Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Baïonnette Ersatz à poignée lisse

admin

Longueur :+/- 441 mm
ø interne maxi du double anneau : 23,5 mm

mauser-88Mauser M-1888-05 équipé avec une baïonnette Ersatz

Armement : fusil Mauser M-88-05, M-98 et Karabiner 98A.Z

Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier

Les baïonnettes Ersatz (substitut) contrairement à la croyance populaire, ont été effectivement réalisées au début de la Première Guerre mondiale, les usines d’armement ne pouvaient pas produire des armes assez rapidement pour faire face à l’armée en pleine expansion, et non à la fin pour faire face aux contraintes des matériaux. Au fil du temps, ces baïonnettes palliatives ont été remplacées par des baïonnettes de régulation et beaucoup de celles-ci ont été données aux forces armées turques. Elles ont été fabriquées dans divers ateliers locaux, ce qui entraîne certaines variations. Il y a plus de 80 baïonnettes Ersatz identifiées produites au cours des premières années de la guerre, soit en modifiant les lames capturées ou en utilisant des lames nouvellement faites, et la plupart peuvent être identifiées par l’utilisation de la poignées métalliques. 

ersatz-88Mauser M-1888

Les variantes à poignées lisses sont les plus couramment rencontrées, elles furent ingénieusement conçues avec des anneaux de bouches fendus à double diamètre, ce qui leur permet d’être montées à la fois sur le Gew 98 ainsi que sur son prédécesseur, le Gew 88. Le Gew 88 était utilisé principalement dans les rangs du Landsturm (territoriale) et, dans une moindre mesure, avec des unités de la Landwehr (défense du pays).

La poignée dont il existe une multitude de variantes de formes comporte une rainure du pommeau en forme de trèfle destinée à intégrer la baguette de nettoyage du fusil Mauser M-1898 GLe double anneau de bouche, est utilisé juste pour assurer un maintien correct de la baïonnette sur le Mauser M-1888-05 G, il est inutile pour la fixation sur le Mauser M-1898 G. Dans tous les cas, elle est munie d’un trou destiné à l’évacuation des déchets lors de l’introduction de la baguette de nettoyage du fusil M-1898 G au moment de la mise en place sur l’arme.

Les marquages régimentaires allemands typiques inscrits sur la croisière sont assez rares, quelquefois un numéro de série y est frappé.

Le bouton de verrouillage est généralement fendu mais dans certains rares cas, il peut être rond.

Sur cette variante la croisière peut être constituée d’une ou de deux pièces.

Pour exemple, poinçon de contrôle (lettre sous couronne)

La lame de bonne qualité, sans marquage constructeur peut suivant les ateliers de construction être munie de gouttière sur chaque face ou sans mais dans ce cas avec contre-tranchant.

Le fourreau : Voir fourreau de type Ersatz.

Remarques perso :
Pour beaucoup plus de détails et d’informations, je vous conseille de lire l’ouvrage sur les BAIONNETTES ERSATZ ALLEMANDES de la Première Guerre mondiale de Christian Méry.

Dernière mise à jour le 09/07/21.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Géraldbaios