Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Hongrie

Hongrie armement

Les frontières actuelles de la Hongrie furent établies en 1920 avec le traité de Trianon, quand le pays perdit 71 % de son territoire, et 32 % de magyarophones, qui habitèrent désormais la Slovaquie, la Croatie, rattachée au Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, ou la Transylvanie, rattachée à la Roumanie. La situation des populations hongroises se retrouvant hors des nouvelles frontières motive de la part de la Hongrie une politique explicitement irrédentiste et explique ainsi le ralliement du pays à l’Allemagne nazie lors de la seconde Guerre Mondiale. L’ancienne domination hongroise dans le bassin des Carpates ainsi que le sort des minorités hongroises sont toujours au cœur des relations que la Hongrie entretient avec ses pays voisins. Pendant quatre décennies de communisme (1947-1989), le pays, connu alors sous le nom de République populaire de Hongrie, attira l’attention internationale avec la révolution de 1956 et l’ouverture de la frontière avec l’Autriche en 1989 qui accéléra la chute du bloc soviétique.

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

Autriche 1895-30Modèle 1895/30 (photo trouvée sur internet)

Entre les deux guerres mondiales, l’Autriche, la Bulgarie et la Hongrie ont converti la majorité de leurs fusils modèle Mannlicher M1895 utilisés lors de la première Guerre Mondiale en modèle 1895/30  pour tirer une cartouche plus puissante de calibre  8 × 56mmR (calibre initiale 8 × 50mmR Mannlicher). 

Au Royaume de Hongrie la conversion a été effectuée par FEG à Budapest de 1931 à 1935. Ces fusils portent la lettre Hsignifie Hegyes Töltény (bullet pointu) estampillée sur le dessus de la chambre. Ces fusils longs ont été coupés à la longueur de la carabine et désigné 31 / AM. Ils n’ont pas été utilisés longtemps et ont été retirés du stockage lorsque le nouveau fusil  fusil 35M a été introduit.

hungarian-akm-1

akm-63d-hongrie

Photo trouvée sur internet (AK-63D)

L’AK-63D (également connu dans le service militaire hongrois comme AMM) est une variante hongroise du fusil d’assaut Kalachnikov de calibre 7,62 x 39 mm fabriqué par la « FÉG » l’usine d’armes d’Etat en Hongrie. Il est actuellement utilisé par les forces terrestres hongroises comme arme d’infanterie standard, ainsi que par la plupart des autres branches des forces de défense. Dans l’armée hongroise, l’AK-63 a remplacé l’ AMD-65, qui est presque identique, mais dispose d’un bouclier thermique modifié et une poignée avant verticale sous le canon. Bien que le AMD-65 ait été le fusil hongrois depuis 1965, il était plus cher à produire, et les poignées avant avait la réputation d’être facilement endommageables. A la fin des années 70, le ministère hongrois de la Défense a demandé que FÉG fabrique un fusil moins cher basé sur le modèle d’AKM soviétique traditionnel. A la fin de 1977, l’AK-63 a été adopté par l’armée populaire hongroise (à commencer par les forces terrestres).

En service hongrois, les AK-63 F et D sont désignés respectivement AMM et AMMS (version para).

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1895, 1935, 6×3 (AKM Type I).

 

Category Archives: Hongrie

Baïonnette 6×3 (AKM Type I)

akm-1-montage-01Baïonnette AKM1 accompagnée d’un casque mle 50/70akm-1-montage-02

hongrie-akm1-001.jpg

hongrie-akm1-002-copie-1.jpg

AKM 1 01Comparaison entre le modèle de fabrication hongroise (A) et le modèle de fabrication russe (B)AKM 1 02  Exemples de variations de la couleur de la partie isolante sur le fourreauBaïonnette de fabrication hongroise équipé d’un fourreau d’origine russeakm1-01Porte-fourreau et passant en cuir spécifiques au modèle hongrois

Modèle : AKM 1
Armement : fusil AMD-65AK-63D
Longueur : 273 mm
ø de la douille : 17,5 mm
Valeur :  €€
Rareté :
  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle conçu en 1959 en URSS pour le fusil AKM, est une innovation technique pour l’époque de part sa conception et son mode d’utilisation. La poignée et le pommeau sont composés de deux pièces en plastique moulé et soudées entre elles par deux points de fusion. La lame en acier inoxydable et dents de scie, de type Bowie polie brillant comporte une ouverture elliptique pour fonctionner comme coupe-fil en combinaison avec son fourreau. Lorsque la baïonnette est accouplée à son fourreau détachable grâce à l’attache rapide du porte-fourreau, l’ensemble isolé du courant, forme en cas de nécessité une cisaille capable de couper un fil électrifié ou un fil barbelé.

Cette baïonnette polyvalente peut être :

  • Utilisée efficacement comme poignard de combat grâce à une lanière fixée à la poignée qui la maintient parfaitement à la main.
  • Accouplée au fourreau et former une cisaille capable de couper un fil électrifié ou barbelé.
  • Accouplée au canon du fusil en cas de combat rapproché.

 

Le fourreau en acier est protégé du courant électrique grâce à un isolant en caoutchouc, contrairement au modèle précédent AK47, le porte-fourreau en cas de dégradation peut se remplacer rapidement.

Ce modèle fabiqué entre 1963 et 1970 par Fegyver de Gazkészülékgyar, qui peut posséder une poignée rouge-bordeaux, ou noir, est pratiquement identique au modèle russe, mais contrairement à celui-ci il n’a jamais été modifié. Les tous premiers modèles ont été fournis par l’URSS, on les distingue par l’anneau de fixation de la dragonne sur la croisière qui est différent (cf photo). La lanière en cuir située sur la poignée peut comporter une ou deux parties métalliques, le porte-fourreau en cuir est spécifique à la Hongrie. L’isolant en caoutchouc du fourreau est de couleur jaunâtre, lorsque celui-ci est de fabrication hongroise.

Category Archives: Hongrie

Baïonnette modèle 91-30 Mosin Nagant

Numéro de matricule spécifique à la Hongrie

Modèle : 1891 modifié en 1930
Armement : 
fusil Mosin-Nagant modèle 1891/91-30
Longueur :
504 mm
ø Douille : 
15,3 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Le fusil modèle 1891/30 était le fusil de service standard de la Russie pendant la Seconde Guerre mondiale et a été largement utilisé après la guerre par les pays du Pacte de Varsovie.

Environ 220 000 fusils ont été fabriqués entre 1950 et 1953 par Femaru es Szerszamgépgyár NV (Hardware et Machine Tools LLC), ce qui rend ces baïonnettes plutôt rares. Les baïonnettes hongroises d’après-guerre présentent une fabrication nettement meilleure que leurs cousines ​​russes et une finition bleuie.

Category Archives: Hongrie

Baïonnette modèle 1935 de cavalerie

DSCF2721.JPG

DSCF2719

DSCF2723.JPG

DSCF2727.JPG

DSCF2725.JPGPoint de mire spécifique à la cavalerie

DSCF2729.JPG

DSCF2732.JPG

DSCF2733.JPG

 

Modèle : 1935 de cavalerie
Armement : fusil 35M
Longueur : 478 mm
ø de la douille : 18,4 mm
Valeur :  €€€ €€€ €
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Remarques :
Ce très rare modèle de fabriquation uniqument hongroise (non austo-hongroise), se fixe au fusil de la mème manière que la baïonnette (mle 1886 type Lebel). La poignée en bois d’une seule pièce, en cas de détérioration peut se remplacer facilement.

Il existe quatre versions  de ce modèle :

1) Modèle 35 d’infanterie
2) Modèle 35 d’infanterie de sous-officier
3) Modèle 35 de cavalerie
4) Modèle 35 de cavalerie de sous-officier

 

Remarques perso :
Merci à Daniel pour les photos car je ne possède pas ce modèle. Hélas …

Category Archives: Hongrie

Baïonnette modèle 1895 (utilisée après 1918)

1895 001Baïonnettes modèle 1895 équipées de porte-fourreaux d’origine bulgare postérieurs à la première Guerre Mondiale

Modèle : 1895
Armement : fusil Mannlicher M1895 converti en carabine modèle 1895/30
Longueur : 360 mm
ø Douille : 15 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes sont identiques aux baïonnettes modèle 1895 utilisées durant la première Guerre Mondiale. Elles furent utilisées par les troupes du Royaume de Hongrie (1920-1946) et de la République d’Autriche (1918-1945).

Copyright © 2018 Géraldbaios