Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Afrique du Sud

L’Afrique du Sud

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

Category Archives: Afrique du Sud

modèle 1907 01

modèle 1907 03

Le célèbre fusil Lee-Enfield, le SMLE Mk III, a été introduit le 26 janvier 1907, il arma les troupes britanniques et du Commonwealth de 1907 au début des années 1960. Il fut simplifié en 1916 (Lee-Enfield Mk III*) et rebaptisé en 1926 n°1 Mk 3. Durant sa longue carrière, il côtoya son successeur officiel le Lee Enfield n°4 durant la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à plus de 6 millions d’exemplaires en Angleterre de 1907 à 1943, en Australie de 1913 à 1955, et en Indes jusqu’en 1960 (Ishapore Rifles Factory, RFI).

Category Archives: Afrique du Sud

US 17 USA

Le fusil Motif 1914 Enfield (calibre 303 British) a été conçu peu de temps avant le début de la première Guerre Mondiale. Par rapport au Lee-Enfield (SMLE), le P14 était plus précis, mais plus lourd et avait seulement la moitié de la capacité du chargeur, lui donnant une cadence de tir effective nettement inférieur. L’entrepreneur principal (Vickers) a été incapable d’assumer la production à grande cadence par manque de bras et de moyens industriels. Le gouvernement britannique a du faire appel à trois fabricants d’armes commerciales américains, Winchester, Remington en majorité et Eddystone pour assumer la production surtout à partir de 1916.

Lorsque les Etats-Unis entrent en guerre en avril 1917, le P14 a été modifié, normalisé par l’US Ordnance Department, il est entré en production dans les mêmes usines qui avaient produit le P14, la production de ce fusil ayant cessé. Le fusil appelé  M 1917 Enfield, il a été chambré pour la cartouche US en 30-06 (7,62 x 63 mm), il connu un certain succès en tant que complément du fusil Springfield M1903, le surpassant même en production.

Category Archives: Afrique du Sud

Après la seconde Guerre Mondiale, la police Sud-Africaine utilisa une partie du stock des fusils Lee-Enfield No. 4 Mk 2.

Le FAL a été produit sous licence en Afrique du Sud par Lyttleton Engineering Works, où il est connu comme le R1. Le premier fusil fabriqué en Afrique du Sud, numéroté en série 200001, a été présenté au premier ministre de l’époque, le Dr Hendrik Verwoerd, par Armscor.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1907, 1913, SA n°9, R1.

Category Archives: Afrique du Sud

Baïonnette FAL R1 (Type C)

Afrique-sud-FAL-02.jpg

Afrique-sud-FAL-01.jpg
La position de la baïonnette dans le fourreau est spécifique à l’Afrique Du Sud, le porte-fourreau est d’origine belge

AdS FAL

Modèle : FAL R1 (type C)
Armement : FAL R1 produit sous licence par ARMSCOR
Fixation : la poignée entoure le cache-flamme du canon
Longueur : 290 mm
ø Douille : 22 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Pour le fusil FAL de conception ancienne cela signifiait soit de porter un lance-grenades détachable de type OTAN, soit d’incorporer au canon un dispositif cache-flamme et lance-grenade de plus grand diamètre (22 mm). A partir de 1962 la Belgique optera pour le fusil FAL une modification de la bouche du canon de 22 mm combo-périphérique. De nombreux pays non membres de l’OTAN ont également choisi de se conformer aux normes de l’OTAN, ce qui fait que la majorité des FAL produits après 1962 possèdent des bouches de canon de 22 mm. Cette modification rendait impossible l’utilisation de la Baïonnette FAL (type A).

Une nouvelle baïonnette produite à partir de 1962 a donc du être conçue pour s’adapter au canon avec bouche de 22 mm. Cette baïonnette tubulaire à douille est forgée d’une seule pièce, le système de verrouillage comportant deux oreilles est rajouté par la suite. La poignée spécifique presque aussi longue que la lame possède quatre orifices qui permettent aux gaz de s’échapper lors du tir, en évitant les flammes. Le maintien de celle-ci au canon du fusil est assuré par une pièce en acier mobile à rappel par ressort qui la traverse. La lame au profil semi-circulaire, plate sur le dessus et arrondie au-dessous ne lui permet pas d’être utilisé comme poignard outil (pas de tranchant). Comparé au modèle (type A), son cout de fabrication est peu onéreux, elle est très légère (235 grammes), et assez résistante aux intempéries.

Cette baïonnette produite en Belgique, possède sur l’extrémité de la poignée un marquage M à l’intérieur d’un U (South Africa Defence Corps) et un n° de série. Le FAL (R1, R2, R3) aurait été employé en Afrique du Sud de 1960 à 1980.

Les fourreaux de ce modèle peuvent être le plus souvent en plastique, fragile (tout premier modèle) ou en acier.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle FAL type C est clairement identifié marquage (M à l’intérieur d’un U), son origine n’est pas inconnue, pour un prix d’achat peu élevé, je pense qu’il mérite d’avoir sa place dans une collection.

Category Archives: Afrique du Sud

Baïonnette modèle SA N°9

sa-n9-001

SA N°9 02Il existe deux longueurs pour le fourreau en acier : l’un mesure 220 mm, l’autre 190 mm

Modèle : SA N°9
Armement :
 fusil Lee-Enfield , No. 4 Mk 2
Longueur : 222 mm
ø Douille : 15 mm
Valeur : €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes qui ne possèdent aucun marquage ont été produites à partir de 1960 par l’armement Corporation d’Afrique du Sud (ARMSCOR), Lyttelton Engineering Works, à Pretoria. ARMSCOR étant le fabricant d’armes d’Etat en Afrique du Sud. Ce modèle combine une douille de type N°9 MK1 fabriquée par des sous-traitants et une lame de stock UZI modèle 1952. Beaucoup de ces modèles sont logés dans des fourreaux en acier, mais aussi très rarement dans des fourreaux en plastique d’origine belge.

SA N°9 02

Il existe deux types de porte-fourreaux utilisés pour les fourreaux en acier, celui du haut de fabrication plus récente que celui du bas qui est une transformation du modèle destiné à la baïonnette modèle 1907, une partie du cuir a été coupée et les coutures modifiées pour s’adapter au fourreau en acier du modèle SA N°9.

Porte-fourreau pour modèle 1907, daté 42

Remarques perso :
Le porte-fourreau en cuir (de la N°9) est à prix abordable, il a aussi été utilisé pour la très rare baïonnette N°9 MKI de longueur 251 mm, pour l’Afrique du Sud et non par la Grande-Bretagne.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Personnellement je possède les trois différents modèles, pour un prix d’achat encore peu élevé, je pense que ce modèle méconnu avec son porte-fourreau en cuir, mérite d’avoir sa place dans une collection.

Category Archives: Afrique du Sud

Baïonnette modèle P1913

Modèle utilisé par la Grande-Bretagne :

1913 01

1913 02

 

Modèle : 1913 pour fusil P14
Armement : fusil Motif 1914 Enfielden 1926 re-désigné par l’armée Britannique comme le No3 Mk1
Longueur : 555 mm
ø Douille :  mm
Valeur :  €€€
Rareté : 
 che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La baïonnette Pattern 1913 a été conçue au départ pour être utilisée avec le fusil expérimental P1913 Enfield, non adopté. Au début de la Première Guerre mondiale, les autorités Britanniques adaptèrent le successeur du Pattern 1913, le P1914 Enfield. à la cartouche Britannique .303. Des contrats furent attribués aux fabricants d’armes américains Winchester , Remington et Eddystone pour la fabrication de ce fusil. Pour les accompagner, Remington fabriqua 1 243 000 baïonnettes P1913 et Winchester, 225 000.

La P1913 se fixe de manière classique, la bague intègre le canon, le mode atypique de fixation à l’arme de la baïonnette P1907 n’a pas été adoptée. Seulement quelques très rares exemplaires furent fabriqués par Vickers au nombre de 1 500 exemplaires (prototypes) en Angleterre. Ils possédaient un crochet brise lame courbé qui disparut lors de la production en série.

La poignée pour une raison de coût est identique au modèle P1907, sauf au niveau de la croisière. Le pommeau de forme droite est démuni de trou de nettoyage (parfois appelé souvent à tort trou huileur). Les plaquettes facilement interchangeables sont maintenues à la soie par deux vis et écrous fendus, elles possèdent obligatoirement deux profondes stries pour éviter toutes confusions avec le modèle P1907. La baïonnette P1913 en raison de la hauteur différente de la bague ne peut absolument pas être fixée à un fusil SMLE.

La lame avec gouttière, assez souple, légèrement affutée est identique au modèle P1907.

M13 03 1913

Sur le coté gauche, ont peut lire :

1913 : qui correspond au modèle
Date : mois et année de fabrication (de 1916 à 1917)
Fabricant :

1913 02

Le coté droit comporte les poinçons de réception à l’armée britannique (le petit A signifiant Amérique).

1913 03 Baïonnette US17 équipée d’un fourreau d’origine US et d’un porte-fourreau en cuir

Certaines de ces baïonnettes d’origine US (P1913 et US17) accompagnées de leurs fusils (un million d’exemplaires) équipèrent en 1940 la Home Guard Britannique et les réservistes anglais. Les fusils US M1917 calibrés en 30-06 étaient clairement marqués avec une large bande rouge de 2 pouces évitant les confusion avec le modèle anglais P14 calibrés en 303 British. Il fallait compenser la perte de toutes les armes individuelles abandonnées sur la plage autour de Dunkerque. Le fourreau d’origine US étant équipé d’un double crochet d’attache au ceinturon non compatible avec le ceinturon britannique, il devait être impérativement équipé d’un porte-fourreau en cuir P 1939 ou P 1937 en toile.

Ce porte-fourreau en cuir baptisé P1939, est par sa forme semblable au modèle P1937, la boucle de la poignée est fixée par deux rivets en cuivre étamé sur rondelles, les deux larges boucles avants par huit autres. L’équipement P1939 a été introduit pour augmenter les stocks de sangles et des documents gouvernementaux indiquent que 99 750 exemplaires ont été produits en urgence pour palier au manque de sangle P1937. La production a duré de 1940 à 1941, la plupart semblent avoir été délivrés à la Home Guard armée.

Les fourreaux :

Pour une raison de commodité et d’interchangeabilité, les fourreaux utilisés pour le modèle 1913 sont identiques à ceux utilisés pour le modèle 1907.

 

Marquage (RE) Remington

Marquage (WJH M/121) WJ Hill Ltd et code secret M/121, garniture fabriquée durant la seconde Guerre Mondiale

Comme les pièces détachées des fourreaux étaient livrées par différents sous-traitants avant d’être montées à l’usine, il existe une grande variété de garnitures métalliques. Les fourreaux des P1907 et des P1913 (fabriquées aux USA par Remington et Winchester) sont interchangeables et furent souvent remplacés, lors de travaux de réparation. Les garnitures métalliques des fourreaux de P1907 peuvent être de couleur métal naturel, bronzées, brunie ou encore peintes dans des couleurs sombres (noir, vert, gris etc.).

Modèle P1913 utilisé par l’Afrique du Sud :

AdS Mle 1913 01

Poinçon de l’Afrique-du-Sud sur le pommeauAdS Mle 1913 02Porte-fourreau de fabrication sud-africaine, daté 1942AdS Mle 1913 03
1907 Gousset 01Porte-fourreau P 1937 de fabrication sud-africaine marqué D.I. FRAM & CO LTD1907 Gousset 02

Modèle : 1913 pour fusil P14
Armement : fusil Motif 1914 Enfield, en 1926 re-désigné par l’armée Britannique comme le No3 Mk1
Longueur : 555 mm
ø Douille :  mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle est identifiable à l’Afrique-du-Sud par son marquage spécifique sur le pommeau.

Période d’utilisation:
A partir de 1916, jusqu’en 1945, et après.

Copyright © 2019 Géraldbaios