Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Grande-Bretagne

La Grande Bretagne

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

1853 GB

Le fusil militaire britannique Motif 1853 Enfield est un fusil à poudre noire, à un coup, se chargeant par la bouche, à canon rayé et à mise à feu par capsules de fulminante de mercure, produit par l’arsenal royal d’Enfiled (et des industriels sous-traitants) entre 1853 et 1867 (à 1,5 million d’exemplaires).
Ce modèle, aussi connu sous les dénominations Enfield Pattern 1853, Rifle Musket Pattern 1853 Enfield, P53 Enfield, et Enfield Rifle-Musket est comme les fusils équipant plusieurs puissances de l’époque, un dérivé du fusil Minié français de 1850. Il remplace le fameux mousquet Brown Bess et sera transformé en fusil Snider Enfield à chargement par la culasse. Ce fusil fut distribué aux troupes de l’empire britannique et vendu (bien davantage au Sud qu’au Nord) en Amérique pendant la Guerre Civile américaine (1861-1865).

Le fusil Martini-Henry était un fusil à chargement par la culasse à un coup à levier actionné, combinant l’action chute-premier bloc développé par Henry O. Peabody avec son fusil du même nom. Sa conception fut améliorée par le designer suisse Friedrich von Martini. Il est d’abord entré en service en 1871, remplaçant à terme le fusil Snider-Enfield, une conversion museau-chargeur pour le système à cartouche. Plusieurs variantes du fusil Martini-Henry ont été utilisées tout au long de l’Empire britannique pendant 30 ans. Bien que le Snider a été le premier fusil à culasse à tirer une cartouche métallique en service régulier dans l’armée britannique, le Martini a été conçu dès le départ avec une culasse, il était à la fois plus rapide au tir et avait une portée plus longue. 

Il y avait quatre principales marques du fusil Martini-Henry produit: Mark I (sorti en Juin 1871) Mark II, Mark III et Mark IV. Il y avait aussi une version 1877 de la carabine avec des variations qui ont inclu un Garrison Artillery Carbine, une carabine Artillerie (Mark I, Mark II et Mark III), et les plus petites versions conçues comme des fusils de formation pour les cadets militaires. Le fusil Mark IV Martini-Henry a terminé la production de l’année 1889, mais il est resté en service dans l’Empire britannique jusqu’à la fin de la première Guerre Mondiale.

Le fusil Lee-Metford était un fusil de service de l’armée britannique, combinant le système de verrouillage arrière de James Paris Lee et le chargeur détachable avec un canon innovateur à sept rainures conçu par William Ellis Metford. Il a remplacé le fusil Martini-Henry en 1888, après neuf années de développement et d’épreuves, mais est resté en service pendant peu de temps jusqu’à être remplacé par le semblable Lee-Enfield. Le fusil LEE METFORD est demeuré en service dans les années 1920 et plus tard avec des unités coloniales. Durant la Seconde Guerre Mondiale, toutes les unités de réserve en avaient été ré-équipées.

fusil 1903(photo trouvée sur internet) fusil Lee-Enfield Mark 3 

La Grande-Bretagne en janvier 1904 a adopté le nouveau Lee-Enfield Mark 1 (SMLE) beaucoup plus court (1,138 m) que son prédécesseur le Lee Metford modèle 1888 (1,257 m).

Category Archives: Grande-Bretagne

modèle 1907 01

modèle 1907 03

Le célèbre fusil Lee-Enfield, le SMLE Mk III, a été introduit le 26 janvier 1907, il arma les troupes britanniques et du Commonwealth de 1907 au début des années 1960. Il fut simplifié en 1916 (Lee-Enfield Mk III*) et rebaptisé en 1926 n°1 Mk 3. Durant sa longue carrière, il côtoya son successeur officiel le Lee Enfield n°4 durant la seconde Guerre Mondiale. Il fut produit à plus de 6 millions d’exemplaires en Angleterre de 1907 à 1943, en Australie de 1913 à 1955, et en Indes jusqu’en 1960 (Ishapore Rifles Factory, RFI).

Category Archives: Grande-Bretagne

US 17 USA

Le fusil Motif 1914 Enfield (calibre 303 British) a été conçu peu de temps avant le début de la première Guerre Mondiale. Par rapport au Lee-Enfield (SMLE), le P14 était plus précis, mais plus lourd et avait seulement la moitié de la capacité du chargeur, lui donnant une cadence de tir effective nettement inférieur. L’entrepreneur principal (Vickers) a été incapable d’assumer la production à grande cadence par manque de bras et de moyens industriels. Le gouvernement britannique a du faire appel à trois fabricants d’armes commerciales américains, Winchester, Remington en majorité et Eddystone pour assumer la production surtout à partir de 1916.

Lorsque les Etats-Unis entrent en guerre en avril 1917, le P14 a été modifié, normalisé par l’US Ordnance Department, il est entré en production dans les mêmes usines qui avaient produit le P14, la production de ce fusil ayant cessé. Le fusil appelé  M 1917 Enfield, il a été chambré pour la cartouche US en 30-06 (7,62 x 63 mm), il connu un certain succès en tant que complément du fusil Springfield M1903, le surpassant même en production.

Category Archives: Grande-Bretagne

british_no4_Fusil Lee Enfield n°4 (photo trouvée sur internet)No4-GBEn haut, fusil Lee Enfield n°4, en bas fusil Lee-Enfield Mark III

gb clou soldatsAu premier plan fusil Lee Enfield n°4, au second plan fusil Lee-Enfield Mark III

Adopté en 1939 comme successeur du Lee-Enfield Mark III, le Lee-Enfield n°4 fut le fusil de l’armée britannique  et du Commonwealth pendant la seconde Guerre Mondiale. Le Lee Enfield n°4 était chargé par deux lames de cinq cartouches de 7,9 mm (303 British). Il était apprécié des soldats britanniques pour sa précision et par le nombre de balles, soit dix coups dans un chargeur amovible. Le canon possède cinq rayures à gauche. La hausse est graduée jusqu’à 1 189 m. Cette arme était à répétition manuelle par verrou. Sa principale version, le N°4 MkI, fut produit en masse de 1942 à 1945 en Grande-Bretagne, au Canada et aux Etats-Unis. Après la seconde Guerre Mondiale, cette arme fut légèrement améliorée. Elle est à l’origine du Lee-Enfield n°5 MK1 « Jungle Carabine »ou du rare n° 7 fabriqué à 2 500 exemplaires ainsi que de fusils de précision ou d’entraînement (Lee Enfield n°8′). Les armes encore en stock en 1956 furent converties en (calibre 7,62 x 51 mm Otan), lors de l’adoption du fusil L1A1. Rebaptisés L8, ces fusils armèrent les réservistes jusqu’en dans les années 1980.

 

N°4 SPhoto prise sur internet 

la version nord-américaine du Lee Enfield n°4 ( n°4 MK 1*) fut fabriqué à partir de 1942. Il en diffère par :

– une plaque de couche en tôle emboutie,
– une fabrication rendue plus simple pour l’aménagement de certaines pièces, l’arrêt de la tête de culasse est supprimé, ce qui modifie légèrement le mode de démontage,
– la hausse est du type Mark 2, 3 ou 4.

Sa fabrication a été réalisée en Amérique du Nord. En raison de son origine, ce fusil fut souvent appelé fusil canadien, largement utilisé par les Canadiens et par les troupes alliées équipées par les Britanniques, ce fusil ne fut pas réglementaire dans l’armée anglaise avant le 11 novembre 1946.

Ces fusils ont d’abord été montés avec des canons à cinq rayures, puis avec des canons à deux rayures aux Etats-Unis. Il existe des canons à six rayures produits après la guerre par le Canada.

Constructeurs :
Long Branch Arsenal, Toronto (Canada), 910 000 exemplaires, le numéro de série intègre la lettre L.
Savage – Stevens Arms Corporation, Chicopee Falls, Massachussetts, 1 200 000 exemplaires avec la lettre C dans le numéro de série.
Les armes fabriquées aux U.S.A. portent, en plus des marquages traditionnels, la mention U.S. PROPERTY en application de la loi prêt-Bail.

PM Sten

PM Sten MK 5 (photo trouvée sur internet)

Masse du PM Sten MK 5 : 4,2 Kg
Masse du chargeur plein : 0,7 Kg
Longueur totale : 762 mm
Calibre : 9 x 19 mm Parabellum
Vitesse initiale : 380 m/s
Portée pratique : 50 m
Cadence de tir maximale : environ 550 coups/min
Chargeur : 32 coups

.
Le PM Sten (ou Sten gun) était une famille de pistolets mitrailleurs chambrés en calibre 9 x 19 mm  largement utilisés par les britanniques et les forces du Commonwealth tout tout au long de la seconde Guerre Mondiale et de la guerre de Corée.

STEN est un acronyme, des noms des concepteurs principaux de l’arme, (Reginald V. Shepherd et Harold Turpin), et EN pour Enfield. Plus de 4 millions Stens dans différentes versions ont été faites dans les années 1940.

Très efficace à courte portée (surtout jusqu’à 100 m), le P.-M. Sten a été très populaire auprès des soldats britanniques et des résistants français grâce à son faible coût, sa taille, son poids et sa facilité de nettoyage ; il pouvait ainsi rivaliser avec les PM allemands.

En revanche, le Sten, outre sa fragilité, avait deux problèmes de fonctionnement: d’une part, il pouvait s’enrayer  facilement, d’autre part, une fois armé, il pouvait déclencher le tir à l’improviste (si l’arme chutait au sol, elle pouvait vider son chargeur toute seule). Si le second problème, dû à un crochetage incertain du levier d’armement en position arrière, n’a jamais vraiment été résolu, le premier a pu être considérablement réduit en entraînant les servants à ne charger que 30 cartouches au lieu de 32 et surtout à ne pas tenir l’arme par le chargeur (comme on le voit au cinéma ), ce qui perturbe le système d’alimentation, mais par la chemise sur le canon malgré la chaleur dégagée.

Introduit en 1944, le Sten Mk 5 était par rapport aux versions précédentes de meilleure qualité, et plus élaboré. Les modifications apportées sont, une poignée en bois verticale de type pistolet, une crosse en bois, et un système de fixation pour baïonnette n°4 au canon. 

no-5-jungle-enfield-GB

La carabine de jungle Lee-Enfield N°5 est une version raccourcie et allégée du fusil Lee Enfield N°4. Elle a été utilisée en Birmanie en 1944 jusquen 1945 par l’armée britannique en guerre contre le Japon. Peu appréciée des soldats britanniques, elle fut rapidement retirée du service et employée par la jeune armée birmane après 1948.

L1A1 GB 1959

LAIA GB

A la fin des années 1950, l’armée britannique s’aperçoit que le fusil d’essai Enfield EM2 ne donne pas entièrement satisfaction. Les autorités britanniques testent plusieurs prototypes du FN FAL dont le L1A1. Le fusil semi-automatique L1A1 SLR de calibre (7,62 x 51 mm OTAN), produit de 1955 à 1985 est la version britannique du FN FAL belge. Elle en diffère essentiellement par son impossibilité de tirer en rafale car il était très difficile de contrôler son tir en mode automatique (en rafale). Construit en Angleterre, en Australie et aux Indes, il arma et arme encore la majorité des pays du Commonwealth. Le fusil L1A1 britannique a été utilisé lors de la Guerre des Malouines en 1982 et pendant la Première Guerre du Golf en 1991.

GB SA80

Le fusil d’assaut SA80 (Small Arms pour les années 1980), à tir sélectif, fonctionnant par gaz de récupération possède un calibre de (5,56 x 45 mm OTAN). Mécaniquement, il a été dérivé de l’Armalite AR-18, qui avait été fabriqué sous licence au Royaume-Uni par Sterling Armements Compagny. Les éléments de sa conception, en particulier la configuration « bullpup », ont été inspirés par le fusil expérimental EM-2 conçu dans les années 1950. Les premiers prototypes ont été jugés en 1976, et sa production a pris fin en 1994, ses diverses variantes devraient rester en service jusqu’en 2025. 

La variante L85A1 conçu en 1985, a connu son baptême du feu lors de la Guerre du Golfe (1990-91). Souffrant d’une mauvaise réputation (fiabilité douteuse, utilisation impossible pour un gaucher) ce fusil s’est peu diffusé hors de Grande-Bretagne et n’a été vendu qu’à la Jamaïque et au Zimbabwe.

Une partie des défauts du L85A1 ont été éliminés avec l’aide de la firme allemande Heckler & Koch pour devenir le L85A2.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1853, 1876, 1888, 1903, 1907, 1913, n°4, 5, 7, 9, L1A, SA80.

Category Archives: Grande-Bretagne

Les principaux portes-fourreaux britanniques par ordre chronologique

Porte-fourreau pour les baïonnettes (série L1 A, n°9, n°7, n°5)

.

GB Frogs 03

Ce porte-fourreau de type P 1937, utilisé à partir de 1970, légèrement plus court que le précédentpossède un code catalogue magasin NATO (North Atlantic Treaty Organization), CN/AA 0997.

GB Frogs 07Marquage complet CN 8465-99-973-6103 XLE 1971 (inconnu)

Porte-fourreau vert jungle avec passant, pour les baïonnettes (n°9, n°7, n°5, n°4, 1907)

.

frogs 02

gb-frogs-marquages-001Marquage O.W. 1967 (Ollard Westcombe & Co LtD.)

 Porte-fourreau pour les baïonnettes (série L1 A, n°9, n°7, n°5)

.

GB Frogs 05

Ce porte-fourreau de type P 1937, utilisé un peu après la seconde Guerre Mondiale ne possède plus qu’une seule boucle avec un petit oeillet permettant la fixation sécurisée d’un fourreau de baïonnettes n°5. Ce modèle dont les dates de fabrication sont 1953, 54, 55, 69, possède le code catalogue magasin CN/0997.

GB Frogs 04Marquage M 1954 (Melbane)

Porte-fourreau pour baïonnette modèle 1907

.

gb-gousset-P37-1951-01

Ce modèle de fabrication très tardive (1951), baptisé P 1937, fabriqué en très grand nombre par plusieurs fabricants (plus d’une cinquantaine), a été conçu uniquement pour être utilisé avec un fourreau de baïonnette modèle 1907, par l’armée de terre.

gb-gousset-P37-1951-02Marquage M.E.C 1951 (Mills Equipment C°)

Porte-fourreau vert jungle avec passant, pour les baïonnettes (n°9, n°7, n°5, n°4, 1907)

.

frogs

frogs 02

Ce porte-fourreau de type P 1937, utilisé après la seconde Guerre Mondiale a spécialement été conçu pour être utilisé dans les conditions sévères de l’Extrême-Orient (Corée, Malaisie, etc…), sa conception (matière, traitement) résiste à l’humidité et à la pourriture. Un petit oeillet sur une des deux boucles permet la fixation sécurisée d’un fourreau de baïonnettes n°4, 5, 7, 9. Ce modèle a été fabriqué à partir de 1945 à 46 pour la plus grande majorité, le code catalogue magasin étant AF 0261

gousset jungle 01Marquage A.C 1945 (Associated Cutters 1938 Ltd)GB Gousset 45 02Marquage B.L.G. Ltd 1945 (Blackman Leather Goods CO.Ltd.)GB Gousset 45 03Marquage D & M 1945 (DR Melbourne Ltd.)GB Gousset 45 04Marquage M.W.& S Ltd1945 (M. Wright & Sons Ltd.)gb-frogs-marquages-002Marquage R.P.LTD 1945 (R Parkyn Ltd.)gb-frogs-marquages-003Marquage C.P. Ltd. 1946 (Caoutchouc Products Ltd.)gb-frogs-marquages-004Marquage M.E.C° 1945 (Mills Equipment C°)

Porte-fourreau type « peau de chamois » de cérémonie pour baïonnette n°4

.

gb gousset blanc 01

gb gousset blanc 02

Ce porte-fourreau en peau de chamois renforcé de six rivets a été utilisé avec un fourreau de baïonnette n°4, lors des parades par les régiments écossais.

Porte-fourreau pour baïonnette n°4

.

GB Frogs 08

Ce modèle fabriqué uniquement aux Indes de 1942 à 1945, sans boucle de maintien a été conçu pour être utilisé avec seulement un fourreau de baïonnette n°4, par l’armée de terre. Sa longueur est de 20 cm.

gb gousset clou 001

gb gousset clou 002Marquage CA suivi de la date fabrication (Cawnpore ou Calcutta) gousset bataMarquage (B.S.C 1942) plus rare, fabriqué par Bata Shoe Compagny firme tchécoslovaque qui a déménagé aux Indes après l’occupation allemande

Porte-fourreau pour baïonnette n°4

.

gousset 1907 02 01

gousset 1907 02 02Marquage (M.E.Co 1944) fabriqué par Mills Equipment Co

Ce modèle fabriqué en Grande-Bretagne par Mills Equipment Co de 1942 à 1945, sans boucle de maintien a été conçu uniquement pour être utilisé avec un fourreau de baïonnette n°4, par l’armée de terre. Sa longueur est de 17 cm.

Porte-fourreau de cérémonie pour baïonnette n°4

.

gb gousset blanc 03

Porte-fourreau pour baïonnette modèle 1907

 gousset 1907 01 01

gousset 1907 01 02Marquage H & S Ltd (Hampton & Sons Ltd)

Ce modèle appelé P 1937, fabriqué en très grand nombre par plusieurs fabricants, entre 1942 et 1945, a été modifié lors de sa fabrication par adjonction d’un oeillet fortement surpiqué sur une des boucles, pour être utilisé avec un fourreau de baïonnette n°4 ou modèle 1907, par l’armée de terre.

Porte-fourreau P 1937 modifié pour baïonnette n°4 

.

gousset 1937

Ce modèle appelé P 1937, fabriqué en très grand nombre par plusieurs fabricants (plus d’une cinquantaine), entre 1939 et 1945, a été modifié en urgence par adjonction d’un oeillet sur une des boucles, pour être utilisé avec un fourreau de baïonnette n°4, par l’armée de terre.

Porte-fourreau pour baïonnette modèle 1907

.

gb 1907 0012

Ce modèle baptisé P 1937, fabriqué en très grand nombre par plusieurs fabricants (plus d’une cinquantaine), entre 1939 et 1945, a été conçu uniquement pour être utilisé avec un fourreau de baïonnette modèle 1907, par l’armée de terre.

gb 1907 0011Marquage (B.S.C 1942), fabriqué par Bata Shoe Compagny firme tchécoslovaque qui a déménagé aux Indes après l’occupation allemande

Ce modèle en cuir baptisé P 1939, est par sa forme semblable au modèle P 1937, la boucle de la poignée est fixée par deux rivets en cuivre étamé sur rondelles, les deux boucles avants par huit autres. L’équipement P 1939 a été introduit pour augmenter les stocks de sangles et des documents gouvernementaux indiquent que 99 750 exemplaires ont été produits en urgence pour palier au manque de porte-fourreau P 1937. La production a duré de 1940 à 1941, la plupart semblent avoir été délivrés à la Home Guard armée.

Porte-fourreau pour baïonnette modèle 1907 et n°4 (de contrat RAF)

.

gb-gousset-type-1907-raf-montage-copie-1

gb-gousset-mle-1907-montage-02-copie-1

Ce modèle appelé P 1937, de couleur gris bleu destiné à la (RAF) est plié ainsi pour être utilisé avec un fourreau de baïonnette n°4.

gb-gousset-1907-adaptateur-02

Celui-ci est équipé d’un adaptateur pour être utilisé à partir de 1940 avec un fourreau de baïonnette n°4.

Porte-fourreau pour baïonnette modèle 1907

.  GB Gousset cuir 001 GB Gousset cuir 002

Ce modèle baptisé P 1914 en cuir, fabriqué à partir de janvier 1915, a été conçu pour palier au manque de modèle P 1908 peu après l’entrée en guerre de la Grande-Bretagneun autre modèle, encore plus rare existe avec seulement quatre rivets.

Porte-fourreau pour baïonnette modèle 1907 et n°4

.

GB gousset tissu 001

GB gousset tissu 002

Ce modèle baptisé P 1908, fabriqué à partir de janvier 1908, a été conçu uniquement pour être utilisé avec un fourreau de baïonnette modèle 1907, par l’armée de terre.

 gb gousset type 1908 avec adaptateur

Ce modèle P 1908 est équipé d’un adaptateur pour être utilisé à partir de 1940 avec un fourreau de baïonnette n°4.

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette SA80

GB SA 80

GB SA80 02

GB SA80

gb sa 80 complement

SA 80 ceremonie 02

Modèle : L3A1 ou SA80
Armement : fusil SA80, L85A1, L85A2
Fixation : la poignée entoure le cache-flamme du canon
Longueur : 280 mm
ø de la douille : 22 mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
En pleine guerre froide, face aux armées du bloc soviétique, l’OTAN a standardisé une grenade à fusil de diamètre interne de 22 mm, ceci afin de simplifier la logistique lorsque les troupes des différents pays manœuvraient ensemble.

A partir de 1980 la Grande-Bretagne optera pour le fusil SA80 aves bouche de canon de 22 mm combo-périphérique. De nombreux pays non membres de l’OTAN ont également choisi de se conformer aux normes de l’OTAN.

Une nouvelle baïonnette produite à partir de 1980 jusqu’en 1994 (350 000 ex) a été conçue pour s’adapter au canon avec bouche de 22 mm. Cette baïonnette tubulaire à douille est forgée d’une seule pièce, le système de verrouillage est rajouté par la suite. La poignée spécifique possède quatre orifices qui permettent aux gaz de s’échapper en évitant les flammes. Le maintien de celle-ci au canon du fusil est assuré par une pièce en acier mobile à rappel par ressort qui la traverse. Ce modèle très critiqué, car peu fonctionnel, lourd et esthétiquement laid, est destiné à être utilisé comme outil (scie) ou comme coupe-fil. La lame Bowie à dents de scie possède un orifice d’articulation destiné à former une cisaille avec l’extrémité du fourreau facilement détachable.
La majorité des fourreaux en service sont dépourvus de ce système ainsi que la lame de scie repliable qui est en théorie noyée dans son épaisseur. Il existe plusieurs variantes (camouflage) de porte-fourreaux en toile.

SA 80 ceremonie 01

SA 80 Soldat

Modèle : L3A1 ou SA80 de cérémonie
Armement : fusil SA80, L85A1, L85A2
Longueur : 280 mm
ø de la douille : /
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
Ce modèle équipé uniquement de son porte-fourreau en cuir blanc est toujours utilisé lors des cérémonies officielles.

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette de la série L1A

LIA1 001Ci-dessus série L1A complète

L1A1 01

L1A1 02

Modèle : L1A1
Armement : fusil semi-automatique L1A1 SLR
Longueur : 304 mm
ø de la douille : 15 mm
Valeur :  €€€ €
Rareté :che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette rare baïonnette, produite à partir de 1957, est la toute première de la série. Sa poignée métallique est du mème type que le modèle canadien C1, et australien L1A2. Le bouton poussoir proéminent, rendait possible le déverrouillage accidentel de la baïonnette, surtout lorsqu’elle était employée au cours d’émeutes. Les marquages sur les plaquettes en tôle d’acier sont : L1A1 960-0011 ou L1A3 960-0257. La lame Bowie est calquée des baïonnettes n° 5, n° 7 et n° 9, et n° 5 Mk. I, qui l’ont devancé. Ce modèle a été produit que par deux constructeurs marquage ED (Enfield Small Arms) ou BSA (Birmingham Small Arms).
Le fourreau n° 5 développé pendant la seconde Guerre Mondiale a continué à être utilisé avec les baïonnettes de la série L1A1 jusqu’à ce que le FAL ait été retiré du service Britannique en 1987.

L1A3 01

L1A3

L1A3 02

L1A3 03

L1A3 1Marquage ED : Enfield 1959L1A3 04Comparaison des boutons poussoirs (Photo du haut : celle du modèle cité ci-dessous. Photo du bas : modèle  L1A1)

Modèle : L1A3 (1er Type)
Armement : fusil semi-automatique L1A1 SLR
Longueur : 304 mm
ø de la douille : 15 mm
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette produite à partir de 1959 marque une étape dans l’évolution des baïonnettes de cette série, par la modification du bouton poussoir. Celui du modèle antérieur était proéminent, ce qui rendait possible le déverrouillage accidentel de la baïonnette, surtout lorsqu’elle était employée au cours d’émeutes avec l’IRA. Il est aussi possible de trouver des modèles L1A1 dont le pommeau a été ré-usiné afin de recevoir le nouveau bouton poussoir. Le marquage sur les plaquettes en tôle d’acier est : L1A3 960-0257, « 960-0257 » est le numéro de magasin de l’OTAN pour la baïonnette L1A3.

L1 A1 01

L1 A3 02Marquage ED : Enfield 1967L1 A3 03

L1 A3 04

gb casque 002Casque mark V modèle 1959

Modèle : L1A3 (2 ième Type)
Armement : fusil semi-automatique L1A1 SLR
Longueur : 304 mm
ø de la douille : 15 mm
Valeur :  €€€
Rareté :
  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Au milieu des années 1960, la longueur de la gouttière du premier type qui mesurait 135 mm a été réduite à 105 mm, cette modification affaiblissait par point de rupture la rigidité de la lame. Le marquage sur les plaquettes en tôle d’acier est : L1A3 960-0257.

L1A4 01Modèle utilisé pour les cérémonies officiellesL1 A4 03En gros plan, les deux rivets de maintien du pommeau à la soie
L1A4 73
Année de fabricationL1A4 R

L1A4 C
L1A4

Modèle : L1A4
Armement : fusil semi-automatique L1A1 SLR
Longueur : 304 mm
ø de la douille : 15 mm
Valeur :  €€€
Rareté :
  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette, produite à partir des années 1970 est la dernière de la série. Le pommeau est maintenant fixé à la soie par deux gros rivets soigneusement arasés. Le marquage sur les plaquettes en tôle d’acier est : L1A4 960-0259, suivi des lettres SM, marquage du seul constructeur Hopkinson Ltd., Trimils Works, de Sheffield. Les lettres R et C à l’intérieur d’un carré sur le pommeau, H à l’intérieur dans losange sur la lame sont aussi des marquages constructeur. Il est aussi possible que le pommeau provienne d’un autre constructeur (marquage spécifique). La lame Bowie est du mème type que le modèle L1A3.

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette N°9 MK1

N°9 01
N°9 02Marque Enfield est un « ED » superposées, suivie des deux derniers chiffres de l’année de fabricationN°9 03Marque de Poole est une lettre « P » à l’intérieur d’un cercle, suivie de l’année complète de fabricationN°9 05Modèle destiné au contrat irlandais marqué PF et N° de série compris entre (301 548 et 354 999) mais jamais livrésuisse casque 2Casque anglais modèle Mark IV datant de la même époque

Modèle : N°9 MK1
Armement : fusil Lee-Enfield 303 N°4  Mk 2, et PM Sten MK5
Longueur : 251 mm
ø de la douille :  mm
Valeur€€
Raretéche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle, approuvé en juin 1948, est entré en service en 1949 pour être utilisé avec la version amélioré du fusil  N° 4 MkI, nommé  N° 4 Mk 2. Il combine la lame Bowie des modèles n° 5 et une douille semblable à celle des baïonnettes clou N°4, le fourreau N° 5 est conservé. Celui-ci est le plus souvent en métal, quelque fois en matière plastique ou en cuir (export) trés rare.
Ces baïonnettes ont été fabriquées à l’ordonnance royale Factory, Poole, de 1947 à 1949 à (env. 200 000 exemplaires) et ensuite  produites à la Royal Small Arms Factory, Enfield de 1949 à 1956 à (env. 366 902 exemplaires) avec un contrat supplémentaire de 10 000  produits en 1962.
Ces baïonnettes ont aussi été produites pour les pays étrangers marquage PF et n° de série.

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette N°7 MKI

GB N7 001

GB N7 002
GB N7 003
Poignée en position repos pour être utilisée comme poignardGB n°7 M78Code « M-78 »GB N7 004La bague de ce modèle de diamètre beaucoup plus important que nécessaire, n’est pas faite pour insérer le canon qui se positionne simplement en son milieu.GB-jungle-05Baïonnette n°7 MKI au canon (en haut)

Modèle : N°7 MKI
Armement : fusil Lee-Enfield n°4 MkI/ PM Sten MK 5
Longueur : 310 mm
Valeur : €€€ €
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Lors de sa conception ce modèle était censé, remplacer la baïonnette n°4 « clou » très peu appréciée, car peu fonctionnelle. Grace à sa lame d’excellente qualité de type Bowie et son système de pommeau pivotant très complexe il pouvait être utilisé comme poignard de combat.

Les plaquettes de poignée sont constituées d’un composite à base de tissu imprégné de résine, présentent des rainures profondes épousant la formes des doigts lors d’une utilisation comme poignard. Certains rares exemplaires possèdent des plaquettes de poignées noires.

En 1946, seule la brigade de la garde était équipée de ce modèle, essentiellement pour la parade.

Ces baïonnettes ont été produites à seulement 176 000 exemplaires. La conception a été perfectionnée par la Wilkinson Sword Co., qui produit 1 000 baïonnettes en 1944. La production de masse a été réalisée par quatre fabricants de 1945 à 1948 :

Birmingham Small Arms, Ltd. (25 000 ex) code « M47B ».

Elkington & Co. Ltd, Birmingham (20 000 ex) code « M-78 ».

Royal Ordnance Factory, Poole (30 000 ex) code « P » à l’intérieur d’un petit cercle.

Royal Ordnance Factory, Newport (100 000 ex) code inconnu.

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette N°5 MKI Jungle Carabine 2ème type

GB-jungle-01-copie-2

GB-jungle-02

GB-jungle-03

GB n°7

GB-fourreau-N-5-01Fourreau codé S 286 (Vanden Plas England), à partir de 1949 ce système de codage (S et chiffres) a disparuGB-jungle-05Baïonnette N°5 MKI au canon (en bas)

Modèle : N°5 MKI Jungle Carabine 2ème type
Armement : fusil Lee-Enfield 303 N°5 Jungle Carabine MKI et MKI*
Longueur : 302 mm
ø  douille : 22,5 mm
Valeur :  €€€ €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Vers la fin de la seconde Guerre Mondiale, les utilisateurs de la baïonnette-clou s’étaient rendu compte que ce modèle ne présentait pas que des avantages : on ne pouvait pas s’en servir comme couteau de combat, ni comme outil. La tendance de l’époque optait pour l’adoption d’une baïonnette classique en forme de couteau munie d’une véritable poignée. C’est ainsi que naquit, à la fin de 1943, le modèle N°5 MKI, qui allait servir de référence à toute la série L1A. Le point remarquable de cette baïonnette est sa lame de forme Bowie, qui a fait ses preuves et que l’on apprécie encore aujourd’hui. Contrairement à la plupart des baïonnettes, les plaquettes en bois de la poignée enveloppent complètement la soie. Les premiers exemplaires très rares aujourd’hui, possèdent des plaquettes de poignée fixées par une seule vis.

Ces baïonnettes ont été utilisées à partir de 1945 jusqu’en 1947 et ensuite déclassées. Elles furent fabriquées à environ 316 122 exemplaires par cinq fabricants :

Wilkinson Sword Co, Londres (188 354 ex), Wilkinson a marqué leurs baïonnettes avec les initiales « WSC » ou leur code de dispersion « S294« .

Viners Ltd., Sheffield (42 000 ex), Viners a marqué leurs baïonnettes avec les initiales « VNS » ou leur code de dispersion « N79« .

Radcliffe (75 000 ex), Radcliffe a marqué leurs baïonnettes avec leur code de dispersion « N187« .

Elkington & Co. Ltd, Birmingham (10 768 ex), Elkington a marqué leurs baïonnettes avec leur code de dispersion, « M78« .

Une quantité inconnue a été produite après-guerre à l’ordonnance royale Factory, Poole. « P à l’intérieur d’un cercle ».

Copyright © 2018 Géraldbaios