Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette modèle 1909/47

admin

Longueur : 522 mm
ø interne de la bague :
15,5 mm
Poids : 520 g

Fusil Mauser M-1909 de calibre (7,65×53 mm) modifié en 1947 en carabine, (photo trouvée sur internet)

Armement : fusil Mauser argentin modèle 1909/47

Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Cette baïonnette de fabrication argentine a été utilisée avec le fusil Mauser modèle 1909 modifié en 1947. La conception de la poignée lui permettait de pouvoir également être montée sur les obsolètes fusils d’infanterie (long) M-1891 et M-1909. Elle fut produite à environ 20 000 exemplaires de 1947 à 1959, ainsi qu’un nombre similaire de carabines M-1909/47.

Les carabines et les baïonnettes M-1909/47 ont été fabriquées sous les auspices de la Direccion General de Fabricaciones Militares (Direction générale de la production militaire), à ​​la Fabrica Militar de Armas Portailes à Santa Fe. Cette usine était également connue sous le nom d’usine « Domingo Matheu », du nom d’un membre fondateur du premier gouvernement national indépendant de l’Argentine, la Primera Junta (première assemblée). La grande majorité de la production de Domingo Matheu était destinée à l’armée. Toutefois, de petites quantités de carabines et baïonnettes ont également été fabriquées pour la police civile et les organisations de sécurité.

Système anti-desserrement de l’écrou, deux coups de pointeau sur une partie du bouton Comparaison de la rainure du pommeau, M-1909/47 à droite et M-1909 à gauche

La poignée est munie d’un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de T. Les plaquettes sont maintenues entre elles par rivets sur rondelles. Son aspect général est identique au modèle 1909, sauf au niveau de la rainure.

argentine 1907 47 03FMAP: Fabrica Militar de Armas Portables (usine militaire d’armes légères)argentine 1907 47 02Marquage (E.A. armée argentine), F.M. suivi du n° de série
argentine 1907 47 marquageMarquage (G.N) Marquage (C.F.S), dans ce cas sans blason argentin au dessus

La lame de finition polie brillant, porte sur le côté gauche le marquage commun du constructeur et l’année (modèle 1909).

Sur le côté droit, on peut rencontrer les lettres suivantes : EA armée argentine le plus courant, GN gendarmerie Nationale (garde frontière), CFS conseil général de sécurité, PM police maritime, PNM préfecture Nationale maritime. Sous ces lettres on trouve le n° de série.

Il existe deux variantes du modèle destiné à la gendarmerie (GN) : les 500 premières baïonnettes portant le blason argentin et les 405 restantes sont dépourvues du blason.

La gendarmerie nationale a été créée en 1938 en tant que force paramilitaire chargée de libérer l’armée régulière des tâches liées à la sécurité des frontières. La mission de la gendarmerie a ensuite été élargie aux tâches de police et de sécurité intérieure. La gendarmerie nationale faisait partie des forces argentines à engager les Britanniques lors de la guerre des Malouines de 1982.

N° de série de la baïonnette B 015282

Le fourreau bronzé comporte une cuvette maintenue au corps par deux rivets, le bouton de suspension est de forme arrondie, typique des modèles destinés à l’Amérique du Sud. Dans certains cas, il est possible de rencontrer une double numérotation, le n° de la baïonnette y est répété, ainsi que probablement un n° d’ordre de fabrication. Particularité, la lame ne rentre correctement dans le fourreau que dans un sens.

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) Argentine N° : AR 19 B.

Dernière mise à jour le 26/11/20.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Géraldbaios