Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette modèle 1956

admin

Baïonnette accompagné d’un casque yougoslave M-59

Longueur : 286 mm
ø interne de la bague : 14,5 mm
Poids : 160 g

Photo trouvée sur internetYougo M56

Armement : pistolet mitrailleur M-56

Valeur  €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Adopté par les forces armées de Yougoslavie en 1956, le pistolet mitrailleur Tsvetich M-56 est un modèle très intéressant, combinant la conception simplifiée du MP-40 allemand en utilisant la cartouche soviétique de calibre 7.62×25 TT.
Contrairement au MP-40 allemand, le M-56 possède un système de fixation pour couteau-baïonnette. La première version de cette arme n’avait pas de monture à baïonnette, mais la direction de l’infanterie a exigé qu’elle en soit munie lors de la production en série. 

Ce modèle prototype proposé par Tsvetich, avec pic intégré dans la poignée, en raison du processus de fabrication complexe et de son prix élevé, n’a jamais été adopté.

La poignée est munie de plaquettes en plastique avec quatorze stries, fixées entre elles par une vis et écrou. Les numéros 36-190-2 et 36-190-3 sont inscrits respectivement sur les plaquettes Dt et G. Le talon renforcé par une plaque en tôle, intègre le système de verrouillage à l’arme, qui s’effectue par un bouton strié qui coulisse de bas en haut.

N° de série de l’arme

La lame est droite, à double tranchant symétrique séparé par une arête centrale sur chaque face, son profil est identique à la baïonnette M-1899 de fabrication serbe. Dans certains cas mais pas systématiquement, on peut rencontrer les numéros 36-189-5 ou 36-189-6 près de la croisière à droite, et le n° de série de l’arme. La lame comporte deux trous sur les deux faces, qui sont destinés à son maintien à l’intérieur de la cuvette/ressort. Pour assurer pleinement cette fonction, leurs cotes d’usinage par rapport à la croisière doit être très précises. Sa finition est bronzée comme le reste des autres parties métalliques.

yougoslavie mp40 bon 04Marque de contrôle « K » à l’intérieur d’un cercle sur la suspension répétée sur le dessus de la cuvette 

Le fourreau dont la conception atypique est spécifique à ce modèle, comporte une suspension en forme de S. Cette suspension est maintenue sur le corps par un rivet soigneusement arasé est ensuite soudée. Ce rivet est aussi utilisé pour fixer la cuvette ressort pointeau pour le maintien de la lame.

Le porte-fourreau en cuir de très petite taille est spécifique à ce modèle, il ne s’adapte à aucune autre baïonnette yougoslave. Généralement on trouve les marquages «BK» à l’intérieur du triangle cousu du contrôle militaire. Le numéro de nomenclature officiel « S-38-191-9 » indique qu’il a été fabriqué à Kragujevac.
Des porte-fourreaux sans aucuns marquages fabriqués dans une autre usine existent également.

Période d’utilisation :

yougo m56 002Baïonnette dans sa graisse de stockagePorte-fourreau personnel de fabrication artisanale

Ce modèle (ci-dessus) a probablement été utilisé comme arme de côté, par un militaire serbe des unités de la défense territoriale (Teritorijjalna Obrana). Ces unités (TO) combattirent la (JNA), au cours d’un bref conflit (la guerre des dix jours), en juin 1991.

La défense territoriale était une force militaire de réserve autonome avec une organisation très décentralisée et indépendante au niveau des républiques socialistes qui composaient la RFS Yougoslavie, alors que l’armée populaire yougoslave (JNA) était l’armée régulière de toute la fédération. Son équipement était constitué d’armes légères, et son personnel était constitué de civils masculins et féminins. On peut estimer qu’entre 1 et 3 millions de yougoslaves âgés de 15 à 65 ans étaient capables de combattre sous le commandement de la TO comme partisans, en cas d’invasion du pays et de conflit armé. En temps de paix environ 860 000 soldats de la TO effectuaient des périodes de réserve.

Le 17/01/22.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2022 Géraldbaios