Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Espagne

L’Espagne

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

vetterli 187087-1

vetterli 187087-2Fusil modèle 1870-87 Vetterli-Vitali

Le modèle M1870 Vetterli italien en calibre d’origine 10,35 x 47R à été modifiée en 1887 par rajout d’un boitier magasin chargeur de 4 cartouches. Une grande partie de ces armes devenues obsolètes ont été envoyées en Russie tsariste. Une fois la Révolution bolchevique de 1917 terminée, elles ont fini leurs carrière dans les années (1936-38) aux mains des Républicains dans la guerre civile espagnole.

mauser-espagnol

1893-spanish-mauser-1Photo trouvée sur internet

Le fusil Mauser modèle 1893 à verrou rotatif de calibre 7 x 57 mm, est considéré par beaucoup comme l’une des armes à feu les plus révolutionnaires de l’histoire et en avance sur son époque. Le fusil Mauser a vu quelques petites améliorations de sa conception par le biais de son service. Il sera utilisé par presque tous les pays au début du 20 ième siecle et pendant la seconde guerre mondiale. Même aux normes d’aujourd’hui, il est considéré comme extrêmement précis à côté des armes à feu modernes. Presque tous les fusils à verrou rotatif et à magasin incorporé de 5 coups produits aujourd’hui reprennent une certaine conception de base du Mauser.
L’Espagne a contracté Mauser Loewe Berlin pour produire ces fusils pour toute leur armée au début des années 1890. Le Mauser devait remplacer les fusils obsolètes comme le Remington Rolling Block. Le Mauser plus tard a brillé et a gagné une réputation infâme pendant la guerre hispano-américaine à Cuba. La bataille de San Juan Colline serait la plus célèbre bataille de la guerre hispano-américaine, ainsi que d’être le point de tournant de la guerre.
Le 01 juillet 1898, les soldats espagnols au nombre de 800, ont réussi à tenir une colline et résister durant deux jours face à 15 000 soldats américains armés de fusils Krags et Springfield Trapdoor. Le résultat final était presque désastreux pour les américains, 200 soldats étaient morts et 1 100 étaient blessés, les espagnols comptaient seulement 58 morts et 170 blessés.

Aux livraisons allemandes du début succède une production locale répartie entre les arsenaux d’Oviedo, de Tolède, de la Corogne et de Catalogne. Y sont notamment fabriqués :

  • Un fusil d’infanterie modèle 1893.
  • Une carabine à fût long modèle 1895.
  • Un mousqueton modèle 1913 auquel succède un modèle 1916.

En 1943, est créée une arme proche du Mauser Kar 98k et de même calibre. Elle en diffère seulement par :

  •  Le garde-main qui encadre la hausse
  •  Le mode de fixation de la bretelle
  •  Le tenon de baïonnette

Dans les années soixante, des carabines modèle 1916 et 1943, sont transformées en calibre 7,62 mm NATO. On en profite pour les équiper d’une hausse à disque vertical rotatif, raccourcir le canon et le munir d’un cache-flamme. L’arme est également aménagée pour qu’elle puisse recevoir la baïonnette du fusil d’assaut CETME. Ces modèles sont respectivement appelés FR7 et FR8.

FavorPistolet mitrailleur Rexim Favor MK IV (photo trouée sur internet)
Calibre 9 x 19 mm Luger / Parabellum
Poids 3,8 kg à vide
Longueur (stock fermés / ouverts) 610/870 mm
La longueur du canon 340 mm
Cadence 600 coups par minute
Capacité du chargeur 32 coups

Le pistolet mitrailleur PM Rexim Favor MK IV a été développé dans les années 1950 par la société suisse Rexim SA. Certaines sources affirment que cette arme a été conçue en France, mais ses plans ont été volés à la manufacture d’armes de Tulle et raportés en Suisse. La production de cette arme a été confiée à la société espagnole la Corogne, bien que toutes les ventes ont été traitées par la société suisse. Environ 5 000 de ces armes ont été fabriquées entre 1955 et 1957, mais ne trouvant aucun preneur la production cessa prématurément. Au cours des années 1960, jugé trop compliqués seule la Turquie aurait acquit ses PM (nommé modèle 68), mais pas avec la baïonnette de type MAS 36.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAFusil d’assaut CETME modèle CEspagne cetmeFusil d’assaut CETME modèle B (photos trouvées sur internet)

Le nom CETME est un acronyme pour Centro de Estudios Técnicos de Materiales Especiales, (Centre d’Etudes Techniques de Matériels Spéciaux), un établissement gouvernemental de développement et de désign espagnol situé à Madrid. Le fusil CETME, qui a été initialement mis à l’essai avec d’autres calibres, mais finalement chambré au calibre (7,62 x 51 mm OTAN), a été conçu principalement par l’ingénieur allemand, Ludwig Vorgrimmler, qui a basé son modèle à la fin de la Seconde Guerre mondiale sur le fusil d’assaut prototype allemand, (STG45). Le Sturmgewehr 45 était un prototype de fusil d’assaut développé par Mauser pour la Wehrmacht à la fin de la Seconde Guerre mondiale, utilisant un mécanisme à action retardée.

Fabriqué en Espagne à partir de 1957, le CETME a servi de modèle pour la série de fusil de combat G3 allemande Heckler & Koch. Le CETME offre un fonctionnement blowback, qu’il partage avec beaucoup d’armes allemandes. Blowback est un système d’exploitation pour l’auto-chargement des armes à feu qui obtient l’énergie du mouvement du boîtier de la cartouche lorsqu’il est poussé vers l’arrière par l’ expansion des gaz créés par l’allumage de la charge propulsive.

Le fusil CETME a été fabriqué en trois modèles, A, B et C.

En 1958 CETME introduit un design légèrement amélioré du modèle A, connu sous le nom de modèle B ou model 58. Ce fusil a été conçu pour tirer de la munition (7,62 x 51 mm) à charges réduites, mais il pouvait aussi tirer de la munition (7,62 mm) standard de l’OTAN,

Le 28 Avril 1964, le modèle C est officiellement adopté par l’armée espagnole, la Marine et la Force aérienne. Ce fusil était destiné à tirer qu’une seule munition (7,62 x 51 mm OTAN) de pleine puissance. Ses principales améliorations ont été le remplacement du garde-main en acier par du bois (plus léger), système de visée amélioré, suppression du bipied fixe (détachables séparées) et le plus important, modification de la chambre cannelée pour améliorer l’extraction des cartouches dans un environnement aux conditions rudes. La production du modèle C a cessé en 1976, et dans les années 1980, il avait été progressivement remplacé par son dérivé le fusil d’assaut  CETME Modèle l de calibre (5,56 x 45 mm).

CETME L espCETME baio LFusil d’assaut CETME L (photos trouvées sur internet)

Le CETME Modèle L est un fusil d’assaut développé à la fin des années 1970 au (Centre d’Etudes Techniques de Matériels Spéciaux), un établissement gouvernemental de développement et de désign espagnol. Le fusil conserve la plupart des éléments de conception éprouvés et utilisés auparavant dans sa série modèle A, B et C (voir modèle B et C).

Il est muni d’une crosse, une poignée pistolet et un garde-main en plastique à haute résistance. Le modèle L possède également une hausse à tambour (100-400 m) protégé par des oreilles triangulaires et une hausse réglable à planchette. Le guidon à lame est abrité par un tunnel. Le chargeur légèrement cintré est emprunté au M 16.

Fabriqué à 100 000 exemplaires par la Empresa Nacional Santa Barbara, le modèle L est chambré pour la cartouche de calibre (5,56 x 45 mm). La production en série débuta en 1984 jusqu’en 2 000, et les premières armes furent livrées en 1987. Comme pour la plupart des FA de petit calibre, la portée efficace se limite à 400 m. Il  existe une version raccourcie dite LC munie d’une crosse rétractable. Jugé peu fiable, il a été retiré du service au bénéfice du HK G36E allemand (également produit sous licence par la Empresa Nacional Santa Barbara).

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1893, 1913, 1941, type 84-98, CETME .

Category Archives: Espagne

Baïonnette modèle CETME L

CETEME L 01

CETEME L 02N° de série et poinçon de l’arsenal National de ToledoCETEME L 03Epée (armée de terre)CETEME L 04

Modèle : CETME L
Armement : fusil CETME Modèle L
Fixation : au dessus du canon
Longueur : 355 mm
Poids : 410 g
ø de la douille : 22 mm
Valeur :  €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
CETME est l’acronyme de Centro de Estudios Técnicos de Materiales Especiales (Centre d’Études Techniques des Matériaux Spéciaux). CETME était l’établissement de conception et de développement de gouvernement espagnol où le concepteur allemand, Ludwig Vorgrimler, a modifié le fusil d’assaut allemand StG45 (M) pour créer le CETME.

Ce modèle, le tout dernier produit par l’arsenal National de TOLEDO (100 000 ex de 1984 à 2000) est de fabrication assez robuste. La lame de type M4, mais pas aussi effilée comporte un numéro de série et le poinçon de l’arsenal de TOLEDO d’un coté, et de l’autre dans ce cas une épée (armée de terre). Il existe une autre version, destinées à la marine qui est surtout différente au niveau de la fixation par un seul rivet creux, du pommeau et de la bague à la soie.
Le système de fixation de la baïonnette au canon qui s’effectue grâce au bouton poussoir est spécifique à ce modèle. Le tenon du porte-baïonnette pénètre à l’intérieur d’une rainure verticale au pommeau qui comporte une partie mobile avec ressort de rappel, cette partie mobile est destinée à éviter l’intrusion des déchets. La poignée monobloc ronde en plastique vert comporte onze rainures. Toutes les parties métalliques de la baïonnette sont peintes en noir.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est pourvu du double crochet de suspension au ceinturon. Il se compose d’un corps en plastique épais moulé vert, avec un trou à l’extrémité pour le passage du lacet. Un dispositif de verrouillage interne par ressort, permet de bloquer correctement la baïonnette dans le fourreau. La chape en tôle d’acier phosphatée, est équipée à l’arrière d’une cornière en acier en forme de L. Cette cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.

Période d’utilisation :
Très courte, le modèle L du fusil CETME n’était pas apprécié et son rendement aurait été médiocre pendant la guerre du golfe Persique de 1990 à 1991. Les tentatives faites après la guerre pour réduire les coûts de production ont exacerbé les problèmes du fusil, ce qui a conduit à l’adoption du fusil Heckler & Koch G36 en 1999 et à la retraite éventuelle du CETME Model L.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Longtemps resté pratiquement introuvable, ce modèle qui a fait son apparition dans les surplus est idéale pour débuter une collection.

Category Archives: Espagne

Baïonnettes pour fusil CETME

Deux versions de ce modèle de baïonnette existent :

Modèle pour l’armée espagnol :

CETEME 69 002

Bague de diamètre interne de 22 mmcetme aMarque de la fabrique Nationale de Toledocetme bInstituto Nacional de Industria (INI)CETEME L 07

CETEME 69 001Il existe 2 types de porte-fourreau au niveau de l’attache, un muni d’un double crochet, l’autre sans 

Modèle : CETME modèle 1964
Armement : fusil CETME B,C, FR7, FR8
Fixation : au dessus du canon
Longueur : 337 mm
Poids : 440 g
ø de la douille 22 mm
Valeur :  €€
Rareté :  che1valierche1valierche1valier
Remarques :
CETME est l’acronyme de Centro de Estudios Técnicos de Materiales Especiales (Centre d’Études Techniques des Matériaux Spéciaux). CETME était l’établissement de conception et de développement du gouvernement espagnol où le concepteur allemand, Ludwig Vorgrimler, a modifié le fusil d’assaut allemand StG45 (M) pour créer le CETME.

Cette baïonnette outil, conserve le profil atypique de la lame du modèle 1941, elle ne peut pas être utilisée comme poignard de combat, alors que la majorité des baïonnettes conçues au début des années 60 le pouvait. La lame, assez robuste du modèle utilisé par l’Espagne est dépourvue de gouttière. Le système de fixation au canon est semblable au modèle 1892 français, le tenon du porte-baïonnette pénètre à l’intérieur du pommeau évidé, le verrouillage s’effectue grâce à un bouton poussoir. La poignée monobloc en plastique noir quadrillé enveloppe la soie, elle est parallèle au pommeau et à la croisière. Toutes les parties métalliques de la baïonnette sont fortement bronzées.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est pourvu où dépourvu du double crochet de suspension au ceinturon. Il se compose d’un corps en plastique épais moulé vert, avec un trou à l’extrémité pour le passage du lacet. Un dispositif de verrouillage interne par ressort, permet de bloquer correctement la baïonnette dans le fourreau. La chape en tôle d’acier phosphatée, est équipée à l’arrière d’une cornière en acier en forme de L. Cette cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Avec son profil de lame atypique, ce modèle pas très cher à l’achat est idéale pour débuter une collection.

Modèle pour l’armée guatémaltèque :

cetme ex aCouronne sur « FN » (Toledo)cetme ex b

CETEME L 05

CETEME L 06

Modèle : C
Armement : fusil CETME C
Fixation : au dessus du canon
Longueur : 337 mm
Poids : 390 g
ø de la douille 22 mm
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Les fusils modèle C et baïonnettes CETME adoptés en 1969 pour le Guatemala ont été fabriqués à l’usine nationale de Santa Barbara de Industrias Militares (en anglais, National Business, Santa Barbara Military Industries) à Tolède, en Espagne. 

Cette baïonnette outil, conserve le profil atypique de la lame du modèle 1941, elle ne peut pas être utilisée comme poignard de combat, alors que la majorité des baïonnettes conçues au début des années 60 le pouvait. La lame, du modèle utilisé par le Guatemala pourvue d’une gouttière est plus effilée que le modèle espagnol. Le système de fixation au canon est semblable au modèle 1892 français, le tenon du porte-baïonnette pénètre à l’intérieur du pommeau évidé, le verrouillage s’effectue grâce à un bouton poussoir. Les plaquettes en plastique noir lisse sont maintenues par deux vis et écrous, elles ne sont pas parallèles au pommeau. Toutes les parties métalliques de la baïonnette sont phosphatées.

Le fourreau utilisé pour cette baïonnette est dépourvu du double crochet de suspension au ceinturon. Il se compose d’un corps en plastique moulé noir, sans trou à l’extrémité pour le passage du lacet. Un dispositif de verrouillage interne par ressort, permet de bloquer correctement la baïonnette dans le fourreau. La chape en tôle d’acier phosphatée, est équipée à l’arrière d’une cornière en acier en forme de L. Cette cornière sert de point d’appui à la suspension en coton tissé, qui est maintenue par deux rivets emboutis, elle forme le passant de ceinturon. Pour terminer, une sangle de maintien qui se verrouille grâce à un bouton pression, est fixée à l’aide d’un rivet sur la suspension.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Avec son profil de lame atypique, ce modèle du fait de sa rareté possède un attrait une collection.

Category Archives: Espagne

Poignard de commando (Espagne)

Couteau 01

Couteau 02

Couteau 03

 

Modèle : ??
Armement : /
Longueur : 250 mm
Valeur :  €€€ €
Rareté :
 che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce rare et réglementaire poignard bien peu fonctionnel de « commando » a été fabriqué à la FN de Toledo dans les années 1960 à 1970 avec de nombreux éléments de la baïonnette-machette 1941 (plaquettes coupées en 2 + vis de maintien).

couteau 04

Category Archives: Espagne

Baïonnette pour pistolet mitrailleur Rexim Favor MK IV

suisse favor 001

suisse favor 002

suisse favor 003

Modèle : Favor
Armement : PM Rexim Favor MK IV
Longueur : 290 mm
Poids : 150 g
ø Douille : /
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette est fortement inspirée de la baïonnette française MAS 36, son verrouillage est identique. Contrairement au modèle MAS 36 à quatre pans creux forgés à chaud, la lame de section ronde est usinée en forme de pointe, seules deux faces à l’extrémité sont aplanies.

Période d’utilisation :
Jamais.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle qui est peut être anodin pour certains néophytes est indispensable dans une collection.

Category Archives: Espagne

Baïonnette modèle 1884-98

esport 01

esport 02

esport 03

export 04

export 05

Modèle : 1884-98 export
Armement : fusil Mauser modèle 43, Mauser court modèle 44
Longueur : 385 mm
ø Douille :  / mm
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ce modèle fourni à l’Espagne, avec double poinçon du Waffenamt frappé sur l’arrière du pommeau, est en tout point de vue identique au modèle allemand. Il existe des modèles avec pare-flamme, celui-ci n’en possède pas. Sur la croisière sont inscrits les lettres et chiffre P.R.8 d’un côté et de l’autre une série de chiffres. La lame est dépourvue de tout marquage ou code constructeur allemand, toutes les parties métalliques sont fortement bronzées.

Pour info, 200 000 fusils ont été fournis par l’Allemagne Nazie lors de la Guerre civile d’Espagne (1936-38), il est fort probable que ce modèle faisait partie du lot.

Category Archives: Espagne

Baïonnette modèle 43 standard espagnole sans bague

modèle 98 01
De crise modèle 43 03Modèle de stock non utilisé, très bien préservéDe crise modèle 43 02Marquage P.R.8 mais pas systématiquement, et tampon en cuirDe crise modèle 43 05

fourreau espagne mle 43

Modèle : baïonnette modèle 43 standard espagnole sans bague
Armement : fusil Mauser modèle 43, Mauser court modèle 1944
Longueur : 385 mm
Poids : 410 g
ø de la douille : /
Valeur :  €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
De conception rudimentaire, grosse faiblesse au niveau de la poignée, cette baïonnette de fabrication espagnole, par ses dimensions et son aspect, ressemble au modèle allemand 1884-98. Le pommeau droit simplifié possède une rainure en forme de trèfle, toutes les parties métalliques sont fortement bronzées. Le pare-flamme initialement conçu pour que le canon plus court de la « Karabiner 98A.Z » n’endommage pas, par brulure la poignée de la baïonnette, n’a pas disparu du monde de fabrication. Les plaquettes beaucoup plus fines fixées par vis et écrous fendus, sont non compatibles avec le modèle allemand, elles peuvent être en bois ou en matière plastique de couleur orange. La lame sans aucun marquage constructeur, plus effilée que le modèle allemand, a tendance avec le temps à se déporter légèrement vers le bas.

Le fourreau simplifié est dépourvu de cuvette, le ressort de maintien de la lame est maintenue sur le corps par une vis sur le devant. Généralement, une petite lanière en cuir près de la croisière de la baïonnette fait office de tampon.

Fiche technique :

Modèle 1884-98 de fabrication allemande

La baïonnette, sauf au niveau de la croisière et du mécanisme est réalisée d’une seule pièce.

Modèle 43, lame fixée à la soie par un rivetJonction de la soie avec la lame

La baïonnette, sauf au niveau de la croisière et du mécanisme est réalisée en deux parties distingues, lame et poignée, cela facilite grandement le mode de fabrication, mais fragilise la poignée.

De crise modèle 43 01Grosse faiblesse au niveau de la poignée caractéristique de ce modèle

Période d’utilisation :
Assez courte, de 1943, (1957-1958 Guerre d’Ifni), à la fin des années 70.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce modèle assez méconnu de type 98, de la triste période franquiste, (Francisco Franco 1892-1975), possède un attrait dans une collection.

Category Archives: Espagne

Baïonnette standard espagnole avec bague

Modèle Standard 02

Modèle Standard 03

Modèle Standard 04

Modèle : baïonnette standard espagnole avec bague
Armement : fusil Mauser modèle 43, Mauser court modèle 44
Longueur : 385 mm
Poids : 365 g
ø Douille : 15,5 mm
Valeur : €€€
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette, fabriquée à l’arsenal National de Tolédo était destinée à être employée avec le fusil Mauser modèle 1943, mais fût finalement employée avec le fusil Mauser court modèle 1944.

Ce modèle possède un pommeau oblique qui comporte une rainure en forme de trèfle, il s’adapte à toutes les armes de type Mauser 98. Les plaquettes de poignée dépourvue de garde-flamme, sont maintenues par vis à tête ronde et écrous fendus. Certains rares modèles possèdent des plaquettes en bois quadrillé, comme pour la baïonnette machette modèle 1941.

Le fourreau possède une cuvette maintenue sur le corps par une vis sur le devant.

Période d’utilisation :
Assez courte, de 1943, (1957-1958 Guerre d’Ifni), à la fin des années 70.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Ce rare modèle assez méconnu, de la triste période franquiste, (Francisco Franco 1892-1975), possède un attrait dans une collection.

Category Archives: Espagne

Baïonnette-machette modèle 41

espagne mle 43 001 Baïonnette accompagnée d’un casque espagnol modèle Z 42espagne mle 43 002Insigne franquisteespagne mle 43 003

Machette 01

espagne mle 41 04Marquage de la fabrique Nationale de Toledoespagne mle 41 blog 02

machette 02Adaptateur type Ricchieri
espagne-mle-41-adaptateur.jpgMauser modèle 43 avec adaptateur Machette d’artillerie modèle 1907

Modèle : baïonnette machette modèle 41
Armement : fusil Mauser modèle 1893, mousqueton d’artillerie modèle 1916, Mauser modèle 43 avec adaptateur
Longueur : 373 mm
Poids : 500 g
ø Douille : 15,5 mm
Valeur :  €€
Rareté :
  che1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette a été conçue pour remplacer la machette d’artillerie modèle 1907 à profil de lame identique. Fabriquée à partir de 1941 peu après la Guerre civile espagnole (1936-38), elle s’adapte sur fusil Mauser modèle 1893, et mousqueton d’artillerie modèle 1913, et peut également être utilisée sur le fusil Mauser modèle 1943 avec adaptateur de type Ricchieri. Elle fut très critiquée par ses utilisateurs, car peu fonctionnelle pour couper les végétaux et trop lourde lorsqu’elle était fixée au fusil.

Le pommeau oblique en forme de tête d’aigle possède une rainure en forme de T, les plaquettes de poignée en bois quadrillé ou plus rarement en plastique sont fixées par vis et écrous. Lorsque les plaquettes sont remplacées, toutes les parties métalliques de la baïonnette sont systématiquement bronzées.

La cuvette du fourreau est maintenue au corps par une vis sur le devant, le bouton de suspension de forme arrondie est identique à la machette modèle 1907.

Période d’utilisation :
Assez courte, de 1941 à la fin des années 70.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Avec son profil de lame atypique, ce modèle pas très cher à l’achat est idéal pour débuter une collection.

Category Archives: Espagne

Baïonnettes modèle 1870, raccourcies en 1916

Modèle : 1870 raccourci en 1916
Armement : fusil M1870 Vetterli italien
Fixation : sur le côté droit du canon
Longueur : +/- 362 mm
ø Douille : 17,5 mm
Valeur : €€€ €
Rareté :  che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes italiennes d’une longueur d’origine de 645 mm ont été raccourcies à partir de 1916 pour être utilisées avec le fusil modèle 1870-1887 Vetterli-Vitali, arme en calibre d’origine modifiée en 1887 par rajout d’un boitier magasin chargeur de 4 cartouches. Une grande partie de l’armement devenue obsolète a été envoyée en Russie tsariste.

Certaines de ces armes, ont également fini leurs longues carrières dans les années (1936-38) dans la guerre civile espagnole.

Voir Italie (Baïonnettes modèle 1870, raccourcies en 1916).

Copyright © 2019 Géraldbaios