Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette US OKC-3S

admin

Modèle : OKC-3S
Armement : fusil M16
Longueur : 330 mm
Poids :
ø interne de la douille : 22 mm
Valeur : €€€ €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La OKC-3S est une baïonnette développée par le United States Marine Corps pour remplacer la baïonnette M7 et la baïonnette M9 en tant que baïonnette de service pour les fusils de la famille M16 et dérivés. Cette baïonnette polyvalente offre une plus grande durabilité que la M7 et sert également de couteau de combat.

L’OKC-3S fait partie d’une série d’améliorations d’armes lancées en 2001 par le commandant du Corps des marines, James L. Jones, afin d’élargir et de renforcer l’entraînement au combat au corps à corps des Marines, y compris un entraînement au programme d’arts martiaux du Corps des marines et un couteau. combat. Dans le programme de baïonnette à usages multiples, 33 couteaux différents ont été évalués. L’OKC-3S s’est comporté le mieux, ou presque, dans presque toutes les catégories de tests. Un contrat pour OKC-3S a été passé en décembre 2002 et la production et la distribution ont commencé en janvier 2003.

L’OKC-3S est fabriqué exclusivement par la Ontario Knife Company et des versions civiles identiques sont disponibles à l’achat. Il ressemble au couteau de combat Ka-Bar emblématique des Marines, bien qu’il ne soit pas comblé. Il est plus grand, plus épais et plus lourd que la baïonnette M7, bien qu’il soit légèrement plus mince et plus léger que la M9 actuelle, produit pour l’armée américaine. Un point plus net aide à pénétrer les gilets pare-balles que portent de nombreux adversaires modernes; tandis que les dentelures près de la poignée aident à améliorer sa fonction de couteau utilitaire. Lors d’une démonstration, un prototype a pu percer un sac de boxe recouvert d’aluminium pour l’avion et un gilet pare-balles. L’arme entière est conçue pour résister à la corrosion et pèse 570 gr avec sa gaine. Le numéro de nomenclature OTAN est le 1095-01-521-6087.

La poignée est en Dynaflex, un matériau synthétique antidérapant, rainurée de façon ergonomique et plus ovale que ronde. Cette conception aide à prévenir les microtraumatismes répétés et la fatigue des mains pendant l’entraînement. Il comporte également un Eagle, un Globe et un Anchor en relief moulés pour permettre à l’utilisateur d’identifier la direction de la lame dans l’obscurité. La languette complète relie la protection en travers / l’anneau de la bouche à la plaque de verrouillage du pommeau qui serre la patte du fût ; les deux sont recouverts de phosphate comme la lame.

L’ancien président et chef de la direction d’Ontario Knife Company, Nick Trbovich Jr., a déclaré à ce propos: « Nous avons passé beaucoup de temps à nous assurer que la poignée était correcte du point de vue ergonomique … Il n’ya pas de points de boursouflure sur la poignée. »

La lame est en acier à haute teneur en carbone évalué HRC 53-58 et est capable de fonctionner sans rupture à des températures de fonctionnement de -32 à 57 ° C, elle est de finition phosphate non réfléchissante.

Le fourreau en polyester et élastomère, conçu par Natick Labs, offre une réduction du poids et du bruit par rapport au précédent fourreau utilisé pour la baïonnette M9. Il possède un ressort interne en acier inoxydable et un dispositif de friction à la gorge pour fixer la baïonnette. Une tige de rodage en aluminium revêtue de céramique est située à l’arrière du fourreau. Le fourreau est compatible avec le système de fixation modulaire MOLLE / PALS. Il n’est plus équipé du dispositif coupe-fil du M9.

Remarques perso :
Merci à Marc pour les photos car je ne possède ce très rare modèle. Hélas …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2019 Géraldbaios