Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Grande-Bretagne

Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne et le Commonwealth

La Grande-Bretagne et L’OTAN

La Grande-Bretagne est entrée dans l’OTAN le

Ci-dessous, une partie des baïonnettes utilisées après la Seconde Guerre mondiale, pour y accéder il suffit de cliquer sur le lien.

Baïonnette modèle SA80

Baïonnettes de la série L1A

Baïonnette N°9 MK1

Baïonnette N°7 MKI

Baïonnette N°5 MKI

Autres

Baïonnette modèle P1907 (courte)

La Seconde Guerre mondiale

Le 1er septembre 1939, les troupes allemandes envahissent la Pologne. Le 3 septembre la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne : c’est le début de la Seconde Guerre mondiale.

Ci-dessous, une partie des baïonnettes utilisées durant cette période.

Baïonnettes de la série N°4

Baïonnette N°4 MKII de fabrication US

Baïonnette N°4 NKII de fabrication canadienne

Baïonnette modèle P1913

Baïonnette modèle P1907

La Première Guerre mondiale

L’Empire austro-hongrois déclare la guerre à la Serbie le (28 juillet 1914). La Russie déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie quelques jours après. L’Allemagne déclare la guerre à la Russie (3 août 1914) et la France se prépare à déclarer la guerre à l’Allemagne pour aider ses alliés russes, mais c’est l’Allemagne qui la lui déclare avant et envahit la Belgique. Le Royaume-Uni déclare la guerre à l’Allemagne pour aider ses alliés belges (4 août 1914).

Ci-dessous, une partie des baïonnettes utilisées par la Grande-Bretagne durant cette période.

Baïonnette modèle P1907

 

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

1853 GB

Le fusil militaire britannique Motif 1853 Enfield est un fusil à poudre noire, à un coup, se chargeant par la bouche, à canon rayé et à mise à feu par capsules de fulminante de mercure, produit par l’arsenal royal d’Enfiled (et des industriels sous-traitants) entre 1853 et 1867 (à 1,5 million d’exemplaires).
Ce modèle, aussi connu sous les dénominations Enfield Pattern 1853, Rifle Musket Pattern 1853 Enfield, P53 Enfield, et Enfield Rifle-Musket est comme les fusils équipant plusieurs puissances de l’époque, un dérivé du fusil Minié français de 1850. Il remplace le fameux mousquet Brown Bess et sera transformé en fusil Snider Enfield à chargement par la culasse. Ce fusil fut distribué aux troupes de l’empire britannique et vendu (bien davantage au Sud qu’au Nord) en Amérique pendant la Guerre Civile américaine (1861-1865).

Le fusil Martini-Henry était un fusil à chargement par la culasse à un coup à levier actionné, combinant l’action chute-premier bloc développé par Henry O. Peabody avec son fusil du même nom. Sa conception fut améliorée par le designer suisse Friedrich von Martini. Il est d’abord entré en service en 1871, remplaçant à terme le fusil Snider-Enfield, une conversion museau-chargeur pour le système à cartouche. Plusieurs variantes du fusil Martini-Henry ont été utilisées tout au long de l’Empire britannique pendant 30 ans. Bien que le Snider a été le premier fusil à culasse à tirer une cartouche métallique en service régulier dans l’armée britannique, le Martini a été conçu dès le départ avec une culasse, il était à la fois plus rapide au tir et avait une portée plus longue. 

Il y avait quatre principales marques du fusil Martini-Henry produit: Mark I (sorti en Juin 1871) Mark II, Mark III et Mark IV. Il y avait aussi une version 1877 de la carabine avec des variations qui ont inclu un Garrison Artillery Carbine, une carabine Artillerie (Mark I, Mark II et Mark III), et les plus petites versions conçues comme des fusils de formation pour les cadets militaires. Le fusil Mark IV Martini-Henry a terminé la production de l’année 1889, mais il est resté en service dans l’Empire britannique jusqu’à la fin de la première Guerre Mondiale.

Le fusil Lee-Metford était un fusil de service de l’armée britannique, combinant le système de verrouillage arrière de James Paris Lee et le chargeur détachable avec un canon innovateur à sept rainures conçu par William Ellis Metford. Il a remplacé le fusil Martini-Henry en 1888, après neuf années de développement et d’épreuves, mais est resté en service pendant peu de temps jusqu’à être remplacé par le semblable Lee-Enfield. Le fusil LEE METFORD est demeuré en service dans les années 1920 et plus tard avec des unités coloniales. Durant la Seconde Guerre Mondiale, toutes les unités de réserve en avaient été ré-équipées.

fusil 1903(photo trouvée sur internet) fusil Lee-Enfield Mark 3 

La Grande-Bretagne en janvier 1904 a adopté le nouveau Lee-Enfield Mark 1 (SMLE) beaucoup plus court (1,138 m) que son prédécesseur le Lee Metford modèle 1888 (1,257 m).

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette modèle P1903

1903 001

1903 002Divers marquages régimentaire1903 003Marquages d’inspection, lors de la conversion1903 004Cet exemplaire est issu de la conversion d’un modèle 1888, il porte sur la lame la nouvelle date 1903 frappée sur l’ancienne 1888, ER : Roi (Edouard VII Rex 1901-1910), S 46 marquage d’inspection d’originefusil 1903(photo trouvée sur internet) fusil Lee-Enfield Mark 3 

Modèle : 1903
Armement : fusil Lee-Enfield Mark 1
Fixation : sous le canon
Longueur : 429 mm
Valeur : €€€ €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques : 
La Grande-Bretagne en janvier 1904 a adopté le nouveau fusil Lee-Enfield Mark 1 (SMLE) beaucoup plus court (1,138 m) que son prédécesseur le Lee Metford modèle 1888 (1,257 m). Ce nouveau fusil a été utilisé au tout début de la première Guerre Mondiale.
Pour ce fusil une nouvelle baïonnette est conçue, fabriquée de 1903 à 1907, elle reprend la lame à lame à double tranchant, des modèles 1888 et une croisière identique de même diamètre interne de bague. La poignée en revanche est différente avec un système de verrouillage plus classique et un pommeau pratiquement identique au futur modèle 1907. Les plaquettes ne sont plus maintenues à la soie par rivets mais par vis et écrous fendus. Certaines de ces baïonnettes sont des modèles dit de « conversion » avec lame de récupération.
Le modèle 1903 fut très critiqué car la longueur de sa lame était jugée trop courte, un fantassin était dans l’incapacité de porter un coup mortel à un cavalier sur sa monture. Lors de l’adoption du fusil Lee-Enfield Mark III en 1907 le problème fut résolu en augmentant la longueur de la lame du modèle 1907. Les fourreaux accouplés à ces baïonnettes peuvent être de type 1888 de récupération, ou neufs modèle 1903.

1903 005

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette modèle 1888 MKII

modèle 1888 01

modèle 1888 02

modèle 1888 03

modèle 1888 04

gb mle 1888 gousset cuir 002Ce porte-fourreau en cuir fabriqué à Londres vers 1900 par Hobson & Sons convient parfaitement à ce type de baïonnette.gb-1888-gousset-cuir-001

Modèle : 1888 MKII
Armement : fusil Lee-Metford modèle 1888
Fixation : sous le canon
Longueur : 424 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur : €€€ €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
En mai 1899 une nouvelle version du modèle 1888 est approuvée avec la mise en service du fusil Lee Enfield à magasin. Ce dernier porte une baguette de nettoyage plus courte (17 pouces), ce qui justifie l’adoption d’un nouveau modèle.

Ce modèle d’aspect est identique au modèle 1888 MKI, seul le pommeau est différent, il ne comporte plus d’orifice pour le passage de la baguette, mais il est doté d’un trou d’éjection des déchets. Les plaquettes sans trous sont maintenues à la soie par deux rivets en laiton soigneusement polis. Ce modèle à lame à double tranchant, a été produit par plusieurs fabricants (Enfield, Wilkinson, Sanderson, et Mole).

Le fusil Lee-Metford est demeuré en service dans les années 1920 et plus tard avec des unités coloniales. Durant la seconde Guerre Mondiale, toutes les unités de réserve en avaient été ré-équipées.

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette modèle 1888 MKI 2ème type

Mle 1888 01

GB-1888.jpgLa baguette de nettoyage du fusil rentre à l’intérieur du pommeau jusqu’au trou d’éjection des déchets situé sur les plaquettes Mle 1888 02Marquages : 11 96 = novembre 1896 et V.R : Reine (Victoria Regina 1837-1901)1888 02

1888 01

Mle 1888 03

gb-mle-1888-gousset-cuir-002-.jpgCe porte-fourreau en cuir fabriqué à Londres vers 1900 par Hobson & Sons convient parfaitement à ce type de baïonnette.gb-1888-gousset-cuir-001.jpg

Modèle : 1888  MKI, 2ème type
Armement : fusil Lee-Metford modèle 1888
Fixation : sous le canon
Longueur : 424 mm
ø de la douille : 16,5 mm
Valeur : €€€ €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Par rapport aux modèles de conception antérieure, ce modèle conçu à la fin du XIXème siècle possède l’avantage de ne plus se fixer sur le coté, mais sous le canon. Cette nouvelle conception permet d’améliorer l’équilibre de l’arme au moment du tir.
Cette baïonnette produite à partir de février 1890, a été utilisée pour la première fois par la Grande-Bretagne dans le conflit qui opposait les Britanniques aux Sud-Africains (seconde Guerre de Boers) à la fin du XIXème siècle. Son pommeau novateur sans trou d’éjection des déchets, permet d’intégrer la baguette de nettoyage du fusil qui pénètre à l’intérieur même de la poignée. Les plaquettes percées sont maintenues à la soie par deux rivets en laiton soigneusement polis. Ce modèle à lame à double tranchant, a été produit par plusieurs fabricants (Enfield, Wilkinson, Sanderson, et Mole).

Le fusil Lee-Metford est demeuré en service dans les années 1920 et plus tard avec des unités coloniales. Durant la seconde Guerre Mondiale, toutes les unités de réserve en avaient été ré-équipées.

Mle 1888 04 Soldat de l’armée canadienne lors de la seconde Guerre des Boers, équipé d’un modèle 1888

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette modèle 1876

gb douille 01

MartinibayonettopBaïonnette fixée au canongb douille 02Marquage : Armée des Indes à partir de 1885gb douille 03

gb douille 04Marquages originaux : WD (War Department), et poinçons de contrôle d’Enfieldgb douille 05

gb douille 1876 01Modèle dont la lame a été cassée et réparée par forgeagegb douille 1876 02

Modèle : 1876
Armement : fusil Martini-Henry
Longueur : 638 mm
ø de la douille : 18 mm
Longueur de la douille : 76 mm
Valeur : €€€ € avec fourreau
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La baïonnette modèle 1876 est une amélioration du modèle 1853 jugée trop courte (longueur 521 mm). Ce modèle à douille est le dernier à avoir été utilisé par l’armée Britannique, beaucoup de ces baïonnettes avec leurs fusils devenues obsolètes ont été récupérées par les troupes des Indes à partir de 1885.

La forme de sa lame en coupe transversale a été faite équiangles, plutôt que d’être plus large sur le dessus comme ce fut pour le modèle 1853.

Période d’utilisation:
Guerre anglo-zoulou à partir de 1879.

Category Archives: Grande-Bretagne

Baïonnette modèle 1853

gb baio douille 01

gb baio douille 02

gb douilles

gb baio douille 04

gb baio douille 06

Modèle : 1853
Armement :
fusil Motif 1853 Enfield et Enfield-Snider 53-66
Longueur :
521 mm
ø de la douille :
20 mm
Longueur de la douille : 
76 mm
Valeur : €€€ € avec fourreau
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Il est très difficile de déterminer avec certitude les origines exactes de cette baïonnette (photo), marquages en partie effacés. Ce modèle fut le premier modèle à triple fente et virole médiane que les Britanniques aient adopté, sa pointe est déportée de façon caractéristique vers l’arrière.

Copyright © 2020 Géraldbaios