Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette modèle 1884-98, 1er type à gouttière courte

admin

Longueur : 385 mm

Armement : fusil Mauser Gewehr 98

Valeur : €€€ €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Ce modèle fut le premier exemplaire de la série des couteaux baïonnettes modèle 1884-98. Lors de l’arrivée du nouveau Gewehr Mauser 98, les baïonnettes courtes modèle 1871-84 devinrent obsolètes et une grande partie de celles-ci furent reconverties. La reconversion effectuée vers 1908-1909 consistait à récupérer la lame d’origine, supprimer la bague et de remplacer le pommeau avec rainure en forme de T, par un nouveau.

Ce modèle équipa en priorité les cyclistes, le personnel des transmissions et des formations aériennes, la Landwehr en bénéficiera par la suite. Il fut rapidement abandonner au profit de la nouvelle baïonnette modèle 1884-98 2ème type de fabrication simplifiée.

Poignée d’un modèle 1871-84 (ci-dessus)La croisière d’origine est simplement retravaillée Poinçons de contrôle sur le pommeau (lettre gothique sous couronne)

La poignée comporte une rainure du pommeau en forme de trèfle destinée à intégrer la baguette de nettoyage du fusil. L’écrou du système de verrouillage sur le pommeau est rond. Les plaquettes avec trou de nettoyage rond, sont maintenues entre elles par boulons à tête ronde et écrous fendus. Comme la baïonnette se fixe désormais sous le canon, les autorités militaires prussiennes ont jugé l’utilisation d’une douille de fixation au canon inutile, seul un embryon de celle-ci subsiste. L’absence de douille permet en autre l’utilisation du protège bouche lorsque la baïonnette est fixée à l’arme.

Monogramme royal couronne et W (Wilhelm), de l’empereur Guillaume Ier de Prusse, qui régna de 1861 à 1888 et année de fabrication de la lameLa croisière possède généralement des anciens marquages régimentaires

La lame de récupération (M1871-84) fabriquée par huit constructeurs, peut être avec gouttière sur chaque face, courte ou longue. Les lames des premiers modèles (1871-84) fabriquées avant 1888 avaient une gouttière courte, les seconds une gouttière longue qui se prolongeait jusqu’à l’extrémité.

La cuvette d’entrée épouse la forme de la lamePour exemple le marquage 116.R.13.96 indique qu’il s’agit de l’arme numéro 96 attribuée à la 13e compagnie du 116e régiment d’infanterie

Le fourreau en cuir avec chape et extrémité en acier poli-brillant possède généralement un marquage régimentaire. La cuvette avec ses deux petits ressorts internes est maintenue sur la chape par une vis.

Dernière mise à jour en cours le 17/07/21.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Géraldbaios