Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Danemark

Le Danemark

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

Photos trouvées sur internet

Le fusil Krag-Jørgensen M1894 a été développé à la fin des années 1880 par deux Norvégiens: Ole Krag, directeur de Kongsberg Våpenfabrikk (usine d’armes Kongsberg) et l’écrivain Erik Jørgensen.

Le premier pays européen à adopter ces fusils en 1889 était le Danemark, qui avait de longs liens historiques avec la Norvège voisine. Les fusils danois Krag-Jorgensen, équipés de munitions 8 x 58R, sont restés en service de première ligne avec l’armée danoise jusqu’à l’occupation allemande de 1940.

L’armée norvégienne a adopté sa propre version du Krag-Jorgensen en 1894, en utilisant une excellente cartouche sans bordure 6.5 x 55 mm, connue aujourd’hui comme Mauser suédoise de 6,5 mm (à cette époque, la Norvège était unie avec la Suède sous domination suédoise). La plupart des fusils Krag – Jorgensen en Norvège ont été produits à l’usine de Kongsberg entre 1894 et 1922, bien que certains d’entre eux aient également été commandés auprès de l’usine de Steyr en Autriche. Ces fusils ont été utilisés par l’armée norvégienne jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale.

Une caractéristique distinctive du fusil Krag-Jørgensen était son magasin. Alors que de nombreux autres fusils de son époque utilisaient un magasin approvisionné par un clip chargeur, le magasin du Krag-Jørgensen était intégré au récepteur (la partie du fusil qui abrite les pièces de rechange), avec une ouverture sur le coté droit avec un couvercle à charnière. Au lieu d’un chargeur, les cartouches étaient insérées à travers l’ouverture latérale, et étaient poussées vers le haut, autour et dans l’action par un ressort.

Category Archives: Danemark

madsen fusilPhoto trouvée sur internet

Calibre : 30-06 (7,62 x 63 mm), mais aussi disponible dans tous les calibres de carabine contemporaine entre 6,5 et 8 mm
Action : commande manuelle, à verrou rotatif
Longueur totale : 1080 mm
Longueur du canon : 595 mm
Poids : 3,65 kg à vide
Capacité du chargeur : 5 cartouches

Le Madsen « Fusil militaire léger » modèle 47 a été le dernier fusil militaire d’infanterie à verrou à être fabriqué par Dansk Industrie Sindikat « Madsen » AS. Il est un peu difficile de comprendre l’idée de Madsen sur la conception de ce fusil à la fin des années 1940. Il était disponible à la vente en 1951, évidemment commercialisé aux pays d’Amérique du Sud et en Asie dont les ressources financières limitées les empêchaient de s’équiper de fusil semi-automatique. Le Madsen était déjà obsolète quand il a été frappé sur la planche à dessin, et après la seconde Guerre Mondiale, il y avait une quantité en surplus de fusils à verrou disponible pour rivaliser avec lui sur son prix d’achat.

En 1958, la marine colombienne a commandé à Madsen des fusils de calibre 30-06 US, mais il semble que la durée de vie de ces fusils fut assez courte, et la plupart ont été rapidement vendus comme surplus. La production totale du fusil modèle 1947 Madsen est estimée à environ 5 à 6 000 exemplaires.

madsen_1953_mk2

Photo trouvée sur internet PM Madsen modèle 1953 Mark II

Les pistolets mitrailleurs Madsen M46/M50/M53/Mk2 furent largement diffusés en Asie et en Amérique latine entre 1950 et 1970. Ce sont des armes simples dont la carcasse se compose de deux coques reliée par la crosse repliable et à l’avant par le bouchon creux de maintien du canon. Le levier de sûreté est situé en arrière du couloir de chargeur.

Category Archives: Danemark

GARAND US

Photos trouvées sur internet

Le fusil M1 Garand conçu en 1936 par John C. Garand, est le premier fusil semi-automatique réglementaire de l’armée américaine. Il pèse environ 4,9 kilogrammes et se recharge par un clip de 8 cartouches de calibre 30-06 (7,62 x 63 mm puis disponible en 7,62 × 51 mm). Il remplaça le Springfield modèle 1903 à verrou. Il n’est pas le premier fusil semi-automatique utilisé dans une armée, contrairement à ce que l’on croit souvent. Les premiers furent les fusils semi-automatiques Français R.S.C. Mle 1917 et R.S.C. Modèle 1918. Elle a aussi été l’arme destinée aux fantassins de l’armée américaine la plus produite durant la seconde Guerre Mondiale, réputée pour sa précision fort acceptable pour une arme de production de masse à bas coût, la vélocité de sa munition bien supérieure à celle de la carabine US M1, ainsi que son système de rechargement semi-automatique.

5,5 millions d’exemplaires ont été produits aux États-Unis et en Italie (par Breda et Beretta sous licence dans le cadre de l’OTAN), dont 4 millions de 1936 à 1945. Sa production cesse en 1957, il sera remplacée par le M14.

Les Etats-Unis ont fourni 69 808 fusils M1 (désigné Gevær m / 50) au Danemark entre 1968 et 1963 dans le cadre du programme d’aide militaire.

G3 Allemagne

AK4 ExportPhotos trouvées sur internet

L’origine de ce fusil d’assaut remonte aux années 1950. La RFA demanda alors à la FN Herstal l’autorisation de fabriquer des FAL sous licence. Se heurtant au refus de la firme belge, Heckler & Koch se tourna vers CETME en Espagne qui fabriquait une évolution du StG 45 et en obtint l’autorisation. Heckler & Koch prenait ainsi sa revanche sur la FN en créant le plus redoutable concurrent du FAL.

Chambré pour la cartouche Nato standard calibre 7,62 x 54 mm, le Heckler & Koch G3 (G3 signifie Gewehr 3, autrement dit « Fusil 3 » de combat) a été basé sur un fusil d’assaut prototype en cours d’élaboration par Mauser à la fin de la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à partir de 1959 et resta en service jusqu’au milieu des années 1990.

Considéré comme ayant une grande fiabilité, le fusil a connu une grande diffusion dans les forces armées du Tiers-Monde. Cependant, ce dernier est un fusil lourd et encombrant tirant une munition puissante.

Le G3 a été longuement produit et employé pour de nombreuses armées régulières dont l’Allemagne, l’Arabie saoudite, la Grèce, le Pakistan, l’Iran, la Turquie et le Portugal. Il a été adopté par une cinquantaine de pays pendant une quarantaine d’années. Les raisons de son succès, outre sa fiabilité et sa précision, étaient telles qu’il était plus simple et moins cher à produire que ses concurrents. Son mécanisme d’action retardée et de verrouillage par galets sera appliqué à de nombreuses autres armes Heckler & Koch.

Se bâtissant une réputation d’excellence, le G3 est rapidement devenu le fusil d’assaut occidental le plus exporté avec le M16. Environ sept millions d’exemplaires furent fabriqués dans le monde, même si le G3 n’a pas toujours été l’arme standard des armées des pays qui l’achetèrent.

Spécificité danoise :

 Des versions spécifiques pour des clients étrangers du G3 ont été produites par HK ou sous licence :

  • Gevaer M/66 : version destinée au Danemark livrée par la RFA en 1966-67 (fabrication HK ou Rheinmetall). Sur ce modèle, le sélecteur est privé du tir automatique par une clé spéciale.
  • Gevaer M/75 : appellation officielle du G3A5 (HK) remplaçant le M/66 en 1977. Les fusils m / 75 étaient de vraies armes à tir sélectif. 

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1889, 1915, 50. 62, G3.

Category Archives: Danemark

Baïonnette G3

G3 02 01

G3 02 02

G3 03Marquages : HMAK sous couronne sur le méplat de la base de la poignéeG3 02 03

Modèle : 1967, G3 (premier contrat)
Armement : Gevaer M/66 de type Heckler & Koch G3
Fixation : au dessus du canon
Longueur : 337 mm
Poids : 360 g
Valeur€€€ €
Raretéche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette a été fabriquée à partir de 1967 par la Waffenfabrik AG Carl Eickhorn qui a fait faillite en 1976, pour le Danemark. Cette usine fabriquait des couteaux et des baïonnettes pour les pays de l’OTAN et pouvait s’adapter à différents types d’armes.

La poignée d’une seule pièce en matière plastique moulée de couleur verte possède 6 rainures, le pommeau comportant le système de verrouillage caractéristique des modèles G3 est en acier. La lame à double tranchant en acier poli brillant de très bonne qualité ne comporte aucun marquage.
Le marquage, HMAK sous couronne sur le méplat de la base de la poignée, est une abréviation deHærens Materiel Kommando (Army Materiel Command), ce marquage a été utilisé à partir de 1969.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle de type M8 A1, pourvu d’un double crochet de suspension au ceinturon. Il se compose d’un corps en simili-bois plastique de type scandinave de couleur, sans renfort à l’extrémité. La chape en tôle d’acier phosphaté, sans aucune inscription, est maintenue sur le corps par sertissage. Cette chape est équipée à l’arrière d’une cornière en tôle d’acier en forme de L. Elle porte sur sa face avant, l’inscription du modèle : U.S.M8AI MADE IN W-GERMANY (avec 2 points entre les lettres U,S et M). La cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Parmi les divers modèles de G3, ce modèle scandinave d’une finition remarquable est l’un des plus rares, il possède un attrait pour une collection.


G3 01

G3 02La position du système de verrouillage peut être différente suivant les modèlesG3 Dan

G3 03Marquages : HMAK sous couronne sur le méplat de la base de la poignée

Modèle : 1975 G3 (second contrat)
Armement : Gevaer M/75 de type Heckler & Koch G3
Fixation : au dessus du canon
Longueur : 310 mm
Poids : 265 g
Valeur€€€ €
Raretéche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces modèles fabriqués par (AES) ont été utilisés par les forces armées danoises, elles sont entrées en service à la fin des années 1970, avec le fusil H & K G3A5. 

L’entreprise (AES) A. Eickhorn GmbH & Co. a été fondée en 1976 par Annette Eickhorn et elle était dirigée par Jörg Eickhorn. Cette entreprise a développé sa propre marque, trois hexagones contenant les lettres «A», «E» et «S.». AES a  produit des baïonnettes G3 pour la Bundeswehr et pour l’exportation, des copies de la baïonnette FAL de type C, et des copies de la baïonnette américaine M7 qui comportaient une poignée monobloc. AES a également produit de nombreuses variantes du modèle KCB-77. Cette usine a fabriquée des poignards et des baïonnettes pour les pays de l’OTAN qui pouvait s’adapter à différents types d’armes.

La poignée d’une seule pièce en plastique noir ou vert possède 7 rainures, elle intègre le pommeau comportant le système de verrouillage caractéristique des modèles G3. Comparée aux autres baïonnettes G3, l’épaisseur de la bague est extrêmement fine, la lame de type US M4 ne comporte aucun marquage.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle de type G3, pourvu du double crochet de suspension au ceinturon. Il se compose d’un corps de forme angulaire en plastique moulé noir, avec petite ouverture sur les cotés et à l’extrémité permettant à l’eau de s’évacuer. Un dispositif de verrouillage extérieur (ressort), permettait de bloquer correctement la baïonnette dans le fourreau. La chape en tôle d’acier phosphatée, est maintenue sur le corps par emboutissage, elle est équipée à l’arrière d’une cornière en acier en forme de L. Cette cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.

Category Archives: Danemark

Baïonnette modèle 1962

modèle 62 01

Ci dessus, deux modèles produits par E & F Hörster pour le Danemark : le modèle A possède un mécanisme de levier verrouillage de type US M5 (ressort court visible, presque perpendiculaire à la soie), le modèle B un mécanisme de type US M5 A1 (ressort long, non visible).

modèle 62 05

modèle 62 04

modèle 62 02Casque modèle 48 pratiquement identique au modèle US, utilisé par l’armée danoise

Modèle : 1962
Armement : fusil M1 Garand, désigné Gevær modèle 50
Longueur : 290 mm
Valeur :  €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette, d’une finition très soignée adoptée par le Danemark en 1962, est une copie de la baïonnette US M5 . Bien qu’il soit possible de le monter sur un fusil GM50, ce modèle a plus été utilisé comme poignard de combat par le personnel non équipé de fusil. Voici la description de l’armée danoise d’avril 1962« knifebayonet court d’origine américaine pour une utilisation dans le combat rapproché, peut être monté sur le 7,62 mm GM / 50 (Garand) ».

Trois variantes de production, toutes fabriquées en Allemagne existent :

Une rare production très précoce produite par E & F Hörster, (sans aucuns marquages) avec verrouillage de type US M5.

Une production dite précoce produite par E & F Hörster, (marquages sur le pommeau HTK M/62), pas de marquages sur la croisière avec verrouillage identique au modèle US M5 A1.

Une dernière production, simplifiée produite par Carl Eickhorn Waffenfabrik (marquage sur le pommeau lisse HMAK M/62) et sur la croisière (USM5A1). Les plaquettes de ce modèle sont fixées par deux vis à tête cruciforme et écrous.

Le Danemark a importé 32 300 exemplaires de ces modèles.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est un modèle de type M8 A1, pourvu de deux crochets de suspension latéraux spécifique au Danemark. Il se compose d’un corps en simili-bois plastique de type scandinave de couleur, sans renfort à l’extrémité. La chape en tôle d’acier phosphaté, est maintenue sur le corps par sertissage. Elle porte sur sa face avant, les lettres HTK, abréviation de Haerens TEKNISKE Korps (Corps technique de l’armée), ce marquage a été utilisé entre 1960-69. Cette chape est équipée à l’arrière d’une cornière en tôle d’acier en forme de L. La cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Parmi tous les modèles clones de la baïonnette US M5, ce modèle de bonne qualité, actuellement encore facile à trouver pour un prix d’achat raisonnable, possède un attrait pour tous les collectionneurs de baïonnettes US M5 ou autres. Les trois variantes sont toutes intéressantes car très peu courantes.

Category Archives: Danemark

Baïonnette US M1 (modèle 50)

danemark compoIci présenté deux baïonnettes M1 Garand : une de fabrication US et l’autre de fabrication allemande, avec casque danois modèle 48 de type M 1 M1 02

M1 01

M1 04
M1 03Porte-fourreau en toile pour adapter les fixations de type US au ceinturon danois

Modèle : M1
Armement : fusil M1 Garand, désigné Gevær modèle 50
Longueur : 370 mm
ø douille : 15,8 mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Les danois en adoptant le fusil Garand M1 américain et sa baïonnette leur ont donné la désignation modèle 50. Les baïonnettes utilisées pour ce fusil peuvent être de fabrication US de type M1, (1905, 1905-42 raccourcies), ou allemande.

Il est fort probable que les copies danoises de la baïonnette US M1 faites neuves ont été faites en Allemagne (probablement par E & F Hörster). Le marquage sur la lame FKF est une abréviation de FÖRSVARETS Krigsmateriel Forvaltning (Defense War Materiel Administration). Ces baïonnettes ont été utilisées et fabriquées jusqu’à la fin des années 60, elles seront progressivement remplacées par le modèle 62.

Le fourreau danois est une copie du fourreau US M7, mais de composition différente en simili-bois plastique de couleur, deux types de marquage danois sur la chape existent (FKF avant 1960), ou (HTK après 1960).

Période d’utilisation :
Cette baïonnette a été utilisée à partir des années 50 et progressivement remplacée au début des années 60 par le modèle 62.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Parmi les modèles clones de la baïonnette US M1, ce modèle est devenu très difficile à trouver. Pour tous les collectionneurs du modèle US M1 ou autres, celui-ci du fait de sa rareté possède un attrait, choisissez si possible le modèle marqué FKF sur la lame avec fourreau US M7 danois.

Category Archives: Danemark

Baïonnette modèle 47 Madsen

danemark mle 47

danemark mle 47 02

m1947_madsenIl excite deux modèles (à ne pas confondre) celui de gauche est destiné au fusil Madsen modèle 1947, celui de droite est destiné au PM Madsen modèle 1953 Mark II

Modèle : 1947 Madsen
Armement : fusil Madsen modèle 1947 et PM mle 1953 Mark II
Longueur : 324 mm
ø douille : 15,5 mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce rare couteau-baïonnette d’une très bonne qualité de finition est pourvue lame polie-brillant à double tranchant sans aucun marquage, les plaquettes sont maintenues par deux vis et écrous. Deux versions de ce modèle existent, la première destinée au fusil Madsen possède une bague de fixation au fusil à ras de la soie, l’autre destinée au PM une bague située à 4 mm de la soie.

Le fourreau noir laqué est composé de deux tôles d’acier symétriques soudées entre elle par plusieurs points, coiffé de la cuvette de maintien de la lame.

Category Archives: Danemark

Baïonnette modèle 1915

DSCF2735

DSCF2738

DSCF2755

DSCF2754

DSCF2752

DSCF2749

DSCF2747

DSCF2745La goutière de la lame peut être arrondie (CF photo), ou carréeDSCF2744

Modèle : 1914
Armement : fusil 1889 et 1889-24, système Krag-Jørgensen M1894
Longueur : 559 mm
ø Douille : 14,4mm
Valeur : €€€ €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes faites en acier d’une seule pièce ont été adoptées à partir de 1915 (longueur de la lame portée à 45 cm)  en remplacement du modèle 1889, car la longueur de la lame était jugée trop courte.
Bien que le Danemark soit resté neutre durant toute la Première Guerre mondiale, cette modification avait été décidée en cas de conflit pour pouvoir retirer plus facilement la lame du corps de l’ennemi.

Remarques perso :
Merci à Daniel pour les photos car je ne possède pas ce modèle. Hélas …

Category Archives: Danemark

Baïonnette modèle 1889

DSCF2785

DSCF2784

DSCF2786Marquage de l’arsenal militaire danois DSCF2787

DSCF2788Marquage régimentaire effacé à la suite d’une nouvelle affectationDSCF2789Système de verrouillage de conception nouvelleDSCF2792

DSCF2790

 

Modèle : 1889
Armement : fusil 1889-1910, système Krag-Jørgensen M1894
Longueur : 349 mm
ø  douille : /
Valeur : €€€ €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes dont la lame est forgée d’une seule pièce, peuvent être de fabrication allemande ou danoise. Les tous premiers modèles possédaient des plaquettes en cuir, mais trop fragiles elles fûrent remplacées en 1893 par des plaquettes en bois.

Remarques perso :
Merci à Daniel pour les photos car je ne possède pas ce modèle. Hélas …

Copyright © 2018 Géraldbaios