Géraldbaios

Ma collection de Baïonnettes

Category Archives: Autriche

L’Autriche

Voici une partie des principaux fusils utilisés par ce pays :

Autriche 1895-30Modèle 1895/30 (photo trouvée sur internet)

Entre les deux guerres mondiales, l’Autriche, la Bulgarie et la Hongrie ont converti la majorité de leurs fusils modèle Mannlicher M1895 utilisés lors de la première Guerre Mondiale en modèle 1895/30  pour tirer une cartouche plus puissante de calibre  8 × 56mmR (calibre initiale 8 × 50mmR Mannlicher). 

En Autriche durant la première République la conversion a été effectuée par l’arsenal de Steyr Mannlicher de 1930 à 1940. Ces fusils portent la lettre S signifiant Spitzer sur la chambre. Ces fusils longs ont été réduits à la longueur Stutzen. La plupart des M95 / 30s ont été envoyés au cours de 1938 à 1940 en Bulgarie, où les protecteurs de guidon ont été enlevés. En 1938 lors de l’annexion allemande, l’Autriche adopte la Karabiner 98k

PM Steyr-Solothurn allemandPhoto trouvée sur internet

En raisons des restrictions relatives au Traité de Versailles, la fabrication de certaines armes était interdite à l’Autriche, comme les armes à feu automatiques (désigné comme mitraillettes). Pour contourner le traité, Rheinmetall acquis une société suisse, basée à Soleure, en 1929. C’est celle-ci qui commença la production secrète du futur prototype du Steyr_Solothurn_M.P._34 désigné « S1-100 »

En raison de l’incapacité de la société de Soleure (Solothurn en allemand) à produire en masse le MP34, Rheinmetall basée à Dusseldorf exigea une participation majeure de la Waffenfabik Steyr, un fabricant établi en Autriche. La production en masse fut donc assurée par ce fabricant. Les armes furent vendues par l’intermédiaire d’une société commerciale basée à Zurich, à la fois aux marchés commerciaux et militaires.

Le MP 34 inspiré du MP 18, a été produit par Steyr de 1930 à 1938 pour une utilisation par l’armée autrichienne et de la police, mais aussi pour l’exportation vers la Chine, le Chili, la Bolivie, le Salvador, l’Uruguay et le Venezuela. Après l’Anschluss allemand (annexion) de 1938, le MP34 a été produit jusqu’en 1940 pour la Wehrmacht, désigné MP34 (O), et pour l’exportation vers le Portugal, désigné  Pistola Metralhadora m / 938 et m / 942.

La production du MP34 a cessé en mi-1940, car Waffenfabrik Steyr produisait en masse le MP 40, une arme beaucoup plus simple et beaucoup moins coûteuse à produire que le MP34. Certains MP34 ont été utilisés par des unités de Waffen-SS dans les premiers stades de la guerre en Pologne et en France. Les MP34 ont ensuite été affectés aux unités de communication, de réserve, de police militaire ainsi qu’aux détachements de Feldgendarmerie.

Le MP34 fut fabriqué à partir des meilleurs matériaux disponibles avec la meilleure norme de capacité. Il était si bien conçu, que beaucoup le surnommèrent : la «Rolls Royce des mitraillettes». Toutefois, les coûts de production étaient extrêmement élevés.

Fusil StG 58 produit sous licence utilisé lors d’une cérémonie officielle 

L’histoire du FN FAL commence en 1946 lorsque la firme belge FN Herstal charge une équipe dirigée par Dieudonné Saive d’étudier un nouveau fusil. Le prototype voit le jour en 1948, à l’époque, une des originalités de ce fusil est d’être équipé d’une poignée de pistolet en avant de la crosse. La maintenance de l’arme est facilitée par un démontage extrêmement aisé. Le recul se fait de manière rectiligne, sans relèvement du canon, grâce à l’emplacement du centre de gravité placé dans l’axe du canon. L’ingéniosité et la simplicité du mécanisme limitent fortement le risque d’enrayage.
En 1954, sous l’influence des USA, l’OTAN adopte un nouveau calibre de 7,62 mm, aussi appelé 7,62 OTAN. En conséquence, la FN Herstal s’empresse d’adapter le FAL à la nouvelle munition.

Caractéristiques du Steyr AUG (version fusil d’assaut), Sturmgewehr 77
Calibre : 5,56 mm.
Longueur : 790 mm.
Longueur du canon : 508 mm.
Poids de l’arme chargée : 4,090 kg
Capacité du chargeur : 30 cartouches.
Cadence de tir : 650 coups/mn.

Le Steyr AUG (Armee Universal Gewehr, « arme militaire universelle ») a sans doute, de tous les fusils d’assaut, l’apparence la plus singulière : il a même un petit côté Guerre des étoiles ». C’est une arme de type « bull-pup » (littéralement, bouledogue), dans laquelle l’ensemble de la détente est placé devant le chargeur, et qui est d’un aspect à la fois court et compact. Le canon et la boîte de culasse (cette dernière en aluminium moulé) sont les seules parties métalliques ; tout le reste est en nylonite et autres matériaux composites, d’ailleurs d’excellente qualité. Mais le refus d’utiliser le métal est poussé si loin que le chargeur est en plastique transparent, ce qui permet au soldat de savoir en un clin d’oeil combien de cartouches il lui reste.

Le Steyr AUG n’a pas été conçu comme un simple fusil d’assaut : en variant la longueur du canon, ou en changeant les accessoires, on peut obtenir une carabine, une arme pour tireur isolé ou pour opérations de nuit, et même une mitrailleuse légère. Le viseur standard est un simple télescope optique dont le réticule est adapté aux distances de combat normales ; mais on peut monter sur l’arme un appareil de pointage nocturne ou une lunette de visée.
Le démontage de l’AUG est très simple, et le nettoyage est rendu plus facile grâce au chromage intérieur du canon : d’ailleurs, la conception est de type modulaire et toute réparation peut s’effectuer en remplaçant simplement l’un des modules, par exemple l’ensemble de la détente ou la culasse.

La production a commencé en 1978, et depuis cette date Steyr s’emploie activement à satisfaire les besoins de l’armée autrichienne, de plusieurs pays du Proche-Orient.

Voici une partie des principales baïonnettes utilisées par ce pays :

Modèle 1854,1895, MP 34, FAL (type C), FMsr78.

Category Archives: Autriche

Poignard-baïonnette FMsr78 Glock (Autriche)

Poignard Glock 01

Poignard Glock 02Divers marquages
Poignard Glock 03Modèle FMsr81 à dents de sciePoignard Glock 04

Poignard Glock 05Evolution du logo GLOCK, à gauche : FMsr78, à droite : FMsr81

Modèle : poignard-baïonnette FMsr78
Armement : fusil Sturmgewehr 77
Longueur : 290 mm
ø de la douille :  /
Valeur :  €€
Rareté :  che1valierche1valier
Remarques :
En 1976, la Bundesheer (Armée autrichienne) demandait que des propositions soient examinées pour concevoir un nouveau Feldmesser (couteau de campagne), qui devait  aussi être utilisé comme baïonnette pour le nouveau fusil Steyr AUG. en étant peu couteux, robuste, simple, et surtout, fiable.

Selon les spécifications de l’armée fédérale, un concours a été lancé dans lequel les fabricants Zeiler et Glock ont ​​participé. Glock a réussi à s’imposer dans l’appel d’offres. En partie, on croit également que la société Zeiler avait d’abord conçu un couteau d’arpenteur et qu’en raison de sa faillite, Glock a repris la production d’un couteau considérablement révisé.

Le couteau Glook Surveyor a remporté la compétition et a été adopté en 1978 comme le Fieldmesser 78 (FMsr78). La poignée ainsi que le fourreau, aussi disponible dans les couleurs : olive, noir et sable sont en matière plastique polymère. L’utilisation de cette matière qui résistante à l’acide réduit considérablement son poids (206 grammes). Le même plastique est également utilisé pour le pistolet GlockLa lame est composée d’acier à ressort phosphaté, très dur, (SAE 1095 55 HRC), bruni elle est très épaisse et mesure 165 mm de long.

Ce couteau très maniable, lorsqu’il est porté au ceinturon par son utilisateur, n’émet aucun bruit lors d’une marche rapide. La qualité exceptionnelle de sa lame lui permet d’être utilisé pour diverses tâches : forcer l’ouverture d’une boîte de munitions, gratter la terre afin de repérer une mine terrestre, ouvrir une bouteille ou une boîte de conserve. 

Pour l’utiliser comme baïonnette, il suffit d’ôter le capuchon rond amovible qui recouvre le trou de montage situé à l’intérieur du pommeau.

Il y a deux versions du couteau :

  • Arpenteur FMsr78 : lame sans dentelure (arpenteur officiel de l’armée)
  • Arpenteur FMsr81 : Lame à dents de scie (cette version n’a jamais été utilisée par les forces armées, un couteau-baïonnette à dents de scie violerait la Convention de Genève sur les armes de guerre).

Avis personnel sur l’attrait de ce modèle :
Le modèle Arpenteur FMsr78 est idéale pour débuter une collection.

Category Archives: Autriche

Baïonnette FAL tubulaire (type C)

belgique FAL comparaison 01

Belgique FAL Tubulaire

Ce rare modèle diffère des autres modèles belges par le mode de fabrication de la poignée qui est ainsi conçu afin d’en réduire le coût, de deux parties soudées longitudinalement, ce procédé fut repris par les établissements Carl Eichorn. On pense qu’il s’agit du dernier type de production de la Fabrique Nationale (vers 1977-1988), car la FN cherchait à réduire le coût du produit FAL.
Belgique FAL TubuDe haut en bas, modèle après 1965 à oreilles de verrouillage lisses, modèle précoce de 1963 à oreilles de verrouillage striées 

FAL Type CDeux modèles de fourreaux en métal utilisés pour cette baïonnette, en haut : porte-fourreau attelé et crochets d’attache au ceinturon avec passant amovible, en bas : porte-fourreau attelé et crochets d’attache au ceinturon de type US

FAL Type C 02Deux modèles de fourreaux en plastique utilisés pour cette baïonnette, en haut : porte-fourreau attelé et crochets d’attache au ceinturon de type US, en bas : porte-fourreau amoviblebelgique FAL comparaison 03 Porte-fourreau belge toujours à passant amovible, marqué au dos ABL, et daté.

Modèle : FAL (type C)
Armement : fusil StG 58 produit sous licence, variante utilisée par l’Autriche de 1958 à 1977.
Fixation : la poignée entoure le cache-flamme du canon
Longueur : 290 mm
ø Douille : 22 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
En pleine guerre froide, face aux armées du bloc soviétique, l’OTAN a standardisé une grenade à fusil de diamètre interne de 22 mm, ceci afin de simplifier la logistique lorsque les troupes des différents pays manœuvraient ensemble.

Pour le fusil FAL de conception ancienne cela signifiait soit de porter un lance-grenades détachable de type OTAN, soit d’incorporer au canon un dispositif cache-flamme et lance-grenades de plus grand diamètre (22 mm). A partir de 1962 la Belgique optera pour le fusil FAL une modification de la bouche du canon de 22 mm combo-périphérique. De nombreux pays non membres de l’OTAN ont également choisi de se conformer aux normes de l’OTAN, ce qui fait que la majorité des FAL produits après 1962 possèdent des bouches de canon de 22 mm. Cette modification rendait impossible l’utilisation de la Baïonnette FAL (type A).

Une nouvelle baïonnette produite à partir de 1962 a donc du être conçue pour s’adapter au canon avec bouche de 22 mm. Cette baïonnette tubulaire à douille est forgée d’une seule pièce, le système de verrouillage comportant deux oreilles est rajouté par la suite. La poignée spécifique presque aussi longue que la lame possède quatre orifices qui permettent aux gaz de s’échapper en évitant les flammes. Le maintien de celle-ci au canon du fusil est assuré par une pièce en acier mobile à rappel par ressort qui la traverse. La lame au profil semi-circulaire, plate sur le dessus et arrondie au-dessous ne lui permet pas d’être utilisé comme poignard outil (pas de tranchant). Comparé au modèle (type A), son cout de fabrication est peu onéreux, elle est très légère (235 grammes), et assez résistante aux intempéries.

Le fourreau peut être en matière plastique (assez fragile), ou en acier modèle précoce beaucoup plus rare.

Category Archives: Autriche

Baïonnette modèle MP 34

Baïonnette 1895 Bronzee 01

Baïonnette 1895 Bronzee 02

Autriche MP 34 2

Baïonnette 1895 Bronzee 03Marquages BFM supposés être : Bernforfer Maschinen FabrikAutriche MP34Marquages courants OEWGBaïonnette 1895 Bronzee 04

Autriche-Steyr-Solothurm-PM.jpg Baïonnette modèle 1895 non modifiée (photo trouvée sur internet)

Modèle : MP 34
Armement : Steyr_Solothurn_M.P._34
Longueur : 360 mm
ø  douille : 15 mm
Valeur : €€€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Cette baïonnette d’une finition très soignée, destinée à l’exportation est issue du modèle 1895 standard, seul 500 exemplaires ont été retravaillés à partir de 1934. Lors du reconditionnement toutes les parties métalliques ont été bronzées, les rivets de la croisière soigneusement abrasés, l’extrémité de la lame (contre-tranchant) usinée. Le mode de fixation des plaquettes a également changé, les anciennes fixées par rivets sur rondelles, sont remplacées et maintenues par vis et écrous fendus, enfin un numéro de série à 4 chiffres est frappé sur l’arrière du pommeau.

Category Archives: Autriche

Baïonnette modèle 1895 (utilisée après 1918)

1895 001Baïonnettes modèle 1895 équipées de porte-fourreaux d’origine bulgare postérieurs à la première Guerre Mondiale

Modèle : 1895
Armement : fusil Mannlicher M1895 converti en carabine modèle 1895/30
Longueur : 360 mm
ø Douille : 15 mm
Valeur : €€
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces baïonnettes sont identiques aux baïonnettes modèle 1895 utilisées durant la première Guerre Mondiale. Elles furent utilisées par les troupes du Royaume de Hongrie (1920-1946) et de la République d’Autriche (1918-1945).

Category Archives: Autriche

Baïonnette de sous-officier utilisée par la police

autriche-1895-sous-off-police-01.jpg

autriche-1895-sous-off-police-02.jpg

 

Modèle : 1895 de sous-officier
Armement : fusil Mannlicher M1895
Longueur : 360 mm
ø de la douille : 22 mm
Valeur : €€€ €
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
La présence d’un quillon de croisière et celle d’un anneau de dragonne au pommeau caractérise les baïonnettes peu courantes de sous-officier fabriquées le plus souvent à la Manufacture autrichienne de Steyr (OEWG). Cette baïonnette est équipée en l’occurence d’un porte-fourreau autrichien de type police, le fourreau est peint en noir laqué certainement pour une utilisation comme arme de coté pour la police.

Category Archives: Autriche

Baïonnette de fabrication civile / Arme de tenue de sortie

tenue de sortie 01

Autriche arme de tenue 03

tenue de sortie 02Différentes fixations de l’anneau de dragonneautriche-police-cuvette.jpgLes fourreaux de fabrication civile d’après la première Guerre Mondiale ne possèdent pas de cuvette

Modèle : arme privée de tenue de sortie
Armement : /
Longueur :
350 mm 
ø Douille :  mm
Valeur :  €€€ €

Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Ces modèles utilisés par la police entre les deux Guerres Mondiales sont semblables aux baïonnettes modèle 1895 de sous-officier. Elles peuvent être entièrement chromées ou en partie (lame). Malgré le dispositif de verrouillage, elles étaient destinées à être portées uniquement comme armes de côté et ne s’adaptaient pas au fusil. Dans certain cas, la finition est simplifiée (lame non affûtée), croisière et douille moins épaisse, poignée un peu moins longue que celle du modèle utilisé par l’armée. Beaucoup d’exemplaires ne comportent aucuns marquages ni sur la baïonnette ni sur le fourreau.

Category Archives: Autriche

Baïonnette modèle 1854

Mle 1854 01

Mle 1854 03Il existe deux types d’usinage du pontet de douille
autriche-a-douille-02.jpg

autriche-a-douille-03.jpg

autriche-a-douille-04.jpg

Mle 1854 02Fourreau en bois recouvert d’une fine couche de cuir Mle 1854 04

Modèle : 1854
Armement : fusil Lorenz Rifle 1854 ou Wanzl 1862 et 1867
Longueur : 560 mm
ø Douille : 19,4 mm
Longueur de la douille : 80,5 mm
Valeur : €€€ € avec fourreau
Rareté : che1valierche1valierche1valierche1valierche1valier
Remarques :
Le système de fixation original que constitue la fente hélicoïdale a été utilisé essentiellement en Autriche et également en Bavière. Les marquages régimentaires autrichiens très caractéristiques par leur présentation en 2 lignes séparées par un trait horizontal, ce situe sur le côté ou à l’intérieur du coude. Comparativement au modèle 1822 français qui a servi de standard à beaucoup d’autres, la lame de section quadrangulaire de ce modèle résiste mieux à la flexion.

Certaines de ces baïonnettes ont été utilisées par les italiens vers 1860, pour une utilisation par la garde nationale. A notre connaissance, ces exemplaires ne portent aucuns marquages distinctifs.
Les fusils Lorenz ainsi que les baïonnettes ont été aussi utilisés durant la Guerre Civile américaine (1861-1865), au nombre de 225 000 par l’Union et 100 000 par la Confédération.

Copyright © 2018 Géraldbaios