Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette N°5 MKI Jungle Carabine 2ème type

admin

GB-jungle-01-copie-2

Photo trouvée sur internetGB-jungle-05Baïonnette N°5 MKI montée sur un canon d’un fusil N°5 (en bas)

Modèle : N°5 MKI Jungle Carabine 2ème type
Armement : fusil Lee-Enfield 303 N°5 Jungle Carabine MKI et MKI*, PM Sterling L2A3
Longueur : 302 mm
ø interne de la douille : 22,5 mm
Valeur :  €€€ €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Le fusil Lee-Enfield 303 N°5 avait un canon plus court et était plus léger, spécialement conçu pour les troupes aéroportées sur le théâtre européen de la Seconde Guerre mondiale. Malgré son objectif initial, la carabine n°5 a vu l’essentiel de son service dans les conflits coloniaux d’après-guerre tels que l’urgence malaise, ce qui lui a valu le surnom de «carabine de la jungle».

Cette baïonnette a également été utilisée avec le PM Sterling MK4 qui a remplacé le Sten.

Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, les utilisateurs de la baïonnette « clou » s’étaient rendu compte que ce modèle ne présentait pas que des avantages : on ne pouvait pas s’en servir comme couteau de combat, ni comme outil. La tendance de l’époque optait pour l’adoption d’une baïonnette classique en forme de couteau munie d’une véritable poignée. C’est ainsi que naquit, à la fin de 1943, le modèle N°5 MKI, qui allait servir de référence à toute la série L1A. Le point remarquable de cette baïonnette est la lame de forme Bowie, qui a fait ses preuves et que l’on apprécie encore aujourd’hui dans l’armée Britannique, (baïonnette SA80). 

GB-jungle-02

GB-jungle-03

La poignée comportent des plaquettes fixées par deux vis et écrous fendus, elles enveloppent complètement la soie. Les premiers exemplaires très rares aujourd’hui, possèdent des plaquettes fixées par une seule vis et écrou. Elle est dotée d’un bouton poussoir de verrouillage très proéminent, bien pratique pour la mise en place à l’arme par temps froid avec des gants. Comme le modèle P1907, le pommeau est muni d’un trou d’évacuation des déchets (appelé à tort, trou huileur). La bague, avec un diamètre interne très important intègre le cache-flamme du fusil.

GB n°7Marquage « W.S.C »

La lame Bowie, bien proportionnée comporte une gouttière de forme carrée assez prononcée. Son tranchant est affûté sur toute la longueur, le contre-tranchant à l’extrémité est biseauté sur les deux faces. Ce profil particulier de lame a pour inconvénient de ne pas être réversible lors de la mise en place de la baïonnette dans le fourreau.

Ces baïonnettes ont été utilisées à partir de 1945 jusqu’en 1947 et ensuite déclassées. Elles furent fabriquées à environ 316 122 exemplaires par quatre fabricants principaux :

  1. Wilkinson Sword Co, Londres (188 354 ex), Wilkinson a marqué leurs baïonnettes avec les initiales WSC ou leur code de dispersion S294.
  2. Viners Ltd., Sheffield (42 000 ex), Viners a marqué leurs baïonnettes avec les initiales VNS ou leur code de dispersion N79.
  3. Radcliffe (75 000 ex), Radcliffe a marqué leurs baïonnettes avec leur code de dispersion N187.
  4. Elkington & Co. Ltd, Birmingham (10 768 ex), Elkington a marqué leurs baïonnettes avec leur code de dispersion, M78.

Fourreau n°5 (MKI) muni d’une cuvette en acierFourreau codé S 294 (Wilkinson Sword Co, Ltd ), à partir de 1949 ce système de codage (S et chiffres) a disparu
GB-fourreau-N-5-01Fourreau n°5 (MKII) avec corps codé S 286 (Vanden Plas England)Fourreau n°5 (MKII) avec cuvette en laitonExtrémité percée d’un fourreau n° MKII 

La baïonnette n°5 MKI peut être logée dans deux types de fourreaux métalliques.

Le fourreau n°5 (MKI) produit à partir de 1943 était composé de cinq éléments :

  1. Un corps métallique
  2. Un double ressort de maintien de lame
  3. Une fine cuvette d’entrée en acier
  4. Une vis de maintien de la cuvette et du double ressort
  5. Un embout d’extrémité

Le fourreau n°5 (MKII) produit à partir de 1949 était composé de quatre éléments :

  1. Un corps métallique avec extrémité percée
  2. Un double ressort de maintien de lame
  3. Une cuvette d’entrée en laiton avec lèvres proéminentes
  4. Une vis de maintien de la cuvette et du double ressort

Les porte-fourreaux utilisés pour ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) Grande-Bretagne N° : GB 19 A, B, C, D.

Dernière mise à jour le 16/04/20.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 Géraldbaios