Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette modèle 1889 à lame modifiée vers 1900

admin

Longueur : 420 mm

Armement : fusil Schmidt-Rubin M-1889, 1889-96, 96-11, G11
Si le ø interne de la douille est de : 15 mm (théorique)

Armement : fusil Schmidt-Rubin M-00/11, K11
Si le ø interne de la douille est de : 14 mm (après la réduction de la bague)

Valeur : €€€ €
Raretéche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier

Cette rare variante ne diffère du M-1889 que par la présence d’un ressaut dans la gouttière de la lame afin d’améliorer son maintien dans le fourreau.

N° 98 069, attribué à un fusil K11 fabriqué en 1921

Les baïonnettes étaient toujours livrées à l’arsenal sans numéro, après l’attribution à un fusil, le matricule de l’arme était frappé sur la croisière et le tout livré à l’armée. En cas de remplacement de la baïonnette, le matricule du fusil était frappé sur la croisière. Voir lien n° de fusil et années.

Douille re-baguée

La poignée est identique au M-1889, la douille avec diamètre interne de 15 mm, peut être re-baguée à 14 mm pour une utilisation avec une carabine K11, à partir de 1914. Toutes les parties métalliques de la baïonnette sont polies brillant, il est possible de trouver des baïonnettes entièrement chromées par des entreprises privées, mais autorisées par les autorités militaires.

La lame nouvellement conçue ne diffère du M-1889 que par la présence d’un ressaut sur la gouttière.

Le fourreau est identique au M-1889.

Les porte-fourreaux utilisés avec ce modèle sont, voir (Porte-fourreaux) suisses N° : SUI 18 B ou 18 A.

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Toutes les baïonnettes suisses ont une très bonne qualité de finition, ce rare modèle a sa place dans une collection.

Le 02/11/21.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Géraldbaios