Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette modèle 58

admin

Baïonnette accompagnée d’un casque M-51

Longueur : 325 mm
ø interne des deux bagues : 22 mm
Poids : 315 g

MAS 49/56

Armement : fusil MAS-49/56 ou FAMAS
Fixation : sous le canon

Valeur : €€
Rareté :
 che1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle produit après 1958, le plus courant mesure environ 20 mm de moins que la première version. Critiquée suite à la faiblesse de la lame à la torsion, la première version fut assez rapidement, remplacée par la seconde à lame plus courte donc plus rigide.

La mise en fabrication du M-58 a été décidée en septembre 1958 avec un délai de plusieurs mois pour la mise en fabrication en manufacture Nationales (MAS et MAT) le M-49/56 ayant continué à être fabriqué avec des pièces de stock pendant les premiers mois de l’année 1959 notamment pour les fourreaux qui sont interchangeables pour les deux modèles de baïonnettes.

Le marquage MAT (Manufacture d’arme de Tulle), et F (1960)

La poignée du M-58 est d’aspect identique à la première version M-49/56 et celle qui l’a précédée modèle pour FAMAS.

Les croisières de fabrication privée d’avant 1959 peuvent être marquées D-RM, E-RM ou D-HF. Selon le règlement de juillet 1955 (Note BF N° 67/55) l’année étant indiquée par une lettre, le A correspondant à 1955, donc E à 1959, les lettres RM ou HF sont des codifications de l’atelier de construction. A partir de 1958, les baïonnettes ont été assemblées dans deux manufactures d’armes nationales, à la MAS (MAS au dessus des deux derniers chiffres de l’année) ou à la MAT (MAT au dessus de la lettre code de l’année).

La lame sans marquage de finition phosphatée (de longueur 200 mm, épaisseur 4,5 mm) est de type US M4.

Comparatif, en haut M-58, en bas M-49/56Exemples de marquages codés (MAT F=1960) et (E=1959, RM)Fourreau M-58

Le fourreau métallique du M-58 de finition phosphatée épouse le profil de la lame, de ce fait la cuvette est dépourvue de ressort interne inutile, les deux versions de la baïonnette (MAS-49/56 ou MAS-58) peuvent s’y loger, l’inverse n’est pas possible. Pour des raisons d’interchangeabilité entre la première et la seconde version de la baïonnette sa longueur est restée identique. Un trou à l’extrémité permet à l’eau de s’évacuer.

Les marquages du M-58 du constructeur se situent à l’arrière du corps, MAS (MAS au dessus des deux derniers chiffres de l’année) ou MAT (MAT au dessus de la lettre code de l’année).

Le porte-fourreau attelé en cuir est identique à la première version du fourreau M-49/56.

Période d’utilisation :
Utilisées durant les Guerres d’Indochine, d’Algérie, et encore actuellement avec le Famas. La baïonnette du FAMAS en fait, un modèle 58 ne diffère que par le marquage situé à droite sur le plat de la lame.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Pour un prix raisonnable, une quarantaine d’euros, cette version moins rare que celle utilisée officiellement avec le FAMAS, est indispensable dans une collection.

Remarques perso :
Merci à Mr P. Renoux pour ses précieuses informations complémentaires.

Dernière mise à jour le 02/03/21.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Géraldbaios