Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Bulgarie

La Bulgarie

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

1888 Autriche

L’adoption par l’armée française du fusil Lebel modèle 1886 de petit calibre (8 x 50 mm) à poudre sans fumée a provoqué une onde de choc sur la conception des armes en Europe. La nouvelle cartouche française chargée avec de la poudre à base de nitrocellulose et disposant d’une ogive chemisée en maillechort permettait au projectile d’atteindre une vitesse initiale très élevée dépassant les 4 000 m. Suite à cela l’Empire austro-hongrois a adopté une cartouche de calibre (8×52mmR Mannlicher) à poudre noire comprimée dans une tentative de combler l’écart temporaire avec la nouvelle cartouche française. Le modèle Mannlicher M1888 a été fabriqué avec l’outillage de production du précédant modèle, le diamètre de la chambre du canon étant différant, beaucoup de modèles 1886 devenus obsolètes ont été reconditionnés à la norme 1886-88.

Les fusils modèle 1888 ont été fabriqués en Autriche à 1 000 000 exemplaires par (Österreichische Waffenfabriks-Gesellschaft, Steyr, de 1888 à 1896) et en Hongrie à 95 000 exemplaires par (Fegyver de Gépgyár, Budapest, de 1891 à 1896).
Au cours des années 1913-1914 l’Autriche a vendu 140 000 fusil M1888, M1886-90 et M1888-90 à la BulgarieCes fusils possèdent une couronne sur timbre «F» ou un poinçon lion bulgare sur le canon. Les récepteurs sont marqués avec  les lettres (GTCNL).

Autriche 1895-30Modèle 1895/30 (photo trouvée sur internet)

Entre les deux guerres mondiales, l’Autriche, la Bulgarie et la Hongrie ont converti la majorité de leurs fusils modèle Mannlicher M1895 utilisés lors de la première Guerre Mondiale en modèle 1895/30  pour tirer une cartouche plus puissante de calibre  8 × 56mmR (calibre initiale 8 × 50mmR Mannlicher). 

En 1934, le Royaume de Bulgarie qui possédait déjà des carabines modèle 1895, a commencé à acquérir baïonnettes et carabines modèle 1895 de toute l’Europe (principalement de l’Autriche, la Tchécoslovaquie, et de la Pologne). 
La plupart de ces carabines ont été re-chambrées en (cartouche autrichienne M30 8 x 56 mm R)  à partir de 1930  à la fois par l’Autriche et la Bulgarie. En 1939, l’Allemagne a fourni à son allié bulgare de grandes quantités de modèle de carabines 1895/30 ex-autrichienne qui a été connu en Bulgarie comme le «1939g de Karabina Mannlicher. L’armée autrichienne étant ré-armée avec des armes de type 98K allemand. Ces carabines modifiées seront utilisées jusqu’à la fin de la seconde Guerre Mondiale. Certaines seront stockées jusque dans les années 1950, jusqu’à une quantité suffisante d’armes à feu soviétiques soit disponible.

AK47 04

L’Arsenal de Bulgarie (Usine 10) a officiellement commencé la production du fusil d’assaut AK-47 en 1956, le premier spécimen « AKK » Type 3″ étant sorti en 1958. La variante qui a été fabriquée sous licence par la Bulgarie et est à peu près identique à la version russe  AK-47 de même calibre.

akm-bulgareAKS-74M1

Au début des années 1980, la Bulgarie a conçu une version locale du fusil d’assaut  AK-74 de calibre 5,45 x 39 mm, qui était alors adoptée par les autres pays du Pacte de Varsovie. L’AK-74M1 est généralement conforme aux normes de production tardive de l’AK-74, mais utilise différents plastiques pour la production mieux adaptées aux méthodes de fabrication en Bulgarie. Il est pratiquement identique à son homologue russe. A la fin des années 1990, les Bulgares ont commencé à produire une version de l’AK-74M1 en calibre de l’OTAN de 5,56 mm, à la fois pour l’exportation vers d’autres pays et en prévision de rejoindre l’OTAN. Le rumeur a dit qu’un grand nombre de ces versions de calibre 5,56 mm ont été achetées par les États-Unis pour équiper certaines unités de nouvelles forces militaires et policières irakiennes. Les modèles pliants AKS-74M1 sont également construits dans les deux calibres.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1888, 1895, AK47, 6×4 (AKM Type II), 6×5 (AKM74).

Category Archives: Bulgarie

Baïonnette AR10-M1

Modèle : AR10-M1
Armement : fusil d’assaut Kalashnikov AK-47
Longueur : 275 mm
ø Douille : 17,5 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette à été produite à partir de 2004, pour la nouvelle armée irakienne reconstituée équipée de fusils Kalashnikov AK47 fournis par la Bulgarie de l’Arsenal Co. Ce modèle a uniquement été produit en Bulgarie, marquage spécifique (code 10 entouré de 2 cercles). Son aspect général, (lame et poignée) est du même type que le modèle AKM74, elle est spécifique à l’AK47, et ne peut pas être utilisée avec les nouvelles versions des fusils AKM.

Cette baïonnette de dernière génération polyvalente peut être :

  • Utilisée efficacement comme poignard de combat.
  • Accouplée au fourreau et former une cisaille capable de couper un fil électrifié ou barbelé. La baïonnette et le fourreau se détachent facilement du ceinturon grâce à l’agrafe en acier du porte-fourreau.
  • Fixée au canon en cas de combat rapproché.

La poignée en polyamide PA-6 conçue d’une seule pièce intègre le bouton levier en acier quadrillé coulissant de déverrouillage, et les oreilles elles aussi en acier, typique du modèle AK47. Comparée à l’obsolète modèle AK47, pas du tout ergonomique, cette solide poignée, rugueuse qui possède trois rainures, a permis une amélioration de la prise en main, lors d’une utilisation comme poignard de combat.

La lame anti-reflet en acier inoxydable et dents de scie est amincie par écrasement sur le tranchant et le contre-tranchant se qui lui donne un aspect particulier (angles droits). Elle comporte une ouverture elliptique pour fonctionner comme coupe-fil en combinaison avec son fourreau. 

Le fourreau avec son corps en plastique moulé, sauf la cuvette et l’extrémité en acier est pratiquement identique au modèle AKM2, mais un peu plus léger.

Category Archives: Bulgarie

Baïonnette 6×5 (AK 74)

akm74-001Modèles russe et bulgareakm74-0001

akm74-0002Casque russe (Ssh 68)akm74-003

AKM74 02Arsenal d’ISHVSK
AKM74 04 Ouverture elliptique pour le dispositif coupe-fil.
  A = modèle russe rectangulaire
B = modèle bulgare arrondi.   AKM74 05A = modèle russe, diamètre du bouton poussoir : 10 mm
B = modèle bulgare, diamètre du bouton poussoir : 8 mm

Modèle : AKM 74 (6×5 type 5)
Armement : fusil AK-74 et AKM 59/2
Longueur : 286 mm
ø de la douille : 17,5  mm
Valeur :  €€€
Rareté :
 che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette a été développée à partir de 1986, peu de temps avant l’utilisation du fusil d’assaut AK-74 M. Ce modèle 6×5 dont il existe trois versions (type 1, 2, 3)  est issu d’une recherche surtout au niveau de la conception de la poignée afin d’en améliorer la préhension et le poids.

La version finale (type 3) de baïonnettes AK utilisée à partir de 1988, est la plus répandue. C’est aussi le modèle actuellement en production. Les premiers modèles portaient le numéro de série sur la partie inférieure de la poignée, alors que le numéro de série des derniers modèles était inscrit plus haut près de la lame. De 1988 et jusqu’en 1991, les poignées et fourreaux de ces baïonnettes avaient une couleur prune, après 1991, la couleur a été changée en noir mat.

Cette baïonnette polyvalente de dernière génération peut être :

  • Utilisée efficacement comme poignard de combat.
  • Accouplée au fourreau et former une cisaille capable de couper un fil électrifié ou barbelé. La baïonnette et le fourreau se détachent facilement du ceinturon grâce à l’agrafe en acier du porte-fourreau.
  • Fixée au canon en cas de combat rapproché.

La poignée en polyamide PA-6 conçue d’une seule pièce intègre le pommeau et le système de verrouillage. Comparée à celle du modèle AKM2, lisse et moins ergonomique, celle-ci rugueuse et plus affinée possède trois rainures. L’amélioration de la prise en main, lorsque la baïonnette est utilisée comme poignard de combat a permis de supprimer la lanière de maintien devenue inutile. La petite proéminence anti-déverrouillage, hérité du modèle SVT 1940 TOKAREV, près du bouton poussoir est toujours présente.

La lame anti-reflet en acier inoxydable et dents de scie est amincie par écrasement sur le tranchant et le contre-tranchant se qui lui donne un aspect particulier (angles droits). Elle comporte une ouverture elliptique pour fonctionner comme coupe-fil en combinaison avec son fourreau. 

Le fourreau avec son corps en plastique moulé, sauf la cuvette et l’extrémité en acier est pratiquement identique au modèle AKM2, mais un peu plus léger.

Remarques perso :
Certaines baïonnettes de ce type ont été démilitarisées par l’adjonction d’une petite tige métallique au milieu de la bague dans les années 1990. Est-ce un plus pour une collection ?? Cette démilitarisation a été éffectuée en URSS, la lame comporte un n° de série spécial.

Modèle utilisé par la Bulgarie :

akm74-001Modèles russe et bulgareAKM74 01Modèle bulgareakm74-002

AKM74 02

akm74-004Marquage de controle OTK3 (Otdyel Tekhnicheskovo Kontrolya), fourreau de fabrication russe

Modèle : AKM 74
Armement : fusil AKS-74M1 et variantes
Longueur : 286 mm
ø de la douille 17,5 mm
Valeur :  €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Produit au début des années 1990, ce modèle est de constitution identique au modèle russe, cependant quelques spécificités existent :
– marquage spécifique sur la poignée de la baïonnette et sur l’extrémité du fourreau (code 10 entouré de 2 cercles).
– diamètre du bouton de verrouillage légèrement plus petit.
–  ouverture elliptique sur la lame arrondie.

Category Archives: Bulgarie

Baionnette 6×4 (AKM Type II)

akm2-001

akm1-002Casque modèle 51/72AKM2 01

AKM2 02

Modèle : AKM 2
Armement : fusil AK-74M1
Longueur : 270 mm
Poids : 315 g
ø Douille : 17,5 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Voir (Baïonnette 6×4 (AKM Type II).

Spécificités :
La baïonnette fabriquée de 1974 à 1985, utilisée par la Bulgarie est identique au modèle russe, son marquage sur la poignée coté droit est spécifique (code 10 entouré de 2 cercles de lArsenal Bulgare JS Co.). La poignée possède un matricule à quatre chiffres inscrit au crayon électrique sur le coté gauche.

La lanière de maintien en cuir ne comporte qu’une partie métallique, la boucle près du pommeau est fermée par un rivet métallique.

Le fourreau identique au modèle russe ne possède aucun marquage, sauf le matricule à quatre chiffres inscrit au crayon électrique sur l’extrémité du corps ou sur le dispositif coupe-fil. Sur l’enclume du coupe fil, si il n’est pas recouvert de peinture noir, on trouve le marquage de l’inspecteur du contrôle « OTK » (Otdyel Tekhnicheskovo Kontrolya) en français département du contrôle technique.

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) bulgare N° : BU 19 A.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AKM, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sur partie d’un thème de collection, le modèle 6×3 bulgare étant le plus rare.

Dernière mise à jour le 09/07/19.

Category Archives: Bulgarie

Baïonnette AK47

Baïonnette AK47 généralité :

A la fin des années 50, les autorités militaires russes ayant jugées que le combat à la baïonnette était tombé en désuétude, à sa conception le fusil d’assaut AK47 n’en n’avait pas de prévu, il en fut doté ultérieurement.
Au début des année 50, un modèle de conception soviétique dont la forme de la poignée est inspirée du modèle 1914 suédois est sorti des bureaux d’étude. Le verrouillage au canon de ce modèle novateur, s’effectue grâce à un bouton levier quadrillé, situé sous la croisière. Sa lame est un clone du modèle 1945 SKS, les plaquettes en Bakélite sont maintenues de manière classique par deux vis et écrous fendus. Contrairement au modèle US M4, ce modèle à cause de sa poignée peu ergonomique, peut difficilement être utilisé comme poignard de combat.
Son fourreau est fortement inspiré du modèle SVT 1940 TOKAREV, il est équipé d’un pontet fixé par points de soudure par fusion au corps, celui-ci sert de point de maintien au porte-fourreau attelé. La cuvette est fixée au corps par deux rivets, son extrémité se termine avec deux feuilles de tôles repliées et soudées entre elles par points.

AK47 montage 03

AK47 montage 04

AK47 montage 05Baïonnettes modèle AK 47, de gauche à droite : Allemagne de l’est, Pologne, Bulgarie, Finlande, URSS

ak47-montage-01

ak47-montage-02Casque bulgare (36A/51) de la même époque AK47 01

AK47 02

bulgarie ak47 comparaison

Modèle : AK47 (56-X-212)
Armement : AKK » Type 3
Longueur : 314 mm
Poids : 285 g
ø Douille : 17,5 mm
Valeur :  €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Le modèle bulgare adopté à partir de 1955 est identique au modèle soviétique. Son matricule est inscrit sur le coté gauche du pommeau perpendiculaire à l’axe de la lame. Le fourreau est pourvu d’un trou de drainage de l’eau qui se situe obligatoirement sur la face arrière, son porte-fourreau attelé peut être en cuir, en vinyle, en toile et cuir ou un mélange du tout.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Tous les modèles pour fusils AK47, des pays membres de l’ex-pacte de Varsovie font bien sur partie d’un thème de collection. Il y a encore peu de temps on rencontrait encore assez couramment le modèle bulgare en bourse aux armes, à ne surtout pas confondre avec le modèle russe.

Category Archives: Bulgarie

Baïonnette modèle 1895 (utilisée de 1895 à 1950)

1895 001Baïonnettes modèle 1895 équipées de porte-fourreaux d’origine bulgare postérieurs à la Première Guerre mondiale

Modèle 1895 fabriqué avant 1918 utilisé par la Bulgarie :

bulgarie 1888 02 Pour exemple, lion bulgare frappé sur un modèle 1888 1895Modèle de fabrication bulgare sous contrôle, année 1915

A partir de 1898 le Royaume de Bulgarie a commencé à importer des fusils et baïonnettes modèle Mannlicher 1895, au début, exclusivement fabriqués aux usines d’armement de l’Etat à Steyr (Autriche), et plus tard aussi de Budapest (Hongrie), environ 83 000 fusils et 2 000 carabines ont été importés. Généralement les baïonnettes destinées à la Bulgarie sont frappées du Lion bulgare, sur la croisière ou sur la lame.

Une petite série a été fabriquée, vraisemblablement en Bulgarie, ou sous contrôle bulgare uniquement en 1915. Les initiales désignent C (София / Sofia) et A (Арсенал / Arsenal). ‘Arsenal’ est une usine d’armement située à Kazanlak, en Bulgarie. C’est la plus ancienne usine de l’industrie défensive bulgare et la plus grande du secteur de la construction de machines.

Modèle 1895 utilisé après 1918 :

Modèle : 1895
Armement : fusil Mannlicher M1895 converti en carabine modèle 1895/30
Longueur : 360 mm
ø Douille : 15 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
En 1934, le Royaume de Bulgarie qui possédait déjà des carabines modèle 1895, a commencé à acquérir baïonnettes et carabines modèle 1895 de toute l’Europe (principalement de l’Autriche, de Tchécoslovaquie, et de la Pologne). Ces baïonnettes et carabines modifiées en 1930 seront utilisées jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces baïonnettes possèdent généralement les plaquettes de poignée rénovées, avec un n° de série inscrit sur la croisière à l’électro-crayon. Certaines seront stockées jusque dans les années 1950, jusqu’à une quantité suffisante d’armes à feu soviétiques soit disponible. Voir (Baïonnette modèle 1895).

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) bulgares N° : BU 18 A.

Modèle 1895 fabriqué avant 1918 en Allemagne :

1895 002

1895 001

1895 003Monogramme royal couronne et W (Wilhelm II), de l’empereur Guillaume II de Prusse, qui régna de 1898 à 1918 et année de fabrication1895 004Système de verrouillage allemand à gauche, austro-hongrois à droite

Modèle : 1895
Armement : fusil Mannlicher M1895
Longueur : 360 mm
ø douille : 15 mm
Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La société Ernst Busch, établie à Solingen en Allemagne, a fabriqué des baïonnettes modèle 1895, de 1916 à 1918, la plupart, d’entre elles, portent la marque de Prusse « W » sur « 17 » qui signifie l’acceptation dans l’armée prussienne en 1917. Une autre société bien moins connu, est Simson & Co. à Solingen, sans datation et sans poinçon de contrôle sur le pommeau, à destination de l’armée bulgare. Il est possible qu’une partie de ces baïonnettes étaient destinées à des troupes allemandes qui ont été envoyées à l’Est, afin d’aider l’armée austro-hongroise. Ces soldats allemands auraient été armés avec le fusil modèle 1895 pour faciliter l’interchangeabilité des armes, des pièces de rechange et des munitions avec les troupes autrichiennes.

Le porte-fourreau utilisé pour ce modèle est, voir (Porte-fourreaux) bulgares N° : BU 18 A.

Category Archives: Bulgarie

Baïonnette modèle 1888 de provenance autrichienne

modèle 1888 01

autriche 1889 002Nouveau matricule frappé par l’armée bulgare, l’Autriche a fourni 140 000 fusils mle 1888 à la Bulgarie en 1913-14autriche 1889 003Ce modèle a été réutilisé par la Bulgarie, le n° de matricule a été barré et un lion frappéautriche 1889 004

Baïonnette modèle 1888 de sous-officier re-conditionnée

bulgarie 1888 01

bulgarie 1888 04

bulgarie 1888 03L’anneau inutile pour le passage de la dragonne a été supprimébulgarie 1888 02 La croisière est frappée du lion de l’armée bulgare, l’Autriche a fourni 140 000 fusils modèle 1888 à la Bulgarie en 1913-14

Modèle : 1888
Armement : fusil Mannlicher M1888
Longueur : 374 mm
ø Douille : 16,5 mm
Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces très rares modèles d’une finition assez soignée possèdent une bague ouverte de diamètre interne de 16,5 mm, maintenue à l’aide d’un rivet au diamètre extérieur du canon du fusil. Les plaquettes de la poignée à soie droite sont fixées à l’aide de deux rivets sous rondelles. La lame dont le tranchant est tourné dans le sens ordinaire porte généralement le marquage OEWG de la manufacture de Steyr.

Copyright © 2019 Géraldbaios