement utilisée sur le terrain, de la firme allemande GMS, est l’un des rares modèles conçus par cette brève entreprise d’après Guerre qui possède vraiment un attrait au niveau collection.

Category Archives: Grèce

Baïonnette US M5

us-grece-m5-02.jpgMatricule d’origine grecque

Modèle : M5 (1955)
Armement : fusil M1 Garand
Longueur : 290 mm
Valeur : €€€
Rareté : 
 che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes auraient été fournies à la Grèce avec des fusils M1 Garand dans les années 1975-76, certaines proviennent de stock US, d’autres faites neuves ne possèdent pas le poinçon US d’acceptation de la défense Stamp (DAS) sur la croisière (voir US M5).

La poignée est composée de deux plaquettes en plastique fixées par deux vis et écrous. Le pommeau est constitué de trois pièces, une pour l’arrière fixée à la soie par matage à chaud, les deux autres constituant la rainure par deux rivets. La croisière est maintenue, grâce à deux pièces fixées à la soie par deux goupilles creuses, l’inconvénient de ce mode de fixation est que celle-ci a tendance à prendre du jeu avec le temps. Pour finir le levier de verrouillage est fixé à la soie par un rivet central. Son aspect et la forme de sa lame de type M4 ressemble à un couteau de combat.

Les tous premiers modèles de la série (inscription M5 sur la croisière), avaient un problème avec le bouton poussoir du levier de verrouillage qui était un peu trop difficile à enfoncer avec des gants. Ce problème fût résolu par la modification du système de rappel du levier vers 1956 (inscription M5A1 ou M5-1 sur la croisière).

Fourreaux utilisés à partir de 1955 :

Le fourreau généralement utilisé pour ce modèle est un modèle M8A1, caréné par une solide bouterolle en tôle d’acier phosphatée qui a pour but d’éviter le trop facile écrasement de l’extrémité du corps du fourreau. Cette bouterolle est apparue, pour essai, et à l’instigation de la SPRINGFIELD ARMORY au milieu de l’année 1955 avant d’être définitivement adoptée au mois de décembre de cette même année.

Les fourreaux M8A1 vont continuer leur carrière, au sein des forces armées américaines, jusqu’au début des années 1980, date à laquelle ils obtiendront une retraite bien méritée et seront remplacés par les éphémères fourreaux U.S. M10.

 

M7 005

PWH : Ce fabricant très commun a produit de grandes quantités de fourreaux à la maison de travail Pennsylvanie pour les aveugles, du début jusqu’à la fin du contrat de production, il peut y avoir quelques légères variations du marquage du (PWH et du US)

L’Accueil de travail Pennsylvanie pour aveugles (de 1874 fermée en 1979), était le maître d’œuvre pour l’assemblage des fourreaux de M8A1 de 1965 à 1970, environ 4 millions de fourreaux assemblés pendant les années de la guerre du Vietnam. L’Accueil de travail était un atelier protégé qui a fourni de l’emploi pour les personnes ayant une déficience visuelle et aussi les personnes handicapées.

M7 006

TWB : les rares fourreaux marqués TWB, d’après certaines sources à confirmer, sont issus du contrat de la société, (l’Accueil de travail Pennsylvanie pour aveugles) qui aurait changé de nom dans les années 1970.

M7 007
WD : Ce marquage est certainement de la même époque que le marquage VIZ / WD .

M7 008

VIZ : Viz Manufacturing Co. de Philadelphie a fabriqué des radiosondes et des produits météorologiques (appareils qui mesurent la température, la pression atmosphérique, l’humidité et la vitesse du vent).

Il est possible que VIZ soit le successeur de l’Accueil de travail Pennsylvanie pour aveugles comme fabriquant  de fourreaux  M8A1, à partir de mai 1969 à novembre 1969, ce qui explique leur rareté relative par rapport aux fourreaux produits par la (Division Plastique Victoire de la Manufacturing Company Beckwith) et l’Accueil de travail.

M7 009

VIZ / WD : Ce marquage est à la fois rare et inconnu, le marquage VIZ est centré comme d’habitude, et  WD est ajouté sur le côté. Il est possible que WD a acheté des chapes en acier finis mais non utilisées provenant du contrat VIZ et les a utilisés pour la première partie de leur contrat. La combinaison de VIZ / WD peut indiquer que le contrat était en même temps ou peu de temps après que le contrat VIZ, dans les années 1968 à 1969 à l’apogée de la guerre du Vietnam.

Période d’utilisation :
Utilisées à partir des années 1975-76, pour information la Grèce est entrée dans l’OTAN en 1952.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle est identique au modèle US M5 A1, pour un prix moindre, alors pour un début de collection pourquoi pas ?

Category Archives: Grèce

Couteau baïonnette US M4 contrat grec

Grece-usm4-01.jpg

Grece-usm4-03.jpgPoignée en cuirGrece-usm4-04.jpgMarquage en partie éffacé EME = Epsilon MU EpsilonGrece usm4 02-copie-1

 

Modèle : couteau baïonnette M4
Armement : M1 Carbine
Longueur : 300 mm
ø douille : 14,75 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Ces rares baïonnettes ont été fournies à la Grèce dans les années 50 pour être utilisées avec les carabine US M1, leur origine reste actuellement un mystère.
Comme pour les couteaux baïonnettes US M4 , la poignée assez fine est constituée de rondelles en cuir marron (rondelles empilées). Le mode de fabrication de ces modèles semble être de mauvaise qualité, la croisière a tendance à prendre du jeu avec le temps. La lame, comme pour les pièces de 1, 2, 5 centimes d’Euro est recouverte d’une fine couche de cuivre de protection contre la corrosion, puis laquée.

Le fourreau d’origine US utilisé pour cette baïonnette est un modèle M8 A1, pourvu d’un double crochet de suspension au ceinturon, Il ne possède pas de renfort métallique à l’extrémité, le trou pour le passage du lacet a été renforcé par un rivet.

Category Archives: Grèce

Baïonnette US M1

US M1 01

US M1 02E est la première lettre de Grèce en alphabet grecUS-M1-grece-002.jpgModèle complet avec porte-fourreau d’origine grecUS-M1-grece-001.jpg

Modèle : M1 (modèle 1952)
Armement : 
fusil M1 Garand
Longueur :
370 mm
ø Douille :
15,8 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Les États-Unis ont fourni 698 707 fusils M1 en Grèce entre 1950 et 1963 dans le cadre du programme d’assistance militaire. Ces baïonnettes probablement fabriquées par E & F Hörster et de constitution identique au modèle US M1, ont été utilisées en Grèce après la Seconde Guerre mondiale. Elles portent toutes sur la lame le marquage ENS au dessus des lettres E et US de part et d’autre, d’une grenade, ainsi qu’un matricule de plusieurs chiffres sur la croisière.  

Les fourreaux pour ces baïonnettes étaient également identiques au fourreau US M7, avec les marquages sur la chape «shell and flame» de l’Ordnance Department, à la différence qu’il était écrit «E-US» au lieu de «US». D’autres sont simplement marqués « US M7 » sur la chape. Une des clés de leur origine est la marque du moule dans le corps du fourreau, qui est identique aux fourreaux fabriqués avec des baïonnettes fabriquées et utilisées par la Chine nationaliste. Généralement tous les corps de fourreaux sont renforcés à leurs extrémités par une protection en tôle d’acier.

La Grèce a été dévastée par une guerre civile de 1946 à 1949, lorsque les communistes encouragés par le maréchal Tito de Yougoslavie ont tenté de prendre le pouvoir. Le début de la guerre froide a fait de la Grèce une priorité pour les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Inconnu des puissances occidentales, Josef Staline essayait de dissuader les communistes grecs, reconnaissant que les principales puissances navales du monde (États-Unis et Grande-Bretagne) ne permettraient pas aux communistes de s’imposer pour contester la Méditerranée et un combat qu’ils ne pouvaient pas gagner.

Période d’utilisation :
Utilisées à partir de 1950, pour information la Grèce est entrée dans l’OTAN en 1952.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Parmi les modèles clones de la baïonnette US M1, celui-ci est encore le plus facile à trouver pour un prix tout à fait raisonnable. Pour tous les collectionneurs du modèle US M1 ou autres, il possède un attrait.

Category Archives: Grèce

Baïonnette modèle 1907

1907 avec trou 01

1907 avec trou 02

1907 avec trou 03

Modèle : 1907
Armement : fusil Lee-Enfield (N° 1 MK. III)
Longueur : 555 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur€€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle de baïonnette d’origine britannique a été utilisée par les forces armées helléniques pendant la Seconde Guerre mondiale et après. La Grèce a utilisé le fusil Lee-Enfield jusqu’à ce qu’il soit remplacé par le fusil M1 Garand et les armes légères américaines.

Category Archives: Grèce

Baïonnette modèle 1895

1895 01Modèle 1895 équipé d’un porte-fourreau d’origine bulgare postérieur à la Première Guerre mondiale1895 02

1895 03

 

Modèle : 1895
Armement : carabine Mannlicher Schönauer Y mle 1903 Mannlicher M1895
Longueur : 362 mm
ø Douille : 15 mm
Valeur :  €€€
Rareté : 
  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
A partir de 1906 jusqu’en 1914 le Royaume de Grèce a importé des fusils modèle Mannlicher 1895 rebaptisés (Mannlicher Schönauer Y modèle 1903). Les rares baïonnettes de ces fusils sont toutes de fabrication autrichienne OEWG, (150 000 exemplaires), portent le poinçon grec de Saint Georges sur le pommeau, et la lettre G sur la lame. En dehors de ces marquages distinctifs, elles sont en tous points identiques au modèle 1895 autrichien.

Copyright © 2018 Géraldbaios