Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Historique de la baïonnette KCB-77

admin

 

Dans les années 70, la société néerlandaise NWM (Nederlandse Wapen-en Munitie Fabriek) «De Kruithoorn» a développé le programme «Post-70 Soldier». L’intention de ce programme était de doter le soldat moderne de meilleures armes, qui étaient bien sûr toutes fabriquées par NWM. La société néerlandaise NWM, qui a fermé ses portes en 1998, avait acquis une licence pour fabriquer le fusil d’assaut Stoner 63A1 (XM 22), la carabine (XM 23) et la MG (XM 207) et voulait le vendre dans le cadre de ce programme.

Le Stoner 63, aussi connu sous le nom de XM22/E1, est un système d’armes modulaire américain conçu par Eugene Stoner au début des années 60. Il a été produit par Cadillac Gage et utilisé en nombre très limité au Viêt-Nam par les membres des Navy SEALs des États-Unis et plusieurs agences d’application de la loi.

KCB 01

Henk Visser (célèbre collectionneur d’armes international), qui était l’un des membres du conseil d’administration de la NWM, a contacté la société Eickhorn pour fabriquer une baïonnette ayant la même fonctionnalité que la baïonnette russe (des séries AKM). Le résultat de cet effort combiné est une nouvelle baïonnette (OTAN) qui pouvait être fixée sur tous les systèmes d’armes Stoner 63A1, mais aussi sur le fusil M16.

La baïonnette KCB-70 (pour Knife-Cutter-Bayonet 1970), produite à 3 600 exemplaires pour le fusil Stoner modèle 63 jusqu’en 1971, peut être identifiée par le (logo NWM sous le logo écureuil d’Eickhorn).

En mai 1975, la Waffenfabrik AG Carl Eickhorn a fait faillite, ses installations de production ont été ré-achetée en 1976 par GMS. Lors de cette opération, GMS a aussi acquit la marque Carl Eickhorn (écureuil), elle a fermé ses portes en 1981. Ces baïonnettes et fourreaux sont identiques aux 3 600 exemplaires de (NWM Eickhorn KCB-70), seul le marquage sur la lame est différent.

KCB 02

L’entreprise (AES) A. Eickhorn GmbH & Co. a été fondée en 1976 par Annette Eickhorn et elle était dirigée par Jörg Eickhorn. Cette entreprise, concurrente de GMS a développé sa propre marque, trois hexagones contenant les lettres «A», «E» et «S.», pour rappel, de 1976 à 1981, GMS était propriétaire exclusif de la marque de l’écureuil. 

En 1981, l’entreprise GMS fait faillite. La marque de l’écureuil et les autres stocks de GMS ont été acquis par E. & F. Hörster GmbH & Co. AES a obtenu une licence d’utilisation de la marque de l’écureuil de Hörster (1982-83). La licence n’était pas exclusive, AES et Hörster utilisaient donc la marque de l’écureuil en même temps (AES uniquement sur les baïonnettes et les couteaux de combat, Hörster pour les épées et les sabres). Bien qu’ayant obtenu une licence pour la marque de l’écureuil, AES a également continué à utiliser la marque AES-hexagones.

AES a produit des baïonnettes G3 pour la Bundeswehr et pour l’exportation, des copies de la baïonnette FAL de type C, et de la baïonnette M7 qui comportaient une poignée monobloc.

AES a fabriqué de nombreuses variantes du KCB-77 avec une formulation plastique améliorée et le système de coupe-fil breveté Eickhorn. Elle a élargi le nombre de sous-types KCB-77 pour permettre l’utilisation de la baïonnette avec une large gamme de fusils dans le monde entier.

Norme pour les baïonnettes de type KCB-77 :

KCB-77 M1 était pour le M16
              M2 était pour le FN-FAL
              M3 était pour le G3
              M4 était pour la M1 Carabine US
              M5 était pour les fusils d’assaut SIG
              M6 était pour le Mauser 98
              M7 était pour l’AKM


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 Géraldbaios