Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette modèle 1929

admin

Longueur : 413 mm
ø interne de la douille : 16,5 mm
Poids :

Armement : fusil d’infanterie M-27, M-39 tous dérivés du Mosin-Nagant M-1891

Valeur : €€€ €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

La baïonnette modèle 1927 est la première à avoir été conçue en Finlande peu après son l’indépendance en 1918. Ces baïonnettes, uniquement fabriquées par (OY Fiskars AB), sont apparues à l’été 1928, elles avaient la particularité d’avoir une lame interchangeable.

La baïonnette M-27 était constituée d’une poignée qui intégrait la soie arrondie de la lame, d’une croisière amovible, et de deux plaquettes, le tout maintenu en place grâce à deux rivets à têtes bombées pour permettre leur retrait facile en cas d’échange de la lame. Jugée trop faible, la conception du système permettant l’échange de la lame fut vite abandonnée. Aujourd’hui le M-1927 non modifié est introuvable, environ 13 500 baïonnettes de ce type auraient été fabriquées.

modèle 27 005

Le modèle 1929 fabriqué de 1931 à 1935 à environ 25 000 exemplaires est d’aspect identique au M-1927, sauf au niveau de la fixation par points de soudure de la croisière à la poignée, il a été utilisé que par les forces armées finlandaises, non par la garde civile ( Suojeluskunta ).

modèle 27 003modèle 27 004N° de série de l’arme inscrit sur le dessus de la soiemodèle 27 006finlande mle 28 002M-1929 re-conditionné toutes les parties métalliques de la poignée ont été brunies

La poignée possède un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de T. Le pommeau ne possède généralement pas de trou de nettoyage, mais par la suite certains de ceux-ci seront perforés. Les plaquettes sont généralement maintenues entre elles par rivets métalliques bombés. Il est aussi possible de rencontrer des modèles avec plaquettes de remplacement fixées par rivets tubulaires. La croisière munie d’une garde légèrement incurvée est fixée à la soie par deux points de soudure. Sa finition est normalement polie brillant, sauf le système de verrouillage qui est bleui.

Fiche technique de la poignée :

La soie du M-1929 est désormais fixée à la poignée par deux rivets soigneusement abrasés, et comme évoqué auparavant la croisière est fixée à la poignée par points de soudure. Ces petites modifications ont été effectuées afin de renforcer la poignée sans changer radicalement le processus initial de fabrication (poignée, lame).

modèle 27 002

La lame de finition polie brillant à simple tranchant est munie d’une gouttière sur chaque face, son extrémité se termine en pointe de lance simplement amincie sans usinage particulier. Elle porte le marquage d’un des deux constructeurs (OY FISKARS AB) en majorité 15 000 ex, ou (HACKMAN & C° SORSAKOSKI) 10 500 ex.

Les deux modèles de fourreaux utilisés, celui du haut assez fragile a été remplacé en 1936

Le fourreau normalement utilisé avec ce modèle se compose d’un corps cannelé pratiquement plat peint en noir avec une couche de laque ajoutée sur le dessus de la peinture, d’une cuvette à lames à ressort maintenue au corps par deux rivets, un bouton de suspension de forme ovale, et d’une bouterolle d’extrémité non percée.

Période d’utilisation :
Utilisées pour la première fois pendant la Guerre d’Hiver russo-filandaise du 30 novembre 1939 au 13 mars 1940 et la Seconde Guerre mondiale.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les baïonnettes finlandaises sont devenues très rares, elles sont bien sûr indispensables dans une collection, seul hic leur prix d’achat est assez élevé.

Le 28/04/20.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2022 Géraldbaios